AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Prototype B62 N°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mort violente
Paix à son âme...

avatar
Féminin
Age : 117
Fan Club RP : 1

MessageSujet: Prototype B62 N°1   Mer 22 Oct 2014 - 18:39

Gordon Prince était un opportuniste, du genre de ceux qu'on adore détester. Automate réputé à la fortune sans borne connue, il régnait sur son empire comme un seigneur sur son trône sans jamais rencontrer la moindre résistance. Tous lui mangeaient dans la main pour obtenir des investissements ou du soutien politique, et il savait se montrer suffisamment prodigue pour laisser rêver le plus grand nombre, sans jamais contrevenir à ses propres intérêts.

Mais là ne sont pas les aspects qui nous intéressent le plus. Gordon Prince était un collectionneur, un vrai. De ceux qui ne reculent devant rien pour obtenir ce qu'ils convoitent, ni en terme d'argent, ni en terme de vie humaine. Dans les sous-sols des quartiers Automates, plusieurs centaines de mètres carrés étaient réservés à sa passion. Véritable musée des horreurs, les lieux regroupaient plusieurs siècles de bizarrerie, depuis des sarcophages parfaitement conservés jusqu'à des éléments robotiques de pointe. Tout ce petit monde cohabitait dans la plus parfaite indifférence, tous ayant été tués ou débranchés depuis bien longtemps.

Gordon aimait montrer sa collection à ceux avec lesquels il faisait affaire. C'était l'occasion d'assoir son autorité en montrant l'étendue de sa richesse, et puis il aimait bien voir la peur dans le regard des gens lorsqu'ils se trouvaient face aux drones armés, ou aux molosses robotisés. Mais le clou de ses possessions n'était pas effrayant à proprement parler. Seulement inquiétant. Par dessus tout, il était sublime. Gordon ne se lassait pas de voir la mâchoire de ses visiteurs se décrocher en découvrant la vitrine, et de les entendre demander des précisions. Il adorait y répondre.

" Messieurs, je vous présente Irisante, une des premières Orgiennes ayant été créées, et probablement une des dernières encore intactes aujourd'hui. Elle est issue des laboratoires Aperture, finie d'assembler en avril 2045, et première représentante de sa catégorie. En effet, les chercheurs avaient tiré les conséquences de leurs échecs antérieurs, et ont décidé de rajouter de nombreuses améliorations sur ce modèle. Outre un système nerveux ultra perfectionné lui permettant d'avoir développé tous ses sens, elle possède un coeur fonctionnel bien que mécanique, et a une mémoire équivalente à cent de nos ordinateurs actuels. "

Il s'arrêta un instant pour leur laisser le temps de digérer l'information. Humidifiant ses lèvres d'un coup de langue, il jeta un regard à l'Orgienne dans sa vitrine. Débranchée depuis près de cent ans, elle n'avait pas pris une ride, pas un seul signe de l'âge. Bichonnée toutes les semaines, elle était demeurée parfaitement intacte, aussi belle qu'au premier jour. Les circuits et morceaux de métal visibles sur sa peau ne faisaient qu'ajouter au parfum de mystère et à l'exotisme de la créature.

" Elle a très tôt démontré d'excellentes capacités cognitives, et a appris l'équivalent de dix ans d'études de médecine et presque autant en robotiques en moins d'un mois. Elle fut en conséquence affectée aux chaînes de production avec les chercheurs et est donc à l'origine de l'assemblage de nombre de ses soeurs, aujourd'hui disparues. Heureusement, des puces de contrôle ont été placées dans son cerveau dès sa création, ce qui a permis de toujours la garder sous contrôle. Par ailleurs... "

La lumière soudain s'éteignit. Puis se ralluma. Gordon sursauta. Le groupe de secours s'était déclenché plus tard qu'il ne l'aurait dû. L'Orgienne était toujours sous tension depuis toutes ces années pour éviter la dégénérescence de son corps, mais un système électrique la maintenait dans une transe artificielle. Lorsqu'il se tourna vers elle, il déglutit. Des lumières rouges parcouraient désormais tous ses circuits, et son regard rouge était braqué sur lui. Il commença à reculer.

L'Orgienne avança un poing, et la vitrine en verre fin explosa sous le coup. L'androïde étira ensuite ses bras, puis son corps, avant de faire un pas hors de son piédestal. Le silence était tombé sur les lieux, alors que la créature nue détaillait les alentours avec le stoïcisme d'un être pas tout à fait humain. Puis elle bougea plus rapidement qu'aucun des hommes n'eut pu l'imaginer, et attrapa Gordon Prince à la gorge. Sa voix lorsqu'elle s'éleva était éraillée et dérangeante, en totale opposition à ce que son physique flatteur pouvait laisser croire.

" Je suis le Prototype B62 N°1, et non Irisante. Et je te déteste viscéralement. "

La chair se contracta sous ses doigts, puis l'os se brisa. Le corps flasque de celui qui avait été Gordon Prince s'effondra au sol. Le Prototype B62 N°1 ne prêta aucun intérêt aux autres hommes présents, et se dirigea à pas chaloupés vers la sortie. La liberté reprenait enfin ses droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prototype B62 N°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: