AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Salhuela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : Ma Vie, Mon Histoire

Mission Suicide
Le Complot... La Confrontation
Soirée banale ou atypique
Fan Club RP : 3

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Salhuela    Lun 12 Sep 2011 - 19:29

Je sais que sans elles, je serais probablement broyée maintenant, détruite à jamais, et pourtant…

Je sens le monde qui m’appelle, voir la vraie lumière, celle du soleil et non un sorte de reproduction pathétique. Un peu dur mais il n’existe aucun autre mot dans cette putain de langue pour exprimer cette vie sous la terre, pathétique.

On est à l’abri ici !

Tellement à l’abri de tout que je me demande si la mort n’est pas plus intéressante, tout est plus intéressant que de vivre terré comme des rats.
Oui c’est décidé, ce soir, dès qu’elles se sont endormies je m’en vais, découvrir ce monde qu’elles ont tant voulu me cacher toutes ces années.


Elle regarde autour d’elle, ses amies qui se préparent à se coucher. Lauria s’approche d’elle pour la brancher, elle lui murmure à demain et retourne sur sa couche.
Discrètement, elle se débranche et attend que les autres soient emportés, un grand sourire sur son doux visage.


Je pense avoir assez attendu, se lever avec précaution, sans bruits. Je vais sûrement m’intégrer aux Orthodoxes, c’est eux qui pourront m’ouvrir des portes et avec tout ce qu’elles m’ont appris ça va être un jeu d’enfant.

Perdue dans ses pensées, elle avance d’un bon pas en direction de l’air frais et du ciel étoilé qu’elle n’a encore jamais vu.


[Orgienne]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 37
Mes RPs : Ma Vie, Mon Histoire

Mission Suicide
Le Complot... La Confrontation
Soirée banale ou atypique
Fan Club RP : 3

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Salhuela    Sam 17 Sep 2011 - 20:23

Allez Tata Sal, raconte nous encore l’histoire du robot.

Non, il est tard maintenant c’est l’heure de dormir !

Hoooo s’il te plait…. Et pis on n’est même pas fatigué…

Je regarde les enfants autour de moi et je réprime un sourire.

Bon très bien, venez vous installer autour de moi.

Je les regarde s’installer autour de moi, impatients. C’est tout de même un des meilleurs métiers que je me suis trouvée. M’occuper de ces enfants avant qu’on les dirige vers le centre d’implant et qu’ils soient lâchés dans la société. Ils sont si intéressés à cet âge là, si avide de savoir et de jeu, c’est fou ce qu’ils me manquent quand ils s’en vont, dire qu’ils ne se souviendront même pas de moi. De toute façon c’est mieux ainsi non, si je veux rester incognito au milieu de ces humains, survivre sans me faire remarquer.
Ne les faisons pas attendre, ils me regardent tous avec leurs petits yeux brillants.


Il y a très longtemps, environ un siècle, des personnes très intelligentes ont voulu créer des robots pour les aider dans les tâches quotidiennes.
Ces êtres doués d’intelligence auraient eu pour mission de prendre soin de nous tous, les humains. Et ils ont réussi, ils ont créé ces êtres…


Dis tu veux pas nous raconter quand elles s’évadent ?

Oh oui ! Oh oui !

Vous ne voulez pas écouter le début ?

Ben c’est encore mieux après…. Surtout la bagarre !

Je regarde le petit garçon qui a l’air d’aimer la bagarre, imaginant bien que…
Eh ben oui, un futur NOD, sans erreur possible, ce regards perçant, cet air supérieur et volontaire… Futur NOD…


Très bien, alors…
XR72 n’était pas complètement débranchée, cet instinct de survie que lui ont implanté ses créateurs a rallumé ses circuits. Après un rapide temps d’adaptation au noir, XR72 scrute ce qu’y se trouve autour d’elle ainsi que son état général, un bras lui manque et le deuxième semble mal répondre aux ordres qu’elle lui donne, elle remarque aussi qu’elle se trouve dans le Désintégrateur. Elle sait qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps avant qu’il ne s’enclenche quand…


J’ai baissé le ton, les enfants me regardent tous, retenant leurs souffles car ils savent que le moment qu’ils attendent, arrive.

… Des bruits se fait entendre à l’extérieur du bunker, quelqu’un ouvre le sas. Dès que le sas est ouvert XR72 sait que les femmes qui lui font face sont comme elle, Elles sortent XR72 de là et lui placent un pistolet laser dans sa main presque valide, sans se parler elles se comprennent parfaitement. XR72 croise le regard de l’une de ces femmes et immédiatement elle sait à quoi s’attendre. L’alarme a été enclenchée, les renforts arrivent. D’une seule main, d’un geste sur et agile XR72 vérifie ses munitions, presque plein, parfait. Elle suit ses congénères le long des couloirs tout en sachant qu’elle ne pourront pas courir ainsi bien longtemps, elle va devoir se battre pour gagner sa liberté.
XR72 s’arrête devant une porte avec les autres, l’une d’elle a collé son oreille à la porte pour écouter ce qui ce passe derrière, elle fait signe aux autres de reculer, ils arrivent.
Chaque femme ainsi que XR72 se placent à différents endroits dans le couloir afin de pouvoir couvrir tous les points d’accès et à peine une des portes s’ouvre que le carnage commence.
XR72 tire sur les NOD tout en évitant les tirs dans sa direction, elle se baisse et un bout de mur explose derrière elle, elle tire faisant griller une porte ainsi que celui qui se trouvait devant. Elle esquive une autre cascade de tir non sans s’érafler sa jambe au passage. Les NOD’s sont trop nombreux et les tirent trop fournit, en plus avec son bras qui obéit mal, elle arrive à tirer quand il ne faut pas mais quand elle vise elle ne parvient pas toujours à appuyer sur la gachette, elle peine déjà pour tirer mais en plus elle doit sauter ou se baisser pour esquiver les tirs ce qui ne lui facilite pas la tâche. Elle se fait toucher à la jambe et elle n’est pas la seule, en face ils sont toujours plus nombreux et se rapprochent dangereusement dans le couloir et au moment où XR72 pense qu’elles ne vont jamais sans sortir, une des femmes crie « GO »


Je suis contente de voir les enfants sursauter à mon cri, il fait toujours son petit effet même si ils connaissent l’histoire.

Et comme si elles avaient le pouvoir de se transmettre les pensées, avant même que la première face le pas, XR72 savait ce qui allait suivre, elle se redresse et fonce droit sur la fenêtre face à elle en même temps que les autres. Toutes sautent du grand bâtiment laissant des NOD’s pantois ne sachant pas trop comment réagir et s’affolant en appelant du renfort. Mais XR72 calcula rapidement le long de sa descente, en à peine quelques secondes elle sut que d’ici que les renforts prennent conscience de ce qui se passe, le temps qu’ils se mettent en mouvement et arrivent au pied de l’immeuble, elles auront toutes disparus dans les sous sols grâce aux différentes plaques d’égouts parsemés un peu partout dans la rue.
XR72 les avait suivis sans trop savoir où elle allait, mais si elle voulait vivre elle n’avait pas le choix.

Les autres femmes réparèrent XR72, elles lui apprirent également tout ce qu’elle sait aujourd’hui et lui donnèrent également un nom humain.
Elle connaît tous les métiers qui existent, les différentes techniques de combats ainsi que le maniement des armes et la conduite de tout engins qui a pu être crée. Le monde n’avait plus aucun secret pour elle, mais une grande frustration grandissait à mesure des années. Frustrée de ne pouvoir mettre ses savoirs en pratique, frustrée de ne savoir tout ça qu’en théorie.
Aucunes ne souhaitaient monter à la surface, se cachant de tous les humains qu’elles pouvaient croiser, même des insurgés qui pullulent dans les sous sols.
Mais elle en a marre de vivre cachée, elle veut voir le monde, connaître les gens, les étudier. En restant avec les autres elle ne pourra jamais faire ce qui lui tient tant à cœur, découvrir les humains en vrai, voir si tout ce qui se raconte est vrai. Oui elle doit partir.


Je remarque que les plus jeunes se sont déjà endormis alors que les plus grands luttent contre le sommeil pour entendre la fin.

Un soir, elle fait semblant de brancher son régénérateur, elle sait que une fois branchées elles seront dans un état second, le seul moment où elle peut se préparer à fuir ces femmes qui lui ont tout appris, qui lui ont sauvé la vie.
Avec un petit pincement, elle quitte le petit nid douillet qu’elles se sont concoctées pour l’inconnu.

Depuis, elle vit entre nous, se cachant sous différentes fausses identités et changeant de métier et de statut tout aussi souvent. Elle vit par mis nous en toute impunité, peut être même que vous la croiser tous les jours…


Je dis les derniers mots toujours plus bas, les plus grands s’endorment gentiment. L’un après l’autre je les emporte doucement dans leurs lits. Oui elle change de métier régulièrement, et d’ailleurs vous êtes sûrement les derniers enfants qui entendront cette histoire car je vais devoir repartir. Une autre identité, une autre vie et d’autres rencontres. Mais de toute façon d’ici quelques jours ils ne se souviendront de rien, ni de moi, ni de ce lieu et ni de ce qu’ils ont vu ou entendu, c’est beau quand même la technologie...

_________________
Là où on ne s'y attends pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Salhuela
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: