AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Theodahat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Masculin
Age : 36
Fan Club RP : 2

MessageSujet: Theodahat   Lun 31 Jan 2011 - 19:51

Citation :
Pourquoi cela n'avait-il pas marché?
Pourquoi moi?

Pourquoi?


Ce qui devait être SON action se révéla sa perte. Entre la vie et la mort, entre vivre et observer.
Partager son existence, son enveloppe, et la plus grande partie de sa vie avec un virus.
Sa création..



----


Je me réveille, j'ai des courbatures dans tout mon corps, et je me sens fatigué.
Une odeur prenante m'envahit, les égouts. Mais ce n'est pas celle qui me choque non. C'est l'odeur du sang, celle de la mort aussi.
Le vol des mouches s'égaillant autour d'un cadavre. Les bruits de rats se taillant une part du gâteau. La vie sous terre n'a pas d'équivalent. Les égouts font partie de ma vie, ma vie... Quelle ironie.


Mon bras se lève péniblement, j'écarte d'un geste les tas d'immondices qui m'entourent. J'aperçois un faible halo lumineux au travers des grilles un peu plus loin.

Je me relève, et je découvre le cadavre, ou plutôt ce qu'il en reste.
Je ne cherche pas à en savoir davantage. Je ne cherche pas à savoir ce qu'Il a fait.

Titubant longuement, je poursuis mon chemin le long des égouts.
A première vue, je ne sais pas où je suis, je ne connais pas l'endroit, et rien encore ne m'interpelle dans ce que je vois.
Le temps passe, et je débouche sous une grande rue.
Les grilles sont plus larges, elles laissent passer plus de lumière.
Mais ces endroits sont dangereux, le NoD y patrouille de temps en temps, mais ils ne sont pas les seuls.

J'en profite pour m'inspecter rapidement, je suis souillé, en un mot dégueulasse. Je ne peux me risquer dehors ainsi, et je commence à avoir faim.

Galère...

J'arrive à me hisser jusqu'à la grille pour essayer de savoir où je me trouve.

Inutile, et surtout bredouille, je poursuis mon chemin dans les méandres des souterrains.




Plusieurs heures passent avant que je ne trouve un refuge adéquate pour me reposer.
Alors que je commençais à m'assoupir, la migraine revint.

Une douleur soudaine et profonde, Il revenait, je le savais.
Ce que je ne savais pas, c'est où je me réveillerai, et surtout...



Si je me réveillerai.










"La faim...

Et l'autre idiot qui ne pense qu'à se reposer."

Je me lève et sort de sa cachette.. Je marche et retourne dans ce grand couloir sous l'avenue, ferme les yeux pour mieux m'imprégner des odeurs.

Une heure plus tard j'étais dehors.

Un pavé dans la main et un couteau improvisé dans l'autre.
La nuit m'appartient mais je reste vigilant. J'évite ainsi quelques patrouilles. Je ne suis pas de taille. Au loin une résidence des nouveaux travailleurs apparaissait. Des cibles inoffensive, mais le plus difficile consistait à approcher.






Dans un monde où la nourriture est devenue un luxe, il ne restait à cette échelle de la société, que les gélules où bien revenir à une nourriture plus...


Primaire
.




[Je vois Theo comme un Ressac, un rebuts malgré lui, insurgé par d'autres moments.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Theodahat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: