AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Ven 10 Oct 2014 - 22:46

[Arrive de Par ici !]

Il pousse la porte d'entrée de son appartement du moment, jette les clefs sur la table, puis dépose son précieux colis sur le lit, et tire un oreiller en plus pour soutenir sa tête. Elle devrait se réveiller sous peu, enfin, il l'espère, il a pas tapé trop fort normalement, mais il avait jamais essayé sur une femme avant ça. Il espère qu'il l'a pas abimée...

Soupirant, il déboutonne sa chemise, demeurant torse nu dans la chaleur de la chambre, allume un néon grésillant, puis ouvre un frigo pour en tirer une portion de nourriture sans saveur qu'il engloutit sans un mot, assis sur une chaise, l'écran de télévision allumé en sourdine pour lui occuper l'esprit, le temps que son invitée se réveille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Sam 11 Oct 2014 - 17:43

Une douleur vive me réveille. Le soleil est haut dans le ciel.
Je mets un instant avant de faire le point et j'ai comme un sentiment d'étrangeté.
Je ne reconnais rien autour.
Puis lentement je me souviens, le visiteur, la flamme, le néant.
Je me redresse d'un seul coup, je ne suis pas chez moi, et ce lit.
Ma main rencontre un corps , je tourne lentement les yeux et je le vois. Il dors tranquillement, sur le dos, le visage tourné vers le soleil.
J'ai la peur au ventre, et en même temps si il avait voulu profité de mon inconscience il l'aurait déjà fait. Cette nuit.
Je suis encore habillée.
Cela me rassure.
Peut être qu'il ne me veut en effet pas de mal, juste m'aider.
Comment savoir.
Il m'a emmené de force ici, mais je ne lui ai laissé aucun choix de faire autrement.

Je jette un coup d'oeuil circulaire sur la pièce
L’ameublement de la chambre est spartiate.
Si effectivement il veut m'aider je lui demanderais bien où est la salle de bain.
Une manie très féminine de passer sous l'eau pour chasser les mauvaises heures.
Il dors profondément, sa respiration est calme et posé.

Je me rallonge, c'est une sensation bizarre la chaleur d'un autre sous un drap. Un autre qui ne tente rien.
La dernière fois que j'ai vécu ça c'était avec Jude, mais Jude est un enfant trop petit pour ses chaussures d'homme, alors ça ne compte pas.
Inconsciemment en me replaçant sous la couette je me suis rapprochée un peu de lui.
Mon bras contre son dos.
Juste pour absorber sa chaleur.
Je ferme les yeux faisant semblant de dormir. Mais sur le qui vive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Sam 11 Oct 2014 - 18:11

Au milieu de la nuit, en l'absence de réaction de son invitée, il est allé s'étendre sur le lit près d'elle, et s'est endormi. Nuit calme et paisible. Repos bien mérité. Torse nu, son bandeau toujours sur l'oeil, il sent finalement la douce chaleur du soleil lui chatouiller le visage. Un grognement, un soupir.

Une présence contre lui, esprit embrumé, il réfléchit un peu avant de se souvenir. La belle inconnue est là, son corps près du sien. Un étrange sourire étire ses lèvres, puis il baille, et se redresse, étirant son torse nu pour remettre tous ses muscles en fonctionnement.

Enfin, il se retourne vers son invitée, l'admirant quelques instants silencieusement dans son sommeil. Elle est vraiment jolie, et possède une grâce que même la crasse et la fatigue ne parviennent à ternir sur son beau visage. Une telle créature n'avait rien à faire seule et apeurée dans les bas-fonds. Ici, c'est pas vraiment beaucoup plus luxuriant, mais au moins, elle est pas seule. Pas dit qu'il soit une bonne compagnie toutefois.

Il tente un sourire, un peu inquiétant sur son visage de gamin mal dégrossi, puis malgré sa voix éraillée par la nuit, croasse :

- Bonjour.

Ce salut n'a rien de vraiment rassurant, et lui fait un mal de chien, ce qui entraîne une légère grimace abimant son sourire, mais il regarde toujours la demoiselle, espérant qu'elle soit enfin réveillée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Sam 11 Oct 2014 - 18:37

Parfois on réfléchit trop , et là mon cerveau tourne dans tous les sens.
Que faire que dire, comment réagir.
Alors STOP!
Il est torse nu mais je ne le perçoit pas du tout comme une menace. Et si je me trompe... et bien je verrais bien.
Je suis là, je n'ai d'autres choix que de lui faire un minimum confiance.
Je dis bonjour et voilà tout . Pourquoi me torturer l'esprit.
J'ai toujours fait ça. M'interroger et au final après c'est passé.
Je vois bien qu'il fait un effort surhumain pour être agréable.
J'ai l'impression que ça lui fait mal. Son tic à l'oeuil me fait penser à celui que j'ai lors de mes fortes migraines.
Séquelles de ma chute de l'entrepôt.
J'ai alors un réflexe, sorti de je ne sais où. Je sais que je le faisais parfois pour les filles, pour les détendre.
Je tend mes deux mains devant moi et je les pose délicatement de chaque coté de son visage, sur ses tempes.
Je lui souris
Et je fais de petits mouvements circulaires me concentrant mentalement sur lui. Je visualise des choses douces et agréables. Autant pour lui que pour moi et je les murmures.
Je cherche à créer une bulle, un instant privilégié. En fait cela fait un bien fou de me retrouver en présence d'un autre être humain.
Malgré les gadgets qui semble avoir été ajoutés à sa personne, je sens que s'en est un.
Je décide de ne plus me poser de questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Sam 11 Oct 2014 - 19:08

Toujours aussi craintive, elle répond finalement quand même à son salut, puis le détaille longuement. Il est surpris lorsqu'elle s'approche de lui, mais retient son mouvement de recul instinctif. Cela fait bien longtemps que personne ne l'a touché...

Ses doigts sur ses tempes, ses murmures, il croque son joli visage de son oeil humain, puis le ferme, se laissant porter par sa douce voix. Les mots roulent sur son esprit, enserrent son coeur sans qu'il en comprenne toute la substance, mais la sensation est agréable, alors il se laisse faire. Pour une fois, il se sent étrangement... humain.

Cette prise de conscience l'effraie soudain, et il recule le visage sans brusquerie excessive mais sans non plus lui laisser le choix, détachant doucement ses mains de ses tempes en les prenant dans les siennes. Sa migraine est un peu apaisée, et il lui sourit un peu plus naturellement. Voix rocailleuse.

- Merci.

Puis il se retourne, attrape une pilule sur la table basse, et une bouteille d'eau, enfournant le tout rapidement, avant de reporter son attention sur elle.

- Faim ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Dim 12 Oct 2014 - 7:37

Il n'a pas apprécié le massage car il se recule et me rejette.
Je me sent étrangement triste de la rupture du lien. Je replace mes mains sur mes genoux lentement et je les fixe. IL y a des moments comme ça où je préférerais avoir une puce. Pas de sensations, pas de sentiments, pas de souffrance morale, pas de désir. Le pied en somme.

Il me propose à manger et cela donne une impression si étrange.
Luxe, confort, quotidien normal. Tout ça je n'en ai plus l'habitude. Je n'arrive même plus à me rappeler depuis combien de temps je suis en fuite.

Mon tatouage me démange , je l'observe, il est infecté à force.
Je fais une grimace de dégoût.

" oui j'ai faim, mais j'aurais besoin de me laver et de laver mes vêtements? Auriez vous une grande chemise, un pantalon? quelque chose en attendant que mes vêtements soient secs?"

Je l'observe attendant sa réponse et puis je rajoute " s'il vous plaît"

A force de vivre comme un animal on en oublie les usages.
Alors je lui offre un beau sourire.
Et je me lève.

Je passe les mains dans mes cheveux emmêlés , tout mon corps est endolori d'avoir si bien dormi et si confortablement dormi surtout.
C'est assez drôle quand on y pense, j'ai dormi sur un matelas au sol pendant des mois et je n'avais mal nul part. Et là sur un matelas super luxe j'ai l'impression qu'un troupeaux d'éléphant m'est passé dessus.

Je m'étire comme un chat, les mains au dessus de ma tête, bien haut comme pour toucher le ciel. je craque de partout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Dim 12 Oct 2014 - 12:35

Elle a l'air perdu, regardant son poignet, le regardant lui, quémandant quelque confort, avant de s'étirer longuement, dévoilant tout son corps dans la manoeuvre. Il l'observe, si belle, captivé par ses courbes félines et sa splendeur féminine. Un précieux trésor.

Puis il acquiesce, silencieusement cette fois pour préserver les lambeaux de gorge qu'il lui reste, et se dirige vers un placard. Un gros pull à capuche et un pantalon à ceinture ajustable, c'est tout ce qu'il peut faire pour elle. Même si ça risque de lui aller un peu trop grand.

Les vêtements sous le bras, il lui offre un sourire, puis se dirige vers sa salle de bain. Seule pièce sur laquelle il a toujours eu des exigences particulières. Une baignoire trône dans les lieux, un peu vieillotte mais en parfait état de fonctionnement et rigoureusement propre. Il dépose les habits près du lavabo, plonge dans le placard en dessous, et en ressort une trousse de secours avec de quoi nettoyer d'éventuelles plaies, dont celle de son poignet qui ne parait pas très jolie.

Puis il se tourne vers elle, voix caverneuse :

- Faites comme chez vous.

Et il sort de la salle de bain, l'invitant à entrer d'un geste souple, avant d'envisager aller nettoyer son flingue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Lun 13 Oct 2014 - 10:13

Il a un côté solennel qui me fait sourire.
Il n'a pas l'habitude d'avoir la compagnie des femmes ça se voit.
Dans son regard quelque chose d'agréable comme de l'admiration que je ne pense pas mériter.
Cela crée chez moi tout un flot de sentiments, de sensation oubliée.

Moi la Valkyrie entraînée à ne pas s'émouvoir, mais à combler les désirs des autres.
Je n'ai pas l'habitude que l'on comble mes besoins, que l'on prenne soin de moi.
Je suis la seule à le faire depuis toujours.

Occupe-toi de toi même car personne ne le fera à ta place
Voilà ce que me disait mon initiatrice, la vieille Valkyrie que l'on avait assignée à mon arrivée.

Concentration... ICI et MAINTENANT

Ici il y a une baignoire, des serviettes moelleuses, du soleil qui filtre par les fenêtres opacifiées, Un rayon tombe directement sur la baignoire.
Tout le nécessaire pour un moment de détente posé sur les étagères, savon, mousse...

Maintenant il y a ma peau qui tiraille, qui gratte, mes cheveux sales et emmêlés et qui demandent qu'on les soigne.

Alors je retire ma combinaison, je fais couler l'eau bien chaude et je mets du produit de bain parfumé.
Je me glisse dans la baignoire toute fraiche et je la laisse se remplir autour de moi.

Ici, sentir les parois contre mes bras, l'eau qui chatouille mes cuisses en montant. Qui me recouvre petit à petit.
Maintenant, glisser jusqu'à ce que l'eau me recouvre en entier, la tête sous l’eau.
Frotter mes cheveux en même temps et y passer mes doigts.
Sensation de détente absolue.

Ici, peut être le meilleur endroit pour mourir.
Relâcher l'air doucement, l'expulser de mes poumons.
Maintenant, Arrêter de respirer. Apnée.
C'est un jour parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Lun 13 Oct 2014 - 14:14

Des bruits, l'eau qui monte, un corps qui entre dedans, quelques éclaboussures, puis le silence. Les fines cloisons de la salle de bain n'épargnent que peu de détails sonores à l'occupant de la pièce à vivre, mais il est déjà concentré ailleurs.

Sur la table devant lui, les divers morceaux de son pistolet peu à peu prennent place, rangés selon un ordre méticuleux au fur et à mesure qu'il le démonte. L'engin une fois démembré, il nettoie avec application chaque élément, avec une douceur paternelle presqu'amoureuse, vérifiant la courbe de chaque partie métallique afin que tout soit parfait.

Tout ceci fait avec une rigueur presque maniaque.

Il remonte finalement une par une les pièces de son trésor, remet les munitions en place et dans un clic sonore, range son arme à sa place, à la ceinture. Il s'est rhabillé ce matin, costume aujourd'hui, on ne sait jamais. Son pantalon noir tombe impeccablement sur ses hanches, retenant le bas d'une chemise blanche immaculée. Il n'a pas mis sa veste, pas encore. Il faudrait qu'il se rase, aussi. Bah, quand elle aura fini.

Le silence en provenance de la salle de bain l'inquiète un peu. En deux pas, il toque à la porte, prêtant l'oreille. Que fait donc la demoiselle ? S'est-elle endormie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Lun 13 Oct 2014 - 14:38

Je remonte brutalement à la surface.
L'air revient en moi.
Ce ne sera pas pour aujourd'hui.
Je savoure la sensation de vie.
Caïn frappe à la porte, il s'inquiète. C'est mignon et cela me fait sourir.

Je sors de l'eau lentement, quittant la chaleur . Je frissonne avant de m'envelopper dans une serviette.
Comme c'est bon.
" J'arrive!"

Frottage, coiffage du bout des doigts. J'en profite pour laver ma combinaison dans la baignoire. Après l'avoir essoré je la pose sur le dosd'une chaise en bois que je place devant la fenêtre au soleil. Je pourrais la récupérer bientôt .

J'enfile le pull à capuche, il est trés long et m'arrive jusqu'au cuisse.
J'abandonne l'idée de porter son pantalon. Par contre je passe la ceinture et me voici avec une robe à capuche.
Je me sens tellement bien. Un petit gout de vie normale.
Et c'est dans cette tenue, capuche relevée pour tenir chaud à ma tête mouillée que j'apparrais.
J'ouvre la porte joyeusement, un peu brutalement il est vrai.
Je crois que je chantonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Lun 13 Oct 2014 - 15:12

Des bruits d'eau, puis sa voix claire qui résonne, pleine de joie. Il attend derrière la porte, écoutant la vie qui reprend son cours. C'est agréable d'avoir quelqu'un chez soi. Ca comble sacrément la solitude, et ça met un peu de baume au coeur, les jours de déprime. Enfin, il suppose.

Au bout de quelques instants perdu dans ses pensées, la porte s'ouvre violemment, laissant apparaître la demoiselle avec bien meilleure mine, la capuche relevée sur sa chevelure, et le pull pour seul vêtement. Surpris, il laisse son regard errer sur son corps un instant, avant de se ressaisir, offrant un sourire un peu cassé à la demoiselle qui chantonne.

Puis il recule soudain, un peu fuyant, se dirigeant vers les placards de la cuisine. Du réfrigéré, il sort quelques douceurs, puis du chocolat en quantité bien plus importante que les réglementations en vigueur. Ca a du bon d'être de mèche avec les Automates des fois.

Enfin, il dispose le tout sur la table, et invite la jeune femme à prendre place en face de lui. Il se sent mal à l'aise maintenant, sans vraiment réussir à en définir la cause. Son ventre est rempli d'une chaleur inhabituelle qui fait un bond chaque fois que son regard se pose sur les jambes nues de son invité. Alors il s'assoit, et entame la conversation.

- Viens manger. Quoi ton nom ?

Il n'aura jamais autant parlé qu'aujourd'hui, et sa voix rocailleuse accuse ce manque d'habitude en devenant encore plus rauque que d'ordinaire. Mais cela le gêne de ne pas être en mesure de communiquer sans ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mar 14 Oct 2014 - 10:54

Mes yeux piquent, je me retiens. Je refuse de pleurer devant qui que ce soit.
J'approche de la table le ventre serré par l'envie de me jeter sur les bonnes choses qui se présentent devant moi.
Me forçant au calme, je m'assoie à ses côtés jambes croisés, je lui souris , ma main sur son épaule.

" Merci"

J'économise mes mots, mes attitudes, je vois bien que parler lui fait mal. Je pose un doigt sur ses lèvres. Chut...

" Je peux comprendre aussi vos gestes, si cela vous fait si mal, ne parlez pas"


Il a de belle main, je me surprends à les observer. S’il savait à quoi je pense à cet instant même, j'ai tellement besoin de contact que je ne rêve que de me glisser dans ses bras, bien au chaud, bien au tendre. Mais je crois que cela serait une très mauvaise idée.

" Cela doit être étrange après avoir enlevé la puce, toutes ces sensations, ces émotions"
J'affirme, je ne questionne pas. Je sais bien que ce n'est pas avec lui que je vais disserter. Et cela me va bien, alors je me mets à manger un peu, doucement. J'ai peur d'éclater sinon.

Je me souviens d'un seul coup qu'il a demandé mon prénom, alors je lui montre mon poignet le prénom et le numéro d'identification sont encore visible en parti.

Je m'appelle Filgjia, je suis... j'étais une Valkyrie"
Je l'ai dit, c'est dangereux, dire que si on me retrouve, ils me renverront à la maison, ou bien ils me feront griller le cerveau.
La honte revient, et me fait baisser les yeux.
Mais j'avoue que le chocolat compense largement toute mélancolie.


Dernière édition par Filgjia le Sam 18 Oct 2014 - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mar 14 Oct 2014 - 12:32

Elle est douce, elle est tendre, il est sous le charme, l'oeil rêveur posé sur elle. Le contact sur son épaule, et la retenue dont elle fait preuve en mangeant le laissent perplexe. Il ne comprend pas, pas tout. Son doigt sur ses lèvres accentue la douce chaleur dans son ventre. Si gentille, si étrangement gentille avec lui.

Il est un peu perdu, mais c'est agréable. En effet, toutes ces sensations nouvelles qui déferlent en lui sont un peu difficiles à gérer parfois, comme en cet instant où d'étranges idées naissent quelque part au fond de son esprit, tandis que son coeur bat à en exploser.

Filgjia. Son poignet porte un tatouage déchiré par des coups de griffes, la plaie est franchement pas belle, et il frémit en la voyant. Il ne faut pas laisser les choses comme ça, surtout pas !

Un sourire, il se lève, s'éloignant d'elle pour entrer dans la salle de bain, attrape la trousse de secours, et revient s'installer près d'elle. Il pose la main de la demoiselle sur ses propres genoux, prend de quoi la nettoyer, et essuie la plaie avec douceur, la débarrassant de toute l'infection. Il est doux et attentif, entièrement concentré sur son travail. Ceci fait, il bande le poignet pour le protéger, puis offre un sourire satisfait à la Valkyrie.

Enfin, sans repousser la main, il se remet à manger, l'invitant à faire de même, oscillant entre une furieuse envie de fuir et une autre envie qu'il ne comprend pas très bien. Et au final, il pose sa main sur celle de la demoiselle sur ses genoux. Un contact agréable, voilà tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mar 14 Oct 2014 - 13:13

Je sens ses mains trembler lorsqu'il me soigne. Je ne pense pas me souvenir d'avoir déjà eu le droit à tant d'attention.
ça me fait rougir fortement, j'ai même un peu la chaire de poule.

C'est furieusement agréable.
Lorsqu'il a fini il ne repose pas ma main sur la table mais la laisse là... sur son genoux. Je sens la chaleur de son corps à travers du pantalon.
Ma gorge se noue.
Je n'arrive plus à manger.
Figée Filgjia!
je ne sens rien d'autre que ce contact.
Comme si tout autour avait cessé d'exister

Comme il est doux! je glisse un regard vers lui tout en gardant la tête baissée. J'ai soudain perdu contact avec la réalité.
Je sais moi ce qu'il m'arrive. Lui par contre il ne connait pas ça.
J'hésite.

J'aurais envie de poser ma main sur son torse, de sentir son coeur battre, son pouls est il rapide comme le mien?
Je presse ma main sur sa cuisse et je sens le flux sanguin qui passe sous le bout de mes doigts, juste sur l'artère au creu de sa cuisse.
Et alors je sais que son coeur bat même plus vite que le mien.

Moi je lui fais de l'effet? En même temps les Valkyries ne sont pas sélectionnée par hasard , et puis à ce stade de sa jeune vie de dépucé n'importe quelle jupon relevé le mettrait dans tous ces états.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mar 14 Oct 2014 - 13:43

Elle devient bizarre. Vraiment bizarre. Il ne comprend pas bien ses réactions. Il la sent un peu crispée, devine sa rougeur au niveau des joues, le regard qu'elle lui lance à la dérobée.

Lui, il essaie de se concentrer sur autre chose, de manger, mais lorsque ses doigts se resserrent contre sa cuisse, une plainte évocatrice lui échappe. Il noie sa gêne dans un bol de café, l'engloutissant deux fois plus vite, au risque de s'étouffer. Elle est du mauvais côté, il ne la voit pas avec son oeil masqué. L'idée de détacher le bandeau l'étreint un instant, mais il la repousse aussi vite. Il n'est pas près à montrer cette partie là de lui-même. Et il redoute la migraine. Pour l'heure, il est bien, alors...

Figé comme un piquet, parfaitement immobile, il écoute la jeune femme près de lui un instant. Son souffle, le murmure du tissu lorsqu'elle bouge infimement. Il la devine. Il imagine son joli minois, sans parvenir à y coller une expression satisfaisante. Mais il ne la regarde pas. Non, pas encore. S'il la regarde maintenant, il est foutu.

Sa main se referme sur la sienne, sur sa cuisse. Ses doigts y demeurent un instant, caressent, puis glissent vers l'intérieur de son poignet. Ils s'attardent un instant sur le bandeau de tissu, puis s'égarent plus bas, remontent l'avant-bras en un effleurement, une caresse, repoussant peu à peu la manche de pull trop grande.

Il ne sait pas bien pourquoi il fait ça. Il en avait envie. Et le résultat lui plait. Il aime la douceur de sa peau, il a envie de la toucher plus encore, de l'explorer. Il est certain qu'il existe des endroits plus soyeux, quelque part, sous le pull. Il aimerait les découvrir. Il ne doit pas. C'est interdit. Ce n'est pas bien. Relents d'un vieux conditionnement.

Sa main termine sa course au creux de son coude, dans le pli de son bras, là où l'épiderme est si fin qu'il laisse entrevoir les veines. Il les imagine, palpiter, sous ses doigts, mais il n'appuie pas assez pour les sentir. Il n'appuie pas, il n'est qu'à peine posé là, simple effleurement. Son souffle est rapide. Son coeur affolé. Il repose sa tasse vide. Il ne la regarde toujours pas. Son visage est impénétrable, alors qu'en lui, tout bouillonne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mer 15 Oct 2014 - 8:34

Sans savoir pourquoi, je ressens de la colère.
Avant tout contre ma propre personne. Il me caresse, et il n'y a que de la douceur dans son geste. Rien d'imposé.

Mes yeux se ferment et j'essaye de ne pas exploser.
Prise entre les feux croisés de ma réaction physique et mentale.
Mon corps lui, ce traître n'a pas l'air de trouver d'inconvénients à ce contact frauduleux.
Au contraire, ce n'est que frissons, vertige et crispations délicieuses.

Par contre, mon esprit se révolte et cherche à se battre. Un peu comme s'il cherchait à me convaincre que je n'ai pas fui la "maison" pour me retrouver enfermée dans un appartement à servir de toys à un dépucé libidineux.
Sauf qu'il n'a rien d'un pervers.

Bien au contraire, ce n’est que tendresse et hésitation. Et cela éveille en moi un désir qu’il ne m’a été que rarement donné de ressentir.
Ma main frôle sa cuisse, et je me retourne lentement jusqu’à lui faire face. Je l’observe à travers mes cils. Lui ne me regarde pas.

Je me mords inconsciemment la lèvre, mon dieu qu’est-ce que je fais…
Tandis que ma main droite trace des petits sillons sur son pantalon, ma main gauche remonte à son visage, je parcoure la mâchoire, la joue, puis je lui fais tourner la tête.

« Regarde-moi »

Ma voix est descendue d’un ton, elle est voilée. D’une chaleur qui pour une fois n’est pas manipulatrice. Cet homme n’est pas un de mes clients. Je suis profondément troublée.

A la « maison » il n’y a jamais eu que des suggestions mentales, quelques attouchements. Mais rien de plus… approfondi. La matrone surveillait toutes les visites. En tout cas me concernant, je sais que certaines des filles avaient dû franchir cette limite, je le supposais.

Mais moi jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mer 15 Oct 2014 - 16:33

Sa voix profonde et chaude. Ses doigts sur son menton, caressant sa barbe naissante, lui faisant tourner le visage. Son autre main sur sa cuisse.

Il retient son souffle lorsque son attention se pose sur elle. Et déglutit. Le regard qu'elle lui lance est... ardent. Affamé. Troublé. Son bas ventre est chaud, beaucoup trop, et il se sent... grandi. Il ne sait pas comment réagir, trop de sentiments parfaitement contradictoires, fuir, la serrer, courir, l'embrasser, la faire basculer sur la table, et puis...

Il se fige, se mord violemment l'intérieur de la joue pour se calmer, relève une main derrière sa propre tête. Le bandeau de cuir tombe, retenu seulement par les lanières entre les doigts de Caïn. Un oeil sombre apparait, parfaitement identique au premier en apparence... jusqu'à ce qu'une fine lumière verte se pose sur le visage de la demoiselle. Le scan est rapide, imprimant à jamais les traits de la jeune femme dans l'esprit de Caïn. Les traits de Filgjia. La première femme qu'il toucha. La première femme qu'il...

Le bandeau tombe au sol. Les mains remontent, tremblantes. Mains de tueur. Du sang, elles en ont essuyé. Des larmes, elles en ont causé. Mais du plaisir, jamais, jamais encore...

Elles se referment sur les joues de sa divine invitée, empaumant son visage dans le creux de ses doigts. Fragile, si fragile... Sous ses phalanges, il perçoit la finesse de la peau, la dureté de l'os à peine recouvert par la chair. Ses pouces parcourent l'épiderme sur quelques millimètres en une douce caresse. Son regard est perdu dans la profondeur du sien. Son visage se rapproche, un peu, et ses lèvres s'entrouvrent pour retrouver un peu d'air... puis murmurent :

- Filgjia... Belle.

Presque douce voix. Presque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mer 15 Oct 2014 - 20:10

je sens mon sang affluer dans des parties de mon corps que le commun des mortels a tellement de mal à nommer qu'il leur a donné un tas de synonyme.
Les portes du plaisir interdit palpitent, là, au creux de moi.

Son visage est si près j'ai du mal à résister à cet appel. Mais ça n'en est peut être pas un.
Chacun de ses gestes produis sur ma peau comme un contact électrique, et j'ai du mal à contrôler les tressautements que cela provoque.

Et puisque son visage est si près, je pose d'abord ma joue contre la sienne, je la caresse avec mon visage. Puis je passe doucement sur son autre joue, tout en frôlant ses lèvres avec les miennes.

J'ai l'impression d'être un chat.
Je susurre son nom plus que je ne le murmure : " Caïn"

Je me penche et je l'embrasse doucement dans le creux du cou, avant de remonter vers son oreille, je remonte mes mains le long de ses bras en même temps. Tout doux... je prends mon temps; j'y mets toute ma délicatesse.

Mes lèvres glissent lentement sur sa mâchoire puis suspendent leur action . je m'éloigne de quelques millimètres, à l’orée de sa bouche qui me semble à cet instant le plus délicieux des fruits.
Je reste ainsi, en attente. Fera-t-il le chemin qui nous sépare encore?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Mer 15 Oct 2014 - 21:18

Sa douceur lui perce le coeur, sa tendresse est douloureuse, et le contact entre leurs peaux le rend fébrile. Transcendé. Un soupir de plaisir traverse ses lèvres tandis qu'elle le torture ainsi, le frôlant, caressant, embrassant sa gorge, effleurant sa bouche, s'arrêtant aux moments les plus critiques... Il se mord la lèvre lorsqu'elle contourne sa bouche, et lâche un nouveau gémissement finalement.

Elle est toute proche. Sa fragrance emplit son nez, et ses mains remontant ses bras créent des frissons violents le long de son dos. Il se retient, encore un peu, encore un tout petit peu, malgré son prénom murmuré si sensuellement, malgré sa présence toute proche, le regard perdu dans le sien quelques instants de plus, le souffle coupé...

Puis il abandonne la lutte. Un bras se referme autour de sa taille, l'attire à lui. Sa main libre se perd dans sa chevelure. Et ses lèvres se posent sur les siennes, affamées. Il ne sait pas trop comment s'y prendre, il a un peu peur, peur de mal faire et de faire mal... Mais la mécanique se crée d'elle-même. Un frisson splendide le saisit. Son corps serre son corps, sa bouche embrasse sa bouche, et il s'abandonne à elle en toute confiance.

C'est chaud, c'est doux, et il se sent tout puissant en cet instant, maître du monde, et pourtant si petit, si fragile et vulnérable... Pour la première fois depuis qu'il a perdu la puce, il a vraiment peur, et il en est heureux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Jeu 16 Oct 2014 - 11:30

C'est comme l'explosion du printemps dans les plaines au-delà du dôme. C'est la vie qui jailli en moi, ça déferle dans chaque partie de mon corps, courant dans mes veines.
Chaleur intense,

Ses lèvres qui prennent les miennes, me goûtent, me cherchent, c'est indicible.
Rien ici que la parole pourrait décrire, seuls les corps s'expriment et trouvent leur propre dialogue. Un mouvement qui semble coordonné, un geste en appel un autre et rien n'est contrôlé.

Je me déplace sur le fil de sa peau, c'est un ballet. Mes doigts, mes ongles, dansent pour tracer des sillons brûlant.
Je me suis frayé un chemin sous ses vêtements, j'aime la douceur de cette peau.

Il me tient fermement à la taille, je suis attirée à lui et ma chaise glisse sous moi. Je me retrouve à genoux sur le sol, plaquée à lui, mes mains jouant dans son dos.

Ce soudain mouvement m'enflamme, et ma réponse à son baiser se fait passionné.
Je me redresse sur mes genoux, je me colle à lui et une de mes mains saisi sa nuque.
Ma raison recule, c’est bon, c’est doux, c’est neuf…  Et j’en veux encore.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Jeu 16 Oct 2014 - 15:57

Perdu, perdu corps et bien, raison en déroute. Indescriptibles sentiments dans sa peau, dans ses veines, dans son esprit. Le corps contre le sien, si proche et pourtant encore si loin. Il le voudrait tellement plus serré, il voudrait sentir sa peau contre la sienne, ce doit être si doux, tellement doux...

Ses mains sur son torse, sa chaleur, sa présence, tout cela cravache ses sens et empoigne son envie. Ses mains le démangent d'en découvrir plus, beaucoup beaucoup plus, et des picotements de désirs agacent chacun de ses membres.

Il voudrait, il aimerait...

Il resserre sa prise sur le corps de la jeune femme et la soulève finalement du sol comme si elle ne pesait rien. Ce qui est presque le cas. Quitter un instant ses lèvres, remonter sa bouche jusqu'à l'oreille, et murmurer :

- Reste avec moi...

Avec douceur, il la dépose sur le large lit, s'allongeant immédiatement à côté d'elle pour reprendre ses lèvres, le corps épousant la forme du sien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Ven 17 Oct 2014 - 11:03

Rester avec lui? Comme si j'avais un autre désir que d'être ici. Quel autre endroit au monde pourrait être chez moi, que ce lit, dans ces bras?

J'ondule contre lui, mes jambes deviennent des bras qui enserrent et caresse.
Ma cuisse remonte sur la sienne et se cale sur sa hanche.
J'ai un avantage sur lui, tout en ayant jamais pratiqué ce genre de chose, je l'ai vu dans les pensées de tant de personne.
Mais j'ai souvent trouvé ça sans intérêt.
Mais là... je ne veux qu'alimenter le feu en moi, en nous. L'alimenter et en même temps l'apaiser.
Je prends appui sur ses hanches et je le fais basculer.
Il est là, sur le dos, et je le surplombe.
Mes yeux ne lâchent pas les siens, je veux me nourrir du plaisir que j'y verrais.
De chacune des émotions que je capterais en lui.
Mes aptitudes me rendent totalement perméable à ses sensations, je les ressens en moi. Je suis habitée par un double plaisir.

J'ôte la ceinture autour de ma taille.
Et je commence à remonter le sweet-shirt, mes mains se hâtent lentement.
Je veux qu'il découvre le paysage de mon corps petit à petit.
Manges moi des yeux mon bel amant, et que jamais tu ne m'oublies.
Grave dans ta mémoire, la géographie de Filgjia.
Chaque relief, plaines, vallées, montagnes.

Et me voilà torse nue devant lui.
Je prends ses mains.

" fermes les yeux maintenant"

Et comme à un aveugle, j'entreprends de lui faire découvrir, du bout de ses doigts, de ses paumes, un voyage initiatique.
Et lentement, je fais glisser en lui mon propre plaisir, qu'il ressente chacun de mes frissons associés au sien.
Nos deux plaisirs en un seul esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Ven 17 Oct 2014 - 12:53

Son corps fin ondulant contre lui achève ses derniers doutes. Il se sent terriblement à l'étroit, et commence à entrevoir ce qu'il aimerait faire pour s'en libérer.

Mais elle le bascule soudain sur le dos, et le regard ardent qu'elle lui lance lui coupe le souffle. L'instant d'après, elle semble lire ses pensées, et la ceinture rejoint le sol tandis que le vêtement dévoile peu à peu un peu plus de peau.

Il demeure à l'observer, immobile, dévorant du regard chaque nouveau centimètre mis à nu. Le haut de ses cuisses est une élégie de douceur, encadrant l'accès à un paradis éphémère. Son ventre plat, ode à la déraison, excite les sens du jeune homme, et ses doigts soudain picotent violemment du désir de toucher, mais il n'était pas préparer du tout à la suite. La poitrine qu'il devine, puis admire lui coupe le souffle, et il retient difficilement le geste pressant de la toucher, et même de la goûter... Elle est si belle, son invitée, si délicieusement sublime. La finesse de sa taille, la beauté de son regard et de son petit minois, ses articulations déliées, sa peau soyeuse, et ses formes... ses formes...

Il obéit sans faire de difficulté à son ordre, fermant les paupières et la laissant guider ses mains. Sa peau est aussi douce qu'il l'avait imaginé, et même bien, bien plus. Tellement plus... Une étrange vague de plaisir déferle en lui alors qu'il la touche, plaisir qui n'est pas que le sien, mais ne fait qu'accroître son propre désir. Son bassin tressaute sous elle, une fois, peut être deux, et des plaintes lascives quittent désormais ses lèvres de temps à autres. Il la laisse guider ainsi un long moment, savourant chaque nouvelle découverte, puis dans un sursaut, saisit ses poignets d'une torsion des bras, et la fait poser ses mains sur son torse nu.

La suite n'est qu'une supplication rauque.

- Touche-moi... Délivre-moi.

Il rouvre un regard brûlant qu'il pose dans le sien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 39
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2114-mais-qui-est-celle-qui-ne-sait-qui-elle-est

http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2069-avant-le-grand-rien

Mes RPs : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1972-je-m-appelle-filgjia-avec-jude
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t1975-elle-s-appelle-filgjia
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2263-toit-murs-et-courant-d-airs
http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2305-une-chambre-sombre-une-table-trois-chaises-et-un-lit
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Ven 17 Oct 2014 - 13:25

Te délivrer?
Tu es à moi, je te tiens maintenant.
Les liens que je tisse au fil de mes caresses et de mes soupirs se nouent autour de toi.
Tu ne le sais pas encore mon bel amant mais la drogue que je t'ai vu prendre pour tes maux de tête ne t'as jamais rendu aussi accroc que tu le seras à présent.
Ce don que j'utilisais pour fidéliser le client, l'obliger à toujours ne voir que moi. Et ainsi être récompensée par des cadeaux nombreux.
Ce don je l'utiliserais aussi avec toi.
Mignon petit Caïn, si naïf et fragile.

Je m’arrête un instant, consciente de la lutte en moi, entre ce que je suis et ce que je voudrais devenir.
Je ne voudrais pas l'utiliser non ce n'est pas vrai.
Quelque chose grésille dans ma tête.

Hé oui Filgjia tu es programmée, tu croyais vraiment pouvoir échapper à ce pour quoi tu as été créé?
Crois-tu réellement que les Valkyrie sont esclave et objet? Non cela c'est l'illusion.
Les vrais esclaves se sont les clients.
Ce que tu es ?
Un instrument de plaisir
Ce que tu procures?
Une drogue, un contrôle des esprits


Ma main se porte à ma tête, une violente douleur vrille mes tympans et je m'effondre sur le corps de Caïn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orthodoxe
Esclave de corps et d'esprit

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   Ven 17 Oct 2014 - 13:48

Elle est divine et merveilleuse. Il est perdu depuis longtemps, offert entièrement et quémandant sans cesse plus d'attention, plus de douceur. Il est très loin sur les chemins de la jouissance, déjà, aux portes du paradis, lorsqu'elle s'effondre soudain.

Il met un moment à réaliser, son esprit embrumé peinant à réagir, mais lorsque l'idée le rattrape, il se redresse soudain, la tenant dans ses bras pour qu'elle ne s'effondre pas, et cherche rapidement son pouls du bout des doigts.

Rassuré de ce côté là, il la fait basculer sur le lit avec douceur, les membres un peu tremblants, et se demandant ce qu'il lui arrive. A-t-il fait quelque chose de mal ?... Il a un peu de mal à se rappeler l'intégralité de la scène, ne se souvenant que d'un désir et d'un plaisir lancinant... Lequel se rappelle violemment à lui lorsque son sexe brûlant effleure le tissu de son pantalon dans un mouvement un peu trop brusque, lui arrachant un soupir plaintif.

Un peu d'eau fraîche, un tissu humide qu'il pose sur le front de la jeune femme, et sa main portée à ses lèvres pour déposer un baiser au creux de sa paume.

Reviens-moi vite, Filgjia...

Une pensée lancinante, tandis qu'il soupire. Il espère qu'elle n'a rien. Il ne le sait pas lui-même, il n'y connait pas grand chose en santé...

Soupirant, il se dirige vers la douche, jetant un dernier regard vers elle, une anicroche au coeur, puis se plonge sous l'eau froide pendant un long moment. Cela parvient à le calmer, difficilement et à regret, et il remet un pantalon souple en ressortant, les cheveux humides dégoulinants.

Filgjia est toujours évanouie à son retour, n'ayant pas bougé d'un pouce, et cela commence à l'inquiéter un peu. Qu'elle s'évanouisse dans ses bras... C'est une chose. Mais qu'elle peine tant à se réveiller ? Pourquoi ?

Une bassine d'eau froide, un linge propre, il s'assoit près d'elle, et commence à humidifier le chiffon pour le passer sur son corps. Cela finira bien par la réveiller, non ? Après avoir rafraichi son visage, son front toujours brûlant, il descend sur sa gorge. La suite des opérations réveille rapidement un désir qu'il venait juste de parvenir à éteindre, mais il continue sa lente exploration glacée, espérant une réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chambre sombre, une table, trois chaises et un lit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Quartiers populaires-
Sauter vers: