AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar

MessageSujet: Jade   Ven 15 Juil 2011 - 19:26

J’ai une migraine comme jamais. Une odeur de vin, d’humidité et de poussière inonde mes narines à m’en donner la nausée. Allongée à même le sol, je ne cherche nullement à me relever. Pourquoi suis-je allongée, pourquoi ai-je si mal au crâne et surtout où suis-je et pourquoi une subite envie de cigarettes me taraude l’esprit … Résoudre les problèmes les uns après les autres…

Problème majeur qui ne serait sans doute pas celui de tous… la cigarette… la dernière cigarette que j’avais fumée remontait à des siècles… enfin mes 15 ans je crois… j’avais commencé à fumer à l’âge de 14 ans, depuis le jour où l’on m’avait interdit de le faire… j’étais une adolescente rebelle qui détestait les interdits… je franchis donc la limite et adorais ça… un plaisir certain à chaque volute de fumée… A 15 ans on m’avait implanté comme tous les orthodoxes, et je n’avais plus éprouvé ce plaisir d’antan… Pourquoi me remémorer maintenant ce plaisir enfoui…

Je me relève doucement, la tête me tourne, je décide donc de m’adosser au mur que je trouve en tâtonnant derrière moi. Se remémorer….

Je me souviens être descendue dans la cave à vin aux alentours de 20 heures, nous allions diner et j’avais pour mission de ramener un de nos meilleurs crus pour le souper… je détestais cette cave, il y faisait sombre et frais, mais je m’y rendais machinalement tous les soirs pour amener une bouteille pour le souper.

Un bandeau recouvre mes yeux, me plongeant ainsi dans le noir et cette obscurité m’oppresse. D’une main fragile, je tente de détacher le nœud tout en me replongeant dans mes souvenirs…

J’hésitais entre 2 bouteilles de vin, impossible de savoir laquelle se marierait le mieux avec un plat en sauce. Je reposais l’une d’entre elle, décidée à ne pas m’attarder dans ce lieu. Et puis un bruit de pas me fit sursauter, si bien que la bouteille sélectionnée m’échappa des mains pour se déverser sur le sol, sans omettre de souiller ma robe blanche…

Mes mains arrivent enfin à dénouer ce bandeau… j’émis aussitôt un gémissement au contact de la lumière qui me brûle la cornée… une soudaine impression d’étouffement, je panique, je me remémore alors la suite de cette soirée…

Une main vint se glisser contre ma bouche afin de m’empêcher de crier, tout en me plaquant contre mon agresseur et en une seconde tout était fait… j’avais l’impression qu’un feu ardent s’embrasait dans mon corps, une douleur si vive qu’elle me fit perdre connaissance rapidement…

Je ferme aussitôt les yeux pour les rouvrir avec plus de prudence quelques secondes plus tard, afin de m’acclimater à la faible lumière qui néanmoins illumine une vaste pièce. Je n’ai pas perdu la vue… elle se fait plus précise de minute en minute même si ouvrir les yeux est un véritable supplice.

Je découvre l’état de ma robe souillée par la vinasse. Autour de moi, il n’y a rien, mais vraiment rien ou presque… pas de table, pas de chaise, juste une pièce sans fenêtre, une sorte de cave ? Au fond de celle-ci un miroir accroché au mur, et des vêtements posés à même le sol…

D’une main tremblante, je m’appuie contre la paroi poussiéreuse afin de me relever. Je fais quelques pas. Mes pas sont gauches, se concentrer sur un point, mettre un pied devant l’autre, et avancer jusqu’à ce miroir.

J’atteins mon but tant bien que mal et observe le visage de cette femme au teint blafard. Cette femme ferait mieux de se refaire une beauté, son mascara a coulé et ses traits sont fatigués. Mais s’il n’y avait que ça… ces yeux-là lui sont familiers, pourtant la peau qui entoure ces yeux sur 1 centimètre est complètement brulée… cette image me dégoute, la nausée s’intensifie mais je regarde à nouveau, ce visage, mes mains frôlent la peau qui entoure les yeux de cette femme, et une douleur si intense me ronge le ventre… cette femme, Jade … oui cette femme, c’est bien toi... Je peine à y croire mais les faits sont là…

Un mauvais rêve ? Peut être pas… j’associe les événements, mon enlèvement, cette douleur si vive, ces migraines et cette envie de cigarettes et le plaisir qu’elles me provoquaient plus jeune… est-ce vrai ?

Mon esprit est embrumé… j’attrape ce jean, et ce haut laissé là pour moi ? J’enfile le tout… J’avais bien lu des articles parlant de ça, pourquoi moi ? Il fallait que j’éprouve un plaisir quelconque pour vérifier si j’avais bien fait l’objet d’une action insurgée … Pourtant rien que l’idée d’une cigarette confortée cette hypothèse. Reste à savoir pourquoi ? Pourquoi moi et surtout qui en était l’auteur ?

Un nouveau regard vers ce miroir, le contour de mes yeux me donne toujours la nausée pourtant je sourie, premier petit plaisir, il n’y a aucun doute… malgré tout qui suis-je maintenant ?

Je suis une femme…
Une femme de 28 ans...
Une ancienne orthodoxe, Une nouvelle insurgée
Une femme prête à commencer une nouvelle vie…
Heureuse victime d’un bienfaiteur qui me permet de reprendre ma vie en main…
Un visage abimé, une âme nouvelle…
Je suis Jade…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: