AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Renata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Féminin
Age : 24
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Renata   Lun 8 Oct 2012 - 21:04

Renata

Renata Thorvaldson ?
ouais, ça sonnerait bien. Est-ce que je pourrais l'appeler papa ? Ça me plait assez de pouvoir penser ça, pas comme les autres fils d'éprouvettes du Temple. Je suis pas née ici, j'ai été... vendue.
Ouais, vendu comme un truc, une chose, un animal. C'est ce que je suis ? Pourquoi j'en ai pas vraiment l'impression ? Et puis de l'extérieur, j'ai l'air d'un rat de laboratoire humanisé, mais qui sait ce que je suis de l'intérieur ? Peut-être une humaine ratisée.
Puisque personne ne peux vraiment savoir, on a qu'à dire ce qui est sûr : je suis une création des laboratoires Thorvaldson. Et il m'a vendu au Temple, à peine sortie de la cuve, pour qu'on puisse faire toutes sortes d'expériences de mentalistes sur moi et éventuellement trouver des avantages à mon espèce pour la fonction de mentaliste. Qui sait, si tout ce passe bien peut-être que je sortirais de cette clinique et que j'irais exercer le même métier que ces humains qui m'observent et me testent. Ou mieux ! peut-être que papa reviendra me chercher, sera très fière de moi et fera de moi son unique héritière et que je vais être très riche.
ben quoi ? On peut bien rêver, non ?
Ouais bon, c'est un peu ridicule. S'il tenait à moi, il ne m'aurait pas vendu. Quoiqu'il parait qu'il traite ces autres créations comme des esclaves sexuelles et leur en fait voir de toutes les couleurs, auquel cas j'ai pas trop à me plaindre en étant traitée comme une souris de laboratoire à qui on fait subir toute sorte de tortures scientifiques. Les aiguilles, les perfusions, les sangles, les radiations, les électrochocs... ça fait mal.

Ça fait mal, mais ça marche. Je deviens une vraie mentaliste, comme eux, avec un pouvoir mental. Mais ça, je leur fait oublier à chaque fois. Ils ont peut-être réussi à le noter quand même quelque part dans leurs registres, mais c'est pas sûr.
La mémoire immédiate est très friable. Et un cerveau mi-humain mi-rongeur est assez imprévisible pour eux. Je crois que j'ai réussi à les devancer, à découvrir ce qu'ils ont développer chez moi avant eux.
Depuis, je m'amuse bien. Je peux leur faire un peu n'importe quoi, les distraire et leur faire oublier aussitôt.
Je leur est aussi fait oublier de m'enlever un truc que j'ai dans la tête. Un petit cadeau de ce cher monsieur Thorvaldson. Il en met dans toutes ses filles. Mais plus le programme de mentalisation avance, plus ça déconne ce truc. Une toute petite puce dans la tête sensée faire mal quand on appuis sur le bouton d'une télécommande. Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'est devenu la télécommande, mais si on évite de mettre du matériel dans les crânes des mentalistes, c'est surement pour une bonne raison. A force de trituration mentale, j'en ai fait une puce sauteuse. Ça décharge un peu n'importe quand, un peu n'importe comment. A la base, je crois que c'était fait pour punir. Mais j'ai rien fait ! Enfin si, certainement, mais je l'ai fait oublié.
C'est stressant ce truc, ça me rend nerveuse, parfois agressive, mais je fais oublier vite avant qu'on essaie d'y changer quoique ce soit. Sinon je suis sûre qu'ils vont m'opérer. J'ai peur. Je risque peut-être d'avoir des mutations bizarres après, comme les rebelles. J'ai pas envie de pourrir sur pied ou pire encore. Alors on ne touche pas ! Je préfère souffrir que mourir ou me changer en autre chose.

Quand le père Thorvaldson vient me rendre visite, je lui raconte quelques petits secrets tout en observant ses réactions. Si jamais un jour une de mes nouvelles lui déplais, je n'aurais qu'à lui faire oublier tout de suite.
C'est qu'il est curieux papa, et j'en entends choses, avec mes grandes oreilles, dans les couloirs de la clinique du Temple.

Un mouchard ? Moi ?!
hum.... peut-être. Si ça m'arrange.
Je ne suis même pas payée, alors je fais bien comme ça me chante. Il n'y aura que des témoins amnésiques en cas d'écart de conduite. Tant que je joue avec finesse, je ne craint pas trop de perdre.

L'extérieur doit être un terrain de jeu magnifique. Un jour j'y serais. D'une façon ou d'une autre, je sortirais de la clinique. Quoique l'idée me file quand même un ptit peu les chocottes. Ya des mutants dehors, des terroristes, des flic sanguinaires, des automates assez friqués et mégalo pour acheter et revendre des vies, des zombies dépourvus de plaisirs et des valkyries qui arrivent à vous faire croire le temps d'une consultation que la vie est merveilleuse et qu'on est heureux. Flippant !


[mentaliste, siou plais zyeuxdoux ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Renata
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: