AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Desa, ça se prononce Dessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Masculin
Age : 31
Fan Club RP : 1

MessageSujet: Desa, ça se prononce Dessa   Jeu 7 Avr 2011 - 23:20

Y en avait une, mais c’était avant, et avant n’existe plus, ou presque…
Évidemment, il en avait une, enfin si on peut appeler ça, une histoire, une vie. Ceci dit, une fois Vampire ou presque, il aura une histoire à écrire, à vivre c’est mieux. Son histoire, on peut l’oublier, et se rappeler seulement ce bouge, un soir comme un autre, sur un chemin abandonné qu’il ne retrouva jamais, euh… rewind. Un soir, dans un bar, accoudé au comptoir, de la bière plein les orifices, le regard sirupeux, l’œil humide dans la glace sous les bouteilles suspendues, exactement là, pile, son histoire commence…


Je matais la petite poulette perchée sur son perchoir à l’autre bout du comptoir. Un tabouret qui en disait long sur ses cuisses, le tout bardé de bas de nylon serrés moulés, rehaussé par des talons de 12.
Ce soir là, y avait un truc dans l’air, je sais pas quoi, mais je sentais quelque chose d’anormale. A moins que ce soit mon appendicite.

J’aime pas avoir l’appendicite. Je me fais des sueurs froides et y a toujours une crise d’angoisse en perspective. Je suis sur le fil, je le sens, ça colle aux semelles.

Pourtant, le regard de velours du tabouret à cuisses en disait long sur la fin de ma soirée. J’ai cueilli mon verre, lapé comme un caniche et j’ai changé de coin, raclant de l’index sur le zinc jusqu’à son joli minois et ses pare-chocs à fondre un glacier.
Oui, bon, j’ai failli me ramasser à ses pieds et me faire lapider la gueule par un gros… grand… une tête de plus que moi… j’ai rien dit, classe.
J’ai pas eu à lui sortir mon baratin. Elle m’a emmené direct dans les chiottes, et derrière la porte quand j’envisageais ma petite affaire juteuse et un pieux pour la nuit, cette conne m’a collé ses dents dans le cou. Cette garce c’était un putain de vampire, je vois que ça, et je vais crever vivant, et devenir pale et décrépi, et ma gueule d’ange j’en fais quoi maintenant !!!
Ensuite, je me suis réveillé dans le fond du ruisseau qui coule pas loin de ce bouge.

Je racle le fond, la joue enfoncée dans la boue. Putain, je suis dans le cirage et je flotte dans la vase, encore une heure comme ça, et je serai un têtard.
Mais, putain pourquoi elle m’a mordu cette conne !?? Et ça fait mal, c’est dégoutant. J’ai comme une sale impression, comme un truc qui pourrit sous la peau.
Mais la salope…
Je vais vomir…
Je suis malade…
Ça commence, je le sens, j’ai les dents qui poussent.

A tous les coups, elle m’a aussi refilé, une maladie orpheline qui va me crever à petit feu, finie la vie de débauche, je vais devoir oublier d’envisager une progéniture avant même d’en avoir eu l’idée.
Merde, je me sens pas en forme.
Je suis un peu anesthésié. Je sens plus mes jambes… A moins que ce soit la trouille ?

J’entends les rires dans le bar par là bas, et pas une seule âme charitable pour retrouver ma trace dans la flotte et devenir un héro en me sauvant de la noyade. Tous des ingrats. Je suis sur qu’y en a au moins un à qui je dois pas de tune… je vais crever et vous pourrez vous enfoncer mes dettes dans…
A tiens, mon appendicite est guérie.
Ça me fait penser que si personne vient à mon secours, je vais crever noyé dans la vase.
Il est quelle heure ?

J’ai du rester comme ça quelques jours, ou quelques heures. La mémoire, c’est comme pour tout le monde, juste un truc incertain. Et puis, je sais plus. Le trou noir. Je me suis endormi avec les poissons et les têtards, et au matin on était copains.
Je me souviens que j’avais un foutu mal de tête, et mal aux yeux, et la bouche pâteuse avec un drôle de gout à l’intérieur, et les yeux éblouis, et…
Là, ça m’a surpris, quand j’ai reniflé un rat crevé sur le bord de la flotte, comme si ça pouvait me faire quelque chose.
Ouais, c’est sur, j’ai du choper un truc pas catholique.

Aujourd’hui, enfin plus tard, je me demande ce que sera ma vie. De grandes questions existentielles me refilent un mal de crane épouvantable. Je vais devoir arrêter les parties de carte, l’alcool et les clopes ? Arrêter de rien faire et me remuer le derrière et même trouver du boulot ? Travailler pour vivre parce que ça vit longtemps les vampire… rien que l’idée me file une attaque. Et je vais devenir honnête et ne plus voler personne ?
T’es con ou quoi ? Depuis quand les vampires c’est honnête ?
Finalement, à part être mort ou presque, ça va pas changer grand-chose.

Voila, toute l’histoire de ma vie. Je suis pas un type fréquentable, et ça au moins, je le sais. Je suis pas chanceux, la preuve, je vais devoir ravaler mon orgueil de futur pôpa, et éviter les bains de soleil. J’ai jamais foutu grand-chose, et je suis abonné au club des bouges anonymes. Je résiste pas à tout ce qui porte une culotte en dessous du pubis. A part ça, je suis malade, j’ai probablement choper une infection avec la morsure qu’elle m’a faite. J’ai l’appendicite un jour sur deux, une tumeur du bras et un cancer des poumons. Aujourd’hui, je suis pas sur, mais demain c’est sur. Faudra que j’arrête de fumer un de ces quatre.
Et là, comme vous me voyez, je ressens de drôles de choses, comme une odeur de poulet grillé mais loin, un peu trop loin pour que je puisse la sentir, et j'attends de le transformer en vampire. A coup sur, j’ai choppé une tumeur au cerveau.

Ah, je l’ai pas dit ? Desa est hypocondriaque, et ce qui parait évident au monde entier, lui, trouvera ça étrange, et vis versa. Comme de se faire mordre par une fétichiste, pour lui, l’évidence c’est de devenir Vampire.


Je vais encore me gratter la tête pour savoir qui je suis, pas implanté c'est sur, branleur ça colle au gris planqué non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Desa, ça se prononce Dessa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: