AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 La Rue Principale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Masculin
Age : 29
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2442-l-hopital#78347
Fan Club RP : 42

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mar 11 Mai 2010 - 10:39

Je… ah… je suis. Appelez-moi Milou. Je fais le pendule derrière Tintin.
Je suis donc, contraint et forcé. Mais je ne suis pas contrariant ce qui réduit la contrainte en une promenade de convenance ou de courtoisie, je préfère cette dernière. Et puis… tout cela m’amuse, je l’ai déjà dit ? Oui, sans doute que oui, mais c’est si distrayant tous ces aléas, ces rebondissements, comment ne pas être étourdi.

La promenade fut brève. Trop à mon gout. Coincé derrière son bras, je renifle l’air, ou plutôt la transpiration qui émane de ses dessous de bras. Parce qu’elle transpire, et qu’avec un peu d’imagination, je pourrais y reconnaître une fragrance de testostérone. « Eh mec, tu me les brises menus avec tes biceps » Non, ce serait déplacé, et puis elle est bienveillante, alors autant ne pas moquer sa protection.
A ce propos, je me demande si je ne devrais pas lui dire que j’appartiens à l’Ordre. Oh, piètrement évidemment, mais… ma foi, j’en garde quelques bons reflexes et une maitrise des arts martiaux certes, médiocre, mais tout de même au delà des capacités des gens ordinaires… je me surprends à penser en ces termes… Il est vrai que je suis une erreur, alors forcément, l’ordinaire n’est pas coutume.

Oh-Oh, les choses se corsent. « Il était une fois dans l’Ouest » vient d’être relégué au rayon surgelé. C’est surréaliste. Je m’attends au pire, Mad Max nous sort un flingue plutôt balaise, mais vieux. Une relique. Serait-il un pilleur de musée… Au cours de mes flâneries, je crois avoir rencontré le même type d’arme sous verre, étiqueté du siècle dernier 50 ans au bas mot. Ce type est collectionneur. Avec un peu de chance, sa pétoire va s’enrayer, on évitera de se faire canarder.

Et voici encore du monde. Chouette point de vue. Jolie perspective… Jolies formes, je suis au paradis. Je bouge pas. J’ai faim moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 116
Mes RPs : Les appartements
Privé Nigelin
Entre les habitués et les nouvelles têtes
Ouvert à Tous

Mon Squat
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mar 11 Mai 2010 - 13:03

Après avoir quitter l'entrepôt Elle se retrouve à nouveau dans cette grande rue. Elle y voit des ombres plus loin, elle n'est donc pas seul. Ce qui la frappe le plus en arrivant, aucune trace de la fête, même pas un petit confettis qui traîne.

Qui sont-ils et que font-ils ici.

Elle s'approche, restant dans l'ombre des bâtiments, s'approche assez près pour entendre ce qu'ils se disent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 23
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mar 11 Mai 2010 - 13:17

Son intervention idiote lui avait valu une réaction normale. Du coup, il était par terre, sur le dos, un peu sonné, mais pas trop, sa tête n'ayant pas tapé sur le béton, par chance. En revanche, cette petite bousculade lui remit les idées en place. Enfin, a la place qu'il leur donnait d'habitude. Pas forcément une bonne chose, remarquez, mais au moins il ne se taperait plus de bad trip "I wanna be a boss". Quand on est un tas de viande, le mieux a faire, c'est de s'assumer en tant que tas de viande, et de pas péter plus haut que son cul. Bon. Apparemment, la brute épaisse a gros flingues (surement un descendant de texan...) allait trouver des gens avec qui s'amuser : le NOD et le type au manteau (qui venait de sortir un fort joli joujou). De plus, le type au manteau les enjoignait, eux, petites gens sans défense, a se mettre a l'abri. Pourquoi n'obéirait-il pas ?

Il se relève, et d'un coup sec sur le bitume, se propulse vers la ruelle où était partie la jeune mère et son enfant. Il se rêche trois mètres plus loin, sa chaussure s'étant déchiré au mauvais moment. Il atterrit par terre.

"Oh putain..."

Il réfléchit, ou plus ou moins. Il avait échoué dans sa tentative de fuite. Sans doute sa chute avait fait de lui une cible commode a occire, et si il se relevait, le texan (enfin sans doute) allait lui vider son chargeur sur la gueule (enfin peut-être). La meilleure solution n'était pas celle de faire le mort ? Il avait la tête de l'emploi, avouons le. Et puis dégommer un tas de viande qui cours, c'est fun, mais un tas de viande par terre, ça l'est moins. Surtout quand on as des cibles plus attractives a coté. Il résolu de rester là ou il était, face contre terre, en respirant le moins fort possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Féminin
Age : 29
Fan Club RP : 52

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mar 11 Mai 2010 - 21:04

Où elle va la madame avec son lardon dans les bras ? Dégage tu vas nous faire repérer !
Bon d'accord, viens, mais magne toi et ferme là.
D'un signe de tête, je lui indique le fond de la ruelle, quelle aille si planquer avec son mioche. Je ne veux pas les avoir dans les pattes.

Mais non, la dame elle reste là tout près, trop près avec sa tite larve blonde. Et elle pose des questions, plein de questions. Et bonjour, et qu'est-ce que je fais, et est-ce que ça fait longtemps que je suis dans le coin... tu veux pas du thé et des ptits gateaux aussi ?
Ah ils ont l'air d'avoir des soucis eux là-bas ? Sans déconner... Putain, mais pourquoi je l'écoute ? Une oreille et demi, c'est déjà trop pour entendre ça.

Oui bon, j'en rajoute un peu peut-être. Mais je l'aime pas, voilà ! Et j'aime pas non plus le gnome qui l'accompagne. Quoique cette dernière se contente de se planquer dans les jupes de sa mère et de pas faire chier, elle.
Dire qu'il y en a qui trouvent ça mignon, ce genre de parasite. C'est dégoutant.

Bon, ya quand même plus préoccupant pour le moment. Je lève juste là main qui plaquait Jude contre le mur pour lui faire signe que c'est pas le moment, qu'elle se taise et que je l'écoute pas ni ne veut l'entendre.

Combien ils sont à être armés ? Encore un qui sort un flingue de douze mètres.
La cible est trop loin pour que je puisse l'atteindre de ma planque. Pas envie de gaspiller des balles et de me faire repérer. D'autant plus que leur dévoiler ma position risquerais de condamner aussi ceux qui m'accompagnent.
Pour l'instant, il est plus intéressant d'observer à couvert et peut-être en apprendre plus sur ces gens qui n'ont pas disparus avec la foule. Pourquoi ce conflit ? Qu'est-ce qu'il veut type en face avec son gros engin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Féminin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 1:11

Je rêve ou quoi ! Cette greluche m'ignore carrément !
Putain je la cognerais bien si je n'étais pas sûr de me compromettre... AH ! Ca me démange !!
Puis son pote qui me reluque là, il m'agace aussi... Une belle paire de tête à claques !

En plus j'ai toujours le petit monstre sur le dos...


Dilan, chuchotant à Mérédith Oui, ne t'inquiète pas, ici cela devrait aller... Reste derrière moi.


Ma parole j'ai vraiment de la chance, encore une qui me tend la perche. Elle semble vouloir me dire de me barrer... Même si j'ai vraiment pas la moindre envie d'obéir à cette pimbêche, cela me permet de ne pas avoir à me retenir de lui éclater la gueule !

Dilan, chuchotant à Mérédith Viens, on va laisser la dame, on la dérange visiblement. Elle a du travail à faire.
Remonte dans mes bras.




Ici on est encore mieux, on risque rien...
Tu peux descendre, mais ne t'éloigne pas !

Elle est bien calme quand même, je pensais que ça pleurait dans ces cas là... Elle est pratique.

Ca va ? Tu as peur ?



Qu'est-ce qu'il fait le machabée ?! Comment il fait pour tracer comme ça dans un état pareil !
Han ! Le voilà qui se vautre... Pfff...


Il ne se relève pas... C'est bizarre... Il est peut-être enfin mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 23
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 2:30

Mon escorte me dit de ne pas m'inquiéter, effectivement j'analyse rapidement l'angle de la rue ou l'on se trouve et c'est beaucoup plus calme. Elle s'adresse à quelqu'un qui lui répond à peine et je vois bien que ca l'énerve...

Il y a aussi un grand monsieur qui regarde celle qui m'accompagne, ca aussi ca n'a pas l'air de lui plaire, étrange finalement cette femme, je me demande même comme j'ai fais pour la convaincre de pas me laisser seule...

Viens, on va laisser la dame, on la dérange visiblement. Elle a du travail à faire. Remonte dans mes bras.

Elle me reprend dans ses bras et s'enfonce avance un peu, pour s'éloigner de la dame apparemment. Je touche de nouveau le sol, c'est pas tout ca mais j'ai bien envie de dire que j'ai deux pieds et que je sais m'en servir mais ca ferait se poser des questions...

Ça va ? Tu as peur ?


Techniquement, je n'ai pas du tout peur mise à part ma mission d'analyser, enregistrer chacun de leur traits, nom j'ai pas grand chose d'autre à penser.. A si bien sur... toutes leurs infractions aussi... Je cherche dans mes souvenirs implantés à quoi correspond la peur...
Mes mains commencent à trembler, mes yeux s'humidifie et sans un mot quelques larmes coulent sur mes joues...


- j'ai peur... z'veux papa...

J'essuie mes yeux d'un revers de la main, reniflant légèrement, je sursaute en apercevant le mec blessé de toute à l'heure, je me demande bien pourquoi donc personne ne l'a achevé avec tout ses flingues qui se baladent... Je vois une petite caisse en bois et je m'assoie dessus, lançant un regard apeuré à chaque personne présente dans la ruelle...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 35
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 9:26

Ah non ! non ! Qu’est-ce que c’est que ce bazar encore ? A peine sortie de la place couverte, je parviens enfin à les rejoindre et je les trouve à couvert au milieu de… de quoi d’ailleurs ? La guerre peut être… ou un autre spectacle d’un genre nouveau… Rien de bon en tout cas. Nous voilà pas moins de 5 cachés d’on ne sais quoi… Une main posée sur l’épaule de ma NOD pour lui signaler ma présence, juste au cas où elle se sentirait le devoir de me protéger…

La Reine des Conseils d’Administration perdue au milieu des pavés…

De nouveau, un regard en arrière. Retourner vers la place, calme ou rester ici et comprendre… En voilà une situation des plus cauchemardesques. Le pouvoir n’est rien s’il ne sert pas dans les bas-fonds. Tête baissée, je prie et aperçoit une petite fille qui pleure.

C’en est trop.

Je me jure de faire main basse sur cet endroit pour le détruire. Il est hors de question que ce genre d’horreurs se reproduisent. En attendant, j’aurais dû écouter les conseils de cette petite sotte d’assistante qui, tantôt, me conseilla de porter une arme. Je vais l’augmenter elle.

Ressaisis-toi !

Faire quelque chose, n’importe quoi… Je me penche vers le jeune homme – dont j’ignore toujours le nom d’ailleurs – et lui chuchote au creux de l’oreille :

« On va s’en sortir ? »

Question stupide, et il ignore sans doute la réponse. Mais je ne serais pas contre une pincée de réconfort, même feint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

avatar
Masculin
Age : 52
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 12:24

Je vous fais peur les chéries ?!?

La voix d'Oz, c'est un peu celle de la doublure de Stalone. ça balance loin dans les graves, quant aux aigus, Oz laisse ça aux fillettes qui se barrent comme des petits rats aux quatre coins de la rue.

C'est là que SuperBalthazar commence à asperger Oz.
les balles fusent et...

NOM DE DIEU !!!

Oz baisse la tête, son bras tombe le long de son corps, flingue au repos. Il est touché.
Mais il ne tombe pas.

OOOOH PUTAIN... tu m'as tué Johnny...

Il redresse la tête.
Chancelle un instant, et puis relève son flingue.
Il secoue sa veste et toute les balles tombent sur le sol.

HEY Pépita ! Ton flingue, il tire des grumeaux ou quoi ? Regardes-moi, même pas un accro à ma petite laine !!!

Egalité, balle au centre...

C'est ààààà moaaaaa !!!!

Cran de sécurité... OUT.
Oz arrose la rue avec son Big Mama en gueulant comme un putain de crevard. Les balles couvrent son cri, son cri couvre les balles, on se demande qui fait le plus de bruit.
Il décrit un demi cercle autour de lui, les balles crépitent sur les murs et font exploser le béton, la pierre, le crépi, tout y passe. Le pire, c'est que vous en prenez tous plein la gueule, de la pierre, du plâtre, du crépis, du béton, et tout ce qui fait que ces putains de murs tiennent encore debout.

Mais personne n'est blessé, pas par balle en tout cas.
Ah tien, Adelheit à perdu l'équilibre. Chute ou pas chute ?

Big Mama au repos, le silence revient dans la rue. Oz vous fait risette au milieu du brouillard de fumée.

AHHHHHHHHHHH C'EST BOOOOOON PUUUUTAIN !!!!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 29
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 15:23

Un reveil difficile, accompagné d'un mal de tête terrible ainsi que de douleur dans le dos. Une main sur la surface, des pavés froid et rigides... d'ou les douleurs.
Yuann étant sa conscience est perçoit quelques âmes qui vivent, mais sa vision se limite au quartier, il ne parvient pas a outre-passer cette limite.
Ce quartier d'ailleurs... il ne le connait pas... comment est-il arrivé ici?

De nombreux éléments le choquent mais il ne s'attarde pas dessus. Il est depuis peu un insurgé, dans l'immédiat il serait prudent de ne pas se montrer... bien qu'il n'y ait pas foule.

Que peut il bien se passer dans le coin...? Des etres lumineux... libres... parmi d'autres êtres ternes... qu'est ce donc que ce lieu?

Certains sont proches de lui... des plus a craindre que d'autre mais rien d'inquiétant... peut etre sauront-ils l'informer...
Il est préférable de les laisser faire un premier pas, faute d'idée d'introduction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 26
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 17:54

Je n'avais pas bouger d'un poil et me demander au fond de moi même comment pouvais-je encore être debout. J'espérais que personne ne soit toucher mais que lui soit au moins blesser par l'assaut du NOD. Sans succès. Gilet par balle?
Après avoir protéger mes yeux des débris, de la poussière qu'avait engendrer le bombardement de nos personnes par cet individu, je m'avançais maintenant dans sa direction d'un pas lent mais sur. Son attaque m'avait pour le coup géner un moment. Mais contrairement au autres, je le voyais parfaitement de par ma vue apres.
J'étais maintenant a environ 5 metres de lui. Lui et moi, face a face. Il était temps d'engager la conversation.


-"Ça te fait planer hein?" Je souriais. Mais mon regard était tout autrement... Il s'agissait d'un visage sadique que je présentais a cet homme, du moins si il pouvait me voir.

-"Tu veut savoir comment on se fait descendre en plein planage?" Sans plus attendre, alors que le silence régnais comme un dieu parmi les insectes, j'élevai Casull dans sa direction et appuya sur la détente.

Un coup de feu monstrueux perça l'atmosphère. On aurait dit le bruit d'un boulet de canon du 18e siècles. La balle eut a peine le temps de siffler qu'elle fila entre les dalles et fit un trou énorme de la taille d'une orange juste au pied de l'agresseur. Cela eut pour effet d'élever encore de la poussière et des débris sur l'adversaire. Je m'en étais prit plein la tronche, a son tour.


-"Qu'importe qui tu es, le deuxième tir te sera mortel. Tu as ta chance: fui"

Je l'observais maintenant. Mon arme était revenu a sa position initiale, le long de mon corps

Un bref moment de réflexion sur les dégâts de mon environnement me fit penser que mon chapeau était tombé sous les balles et que le bas de mon carrick était abimé. J'étais couvert de poussière... Enfer et damnation. Qu'il fasse le bon choix, que cela se termine vite pensais-je. Un cruel mal de tête aller me mettre a terre lorsque je cesserais d'utiliser mes yeux comme je le fait maintenant. Je serait incapable de faire quoique ce soit... Ciel, l'enfer n'est rien comparé a cela. Je tachais de ne pas trop y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 20:11

Tétanisée.
Figée sur place. Clouée. Comme le petit Jésus que me montrait mon père pour m'expliquer le temps jadis. Sauf que lui c'est sur du bois, et moi, sur le sol. Et je regarde, bêtement, il faut bien le dire, cet homme qui se met à crier. A-t-il remarqué que, maintenant qu'il n'y a plus la foule, on peut parler normalement, et que tout le monde peut nous entendre ? Nul besoin de hurler.
Et moi alors, pourquoi je fais attention à ça, alors que je devrais faire comme tout le monde ? Enfin, surtout comme ceux qui vont se mettre à l'abri. Je ne suis pas suicidaire. Il me semble.
En fait si, parfois. Je me souviens que, la dernière fois, ...

Ola ! Qu'est-ce qu'il fait celui là ? Crier je veux bien, ça fait de mal à personne... Mais là... Ah les hommes, toujours à faire preuve de violence...
Lentement, je me recule, sans les quitter des yeux. Faut que je me cache. Je vois bien que certains ont trouvé une petite cachette là-bas, mais eh, je suis pas stupide. Quand il aura tué les deux personnes là qui jouent aux héros ( il en faut bien remarque ), il fera quoi ? Il repartira peut-être ? On y croit tous. Tant qu'à faire, autant tuer tout le monde. Enfin, personnellement, je ne laisserais personne. Quand on commence quelque chose, autant finir.

Faut que je me trouve un autre endroit...

Là, je commence à avoir peur, autant se l'avouer... J'ai l'impression de retrouver ma capacité de me mouvoir rapidement. Adieu petit Jésus, je te laisse porter seul le poids du clou qui te colle au bois et moi au sol. Et là, je vol, enfin... Je m'accroupis. Parce que, de un, je sais pas voler, de deux, c'est là que je risque de me prendre le moins de balles. Enfin... Ya intérêt...

J'avais à moitié raison. Pas de balles. Enfin, ça siffle au dessus de moi qui ai mis mes bras au dessus de ma tête, pour me protéger. Mais qui protège mes jambes ? Ça coupe, ça effleure, ça entaille. Ça picote et ça fait mal. j'ose plus bouger, j'attends qu'il cesse de tirer.

Il crie à nouveau. Comme s'il ne savait faire que ça, crier et tirer. Remarque, faut bien savoir faire quelque chose dans la vie... Je lui jette un petit regard entre mes bras repliés sur ma tête.
Je peux partir ? ...

_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 20:35

[Venant des commerces]

Je préfère qu'elle soit devant, Macchabée. C'est pas son nom mais ça y ressemble et ça lui va comme une mitaine. Croque-mitaine, ça doit être ça son boulot quand elle sort de la tombe. Bref, qu'on la suive ça permet de voir ce qu'elle fait, et c'est un luxe dans le coin. Du coup quand on approche, juste à temps pour entendre gueuler de l'autre côté, ça me plait moyennement l'idée de passer devant. Pas contrariant, je m'exécute quand même, et à peine le dos tourné qu'elle disparait. Où elle est passée...

Peu importe. J'ai bien reconnu la voix qui porte, c'est celle du flingueur, et d'ailleurs il l'ouvre encore. Vu ce qu'il dit ça doit pas être lui qui a tiré, plutôt un autre qui a essayé de le dessouder... j'aurais préféré qu'il y arrive. Je me tourne vers Kaÿla au moment où elle sort un calibre de sa chemise.

Bah merde, j'aurais bien aimé le savoir. Ca fait partie des trucs qui se disent quand on doit trainer ensemble dans un quartier qui part en sucette. "Bonjour, je m'appelle Kaÿla et j'ai des armes plein les guenilles". Au moins on se sent en confiance, encore que pour viser ce sera mieux sans la tremblotte. Cette remarque je préfère la garder pour moi, je suis un peu trop près d'elle pour que ça la fasse rater mon corps d'athlète.

Je sais pas bien pourquoi on s'avance, je sens que ça va être la foire au plomb sous peu et j'ai pas spécialement envie d'avoir ma part. Connaissant un peu le bonhomme, il a une tendance désagréable à pas beaucoup tirer devant lui... mais je vais pas non plus laisser Kaÿla avoir double dose toute seule, donc je reste tranquillement contre le mur. Y a du monde dans la rue principale, une part terre et deux debout à priori, pis une floppée de silhouettes dans la ruelle d'en face. On les repère vite les courageux... ou les cons, rayez la mention inutile.

Ma garde du corps -ouai, parce que c'est elle qui a l'arme- me dit quelque chose, mais j'entends un truc qui m'inquiète beaucoup plus en arrière plan, un "c'est à moi" qui annonce l'orage, et j'ai tout juste le temps de me jeter au sol avec elle dans les bras avant que les éclairs pleuvent. Ca casse de partout, ça fait un bruit à s'en vriller les tympans, et je crois bien que j'ai pris une caillasse dans le dos parce que ça pique. Premier réflexe, parce que je reste gentleman... faire le point sur mes blessures. Y a des priorités. Un peu de sang, mais rien de bien grave. Et ensuite s'inquiéter.

Ca va, pas de bobo?

J'essaie de voir un peu l'état des choses en même temps, mais y a de la fumée partout... après ça, je suis partisan d'un petit dialogue constructif pour faire avancer les choses, mais c'est qu'une idée en l'air.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 23
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 20:52

Ça pétarade dans tous les sens, le texan hurle comme un porc qu'on abat avec un couteau, a l'ancienne, dans la baignoire pour pas dégueulasser le parvis, et en plus de hurler, il s'énerve sur la gâchette, les bouts de métal ont des ailes maintenant, et se veulent charognards comme un vautour affamé... Si il se souvenait du nom de sa mère, il l'appellerait en pleurant. Mais voila, il ne s'en souvient pas. Du coup, il se contente de grincer des dents, la gueule dans la poussière, les mains sur la tête, parce que quand ça pète comme ça, t'as beau vouloir, tu peut pas faire le mort correctement. Sauf quand t'es mort, évidemment, mais en l'occurrence c'était pas encore le cas.

Les tirs s'arrêtèrent, au moins un temps. La rue était couverte d'un manteau de brume de poussière a l'odeur de poudre brulée. Il leva la tête, toussa, puis résolu de couvrir sa bouche et son nez avec le haut de son semblant de veste. Forcément, ça tenait pas, alors il pris une profonde respiration en essayant d'avaler le moins de poussière possible. Il arracha un morceau du tissu qui enserrait sa jambe, en réprimant un rictus de douleur : le sang et le pus mêlé avaient séchés et collés au tissu. Il le tira un peu, histoire que le sang craquelé se détache, puis l'enroula autour de son cou, pour en faire un masque qui recouvrait ses voies respiratoires fragilisés par l'absence de muqueuses (une autre conséquence des dangers du barbecue). Ci fait, il respira enfin. Il observe la situation a travers le rideau de fumée.

Règlement de comptes a China-Corral. Deux cowboys sur la place, texan rancher versus jessy james.

C'est là qu'il remarqua la jeune femme qui l'avait aidé, un peu plus tôt, visiblement terrifiée. Hé, on avait pas tous l'habitude de mourir dans la douleur. Mais de l'autre coté, la ruelle, avec des gens armés et raisonnables, ou alors terrifiés mais en sécurité. Un havre de paix, par rapport a ce milieu de rue un peu trop prisé par les fous de la gâchette. Alors, que faire, aller aider la jeune femme et manquer de se faire plomber, ou aller se mettre dans une relative sécurité ?

Sauf que... pour l'instant, celui dont les chances de plombage étaient le plus élevées, c'était Jessy James aux lunettes. Paix a son âme, que Dieu le bénisse. Et que son sacrifice ne soit pas vain.

Demi-tour, coup de talon sur le bitume crade, quelques pas rapides, le voila près de la jeune femme.

Il s'accroupit près d'elle, se mettant entre elle et les duellistes (sans faire vraiment exprès, mais une fois que c'est fait il va pas faire le salaud.), et tente de lui parler.

"Mademoiselle ? Vous n'avez rien ? Il ne faut pas rester ici... C'est dangereux !

Il avait la méchante impression de dire de la merde et des vérités de Lapalissade. Mais bon, voila quoi. Il pointa la ruelle du doigt.

"Mademoiselle ? Je vous en supplie, venez vite... On as le temps de se mettre en sécurité avant que ça recommence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : 1-
Fan Club RP : 15

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 21:20

J'essaie, mais là tout de suite, bouger, je peux pas. Encore une fois. Faut que j'apprenne. Le pire, c'est que je croyais que je savais faire. Mais là non. J'ai beau me traiter de tous les noms, m'encourager et tout et tout, mes jambes veulent pas.
Puis, d'un coup, alors que je m'y attendais pas, je vois plus l'autre avec son flingue. J'en sursaute. Tiens, finalement je sais bouger ? Faudrait savoir.

Mademoiselle... C'est bien ça... D'habitude, on m'appelle madame. Et après Guillaume a envie de leur casser la gueule. Comme si je pouvais pas me débrouiller toute seule...

Bon. D'accord. Là, je peux pas.

Est-ce que j'ai rien ? J'ai pleins de choses. Un shuriken... Un ballon pas encore gonflé... Un bille transparente...
Mais je vois pas trop à quoi ça pourra lui servir.

Et là, ça fait tilt. Il s'en fout de ce que j'ai dans mes poches !
J'ouvre la bouche, puis la referme, sans trop savoir quoi dire.

Je voudrais bien savoir pourquoi il s'occupe de moi. Il doit être de la deuxième catégorie aussi. Alors, sans le quitter des yeux, je me relève. Si je regarde là-bas, je vais voir le flingue, je vais plus bouger, je le sens. Je veux bien venir avec lui, mais où ?

_________________


Où es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Masculin
Age : 29
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2442-l-hopital#78347
Fan Club RP : 42

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Mer 12 Mai 2010 - 23:15

Tien, le joli déhanché qui nous rejoint. Il faut dire qu’ici, il y a de la distraction, alors on se colle les uns aux autres parce que c’est bien, on se tient chaud comme ça. Ah, le spectacle va commencer…

« On va s’en sortir ? »

Quel optimisme… évidement que non. On va tous se faire descendre et finir dans le frigo, entre les pâtes d’hier, et le restant de sauce bolognaise. J’opte pour la bolo, c’est plus couleur locale.

Appelez ça comme vous voulez, instinct, sixième sens ou petite facétie mentale, toujours est-il que j’ai senti le vent tourner ou la rasade de balles envisager de se placarder dans le mur. Inouïe pour une erreur, j’ai eu un reflex… si si, un reflex. Terrible, j’en suis encore tout retourné. Je me suis roulé en boule pour pas recevoir le mur sur la tête. C’est pas tout, ce serait si simple autrement. J’étais pas seul dans ma boule… je sais pas comment, peut-être que les miracles sont-ils ainsi faits, mais j’y avais recroquevillé celle qui me regardait comme une sucette. Mieux que ça, comme quoi les miracles…, j’ai protégé dans mes bras et contre mon torse, celle qui était maintenant, une minuscule petite chose ronde, et velue. Pleine de poussière et de gravas aussi. Et moi donc.

Je bouge plus. Je suis bien. En bonne compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 29
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 0:05

A peine redressé c'est un vacarne, un cri provenant du plus menaçant suivi d'une rafle de balles extrêmement rapide.
Le temps de sentir ces balles voler dans tous les sens, Yuann se recouche au sol.
Reveil difficile, trop rapide, choc imédiat... reprendre ses eprits dans ce lieu inconnu, dans ce monde dérangé pour des raisons inconnues, difficile de réaliser.
La raffle passée, le calme revient, toutes les personnes alentours semblent aller bien, mais personne ne semble l'avoir remarqué... pas évident etant donné les circonstances.

A peine liberté prise qu'un enfer clos vous accueille. Si seulement il etait possible de mieux comprendre la situation...
Des insurgés pourraient surement l'aider en ces instants de trouble. Leur aura brillante est facilement repérable.

Il fait signe a l'un d'eux et l'apelle.


Hey! Homme libre! Sais tu ou nous sommes?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Féminin
Age : 36
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 0:43

Je croise son regard du coin de l'œil et il semble surpris du joujou que j'ai sorti de sous ma chemise. Par contre j'ai pas l'air maline la main tremblante, je compte pas m'en servir par contre si un des tarés de NOD débarquent, ou si l'gros balèze se ramène ca peut éventuellement faire diversion...

Plaquée contre le mur je fais comme Chad et matte la rue principale, ils sont pas net la bas il continue de chauffer celui qu'a le plus gros flingue, ils ont pas du remarquer qu'ils n'ont rien pour s'proterger la bas...

Évidement ce qui devait arriver arriva et Mr Déjanté s'énerve, commence a gueuler, et use et abuse de son gros flingue. Il regarde même pas ou il tire, sa canarde dans tout les coins, effrite les murs, explose les fenêtres. Si bien que sans avoir vraiment le temps de tout pigé, ma tête rebondit au sol, Chad sur moi cachant mon visage....

Ça va, pas de bobo?

Pas de bobo, mise à par que j'ai du mal à respirer à cause de la fumée dégagée des gravas, et un mal de crane phénoménal il me semble pas...

- Je.. crois pas, merci

Je tousse et lui sur moi n'aide pas beaucoup maintenant que tout est de nouveau calme, je le pousse doucement pour me relever. Ma tête tourne un peu et je pose l'une de mes mains sur le mur esquinté, et respire un peu plus rapidement, toussant encore un peu...
Je tends la main vers mon sauveur de la journée, pour l'aider à ce relever...


- Et toi rien de cassé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Féminin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 4:07

... Elle est peu zarb' cette mioche quand même... Jusqu'à présent elle était toute calme et là je lui demande si ça va et elle se met à chialer... Rah les gosses !

On peut pas aller chercher son père maintenant, en plus je ne sais même pas où il est !
Et je peux pas faire semblant que rien ne se passe ici... Même si... Finalement cela serait sans doute un comportement logique d'orthodoxe voulant protéger sa fille...




Ca s'agite beaucoup là-bas !
Y a une espèce de coincée qui a rejoint le duo de tête à claques... Elle va se faire jeter !

Merde ! La fille a qui je voulais refiler la naine est restée en plein milieu, elle abuse...
J'ai même pas pensé à la prendre avec nous... De toute façon je suis pas censée m'occuper des gens ! Putain, où sont passés tous mes principes d'indépendance !



J'y crois pas !

Non seulement elle s'est pas fait jeter la cintrée mais en plus l'autre pervers l'a carrément englouti ! Ohhh pu...


Viens là petite !!

C'est à cause du taré que tout le monde se planque ! Il tire dans le vague.
On est pas en danger ici, mais quand même on sait jamais...



Han ! Et le machabée s'est relevé ! Mais !! Il repart se faire tuer ou quoi ?!

Ah ! Il va servir de pare-balles à la fille... Il faut qu'elle reste en vie celle là, j'en ai besoin pour lui refiler la chtiote !

Mister gros pétoire occupe le tas de muscles... C'est cool de sa part mais...




Écoute petite... C'est quoi ton prénom d'abord ?

Je ne sais pas vraiment où chercher ton papa... Et puis là on est pas en sécurité pour l'instant...
Il va falloir être patiente. On va attendre un peu que les autres viennent se cacher avec nous. On leur demandera s'ils connaissent ton papa. D'accord ?

Voilà comme ça elle est fixée la naine, elle a pas intérêt à me casser les pieds pour l'instant avec son salaud de père !

Je me rapproche pas, on risque de prendre une balle... Faudrait que eux viennent par là.
Si je me place de telle sorte que le malade ne me voit pas, je peux leur faire des signes pour qu'ils nous rejoignent...

Suis-moi, on se décale un peu.


Fait des signes aux gens là-bas avec moi ! N'ais pas peur, le méchant monsieur d'ici ne peut pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Féminin
Age : 34
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 12:30

Je crois que l'on peut appeler foutoir géant ce qui en train de se passer ici.
Des gens qui arrivent, qui se cachent, qui repartent, qui reviennent, qui essayent de ne pas mourir,
Vous m'en voyez effarée.

Au moins, j'ai pu observer que la présence de cerveau et d'esprit de conservation au sein de l'espèce
est resté actif chez certain, ils sont allés se carapater vite fait derrière un mur.
Conclusion, moi et l'autre timbré au gros jouet, nous sommes la dernière égide face à l'ode funeste qui avance.

Mais, tout claqua, dans une tornade furieuse, les balles, tels des corbeaux de discordes,
éclatèrent dans une abominable haine, déchirant les murs, lacérant les vitres,
putréfiant jusqu'au dernier des objets présent dans la rue.

Notre cher psychopathe hurlait, le plaisir montait dans ses artères, la symphonie macabre soyeuse à ses oreilles
catalysait encore la jouissance que lui procurait cette effervescence meurtrière.
Les bâtiments, devenus pulvérulent, s'égrugeaient comme de la poudre. La poussières du cataclysme hantait les lieux,
brisant l'espoir, annihilant la seule croyance de protection.
Je n'avais pas été touché par les balles, mais apparemment lui non plus, bien que j'ai reçu quelques gravas,
rien n'aurait pu dénaturer les pulsions d'adrénaline qui gravissaient l'échelle de mes veines,
celles qui m'enrageaient, qui me donnaient violence, qui s'ancraient dans mes os, laissant trace de leur passage.
Mon pote, t'allais en chier.

Toutefois, il ne faut pas croire un seul instant que je haïssais le mec en face, non, en fait je le respectais,
c'était l'ennemi qui j'attendais, celui qui reste bien debout, qui vomis sa violence sur le sol, qui encaissait et
relançait la danse. La valse dans laquelle nous nous étions lançait avait de air de cathédrale démoniaque,
chacun de nos pas se comptait en victime, en dégâts pur, et la beauté de la chose tenait de l'ineffable.

Lui, il était pas du genre à sodomiser les mouches, il y allait pour faire du lourd, du bâclé, mais du lourd.
C'était mes doux rêves qui naissait, avec lui, on allait traverser le monde sanguinolent, engagé qu'on était par les dissonances vibratoire des nos coeurs, éclairé par les éclairs des balles, n'importe qui aurait été usé,
mais moi j'allais te renvoyer tes pulsations de satisfactions de façon décuplée.

Il avait l'air protégé par une quelconque aura, si je voulais le toucher, il allait falloir que je me rapproche.
Je sautais au dessus du restant de mur derrière lequel je m'étais planquée et courrait vers un autre abris,
tout en évitant les divers gravats, et vidait mon chargeur, que j'avais pris soin de remplir, dans sa direction.
Une fois protégée, je rechargeais tout en reprenant mon souffle et m'allumais une cigarette,
ça allait m'éviter de faire des erreurs grossières due au stress, et de toute façon,
l'ennemi savait très bien, sans que je lui indique, quel était le mur qui me protégeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rosae.over-blog.net/

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Féminin
Age : 23
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 16:01

Bon alors pour le moment c'est vraiment pas la joie.. C'est le foutoir partout, j'ai toujours aucun nom, et certains me regarde du coin de l'oeil... Une enfant qui pleure au milieu de tout ce chaos c'est normal tout de meme, meme les NOD seraient pas rassurés.

Ca me fait penser que si je réussi pas ma mission moi je vais avoir des ennuis...
Donc la nous sommes cinq, et aucune information utile.. Je mémorise chaque visage ca peut toujours etre utile. Je me demande un instant s'il y a des non implantés la avec nous mais j'ai pas vraiment le temps d'y réfléchir que la dame m'interpelle de nouveau en m'éloignant encore un peu pour se mettre à l'abrit.

Écoute petite... C'est quoi ton prénom d'abord ?
Je ne sais pas vraiment où chercher ton papa... Et puis là on est pas en sécurité pour l'instant...
Il va falloir être patiente. On va attendre un peu que les autres viennent se cacher avec nous. On leur demandera s'ils connaissent ton papa. D'accord ?


Comment j m'appel, je pourrais faire semblant de pas avoir entendu la question avec le gueulard de la rue, ou ne plus y penser vu qu'il se met a tirer partout, apres tout elle ne m'a toujours pas répondu.. D'une petite voix je me décide à lui répondre...


- Z'm'appel Mérèdith et toi?

Si elle savait que j'cherchais pas vraiment mon pere, que c'etait meme lui qui m'avait déposé ici, pour analyser, me renseigner, espionner meme... En attendant, faut que j'arrete mes larmes donc je renifle legerement en plissant le nez, essuie fortement mes petites billes bleus de mes paumes et hoche d'un oui de la tete quand elle me parle de papa...

On s'est encore reculer des autres, ca m'arrange pas du tout cette histoire, comment je vais reussir quoi que ce soit si je me mele pas aux autres, en plus je suis sur que ca interesserait mon pére des infos sur l machin balese. J'entends les balles réssoner sur les murs, les faire voler en éclats pour certains, réflexe de petite fille pres de mon escorte je plaque mes mains sur mes oreilles et ferme fort les yeux..

J'attend le que le calme soit revenu pour les ouvrir de nouveau, on y voit plus grand chose, la poussiere degagé des gravas emet un épais brouillard... Je vois plus personne la ni meme celle qui m'accompagne. J'avance d'un ou deux pas, les mains devant en cherchant à tatonner devant moi.


- Madame t'es là?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Féminin
Age : 29
Fan Club RP : 52

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 17:06

Un avantage du masque (autre que pour cacher le rictus), c'est que ça évite d'avaler trois kilo de poussière.
Bon, ça va, il reste des murs. Quel bourrin ce mec ! Quel gaspillage ! Il cherche clairement à impressionner par contre il n'est pas du tout efficace. Personne n'est tombé. Et même il y en a un qui s'est relevé et qui pointe le doigts dans notre direction.
Ils ont quand même pas l'intention de venir, le machin à moitié crevé et sa copine ?!

En face, une autre personne plaquée contre un mur à regardé dans notre direction. Je crois qu'il nous à vu. Je plisse les yeux pour essayer de le distinguer, lui et celle qui l'accompagne. Pas évident avec la distance et la poussière.

Et l'autre en uniforme, qu'est-ce qu'elle fout ? Avec tout ce qu'elle a tiré elle a toujours pas réussi à l'avoir ? Il doit avoir un gilet par-balles.

Il y a des caillasses qui sont tombée dans le ruelle. Je jette un œil en arrière pour voir si ya pas trop de bobos. Et là je trouve Jude en boule avec une femme dans les bras. Ça doit être sa main à elle que j'avais sentie sur mon épaule (je me disais bien aussi que c'était une main bien légère. Ça aurait pu être lui, après tout, il a l'air assez délicat, le gentillet).

Plus en arrière, la dame avec son môme fait des signes.
Non.
Elle oserait pas... bah si. Elle est en train d'inviter tout le monde à venir se mettre à l'abri dans la ruelle. Sûr que si l'autre taré à envie de tuer tout le monde il saura où nous trouver.
Qu'est-ce que je fais ? Je lui lance une caillasse pour qu'elle arrête ? Non. Après tout, c'est normal de penser à ses petits camarades, de les mettre en sécurité. Et c'est d'ailleurs un peu aussi mon rôle de protéger le troupeau, bien que contre monsieur muscle et ça grosse pétoire je serais quand même mal barrée.
Mais soit. Laissons-les venir. Après tout, c'est ce que je voulais au départ, regrouper tout le monde, tous ceux qui se sont réveillés par terre dans ce quartier pourri. Je ne serais pas très avancée s'ils se font tuer.

Profitons-en tant que l'autre NOD et l'homme en rouge occupent l'ennemi. Il faut faire évacuer la rue principale, si possible discrètement.
Déjà lui-là qui qui a l'air de se réveiller, il est pas trop loin. Je ramasse un caillou et le lance assez fort pour l'atteindre et attirer son attention. Allez ! Regarde par ici et viens. Mais c'est moi ou il a un truc sur les yeux ? Merde ! Un aveugle. Si en plus il y a des handicapés... Je sent que ça va être laborieux cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Féminin
Age : 27
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 19:02

Booure et boure...

Ce qu'elle a pas vu Xena, c'est la gazelle aux cheveux violets...

et ratatam,...

Apparu comme ça, par enchantement, dans une déformation étrange du mur...

amstramgram!...

Silencieuse et delicieuse, elle est derriere celle qui s'allume une clope aussi sure d'elle que la mouche devant la toile d'une araignée...

... plouf !

Le coup de crosse sur sa tête lui laissera une jolie bosse.

Prudence est mère...
Certes, Katy est fantasque, c'est surement pour cette raison, qu'elle lui balance un grand coup de latte dans les cotes.
Ouille, ça doit faire mal...
Quand elle se réveillera, elle aura mal au crane, et se dira que fumer, c'est pas bon pour la santé.


Pirouettes... Vous avez vu Blade Runner ? Alors vous saurez comment on peut avancer très vite en faisant des sauts périlleux... Cacahuètes !

Et VLAN, dans les valseuses de l'As du gros calibre.

Touché, coulé !

Il aura du mal à marcher, mais il fera contre mauvaise fortune bon coeur !

Katy enjambe le corps étendu et plié en deux du sympathique 2D, pour aller se positionner aux cotés de Oz, bras sur son épaule, et mâchouillant un chamallow, rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Féminin
Age : 34
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 19:43

Craquement ...
Celle là je l'avais pas vue venir, mais à un point,
j'enrage !

D'un coup, d'un seul, elle m'avait envoyé rejoindre les étoiles.
La lumière mourante de ma cigarette s'écrasant sur le sol
éclairait mon expression mélangeant stupeur et souffrance.
J'avais le sang qui montait aux yeux, je voyais rouge.

Source de sang

Ma tête propulsée par ce coup délétère s'en allait dangereusement vers le sol.
Sans avoir le temps de réagir, elle heurtait le bitume, dans un craquement sourd.
Ma peau se déchirait, mes veines éclatait, mon crâne si fissurait,
j'éclaboussait rouge.

Rivière de sang

La douleur me nécrosait mes pensées, mon cerveau s'affolait,
j'étais dilacérée par cette vague de lames acérées,
Mes oreilles s'illusionnaient du tintement des machines,
des cris des innocents, de l'écume macabre.
j'entendais rouge

Fleuve de sang

Plus le temps de faire grand chose, déjà mes forces s'évaporaient
Le temps s'égrainait bien trop vite, je ne suivais presque plus sa fuite.
Déjà mon sang colorait le goudron, trop de sang colorait le goudron,
Mes cheveux d'ébène s'en imbibait, ma peau s'en teintait, ce liquide de vie qui s'épanouissait hors de mon corps.
il fallait que j'agisse, vite, très vite.

Je sortais deux grenades "offensive" de ma veste, retirais leur goupilles
et les balançais au pieds des deux adversaires avant que mon corps ne retombe
face contre terre, gisant, presque inanimé, s'enivrant peut être pour la dernière fois
de la fragrance funeste.
Je sens rouge.

Mer de sang

Tic tac, tic tac, tic tac

BOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rosae.over-blog.net/

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 26
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 20:43

-"Espèce de pet..."

Je ne l'avais pas vu venir. Trop rapide, débarquer comme par magie sur la scène de tout ses curieux personnage. Le souffle coupé, je m'affalais a terre, plié de douleur et de rage d'une aussi sournoise attaque. J'avais perdu de ma concentration, la douleur affectant mon don maudit. La couleur de mes yeux avait prit une couleur pourpre et j'avais récupérer ma vue normal. Ca n'était pas bon. Pas bon du tout...

Une douleur cérébrale me vint, couvrant celle reçu de cet nouvelle arrivante. La douleur était si atroce que me relevait était impossible. Je me mis a convulser a terre, crachant du sang. Pour le peu de connaissance en médecine que j'avais lu dans les livres, c'était soit un arrêt cérébral pur et net, soit un coma profond qui m'attendait.
Morfond de douleur a terre, J'observais la silhouette de mon agresseur, ainsi que mon arme que j'avais lâché. Allais-je tenter le tout pour le tout en lui tirant une balle? Ou plutôt devais-je abréger mes souffrance malgré mes tremblements? Je n'avais de force que pour tirer une balle.
Je tendais la main dans mon désespoir vers Casull quand soudain, je vis des grenades qui roulaient a quelques pas de mes ennemies: J'étais a 5 mètres.
Il avait déjà failli me mettre une balle la seconde fois ou il avait tiré. La pour la coup, les dommages collatéraux aller m'être fatal. Ce NOD...


-"...Enfer et damnation."

L'explosion me propulsa contre le mur d'un bâtiment déjà bien entamé qui s'effondra sur moi. La déflagration avait bruler vif une partie de mon corps. Ensevelie sous les débris, je me sentais mourir au fil des secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 23
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: La Rue Principale   Jeu 13 Mai 2010 - 22:06

Ah ! Elle réagissait. C'était au moins ça. Il jeta un œil a la ruelle, qui était toujours là (oui, bon...), et aux duellistes, qui... merde. Merdemerdemerdemerde ! La NOD a la clope par terre, et Jessy James idem, une espèce de folle derrière le gros Texan, la crosse a la main, chantonnant d'un air salement satisfait en bouffant un truc mou et rose (me faites pas dire ce que j'ai pas pensé, hein ?). C'était la grosse cata. Avant, ils avaient un énorme problème. Maintenant, ils avaient deux énormes problèmes, et deux personnes en moins pour les supporter. De plus, la "kill list" était modifiée, de par la sortie de circuit des deux zozos. Et si l'on prenait en compte les données disponibles a l'heure actuelle, son nom (enfin... sa tête, puisqu'il ne se souvenait pas de son nom) et celui de la jeune femme (qu'il ne connaissait pas non plus. Il se promit de lui demander si ils s'en sortaient).

Deux ananas artificiels qui tombent d'un palmier tombant... Tiqueuh taqueuh booooom !

La déflagration souffla une bonne partie de la chaussée, dressa un nouveau rideau de fumée, et envoya bouler son corps déglingué quelques mètres plus loin. S'il se redressa aussitôt, et presque intact (un morceau de bitume lui avait heurté les cotes, mais rien de grave apparemment), il se redressa seul, dans un univers tout gris de poussière. Alors, là, c'était le bouquet. Et qui plus est, il était incapable de savoir où étaient la ruelle ou les tarés de la gâchette. Il fit deux pas en avant, et son pied heurta un objet métallique. Oh merde. La pétoire de feu Jessy James, ou le mec aux lunettes et long manteau. Enfin feu, peut-être pas, m'enfin fallait pas abuser. Un coup dans la nuque plus un explosage a la grenade, y'avait peu de chances qu'il survive.


Il réfléchit rapidement. Ou le proprio était mort, et donc n'avait plus besoin de son flingue, ou il était vivant, et il serait sans doute heureux que quelqu'un lui rende son flingue. Conclusion : faut le ramasser. Et s'en servir si besoin, mais ça c'est une autre histoire.

Un joli joujou dans ses mains brulées...

Par contre, il aimerait savoir où était la ruelle, la sortie, ou encore a défaut la direction opposée des tarés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Rue Principale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rue Principale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Animations terminées :: [ANIM TERMINEE] Elle 21 :: Dans les rues de Chinatown-
Sauter vers: