AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Resto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maitre du jeu
Ecoutez ma voix...

avatar
Fan Club RP : 34

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Resto   Lun 26 Avr 2010 - 14:41

On a tous notre "Chez lee", Chinatown aussi.

Pas vraiment classe mais traditionnel. Un resto comme il en existe tant dans ce type de quartier populaire.
Ambiance feutré, tamisée au couleurs rouges du pays du soleil levant, le tout emballé derrière des paravents fait de bois et de papier dessiné à l'encre de Chine évidemment.




La spécialité de "Chez Lee"



Va falloir pousser pour faire descendre le tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://novlangue-city.forums-rpg.com

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Mar 27 Avr 2010 - 2:41

[Venant de l'entrée]

J'ai perdu de vue le groupe que je suivais, à peine arrivé dans la rue principale. Je suis loin d'être un expert en matière de foule, mais là il n'y a vraiment pas de quoi mettre un pied devant l'autre, alors c'était pas gagné. L'avantage, c'est qu'avec le mal de tête qui s'est dissipé, le brouhaha incessant me fait un tout autre effet. Ca ne m'agresse plus, je distingue des cris de joie, de surprise, des rires... la vie qui bat son plein à l'air libre et en toute insouciance.
Peu importe que ce soit étrange, peu importe l'impression de n'être qu'un fantôme au milieu de tous ces gens, je n'ai pas besoin d'invitation pour m'enivrer de cette ambiance. J'ai oublié les questions que je me posais, ce que je fais là, ce qu'une NOD fait là, pourquoi ces souvenirs m'échappent. Je marche, sourire indécrochable et mains dans les poches. Je flâne.

Il y a toutes ces odeurs qui se mélangent, celle des pétards s'efface pour laisser place à celle des cuisines quand on s'approche des devantures. Je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de goûter à un repas copieux ou original, et j'ai faim. Je n'ai aucune idée du temps que j'ai passé à dormir dans la rue, mais je donnerais tout pour de la viande.
Juste là, à quelques pas, il y a un restaurant. "Chez Lee"... eh bien monsieur Lee, attendez vous à recevoir un convive. Un instant, l'idée de n'avoir rien pour payer m'effleure, bien vite balayée par un je ne sais quoi qui me dit que c'est inutile aujourd'hui. Alors j'entre, observe la décoration du lieu avant d'aller m'assoir à une table libre.

Encore une fois, personne ne fait attention à moi. Le comportement des gens est vraiment anormal. Ils font tous la fête, mais... j'ai l'impression de ne pas exister, comme si j'étais dans un rêve. Pas le temps d'y penser plus que ça, un serveur se présente et me demande si j'ai fait mon choix. Lui au moins, il sait que je suis là, c'est rassurant.

Euh... ça.

J'ai montré sur le menu la première image que j'ai trouvé à mon goût. En baissant les yeux sur mon assiette, je me rends compte qu'il manque quelque chose, et regarde autour de moi sans comprendre. Qu'est-ce qu'ils font tous à manger avec ça? Ils ont pas de fourchette ici?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Mer 28 Avr 2010 - 0:30

Bon, ben c'est pas dit que j'arrive à me remplir le ventre tout de suite... le serveur est venu m'apporter deux bols, un avec les petites boulettes de viande - ça avait meilleure allure sur l'image, mais tant pis - et l'autre avec du riz. J'en avais jamais vu autant d'un coup, au dépôt ça m'aurait fait deux jours dans les périodes difficiles. J'ai quand même eu un petit malaise, il m'a pas ramené de vrais couverts et je le sens pas du tout le coup des baguettes, j'ai jamais été très habile de mes mains.
Au final, les premiers essais se sont conclus par un retour direct dans le bol. Les suivants m'ont obligé à me pencher pour aller ramasser les boulettes tombées au sol. C'est pas pour moi l'exotisme... alors j'opte pour une nouvelle technique. Le planté de baguette, y a aucune raison que ça marche pas et qu'on vienne pas me parler de tradition. Malgré tout, j'ai jeté des petits regards gênés autour, mais j'oubliais que je n'existe pas. D'ailleurs, j'ai un moyen d'être sûr à ce sujet...

Je lève mon arme à hauteur d'yeux, en pleine réflexion. Oui, en visant bien ça devrait y aller. Je me tourne vers la gauche, fixe l'homme... et propulse la boulette le plus fort possible. Bingo, pleine joue!
Je pensais qu'avec ça, il réagirait, mais il s'est à peine arrêté un instant avant de reprendre sa joyeuse conversation, une petite tâche de sauce encore accrochée à son visage. Maintenant c'est certain, il y a un problème, un gros même. Seul le serveur à l'air de me voir, et d'ailleurs il me lance un regard qui en dit long... d'accord, profil bas d'ici la fin du repas, en tout cas ce qu'il en reste.

Ca me trotte dans la tête, cette histoire... qu'est-ce que je fous là, franchement, je savais même pas qu'il y aurait un carnaval. Si ça se trouve... je suis mort. On m'a tué, mis ici et je suis au paradis. Nan, ça peut pas être ça, y aurait pas la NOD sinon. Et puis elle parlait avec d'autre gens, c'est pas possible. Ca vient pas de moi, ça vient de tous les autres qui vivent leur vie comme dans un songe. Et pourtant ils existent bien... ça me file le tournis, j'ai même plus envie de bouffer. Peut-être parce que le temps d'y penser je me suis enfilé tout ce qu'il y avait à portée, et sans les baguettes ça c'est sûr.
Alors payer, se laver les mains, et découvrir ce qui se passe dans ce quartier de dingues...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

avatar
Masculin
Age : 52
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: Resto   Ven 30 Avr 2010 - 10:24

Une silhouette au travers de la vitrine du resto
Leste, rapide, posée
Il entre d'un pas sur, regarde le peuple qui s'empiffre et en repaire un : Chad
Pourquoi lui ?

Il avance directement vers Chad, bouscule un serveur et son plateau de bouffe qui vole au plafond avant de retomber avec perte et fracas.
Devant Chad, à l'aise, il s'assoit, pique son verre et l'avale cul sec.

T'as un flingue
Regarde le mien...


Et il lui pointe un calibre big mama sous le nez, bien appuyé sur la bouche.

Mariole

Il décroche le calibre des dents de Chad et tire dans la salle, balayant les murs en dessinant un arc de cercle.
Criblés de balles, les murs.

A la prochaine, p'tit.

Clin d'oeil "j'ai la plus grosse", puis il disparait aussi vite qu'il est arrivé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Ven 30 Avr 2010 - 11:47

Mon ventre qui gargouille maintenant.
Comme quoi tout se passe dans la tête. On pense que l'on meurt de faim et dans la seconde qui suit on est prit de douleurs insoutenables. L'estomac qui se serre comme si l'intérieur même était aspiré dans un trou noir, la gorge qui devient sèche, ça racle.
Insupportable !

J'arrive devant la devanture du restaurant et range bien à l'abri des regard mon fidèle 45. Pas la peine d'attirer l'attention. Il semble y avoir tellement de monde en salle que le moindre signe d'agressivité causerait une émeute.
Et puis je suis là pour manger, pas pour chasser. Une chose à la fois !

Je pousse la porte et me retrouve au milieu d'une vingtaine de personnes, assiettes en mains entrain de déglutir la nourriture. A première vue les plats sont succulents.
Il n'y en a qu'un qui ne mange pas. Mon regard se pose très vite sur lui. Presque immobile, il semble effrayé. Les yeux perdus dans le néant, tête baissée.
Un Insurgé sans aucun doute.

Je me dirige vers sa table en observant la décoration, quand une rangée de crevasse sur un des mur me laisse en plan. De la fumée s'échappe encore des orifices comme si les coups de feux venaient tout juste d'être tirés. Cela explique surement l'attitude du jeune homme. Je balance ma tête à gauche, puis à droite mais aucune présence. Pourtant l'arme qui a laissé ces empreintes devait être du genre gros calibre à en juger par la profondeur des marques...

Le plus étonnant.
C'est que mis à part le jeune homme face à son bol de riz, aucun des autres clients ne semblent avoir prêté attention à ce qui venait de se passer ici !
La faim que je ressentais s'est évanouie, emportant avec elle la mine réjouie que j'avais tout au long du chemin.
J'avance vers le jeune homme et pose une main sur son épaule.

Tout va bien ?
Que s'est-il passé ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Ven 30 Avr 2010 - 18:15

J'ai levé les yeux juste à temps pour voir le serveur se faire envoyer au sol. Ben il manque pas de force lui, mais c'est pas l'élégance qui l'étouffe. Sauf qu'il vient vers moi, et qu'il s'assoit à ma table et me vide mon verre. Si tu voulais faire le dur avec ta gorgée de champion tu vas être déçu, j'ai passé mon tour sur l'alcool.

Par contre quand il sort son machin gros comme ma cuisse - j'exagère à peine- je commence à moins faire le malin, même en pensée. Je suis pas vraiment le genre à chercher les soucis moi, encore moins quand je commence ma digestion. Et surtout je sais pas où il est allé chercher que j'ai un "flingue", j'en ai jamais touché un de ma vie.
Hey oh on se détend, pas besoin de le mettre là! Si il veut des boulettes y a... y avait un serveur, là il est plus vraiment disponible. On garde son calme, on essaie de faire partir cette expression de constipé chronique, et on attend que ça passe. Mariole, ça me va, tant que tu finis vite ta crise d'égo.

Et paf, v'la qu'il se défoule sur les murs... je suis le seul à sursauter, tous les autres continuent leur causette comme si de rien était. Merci les gars, c'est chouette la solidarité. Et lui, il est déjà relevé et part comme il était venu. Il a déjà passé la porte depuis un petit moment quand j'ouvre enfin la bouche.

... J'ai pas de flingue... abruti.

Le dernier mot avec un léger mouvement de recul, au cas où il ait entendu de la rue et qu'il revienne faire ça proprement. Je me remets doucement de mes émotions, j'arrête de trembler et de tripoter mes baguettes, et je respire un grand coup. Juste au moment où une main se pose sur mon épaule.

Aaaaah, mais putain barrez-vous j'en ai marre!

Ca c'est sorti tout seul, c'était contenu et c'est tombé sur un pauvre innocent, presque en un seul mot. J'ai quand même entendu ses questions sous mon cri, et j'en déduis qu'il vient en paix, donc je me détends. Pas trop tôt... et aussi, ça a son importance, que c'est un de ceux qui sont vraiment là, ou je sais pas quoi.

Ca pourrait aller mieux...

Ouai, je pourrais ne pas avoir envie de vomir ce que je viens d'avaler.

Y a un type qui est venu. Il m'a braqué, et il a tout lâché. C'est à peu près tout, la routine quoi... un p'tit apéro pour faire couler?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Lun 3 Mai 2010 - 11:25

Je ne m'étais pas trompé. La rayure sur le mur était bien l'œuvre d'un gros calibre. Et apparemment c'était récent. Bizarre que je ne l'ai pas croisé en arrivant...
J'enlève la main sur l'épaule du jeune homme et m'assoie à ses côtés en regardant autour de nous. Ce qui s'est passé ne semble pas avoir affecter les autres clients. Seul le serveur qui reste étendu sur le sol, après ce qui aurait pu être une violente altercation avec l'individu armé.

Tu as eu de la chance qu'il vise aussi mal...

Bien que mes paroles laissaient à croire une sorte d'humour, c'était d'un naturel détaché que j'avais prononcé ces mots.
Je saisis ensuite deux verres et la carafe de l'alcool maison pour nous servir le ptit remontant qui le remettrait d'aplomb. A travers le cristal de la carafe on pouvait voir ce qui semblait être un scorpion à pointe noire, l'une des espèces les plus venimeuses du monde animal, outre la veuve noire bien évidemment. Les deux verres remplis je lui tend le sien et descend d'un trait le mien sans l'attendre.

Y'a pas à dire ça détend !

Je me resserre un autre verre et le pose devant moi, en cherchant du regard une assiette de riz qui trainerait sur le présentoir. La vue des autres qui continuaient à manger avait relancer les appels de mon estomac malgré les évènements mystérieux qui se déroulaient depuis maintenant une demie-heure dans ce quartier chinois. Je me lève et reviens avec une assiette identique à celle de Chad et commence à picorer en me servant habilement de mes baguettes.

J'ai une question à te poser.
Est-ce que tu as l'impression toi aussi, que tout ce qui se trouve autour de nous est factice ?
Excepté la folie de l'homme armé, bien sur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 32
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Lun 3 Mai 2010 - 15:54

Voila, c'est ça qu'il me faut. Un remontant, peu importe qu'il y ait une bestiole repoussante dans la bouteille. Je prends le verre qu'il me tend et le vide sans m'arrêter... ça brûle le palais et tout l'intérieur, j'ai l'impression que mes lèvres vont se consumer et j'en tousse comme si ça n'aurait jamais dû rentrer, mais ça fait du bien. En tout cas ça fait s'évanouir les petits restes de peur.

Je repense à ce qu'il a dit en s'asseyant, que j'ai eu de la chance. Si le type avait vraiment voulu me descendre, je serais plus là pour en parler, la chance c'est qu'il ait seulement eu envie de s'amuser un peu.
D'ailleurs, je me demande qui il est... pour être armé comme il l'était, je pencherais pour un NOD ou un insurgé. Mais un NOD ça ne joue pas, ils ne connaissent pas ça, ils font leur boulot et c'est tout. Ouai, un insurgé. Ou un autre délire de ce quartier, un qui n'est pas comme les autres et qui sait qu'on est là, c'est possible aussi.

Avec l'alcool, toutes ces pensées s'embrument et j'en sais pas assez de toute façon. Pour l'instant, c'est qu'une journée où tout va de travers. L'autre est allé se servir une assiette, et maintenant qu'il est revenu je suis presque impressionné en le voyant se servir des baguettes. On m'enlèvera pas de l'idée que la fourchette c'est mieux, mais chacun son truc.
Ah ça y est, on attaque le sujet sérieux... va falloir que je déballe mes petites expériences, mais on sera pas beaucoup plus avancés.

Pour être honnête, ça commence à être un peu plus qu'une impression. Ils réagissent pas quand on leur parle, ils réagissent pas quand on les touche, et même pas quand un fou furieux redécore les murs. Tiens, regarde...

Bon, ça je suis pas obligé de le faire, je pense qu'il a compris ce que je voulais dire, mais au fond ça me fait marrer. Et puis c'est assez surprenant pour valoir une démonstration. Je me penche vers la table d'à côté, tend le bras pour atteindre l'homme qui avait déjà subi l'expérience de la boulette, et lui enfonce la tête dans son assiette. Il ne résiste même pas, et à peine ma pression terminée il se redresse, cligne des yeux et reprend sa conversation.

Et voila. On dirait des robots, ou je sais pas quoi. Mais y en a quand même qui sont "vrais", le serveur par exemple. Et le mec qui m'a rendu une petite visite, bien sûr. Je crois qu'il y en a d'autres dehors, j'essayais de les suivre tout à l'heure.

Et voila, fin de l'exposé. Je sais pas grand chose, mais c'est rassurant de savoir que je suis pas tout seul dans ce cas là. Vaut mieux se paumer à deux, comme on dit. Ceci dit c'est pas en restant ici à se goinfrer qu'on va en savoir plus, et il a fini son assiette.

J'allais partir quand le taré est arrivé, pour essayer de voir ce qui se passe dans ce bled. Et on ferait peut-être bien de tailler la route avant qu'il revienne... sauf si t'as encore faim.

J'évite de mentionner que le taré en question est possiblement au courant de l'affaire, j'ai pas spécialement envie de le retrouver pour lui tirer les vers du nez.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Resto   Lun 3 Mai 2010 - 19:41

Je l'écoute tout en avalant des bouchées de riz et tourne la tête pour voir la démonstration en couleur qu'il me propose en ce qui concerne les "autres".

Oui c'est évident que quelque chose ne tourne pas rond !

J'ai déjà vu ce genre de zombies, dans la chambre de remise en activité du Centre, là où sont emmené les tous nouveaux implantés, pour qu'ils se remettent de leur opération.
Je me sers un autre verre et le descend d'un trait. Cette fois je note la chaleur gratter ma gorge, comme si j'avais avaler un des dards du scorpion contenu dans la bouteille. Je me racle la voix et prend une grande inspiration en me levant de table.

Tu as raison...
On devrait aller vérifier au dehors, et trouver le fin mot de toute cette histoire.


Je lui fais un signe de me suivre et enjambe le corps inerte du serveur pour me diriger vers la sortie. Sur un meuble juste à droite il y a une petite bouteille de cette alcool mais sans bestioles à l'intérieur. Allez hop je l'embarque, on sait jamais ça pourra toujours me servir. Je la glisse dans la poche de ma veste et jette un regard malicieux à celui qui m'accompagne.

Si jamais on a une petite soif en route, hein.


Je pousse la porte et surveille les alentours rapidement, histoire de ne pas recroiser le fou de la gâchette et m'engage à gauche en direction de la ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Resto   

Revenir en haut Aller en bas
 
Resto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Animations terminées :: [ANIM TERMINEE] Elle 21 :: Dans les rues de Chinatown-
Sauter vers: