AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 [Terminé] PREMIER SIGNE [ANIMATION GLOBALE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corben Dallas
Maitre du jeu
Ecoutez ma voix...
avatar

Fan Club RP : 34

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

15112014
Message[Terminé] PREMIER SIGNE [ANIMATION GLOBALE]

Citation :

Un papier issu de source inconnu atterrit sur le bureau de la rédaction…

Il s’agit presque d’un mémo, l’essentiel en quelques lignes, juste de quoi alimenter le cerveau et informer à point nommé. A qui veut lire hein. C’est pas dit que c’est la vérité. C’est juste un bout de papier qu’on a posé sur un bureau presque au hasard.
Drôle de hasard quand même.

En regardant de plus près, on peut y voir des titres en gras, soulignés, on utilise encore le papier ? C’est surprenant. Pas d’enregistrement holographique ? Aucun support numérique. Le papier tiré du bois, c’est presque la préhistoire.
Forcément, ça attire le regard sur un bureau sans papier, sans journal ni livre rien que du brillant sur du brillant.
C’est bizarre ce bout de papier au temps du plastique et du microcircuit imprimé.

Il manque des bouts au bout. Mais, l’essentiel y est, de quoi faire froid dans le dos aux dépucés. Les autres feront comme d’habitude, marcher sans plaisir et courber l’échine par définition.
Ça parle de l’autre côté du dôme. Ça raconte les conflits là-bas, de l’autre côté.
Ici, tout va bien, le dôme nous protège, c’est ce que diront les autorités, les membres de la haute société, ceux qui lèchent les guibolles des dirigeants.
C’est pas ce que dit le papier.
En gras, on peut lire les mots banqueroutes, conflits, guerres, et un petit dernier qui fait rouge sur le noir et le blanc de la page, virus mortel, la tache sur l’habit blanc.

Sur le papier, ça dit que le virus se propage sans frontière, sans victoire des chercheurs, pas de vaccin, des dizaines de millier de morts.
L’auteur raconte la propagation rapide, les premiers symptômes qui rappellent le virus Ebola, la fièvre hémorragique, comment les victimes se mettent à pisser le sang et à le cracher avant de s’effondrer dans une mare épaisse et rouge.








Dernière édition par Corben Dallas le Ven 30 Jan 2015 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://novlangue-city.forums-rpg.com

 Sujets similaires

-
» [Terminé] PREMIER SIGNE [ANIMATION GLOBALE]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» Premier signe de réveil
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

[Terminé] PREMIER SIGNE [ANIMATION GLOBALE] :: Commentaires


"A l’extérieur du dôme, les morts marchent"

C'est l'image que laisse ces milliers de contaminés qui errent en attendant les symptômes qui leur seront fatals, quand les larmes couleront de sang et que leurs tripes se liquéfieront...
Les futurs mort marchent, sans but, sans destin, sans fin...


Citation :
- Jours 1 à 6 : ·
migraines, maux de gorge.
formation de caillots dans le sang et ralentissement de l’irrigation des organes vitaux.
apparition de taches rouges sur la peau.
formation de cloques sur l’épiderme.

- Jours 7 à 10:
saignements de la bouche, des gencives et des glandes salivaires – détachement des muqueuses de la langue, de la gorge et de la trachée artère (ces tissus pénètrent alors dans les poumons où ils sont expectorés => vomissements de sang noir).
gonflement et nécrose des testicules – les lèvres du sexe des femmes noircissent ou deviennent bleues – survenance de fausses couches chez les femmes enceintes
le foie jaunit, se fissure et se décompose – hypertrophie de la rate
les reins cessent de fonctionner et le sang se charge de toxines

- Jours 11 à 13 : · hémorragie des globes oculaires
la cavité thoracique se remplit de sang.
les parois intestinales se détachent et sont expulsées par le rectum.

Au stade terminal, le corps et les membres sont saisis de convulsions, répandant le sang infecté autour du malade.



Des publications des médias étrangers évoquent des « visages de fantôme ». La fixité du regard associée à l’aspect décharné de la face était en effet frappante.

13h23.
J'ai pris l'avion dés que j'ai su la nouvelle. Comme beaucoup d'autres.
Les classes privilégiées, ceux qui ont des sous.

C'est désespéré comme solution, j'avais ma vie, mes habitudes, mon petit confort.
Mais là bas ils ont le dôme. Ils sont à l'abris.

Je me dis que je pourrais payer pour rentrer et repayer pour sortir quand le monde ira mieux.
De l'argent j'en ai. Eux aussi ils se disent la même chose.

21h12.
Arrivée devant le dôme.
C'est impressionnant. Autant le dôme que les tentes qui ont proliférés autour. Je ne suis visiblement pas la seule à avoir eu l'idée. J'essaye de voir s'il y a moyen de rentre mais pour le moment cela semble impossible, on dit qu'un porte-parole a été envoyé et qu'on attend une réponse.
Je trouve un endroit pour m'installer, au milieu de centaines, de milliers, de millions ? Comme moi.
Pendant une seconde je me demande... Et si parmi eux, il y avait un malade ?
Je mets un foulard sur ma gorge, au cas où. Et je ne touche personne, et aussi peu de choses que possible.

23h00.
De la lumière. Un bip assourdissant dans les oreilles.
Je me lève en catastrophe.
Mon dieu.
Partout les tirs partent du dôme. Comment ont-ils pu ? Qui a bien pu donner cet ordre ?
Et bientôt c'est mon tour, une bombe, du feu.

Je suis morte comme des centaines, des milliers, des millions ?
Les premiers cas de personnes infectées par le virus ont été détectés à l'intérieur du dôme.
Dans les docks, Chinatown, le centre de loisir mais aussi dans le parc Merril Lynch.

Peut-être avez-vous vu l'un d'eux ? Recracher du sang avant de se faire embarquer ?

Le mot passe à travers les classes dirigeantes, les hommes de pouvoir. D'abord informant de l’existence de la maladie, puis de sa présence sous le dôme.  Peut-être préfèrent-ils ignorer ?

Cependant tous les NODs semblent avoir revêtu une armure différente de leur uniforme habituelle, couvrant l'intégralité de leurs corps y compris le visage, et ils sont nombreux à patrouiller, plus que d'ordinaire.


La nuit dernière, un étrange phénomène s'est produit hors du dôme. Un spectacle muet que tous sont venus admirer, comme un feu d'artifice silencieux. Le Feu du ciel l'appelle-t-on. Qu'à-t-il bien pu se passer ? Faut-il s'en inquiéter ?

Et sous cette menace de mort imminente, est-ce vraiment le moment de se tirer dans les pattes ? Faut-il attendre ou continuer coute que coute ?


Tant de questions, si peu de réponses, surtout pour la population et les insurgés qui ne doivent avoir aucune idée de ce qui se trame. Comme une légère brise de panique qui pointe le bout son nez.

Les médias bien informés annoncent les premières émeutes, mais de l'autre coté du mur, là où l'herbe pousse librement.
Ils sont venus de loin, d'autres villes d'Europe Nouvelle, celles qu'on ne connait pas, les villes libres.
Ils sont arrivés malades, crachant du sang et l'air cadavérique, pourtant ils marchaient.
Ils sont venus chercher de l'aide au pied du dôme, parce que Novlangue possède un système d’épuration de l'air, un contrôle atmosphérique, un dôme...
Parce qu'ils pensaient que le virus n'entrerait pas.
Ils sont venus demander de l'aide.
Question de survie.

Les NOD ont fait leur travail, ils ont tiré sur ceux qui venaient chercher de l'aide.
Il y a eu peu de survivant.




HRP : Je vous invite à participer où vous voulez, et à interagir avec les PNJ qu'on met en place.
Entrez dans la danse mes ouailles Like a Star @ heaven
Venez affronter le mal qui courre dans les rues de Novlangue et envahie la ville, bientot toute entière ?
Qui sait ce qui arrivera...

Mais, ne restez pas de votre coin, où que vous soyez sortez le nez dehors et osez entrer dans la danse.

Pas mal de choses vont se dérouler ici, Par exemple et pourquoi pas dans ce sujet :
Il a fait jour comme en pleine nuit.

Nous étions tous en train de prier en cercle et le ciel s'est illuminé. Je l'ai vu dans les yeux du Grand Rekza en premier, ses yeux écarquillés dans lesquels les flammes se reflétaient.
" La Prophétie... "

Nous y avons tous pensé, mais lui a osé le dire et nous nous sommes inclinés, presque allongés à ses pieds. La prophétie, la fin du monde, le fléau qui serait apporté par le grand feu.

Il n'aura pas fallut beaucoup de temps ensuite pour que la prophétie se réalise. Le Grand Rekza avait raison, certains d'entre nous, les faux-croyants se sont mis à saigner, à tousser et puis plus tard à mourir dans d'atroces souffrances. La grande purge avait commencé. Il ne fallait pas douté, il ne fallait pas avoir peur, les dieux nous protégeraient si notre foi est pure, sans limite. Et pourtant, un jour à l'aube, des hommes et des femmes ont fui, et moi avec. J'avais peur, j'aimais les dieux de toute mon âme mais comment être sûr que cela suffit ? Je voulais vivre. Le Grand Rekza nous a maudit, les paroles étaient violentes, dures.

L'un d'entre nous s'était proclamé comme le nouveau Grand Rekza, il a dit avoir entendu les dieux, connaître la vérité. Il a dit que nous devions aller sous le grand dôme pour y survivre, que tout ce qui serait dehors périrait.

Nous y sommes allés et nous avons cherché un moyen d'entrer. Nous n'étions pas seuls, d'autres tribus avaient fuis et tenter d'entrer.Et elles y arrivaient. Une faille, un point de passage avant de nous éparpiller dans la ville.

A l'intérieur, on nous appelle "les ressacs" mais nous sommes tous pareils, de simples êtres humains qui veulent survivre. Et dans les bas-fonds, nous sommes de plus en plus nombreux.

Nous sommes entrés, il y a quelques semaines.
Et avec nous des dizaines, des centaines de malades.
Et avec nous la maladie ?
... Ceci est un message diffusé sur tous les écrans, télécrans et ondes radios de Novlangue ...

Population de Novlangue.

Une épidémie d'une gravité sans précédent touche la ville. Vous avez ordre de rester chez vous et de ne vous déplacer qu'en cas d'extrême nécessité.
Le bloc usine doit être fermé et toutes les productions sont temporairement gelées.
Les quartiers les plus touchés sont présentement mis en quarantaine : Le Quartier populaire. Chinatown. Les Minguettes. Des hôpitaux sont en train d'être mis en place dans chacun de ces quartiers.

Un numéro spécial a été mis en place : Le 299.
Veuillez nous signaler tout cas suspect.

Les symptômes de la maladie sont :
Migraines, maux de gorges, saignements, rougeurs et cloques.

Un vaccin sera mis à disposition de la population dés que possible.

*biiiiiiip*


HRP:
 
Salut les filles, je suis de retour !

Vous me remettez où je dois vous faire un touché rectal ?
Dr CPJ pour les intimes !
Si y a un truc à savoir sur moi pour ceux qui ont des mémoires de poissons rouges : je mange pas à tous les râteliers, par contre je fourre ma langue dans les gosiers des petites poules aguicheuses, alors aguichez moï les poulettes !!

Pourquoi je suis de retour dans le bocal ?
Bien vu germaine, c’est pas pour faire des points de croix avec vous, et la dentelle, je la supporte que sur les petites culottes à ficelle.

BIIIING les gars !!!
Vous chauffez dangereusement, poussez encore un peu sur ce qui vous sert de cerveau et on tiendra le bon bout.
Vous m’avez regardé ? J’ai une tête à sucer l’oreille d’un dirigeant ??!
Je suis pas une putain de fiote, bordel !!
Je suis pas non plus un connard d’Insurgé qui vit dans un trou de balle.
Appelez-moi votre ange gardien ! Ça me colle à la peau non ?

Bref, je vais pas vous raconter d’où je débarque, par contre, je vais vous refiler un tuyau sur ce putain de virus qui est en train de foutre le bordel dans toute la ville. Enfin… quand je dis toute la ville, vos cervelles sont pas encore assez ramollies pour ne pas avoir remarqué que tout se passe chez les Orthodoxes ?

Bingo !
Dans le mille !
Vous commencez à voir se profiler le topo ou je vous fais un dessin 3D ?

On va pas trop bousculer vos méninges.
La suite au prochain épisode !



Ce journal est largement diffusé à l'intérieur du dôme, y compris dans les quartiers en quarantaines par le biais des NOD.
Un bruit sourd retentit dans tout le dôme.
Une épaisse fumée se forme puis est peu à peu absorbée et rejetée vers l'extérieur.

Sous la fumée le feu, les bombes.

Le quartier populaire vient d'être rayée de la carte, tout comme sa population, coincée à l'intérieur.

... Population incontrôlable... Épidémie intraitable... Crise majeure...

C'est ce qu'ils diront.
Ou pas.

En quelques jours tout sera reconstruit.

- Message officiel du gouvernement de Novlangue -

Nous tenons à faire taire toutes les rumeurs sur les derniers incidents qui ce sont déroulés dans le quartier populaire. Tout n'est que mensonge et propagande, de toute évidence fomentés par les Insurgés.

L'explosion d'une conduite de gaz a entraîné la fermeture du quartier populaire afin de garantir la sécurité de nos chers habitants. Cet incident n'a occasionnait que des dégâts mineurs et le gouvernement met tout en oeuvre pour réparer dans les plus brefs délais.

Aucune mort n'est à déplorer en dehors du groupement d'Insurgés qui ont organisé le sabotage des tuyauteries de gaz.

Finalement, ce n'est que justice. Et nous remercions chaleureusement les services de l'ordre pour leur dévouement et leur efficacité pour neutraliser ces individus. Sans eux, Novlangue se serait endeuillé de nombreuses victimes innocentes.

Concernant l'épidémie, nous pouvons déjà affirmer qu'elle est totalement sous contrôle. En conséquence, les quarantaines seront levées dans les prochains jours.



- Fin du message -
 

[Terminé] PREMIER SIGNE [ANIMATION GLOBALE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Annonces :: Animations-
Sauter vers: