AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Gwenaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Gwenaël   Jeu 27 Jan 2011 - 16:26

Elle avait disparut.
Certes, cela arrivait de temps en temps, mais jamais aussi longtemps.
Il commençait à s'inquiéter. Que faire ? Sortir, sous le déluge, pour chercher il ne sait où sa sœur, qui se trouve sans doute en sécurité. Ou rester à l'abri, gérer ses petites magouilles souterraines qui commencent à rapporter ?

Il sait déjà ce qu'il va faire. Il a confiance en elle. Et si elle était vraiment en danger, il le sentirait. Alors, il va rester dans les bas-fonds, s'occuper de ses petites affaires, pour que, lorsque sa petite sœur reviendra, elle puisse avoir tout ce qu'elle souhaite. Il ne sait pas combien de temps cela lui prendre, mais une chose est sûre, elle ne saurait plus jamais ce qu'avoir faim signifie.
Sa sœur reviendra, il faut juste qu'il attende un peu.


20 ans après le déluge.
Gwen n'est pas morte. Il l'aurait senti. Il ne peut pas croire qu'elle ait pu mourir. C'est tout simplement impossible. Il le saurait !
Deux hommes à lui sont morts. Ils n'avaient pas à dire qu'il faudrait arrêter les recherches. La seule pensée que sa sœur puisse ne plus être de se monde le rend fou.
Elle va revenir. Sa petite sœur chérie va revenir.
Alors, en l'attendant, il prépare son avenir.
Son business fonctionne très bien. Ses bars à putes des sous sols ont un succès fou. Son petit marché noir aussi. Et puis, vendre de la drogue aux ados automates, c'est ce qui lui rapporte le plus. Ils se prennent pour de petits rebelles. Les imbéciles.
Et le plus marrant dans tout ça, c'est que personne ne sait que, derrière tout ça, il n'y a qu'une seule et même personne.
Les gens sont idiots. Et lui, il commence à voir le plan qu'il avait formé dans sa tête il y a des années de cela prendre forme, devenir viable.

Il a appris que d'autres que Gwen avait disparut pendant le déluge. Il a les noms de pratiquement tous ces gens. Et il y a de tout? NOD, Automates... Alors il n'arrive pas à croire que sa sœur puisse être morte. Il ne peut pas y avoir de coïncidence. Il sent que la disparition de sa sœur est liée avec celle de ces autres personnes. Il y croit dur comme fer.
Et ceux qui le traitent de fou finissent toujours, le corps froid, dans les égouts.
On n'ennuie pas Guillaume.


40 ans après le déluge.
Guillaume se fait vieux. Mais il a encore un peu de vie devant lui. Gwen n'est toujours pas là. Alors il faut qu'il trouve quelqu'un digne de confiance. Quelqu'un qui va continuer les recherches. Quelqu'un qui va, une fois Gwen retrouvée, lui donnée tout le travail que Gui a accompli.

Quoi de mieux qu'un bébé ? Personne n'a eu le temps de lui apprendre quoi que se soit, de lui mettre dans la tête des idées stupides.
Le plan de Guillaume continue de se mettre en place.
Il élève seul l'enfant. Ne laisse personne s'en approcher. Ne va nulle part sans lui.
Il lui apprend tout ce qu'il sait, toutes les ficelles du métier. Et il lui parle de Gwen, il lui monte des photos. Il faudra qu'il en garde toujours une ou deux sur lui, au cas où il la retrouve.

Et puis, la dernière pièce de son plan se met en place.
Avec son fils, il rachète en douce les parts d'une société. Jusqu'à être majoritaire. Personne ne sait d'où vient ce vieil homme qui a maintenant plus de 90 ans. A son fils, on lui donne une vingtaine d'années.
Il est beau, charismatique. Il a tout d'un automate.
Alors, le respect, ils le gagnent. Ensemble.
Ainsi que l'argent.
Et toujours, au fond d'eux, l'espoir de retrouver Gwen.


62 ans après le déluge.
Guillaume a un peu plus de 92 ans. Il regarde son fils, ému, qui lui caresse doucement le visage, et lui murmure :

Je la retrouverais, je t'en fais la promesse.

100 ans après le déluge.
Le fils de Guillaume a maintenant 60 ans. Une belle vie. Une société dont les bénéfices cette année encore sont tout à fait acceptables.
Et il sait qu'il va retrouver Gwen, parce que des disparus sont de retour. Tous parqués dans une grande salle, désorientés. Alors il va falloir qu'il aille retrouver la fille, avant qu'on ne l'implante. Il faudra qu'il la rassure, qu'il s'occupe d'elle, comme Guillaume c'est occupé de lui.
C'est à ça que sert la famille.

_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Jeu 27 Jan 2011 - 19:22

[hrp= Gwen a traversé la faille mais ça n'a pas été de tout repos. En effet, depuis lors, elle a d'étrange problèmes de mémoire.
Parfois, tout va bien. Mais parfois, elle se souvient uniquement de sons, de phrases entendues, ou alors il y a juste les images, mais sans le son cette fois-ci.
Bref, la pagaille complète. /]

Future automate.

_________________


Où es tu ?


Dernière édition par Gwenaël le Mer 2 Fév 2011 - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Mer 2 Fév 2011 - 21:21

Citation :
Entreprises G.G

Propriétaires :

Gwenaël NicDubhghaill
Lieu de naissance : inconnu
Date de naissance : inconnue
Disparue en l’an 2040
Âge : vers la trentaine
Famille : père et mère inconnus, frère : Guillaume MacDubhghaill

Grioghar MacDubhghaill
Lieu de naissance : inconnu
Date de naissance : année 2080
Âge : 60 ans
Famille : fils adoptif de Guillaume MacDubhghaill

Plus connu sous le nom de Grégoire Doyle.



Entreprise de nettoyage de maison ou appartement de particulier, de bureaux mais aussi de certains espaces publiques.
Il se raconte que Monsieur Doyle serait en train de récupérer un marché d’une grande importance : le nettoyage du dôme.


_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Mer 2 Fév 2011 - 21:48

Personne ne sait d’où viennent Grégoire et Guillaume et, bien que certains conservent encore à leur égard quelques suspicions, il est désormais admis qu’ils ont leur place parmi les dirigeants de la ville. Il est difficile de les approcher. Ces deux hommes ne semblent cherche la compagnie de nul autre, sauf si cela sert à leurs affaires.
Parfois on les aperçoit dans le quartier des Valkiries. Ils n’y vont jamais l’un sans l’autre bien que, ensuite, ils fassent leurs petites affaires chacun de leur côté.

-Quand je mourrais, si nous n’avons toujours pas retrouvé ma sœur, il faudra, en plus de continuer à la chercher, trouver un bébé. Un fils.
Le mieux serait de le chercher dans les bas-fonds. Tu sais comment il aller, quoi faire, que dire, comment te comporter pour que les insurgés ne se doutent pas que tu n’es pas un des leurs. Là, tu chercheras un garçon. Il faudra qu’il soit costaud, pour être sûr qu’il survive.
N’hésite pas à utiliser des moyens peu recommandables pour l’obtenir. Quitte à payer ou tuer les parents du petit.
Le prénom du petit devra commencer par un G bien entendu. Il deviendra un MacDubhghaill, comme tous les fils de notre lignée. Tu devras le signaler aux autorités bien entendu, je t’expliquerais comment faire plus tard pour que ça ne pose aucun soucis.
Rappelle toi de la façon dont je t’ai élevé, et sert-en pour faire de même avec ton futur fils. Il ne faudra jamais que vous soyez en conflit. Apprend lui à n’avoir confiance qu’en toi. Apprend lui la vie, la vraie, pas celle de ces gamins né avec une cuillère en argent.
Et puis, parle lui de ma sœur, raconte lui tout ce que tu sais sur elle, tout ce que je t’ai dit. Montre lui les photos. Fait en sorte qu’il puisse la reconnaitre même sans avoir la photo sous les yeux.
Quand je ne serais plus là, il faudra que tu continues à la chercher. C’est ma sœur. Ta tante. Ta seule famille à par moi sur cette terre.


Grioghar sourit à son père, et pose sa main sur la sienne.

-On la trouvera papa, on la trouvera.

Guillaume regarde son fils, lui adresse un sourire tremblant. Il est fier de lui. Tous les jours, il s’étonne de l’amour qu’il ressent pour ce petit, lui qui, à part sa sœur, n’a jamais aimé personne. Alors, quand son fils lui dit qu’ils la trouveront, il le croit.


_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Jeu 28 Juil 2011 - 14:58

Gewenael est morte.
Crise cardiaque.

Grégoire aurait du se douter. Elle était fragile. Et puis, le mal était en elle depuis bien longtemps. Bien avant la faille. Mais, ça, il ne pouvait pas le savoir.
Il a honte. Il n'a pas respecté ce que son père lui a demandé. Pourtant, il ne voulait pas grand chose, juste être sûr que sa soeur aille bien. Mais Grégoire n'avait pas su faire. N'avait pas su voir à travers le sourire de Gwen le mal qui l'a rongé.
La disparition de Haakon. Premier coup.
La faille. Deuxième coups.
Et tant d'autres. La mémoire, qui va qui vient.
Chaque jour, la nouvelle de la mort de son frère qui revient. Sans aucun répits. Aucune échappatoire.
Et puis ce nouveau monde, auquel il faut se faire. Le devant de la scène, quand on n'a toujours été que derrière, cachée, à l'abri.
Trop de choses, qui ont l'air de rien.
Et pourtant.
Elle a rejoint son frère.
Et Grégoire les a suivi peu de temps ensuite. D'une balle dans la tête. Après tout, son seul but dans la vie, c'était Gwen. Sans elle, il n'avait plus rien. Alors voilà, il est mort. Elle aussi.
Les Doyle disparaissent, comme tant d'autres avant eux.

_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maitre du jeu
Ecoutez ma voix...

avatar
Fan Club RP : 34

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Ven 29 Juil 2011 - 10:11

Alors, c’est aujourd’hui.

Y aura pas de curé, on est dans Novlangue. C’est interdit. Mais, on a décidé de faire une cérémonie.

C’est une fille bien. Pardon, c’était.

Alors, on a décidé de penser à elle, parce qu’elle ne fait rien sans rien. Pardon, je parle d’elle au présent. Pour moi, elle n’est pas morte, elle courre, gambade et escalade encore tous les toits de la ville, et narguant les dirigeants, les NOD, et toute la clique des gens de droits.
De droit, celui de tuer, juger après ?
Elle leur fait des doigts d’honneur, majeur dressé, mais avec élégance, un sourire, un joli sourire, un des plus jolis que je connaisse.

Approchez, n’ayez pas peur, c’est un lieu de paix, de recueillement ? Surement pas, elle n’est pas morte, elle est là, partout ! Suffit de lever les yeux de ses chaussettes et de voir, regarder, partout, partout… à droite, à gauche, en haut, en bas, elle est là, elle est là…
Mais, regardez bordel !

Et puis écoutez…

Entendez le son de sa voix, de ses rires, de tous ses éclats semés ça et là, et ils sont partout ! Là, là et puis là !
Et encore là.
Ecoutez seulement si vous vous oubliez, et pensez à elle.
Juste à elle.

Regardez comme elle est belle, comme son sourire a du sens, un sens, unique parce qu’elle ne sait pas être méchante. Elle aura beau essayer, c’est peine perdue, elle ne le sera jamais.
C’est ça qu’elle a semé partout où elle était.

Oui, partout.
Suffit de se pencher et ramasser une fleur, au hasard, n’importe lequel, n’importe laquelle, C’est pas important, ce sera un peu d’elle, un peu de ce qu’elle a laissé partout.
Et c’est déjà beaucoup non ?
Qui peut en dire autant, qui peut en faire autant…
Qui peut répondre ?
Qui ?

Qui a un discours ? Il faut un discours !
Alors, trouvez en un, venez et lisez le !
Qu'on lui dise... à tout à l'heure !

A tout à l'heure...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://novlangue-city.forums-rpg.com

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Masculin
Age : 29
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2442-l-hopital#78347
Fan Club RP : 42

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Ven 29 Juil 2011 - 10:48

C’est aujourd’hui ?

Je l’ai jamais su. J’ai jamais su quel jour on est, quel jour, je suis.
Je suis qui ? Elle le sait. Elle ne me l’a pas dit.
Moi aussi, je parle d’elle au présent, au maintenant.

Elle a un joli cœur. Pourquoi, il a décidé de ne plus battre ?
Je suis encore petit, mais, ça veut dire qu’elle a arrêté de se battre. Je crois.
C’est dommage, il y a d’autres libertés.
C’est peut-être pas le bon choix.
Je devrais essayer de parler à son cœur pour voir ?
Et s’il me répond… je ne suis pas sur de trouver les mots.

Je l'ai connu la première fois avant que tout change ici. Dans la musique. Elle dansait en escaladant et dévalant les escaliers, et puis en se déguisant, en volant des habits qui auraient du être les siens.
Elle les porte maintenant ? Je ne vois pas bien. J’ai les yeux embués. Il fait brouillard aujourd’hui. C’est un drôle de jour. Mais, pas un jour drôle.

Je ne sais pas quoi lui dire. C’est quelqu’un de joliment bien.

Je l’ai connu sur un port. Penché au dessus de l’eau. Quand j’étais seul et plein de questions.
J’ai beaucoup parlé. Je parle toujours beaucoup. Et elle écoute toujours beaucoup.
J’ai parlé des poupées Russes. Elle n’a pas du comprendre.

C’est pour se tenir chaud les couches de poupées. C’est pour les gens qui sont froids.
Pour cacher qu’au fond, quand on a enlevé chacune des poupées, et qu’il n’en reste plus, alors on s’aperçoit qu’il ne reste rien. Qu’il n’y a que du vide. C’est les gens vides les poupées Russes.
Elle est pleine de jolies choses. Elle est chaude et tiède et braise. C’est ce qu’elle m’a donné. Et puis, elle m’a écouté sans parler d’elle. C’est pas courant, les gens qui écoutent.
Vous en connaissez, vous ? Des gens qui ne parlent pas d’eux.

Peut-être qu’on devrait peindre son regard sur la lune.
Elle a déjà un sourire la lune, mais pas de regard pour se regarder sourire.
C’est un peu triste, un sourire sans regard.
C’est incomplet.

J’irai dessiner son regard sur la lune.
C’est décidé.
Pourvu que je tombe pas.
Qui me retiendra si elle n’est plus là ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Gwenaël   Sam 27 Sep 2014 - 19:03

L’homme s’approchait sans bruit. Son cœur était douloureux dans sa poitrine, serré dans l’étau de la panique, de l’appréhension. Il ne savait ce qui l’attendait là-bas. N’en était pas sûr. Comment cela pourrait être réel ? Il n’aurait jamais dû venir ici. Il se sentait presque idiot à mesure qu’il avançait dans ce couloir, sursautant au moindre bruit – imaginaire ou réel. Pourtant, quelque chose le poussait à avancer, sans qu’il sache pourquoi. Sans qu’il n’ose se l’avouer ? Il ne voulait pas y penser. Juste arriver là-bas, et constater si la chose est véridique, ou s’il ne s’agissait que d’une blague de mauvais goût. Il pouvait aller en prison pour ça bon sang !

Il s’arrêta et s’adossa contre un mur, passant une main sur son visage. Ce faisant, il constata qu’il était en sueur. Guère étonnant. Il n’était pas du genre courageux, loin de là. En fait, plus il y réfléchissait et moins il comprenait ce qu’il faisait là. Il avait dû être drogué. Oui, drogué. Quelle autre explication sinon ? Alors qu’il en était là dans ses réflexions, un rai de lumière apparu un peu plus loin dans le couloir. Il ne l’avait jusqu’ici pas aperçu. Une porte semblait s’être entrouverte, à moins qu’elle ait toujours été ainsi et que, dans sa panique, il ne l’ait pas remarqué. Il n’en savait rien, et la curiosité gagna son cœur.

Il s’approcha donc, avec lenteur malgré son envie de découvrir – enfin – ce qu’il se passait ici. Une partie de lui voulait s’enfuir, mais son corps semblait attiré vers le point lumineux. Impossible de résister. Son cœur battait à toute allure dans sa poitrine. Ses mains devenaient moites. Si tout cela était une blague…

Il poussa le battant de la porte, s’attendant à ce qu’un bruit sinistre s’élève. Rien ne se passa. Il ne fut même pas éblouit, car la lumière qui émanait de la pièce n’était pas aussi violente que ce à quoi il s’attendait. Il pénétra, mais uniquement de quelques pas, rapidement stoppé par l’étrangeté de ce qu’il observait. Dans un coin de la pièce était installée une caisse, de laquelle provenait la lumière. Des étagères, de nombreuses machines émettant de doux ronronnements remplissaient le reste des lieux. Après un instant d’hésitation, il s’approcha du point lumineux.

Oublié, l’idée que l’on pouvait là lui jouer un mauvais tour. Il ne pouvait plus penser. Juste avancer, les yeux fixés sur cette caisse. Au fond de lui, la peur était présente, mais quelque chose semblait l’empêcher d’éclater. Son cœur cessa un instant de battre lorsqu’il vit que la caisse était en fait en verre, et qu’il pouvait voir ce qu’il y avait dedans. La vision était presque douloureuse pour lui, tant le visage qu’il observait lui semblait doux, triste et beau. La peau, pâle, blanche, semblait de velours. Sa main se leva, se posa sur le verre. Il avait envie de la toucher. De passer un doigt sur sa pommette, de glisser sa main dans les cheveux noirs de la jeune femme.

Car, tel le prince charmant d’anciens contes oubliés des Hommes, il venait de trouver Blanche-Neige. Mais nulle pomme ne l’avait endormi. Nulle méchante sorcière. Nul prince charmant au doux baiser. Rien qu’une jeune femme endormi par la science, dans le plus grand secret, en attendant de pouvoir soigner son cœur et son esprit.

L’homme ne connaissait pas l’histoire de cette jeune fille, le pourquoi de sa présence ici. Il ne savait pas la mort par balle de l’homme, dernier sacrifice pour la protéger. Il ne savait rien de tout ça, et il aurait mieux fallut pour lui qu’il n’apprenne même jamais l’existence de cette pièce, car, derrière lui, une ombre s’avança. En silence, elle se colla contre lui. D’un geste net, précis, lui brisa la nuque, et laissa le corps chuter lentement, dans un bruissement de tissus, au sol. Sans plus s’occuper de lui, l’ombre alla vers les machines, tapa sur quelques boutons, puis revint vers la jeune femme. Elle enjamba le corps de l’homme sans y faire attention, ouvrit la caisse et, avec une délicatesse étonnante, passa ses bras sous le corps de la jeune femme. Il était froid, mais ne tarderait pas à se réchauffer. L’ombre la pris contre son torse, comme une poupée de verre, quelque chose de si fragile que le simple fait de la toucher pouvait la casser. Puis, toujours sans un bruit, l’ombre et la jeune femme quittèrent la pièce, quittèrent les lieux.

Elle allait bientôt se réveiller, mais dans quel état ? Qu’en serait-il de sa mémoire ? De son cœur ? Nul ne pouvait le savoir, mais son frère, bien que mort, avait œuvré de telle sorte qu’elle ne serait jamais seule. Elle avait un empire à ses pieds, un empire qui ne demandait qu’à la protéger et à agir pour elle.

(Toujours automate, fantôme refaisant surface.)

_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gwenaël   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gwenaël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: