AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Jynn se fait des amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MessageSujet: Jynn se fait des amis   Lun 27 Oct 2014 - 11:01

J'ai volé pendant un bon moment, puis j'ai volé à nouveau mais l’atterrissage fut brutal.

Depuis je suis enfermée dans ce squat miteux.
De temps en temps on me balance un plateau repas, de temps en temps... J'ai toujours faim, ils me donnent peu, pas souvent.

J'essaye de dormir, mais on vient me réveiller.

En dehors de ça je ne vois personne, personne ne me parle.
J'essaye quand même.

Pour m'occuper je bricole avec ce qu'il y a sur place.
Mais s'ils me voient, ils m'enlèvent mon jouet.

Je m'ennuie, j'ai faim, je ne peux pas dormir.
A quoi jouent-ils ?

Vraisemblablement j'ai échoué, ils ne me croient pas.
C'est quoi cette version minable qu'on m'a donnée aussi ?

Si je revois ce mec, je lui expliquerais la vie.
Je n'ai pas pu faire de rapport, ils doivent s'inquiéter, ou pas, tant pis.

En attendant, tout ceci n'est rien comparé à ce que j'ai vécu chez les NOD.
Ils peuvent me faire n'importe quoi, je ne parlerais pas. A quoi bon ?
Si je parle, c'est la mort.


Je suis Jynn. Rien d'autre. Aussi pourrie soit sa vie.
Et Jynn est une survivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Lun 27 Oct 2014 - 19:33

Après cette nuit mouvementée il était temps d'aller rendre visite à notre petite prisonnière, je vérifias que mon gant droit était bien recouvert par un vieux chiffon, et je partais très tôt lui rendre visite. Voir comment se porte notre ressac. Traversant les quartiers l'un après l'autre jusqu’à arriver a mon ancien chez moi. Sur place plusieurs personnes étaient déjà débout, ils semblaient se relayer et s'occuper de la voleuse. Tant mieux, je me dirigeais vers un grand homme costaud et baraqué, c'était lui qui étais responsable de la gamine. Je le saluais de loin en évitant de montrer mon bras droite et j'allais enfin lui parler.

- Alors comment se porte la sauvage ?

- Ah tu tombe bien mon ami ! On s'est occupés d'elle comme tu nous l'as demandé.

Il tourna son regard vers ma main droite ou le torchon était légèrement ensanglanté, j'avais oublié de nettoyer le sang de l'autre crétin vu qu'ils faisait sombre...

- Eh mais tu saigne non ?!

- Non, non t'en fais pas je me suis déjà soigné tout à l'heure ça va aller, simple accident sur l'aéronef rien de grave haha.

Quel con je fais, j'aurais du nettoyer ces conneries putain, la prochaine fois faut que je masque ça mieux et fallait que je nettoie. Bref qu'importe je fis un signe à l'homme afin qu'il m'ouvre la porte et que j'aille voir la jeune femme. Sur le champ il avait comprit ce que je voulais et étais parti chercher les clé puis ouvrir la porte, je la poussais rapidement avant de la renfermer et de demander a ce qu'on m’enferme dedans avec elle.
Je me suis simplement accroupis avec les mains sur les jambes et je l'observais depuis mon casque pendant de longues minutes sans rien dire. je voulais voir ce qu'elle voulait me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Mar 28 Oct 2014 - 9:43

Je dors. Je ne dors pas profondément. J'entends des bruits, des paroles, la porte qui s'ouvre. Un homme qui ouvre et qui s'assoie, attend. Je suis dos à lui, recroquevillée sur le matelas.

De longues minutes s'écoulent ainsi, où je fais semblant de dormir. Je finis par ouvrir les yeux, sans bouger, puis la bouche. La voie qui en sort est faible, mélancolique mais calme. Je suis étrangement calme.

" Une prison pour une autre prison... "

Si j'aurais su, j'aurais pas venu.
Voilà la vérité pour Jynn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Mar 28 Oct 2014 - 13:35

Prison ? Non ma grande ici tu n'es plus en prison, ici tu vas connaitre l'enfer. Je bouge doucement la tête qui tremble d'un coté à l'autre, puis j'enlève le chiffon que j'ai sur la main droite laissant apparaître l'instrument de Thanatos. Je me relève doucement en m'approchant d'elle, que faire d'elle, puis-je la sacrifier en votre nom, sans qu'elle ait fait de crime ? Mais suis-je bête elle à volé, je pourrais lui arracher la mâchoire pour ressentir à nouveau ce plaisir vicieux de voir du sang d'autrui et leur peine grandir. Que ferait t-elle si je le fais, elle hurlerai ? Elle pleurerai ? Ou alors elle la fermera ? Oh non elle ne pourra plus jamais la fermer puis qu'il lui manquerait toute la basse mâchoire. Je réfléchis, je relâche mes mains le long de mon corps puis je m'avance doucement vers elle comme la mort. Arrivé a son niveau je la regarde sous mon casque, dois-je la châtier ? Je n'ai aucune réponse, Thanatos ou est-tu ? Sans succès, je prend alors la fille de ma main gauche, la relève et la plaque contre le mur. Je ne lève pas encore ma main droite je ne vais pas la châtier. Pas pour le moment.

- A tu peur de la mort ?

Disais-je d'une voix excité à l'idée de la faire saigner, mais je n'entendais aucune voix pour le moment je ne peux tuer sans l'autorisation de Thanatos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Mar 28 Oct 2014 - 14:24

Lui encore. Cinglé, encore plus cinglé même.
C'est quoi ce truc sur son bras ?

Mais curieusement, je suis toujours calme, comme si j'avais utilisé toutes mes cartouches de frayeur la première fois, je suis vidée. J'ai juste l'air morne, tragique. Mon destin n'est plus entre mes mains.

Je le regarde à travers mes cheveux roses.

" Non. "

Non, je n'ai pas peur de la mort, de toi, oui un peu. Un peu, beaucoup, mais je reste calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Jeu 30 Oct 2014 - 13:35

Je la balance dans un coin, avant de venir près d'elle a nouveau de m'agenouiller, et de l'observer encore. Thanatos guide moi, dis moi si je dois sacrifier cette pouilleuse en ton nom, ou alors était t'elle trop impure pour toi ? Tu ne me réponds pas. Je devais donc prendre une décision moi-même.
Ne faisant toujours rien j'attendais les réactions de la ressac, a mon regret elle ne semblait pas vouloir s'en prendre à moi, je pourrai la massacrer si facilement. Mais malheureusement on fit intrusion dans l'endroit très rapidement, l'homme qui m'avait laissé rentrer, rentra comme une brute semblant en panique. Je cachais rapidement mon bras afin qu'il ne voit rien.

- Eh je viens de voir le journal il y a en ville des gens tarés qui s'en prennent aux autres !

Des gens tarés qui s'en prennent aux autres... Quoi ? C'était habituel les agressions dans le coin, mais si même lui qui être vraiment costaud vient me dire cela d'un air paniqué il devait se passer quelque chose de réel.

- Qu'est qui se passe ?

L'homme reprenait sa respiration avant de parler a nouveau, dehors j'entendais les autres Insurgés chargé de l'endroit s'agiter en prenant des armes.

- Je sais pas, mais c'était un appel du gouvernement il parait qu'il y a eu des meurtres en plus c'est des rumeurs qui circulent de plus en plus !

Des séries de meurtres ? Les NOD ne font pas ça, les Mentalistes non plus, des mercenaires peut-être ? C'est étrange qui paierai des mercenaires pour effectuer des meurtres ?
Je me levais toujours en ayant mon bras derrière le dos, une fois arrivé vers l'homme je changeai discrètement de position du bras afin qu'il ne se rende compte de rien et je sortais en dehors de cet endroit.

- Je vais enquêter de mon coté, pour ce qui est de la prisonnière, donnez lui un vrai repas, renforcez la sécurité appelez des renforts si vous voulez, pour ce qui est du reste des directives demandez a Nyriss ou a Guinea lorsqu'ils se pointeront, c'est tout.

L'homme intrigué ne disait rien de plus, quant à moi je m'éloignais petit a petit de l'endroit, il fallait que je chope ces infos et surtout que je chope une nouvelle victime pour Thanatos, mon corps bouillonne, l'appel du sang est fort à présent malgré la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Jeu 6 Nov 2014 - 19:25



PUTAIN LE CONNARD ! Il est reparti ! Il m'en a collé une et il est parti. L’ENFOIRÉ !
Si je le revois, il va me le payer. Reviens, REVIENS !

J'ai commencé à griffer les murs avec mes ongles, un trait par jour. Enfin, jour, jour, jour. Faut voir, c'est pas la lumière qui m'aveugle. Jynn elle mange, Jynn elle a faim, Jynn elle dort, Jynn l'a pas vu quelqu'un depuis des lustres. Il est venu, il est reparti, il est jamais revenu. JYNN, JE M'APPELLE JYNN ! Et Jynn elle s'EMMERDE ! Mais à moment j'ai trouvé des marqueurs, plusieurs marqueurs. Des SAINTS MARQUEURS !!
ALLELUIAH !!! [Petite parenthèse ache-air-pét, c'est un lien il faut cliquer dessus, juste quelques secondes et refermer pour profiter de la vraie musique]

Héhéhé, Jynn elle sait écrire, ET OUAIS, ahahahaha, et elle a pas de cahier, c'est con hein ? Elle va quand même pas s'écrire le corps. Se dessiner le plan de la prison ? Oh ben si. Tiens. De toute façon ELLE S'EMMERDE !

Ça a aléatoirement commencé le :
Jour 12
Qu'es ce que j'm'ennui


Sur un bout de mur. Et ça a continué un peu partout, un peu n'importe où, surtout n'importe où. Ça comptait pas vraiment les jours mais elle s'emmerdait tellement alors elle s'en foutait. De toute façon, les murs, ELLE LES EMMERDE !

Jour 13
Sait le déser

Jour 14
Toujours le déssert

Jour 15
Déser

Jour 16
Desère

Jour 17
Des air

Jour 18
S'es more

Jour 19
putin

Jour 20
y'a plu de PQ


Toc, toc, toc, toc, toc, toc, toc, toc, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, BOUM, BOUM, BOUM, BO...
- QUOI ?!
- Y'a plus de PQ !
SBAM
- PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ PQ P...
- MAIS TU VAS LA FERMER !? TIENS !
Outch.

Jour 21
je vai raconter ma vie

Jour 22
allé

Jour 23
|||||||||||||||||||||||

Jour 24
ouais non

Jour 25
mais allééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé

Jour 26
aujourdui le repa été délicieu s'étai comme les autres jour de la bouilli dégueu miam

Jour 27
misèr de vie chienne de vie je te ai

Jour 28
je voudrai avoi un chaton oui sa serai tro bien sil vou plé

Jour 29


Quelque part par là j'ai dessiné une énorme plan de la prison, du moins la partie que je connaissais, de haut puis de côté avec les sous-sols, représentant avec presque exactitude le lieu. En fait, ça m'a même pris plusieurs jours.

...

Jour 99
blablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablabla


...

Jour 147
Là j'ai fait une BD qui raconte mon évasion. Je me suis pas mal amusée. J'aime assez ma tête. C'est plutôt réaliste, on voit même exactement là où je suis sortie.

Jour 148
Cactus


...



...




Jour 223

J'ai aussi dessiné ma chaine de fabrication. Que je devais assembler des armes là-bas. C'est précis, on y voit même des prototypes pas encore sorties. BORDEL DE MERDE !






...



Jour 356
BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH... RIEN.

...




...








...



















...















...










Jour 348876
Embarassed  Rolling Eyes  Sad  Crying or Very sad  No  fun10  pfffff

Jour 348877
la vie est injuste je veu sortiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié pitié


Là j'en ai eu marre, ou alors les murs étaient remplis, parce que j'avais aussi dessiné dans tous les coins et les recoins, compté plein de truc. Et sur ma peau aussi. Les chiottes étaient bouchés et ça commençait à bien schlinguer. Et comme je devenais marteau, j'ai aussi commencé à taper ma tête contre un mur.
BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM

...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 26
Fan Club RP : 28

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Jeu 6 Nov 2014 - 21:44

« L'homme qui veut vivre sans soupçon, il se doit bien garder de faire trahison. » - Proverbe du XIVème Siècle

Guinea avait fait une promesse. Il tenait toujours ses promesses, surtout celle-ci. Venir s'occuper de celle qui disait s'être échappée de la prison pour enfants, en-dessous de la prison. Histoire incroyable, sinon folle qui continuait de trotter dans sa tête. Elle ne l'avait pas quitter en fait. Il fallait qu'il en sache davantage, savoir si tout ceci n'avait pas été un mirage. Il lui fallait retourner voir la 'prisonnière', qui se nommait Jynn. L'interroger. Savoir si elle était fiable. Si tout ce qu'elle racontait n'était pas n'importe quoi. Il n'avait aucun remord sur ce qui s'était passé, il l'avait voulu pleinement. C'était vis à vis de Nyriss qu'il avait pris l'engagement d'allez la protéger, de la tenir à l'écart. Seulement, il ne l'avait pas vu pendant une foule de jours. Cela l'inquiétait.

Strazar était étrange depuis un long moment maintenant. Non pas qu'il ne l'était pas avant, mais il dégageait une sorte de folie intense. Il lui avait dit vite fait, qu'il était allez voir la prisonnière, que tout allait bien pour elle. Puis il s'en était allez. Guinea souhaitait lui parler, savoir pourquoi est-ce qu'il avait purement et simplement pété un câble. Mais là n'était pas la question. Quand il arriva devant l'ancienne piaule de Strazar, les trois gardes se levèrent et le saluèrent.

Alors ? Vous avez suivi mes instructions ?

L'un des gardes commença à dire qu'elle était devenue folle. Qu'elle écrivait sur les murs. Qu'elle disait n'importe quoi. Qu'elle se roulait en boule, tapait contre les murs. Guinea écouta tout ceci en se frictionnant la tempe, se demandant ce qu'il foutait là. Il fit signe qu'on lui ouvre la porte, avant qu'il s'assure lui-même de l'état de la prisonnière, ou qu'importe ce qu'elle devait être. Une fois à l'intérieur de la pièce et la porte refermé, il observa la jeune femme se frapper la tête contre le mur, pendant un long moment, peut-être plusieurs minutes. S'approchant d'elle, il lui donna un coup de pied et la tira par le col, avant de la faire s'asseoir sur ce qui ressemblait à un lit. Attrapant ce qui ressemblait à une chaise, il la posa face à elle et s'asseya.

Sooooo. C'est deux fous qui sont entrain de repeindre un plafond. Il y en a un des deux qui se met à crier à l'autre : Attention, accroches toi au pinceau, je vais retirer l'échelle !

Aucune réaction. Lui-même n'esquissa pas un sourire. Il regarda autour de lui, avant de sortir de quoi se faire une cigarette. Il ne dit rien de plus, se contentant de l'observer. Elle était étrange. Soit elle était complètement folle, soit elle le faisait exprès. Il n'arrivait jamais à savoir quoi penser. Menteuse ou très bonne comédienne ? Guinea laissa de côté son esprit critique, tira la chasse pour essayer de lui faire confiance. Rien qu'un peu.

J'ai envie de croire à ton histoire. T'es donc une gamine qui a été enlevé par les NOD, tu as subi des expériences. Tu cherches à t'enfuir et à te cacher. Soit. Je veux bien que tu restes là. Mais il va falloir faire tes preuves. D'ici une grosse demi-heure, il va y avoir un changement dans la ronde de garde d'une patrouille NOD. Tu vas avoir l'occasion de te venger et de pouvoir tous les buter. A partir de là, je statuerai sur ton sort.

Il alluma sa cigarette, avant de croiser les jambes et de la regarder de nouveau. Voyons voir quelle va être sa réaction.

_________________
« La révolution c'est comme une bicyclette : quand elle n'avance pas, elle tombe. » Eddy Merckx Che Guevara

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Mar 11 Nov 2014 - 18:26

Aie. De nouveau un coup dans le ventre, un coup qui rentre dans la peau, dans la chair, à l'intérieur des muscles et jusque dans les organes. Ça fait mal. Pourquoi hein ? Pourquoi dis ? J'ai rien fait pour mériter ça. C'est gratuit et c'est méchant. Tous les hommes sont méchants. Mais j'ai de la visite enfin, je vais pouvoir parler à quelqu'un qui n'est pas moi-même. Je parlais à moi-même ? Non, je n'ai fait que penser.

Je suis assise et je mets mes mains sur mon ventre. Parce que j'ai mal. Il est devant moi, lui. LUI ! Lui il est spécial, avec son bandeau sur l’œil. Je regarde autour. Il est seul. Il parle, puis le silence. Je n'a pas compris.
Il reparle, mes écoutilles se sont débouchées entre temps. J'ai tellement mal au ventre. Mais j'écoute. Des NODs, tue des NOD. D'accord. Si ce n'est que ça. C'est pour ça que je suis là, devenir une rebelle, me venger. Y'a comme un malaise pourtant mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Et un bémol aussi, j'ai jamais tué, je fais comment ? Je m'éclaircis la voix, cette voix que je n'ai pas entendu depuis longtemps, plusieurs fois avant de prendre la parole. En commençant par un hochement de tête affirmatif.

" Hmmm... Hmmm... D'accord... Je suis venue pour ça. Mais... "
Regard qui part vers le bas, presque honteux. " Je ne sais pas tuer... je dois faire comment ? "

Jynn n'a jamais manié d'armes, elle en a juste assemblées, ni de fusils, ni d'armes blanches, ni de laser, ou autres trucs qui se lancent. Mais ces mains, elles, savent. Elles vont la trahir... Il va falloir trouver quelque chose, dépasser ses talents d'actrice, entrer dans la lice pour les oscars. Ou juste se souvenir, la première fois, les premiers tirs... Tout est si flou. J'ai mal partout.
Je dois trembler, trembler beaucoup, ça n'est pas compliqué à vrai dire, et viser à côté, laisser l'arme m'emporter vers l'arrière quand le coup part, le bras mou, le regard vague.
Je jette un œil à ma gamelle pleine. Elles tremblent déjà mes mains.

Et puis je ris, pour la blague. C'était drôle, c'était très drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 26
Fan Club RP : 28

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Jeu 13 Nov 2014 - 13:17

« L'homme qui veut vivre sans soupçon, il se doit bien garder de faire trahison. » - Proverbe du XIVème Siècle

Non, en fait sa vanne n'était absolument pas drôle. Cela montre juste que la personne qu'il a à faire en face de lui, n'avait plus toute sa tête. Ou bien était dangereuse. Psychotique. Ou alors le faisait exprès ? En fait, Guinea restait suspicieux. Entre les conneries de la prison, Elle qui apparaît, cette histoire de gamins sous la prison et 'Jynn' qui apparaît, ça fait beaucoup de choses en peu de temps. Rien de bien normal là dedans. On essaye de la piéger, de l'atteindre. De le faire douter, qu'il perde sa garde. Mais non, il est bien là et n'en bougera pas. Il l'observe. Elle tremble. Elle semble perdue. Elle regarde un peu partout, il essaye d'attirer son attention en claquant des doigts, pour essayer de la canaliser. Non, elle a vraiment un soucis.

Le voilà qu'il frappe dans ses mains plusieurs fois, baissant légèrement la tête, toujours avec sa cigarette en bouche, qui roule sur ses lèvres à l'aide de sa langue. La voilà qui parle enfin. Qui hésite, qui se montre approximative. Un haussement d'épaule de sa part, tellement il trouve ça naif. On passe sa vie à monter des armes et on est pas capable de savoir s'en servir ? Foutaise. C'est la chose la plus simple au monde, comme savoir tenir une fourchette.

Suffit de bien se planter, de tenir son arme, de viser et d'appuyer sur la détente.

Il dit ça en sortant un petit pistolet de sa poche, un 9 mm. Il n'allait pas lui filer une arme plus lourde, cela le servirait à rien. Il prend l'arme, l'arme et la vise un court instant, avant de prendre sa cigarette et de l'écraser au sol, se levant en dégageant sa chaise et de lui tendre la main, pour qu'elle se lève à son tour.

Je vais t'apprendre, c'est simple.

Il la lève et dégage de ce qui se trouve dans la pièce et recule vers le mur opposé, pointant le mur d'en face avec son arme. Il se plante sur ses deux pieds, prends l'arme à deux mains et tire un coup de feu. A ce moment là, un des gardes rentre en sueur et complètement affolé, avant que Guinea ne le calme pour lui expliquer ce qui se passe. Il lui propose avec son camarade de venir suivre la séance de tir, juste au cas où ça tournerait mal. Car il n'a pas confiance, quoi qu'on en dise. Il donne l'arme à Jynn, fait planter ses jambes dans le sol, fait tendre ses bras, lui explique comment viser, qu'il faut respirer doucement, toussa toussa quoi.

Surtout reste droite et essaye de ne pas te projeter en arrière. Respures doucement, et expire au moment de tirer. Tu verras, ça marchera tout seul. Pour la gâchette, vas'y doucement. Penses que tu es entrain de... caresser le téton d'une femme. Avec délicatesse, évidemment.

Les gardes se marrent, assis dans un coin entrain de fumer une cigarette. Guinea est derrière Jyne, la rattrapant si jamais elle fait n'importe quoi. Le moment de vérité approche.

_________________
« La révolution c'est comme une bicyclette : quand elle n'avance pas, elle tombe. » Eddy Merckx Che Guevara

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Dim 16 Nov 2014 - 0:22

Il va m'apprendre. Bien. J'essaye de me concentrer un peu, je me sens comme une droguée en manque de sa came. Sauf que je n'ai pas de came, je ne crois pas. J'ai une came ?
Je respire, chasse mes cheveux en arrière pour dégager mon visage. Ces cheveux là sont bien sales, et je m'y reprends à deux fois pour les maintenir en arrière. Un léger frisson quand il me vise. Et puis je me laisse guider et observe.

Je fais tout comme lui, je me tiens bien droite, face au mur, bien plantée sur mes jambes, ça a un air de déjà vu. J'ai sursauté quand il a tiré, mais c'est déjà loin, tout comme les deux gardes qui me surveillent. Qu'ils perdent leur temps, je ne ferais que ce qu'on me demande.

Je prends l'arme à mon tour, enfonce mes pieds dans le sol, bien fixée, bien droite, je regarde le mur et lève le bras. Sur le mur en face il y a le dessin de la prison, je ferme un œil et vise avec le pistolet, dans l'alignement de mon œil ouvert, et je parcours le plan quelques minutes. Et puis je le pointe brusquement sur l'emplacement de ma cellule, presse la gâchette sans hésitation et tire, sans ciller, sans trembler. Il ne peut pas savoir que je visais précisément là, dans tous les cas c'est un joli coup. Je me tourne vers lui et lui rends l'arme avec la sécurité enclenchée.

" D'accord, c'est facile. Ça va être l'heure non ? Faudrait pas les louper. "


Du coup je m'échappe rapidement dans la salle de bain, en pinçant les narines. Je me débarbouille dans le lavabo, me mouille les cheveux et me passe un gant rapidement sous les aisselles, histoire de ressembler un minimum à quelque chose. Je me regarde dans le miroir, et là, c'est comme un électro-choque. J'ai tellement déliré ces derniers jours... Bien sûr que oui, sous Jynn y'a Kes, et Kes va réussir sa mission. Je souris rien que pour moi et retourne vers eux avec la même de gamine tarée. Ça m'a pris trois minutes, pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Masculin
Age : 26
Fan Club RP : 28

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Lun 17 Nov 2014 - 12:45

« L'homme qui veut vivre sans soupçon, il se doit bien garder de faire trahison. » - Proverbe du XIVème Siècle

Il n'aura en substance, pas fallut longtemps pour que le coup de feu raisonne. Bien qu'elle eu prit tout son temps pour y parvenir, l'essentiel avait été fait. Un joli trou de plus dans le mur. Elle n'a pas bronché, pas sourcillé, elle n'a même pas esquissé un cri. Guinea se demande : A t-elle déjà eu une arme dans les mains ? A t-elle déjà tirée ? Se fout-elle de sa gueule de la manière la plus absurde possible ? Trois questions et aucune réponse pour le moment. Toute fière d'elle, elle lui rendit son arme, lui disant qu'elle était prête à partir.

Il attrapa son arme et la remit à sa place, faisant claquer légèrement son manteau de cuir. Bon, apparemment elle voulait de la castagne. Comment cela se fait-il qu'elle puisse passer aussi vite d'une peur bleue de tout, jusqu'à un excès de confiance. Il y avait quelque chose de vraiment pas net là en dessous. Il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle semblait insaisissable, mystérieuse. Il verrait bien au moment venu.

Ouais, ouais.

Furent les seuls mots qu'il dit, au moment où elle s'éclipsa jusque dans ce qui devait ressembler à d'anciennes commodités. Guinea fit un signe à l'un des gardes pour qu'il lui passe un des morceaux de tissus qui dépassait de son vieux pull. Vu que ce dernier ne voulait pas, Guinea fit trois pas en avant, lui arracha une bande de tissus et quand Jyne se pointe, sans dire mot, il lui bande les yeux. Comme ça, elle ne verra bien, jusqu'à la sortie. Mesure de sécurité. Toujours aucun autre prisonnier n'était venu à sa connaissance, jusque dans le Mirail. Mieux vaut prévenir, que truffer de plomb.

Allez princesse, on y va. Marche !

Il la poussa légèrement quand la porte fut ouverte, la tenant par l'épaule pour la guider jusqu'à la sortie du Mirail. Il fallait traverser une grande partie de la zone et il ne voulait prendre aucun risque. Une fois cette 'zone' à risques éviter, il lui retira son bandeau dans le dédale des égouts sales et sinueux. Guinea avait bluffé. Il ne savait pas si une patrouille NOD allait se pointer, mais il fallait bien trouver un prétexte. Avec de la chance, il y en aurait certainement une. De quoi vérifier une bonne fois pour toute, sa thèse. Arriver devant l'une des grilles de sortie. Rapide regard vers l'extérieur, ouverte de cette dernière. Ils se faufilent tout les deux. Dehors, il pleut. Temps de merde. Il lui fait signe de le suivre, jusqu'à un mur non loin.

Bon. Le quartier Orthodoxe n'est pas loin. A quelques rues d'ici. On va pouvoir faire un carton. T'es prête ?

Il la fixa en attendant sa réponse.
---

HRP : On poursuit au Quartier Orthodoxe. Je te laisse ouvrir là bas. tatane

_________________
« La révolution c'est comme une bicyclette : quand elle n'avance pas, elle tombe. » Eddy Merckx Che Guevara

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   Mar 18 Nov 2014 - 11:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jynn se fait des amis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jynn se fait des amis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Bas-fonds et Mirail-
Sauter vers: