AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Sharogne, gros sac de formation. Euh, ressac !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Les Ressacs
Vos nuits sont nos jours...

avatar
Féminin
Age : 25
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Sharogne, gros sac de formation. Euh, ressac !   Dim 19 Oct 2014 - 1:24

Les histoires, ça commence toujours par : il était une fois.
La mienne, ça s'rait plus un : c'est l'histoire d'un type.

Mon histoire, même, c'est l'histoire d'un type qu'habitait dans les bois, hors d'la ville. Y avait rien autour, y avait rien dans lui non plus, juste un peu d'vie qu'il a mis en commun avec une nana, l'fameux truc avec des arguments calculés au bonnet, et tous les deux, comme s'ils s'aimaient, ils s'sont occupés d'moi.
Moi. Être imparfait, inconstant, improbable.

C'type, c'était un peu mon père, un peu mon dieu aussi. Il a bien aimé m'crée à une époque, m'façonner même si c'était pas avec d'la poussière, mais plutôt d'la cendre; puis un jour, il est v'nu le temps où il aurait aimé m'détruire, parce que c'était l'temps du déluge, de la fin, d'oublier.

Mon histoire, elle aurait pu finir avec ce paragraphe, achevée en l'espace de quelques instants; c'aurait même été drôle, avec une chute et un peu d'effets spéciaux, du bon vieux pathos qui fait chialer les mamans et les tapettes.
Mon histoire, pourtant, elle a continué, on n'sait trop comment - par chance, ou par sadisme j'sais pas trop, mais elle a continué.

J'vais pas m'en plaindre non plus, parce que j'connais plein d'gens, des comme-moi, des perdus, qu'ont vu la leur raccourci pour pas grand chose. Manque d'instinct d'survie, ou d'chance, j'sais pas trop, mais manque de vie par la suite.

Moi j'ai toujours cru en quelqu'chose de grand, de sombre aussi, un peu comme les rêves, et les étoiles.
Moi j'crois en Ykual. C'était qu'des histoires d'la bouche d'mon père quand j'étais môme, mais n'empêche, j'y croyais, j'en rêvais.

Aujourd'hui encore, j'y crois.

Ykual, c'est mon prince, c'est l'envoyé, celui-qui-lie-les-étoiles, et les morts aussi.

Mais Ykual, mon père, il le connaissait pas.
J'ai du lui expliqué une fois. Une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sharogne, gros sac de formation. Euh, ressac !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: