AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Chaotique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Féminin
Age : 27
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Chaotique   Ven 21 Nov 2014 - 14:34

Mr T. a écrit:
Elle marche derrière moi, elle couvre mes arrières pendant que je fouille le périmètre.
Dehors la chaleur est asphyxiante, on ne peut plus remonter à la surface, alors on continue à arpenter les sous-sols.
C’est là qu’on vit, sous des tonnes de roche et de ferraille, à quelques centaines de mètres du premier dôme à avoir été érigé.

La première fois que je l’ai vu, elle était timide et fragile, une insurgée, comme moi et le petit groupe que j’avais rejoint.
Aujourd’hui, elle est sauvage et elle a appris à survivre dans ce milieu hostile.
Faut pas jouer avec elle, elle sait que tout est question de survie et celui qui s’approche de trop près, termine avec une décharge de Phaseur II entre les yeux.
Et si elle ripe et rate son coup, c’est moi qui m’occupe des finitions.

Encore quelques mètres et on arrive au passage qui mène sous le dôme, directement sous les bureau d’un des dirigeants.
On sait qu’on peut compter l’un sur l’autre, on a pas besoin de se parler pour savoir ce qu’on doit faire, on est connecté sur la même longueur d’onde.
Notre mission, faire sauter l’étage où crèche le dirigeant.

Tout ce temps à vivre en dessous.
On connaît chaque recoin, chaque tunnel, les sous-sols sont notre domaine et personne n’ose s’aventurer ici, en tout cas, pas au-delà du dôme.

Je me souviens de son premier fou-rire.
C’était en voyant mon visage couvert de poussière et de silicone alimentaire, après une mission. Je sais pas pourquoi ça l’a fait rire, mais j’ai ri aussi, et j’ai jamais oublié son rire d’enfant.
Certain soir, quand j’arrive pas à dormir, je la regarde assoupi sur mon épaule, le visage tourné vers moi, les cheveux éparpillés, sauvages comme son regard et sa rage de vivre.
Le souvenir de son premier rire me fait sourire malgré les grincements sinistres de la taule qui se dilate, et je m’endors près d’elle au rythme du souvenir de son rire, la main qui caressait sa joue glisse lentement sur son buste.

Au fond du couloir, c’est l’ascenseur. Notre contact nous a fourni les codes, une fois en haut, on aura plus qu’à placer les charges et on fera sauter l’étage.
Je passe devant, elle assure mes arrières, le duo inséparable.

Voilà, les charges sont en places, minuterie sur 5 minutes, heures terrestres.

- On décroche !

Je prends sa main, et commence une course à bout de souffle au travers des couloirs, l’ascenseur, encore des couloirs et puis ce sera les souterrains, l’explosion…

A chaque pas, c’est à elle que je pense, à sa survie. C’est elle qui me donne la force de courir et de continuer ce qu’on a commencé. Sans elle, je sais que je pourrais pas continuer, plus rien n’aurait de sens. Alors je la protège comme elle me protège sans me le dire ; je sais qu’elle est prête à se sacrifier pour moi. J’ai vu dans sa poche une capsule de poison, du C34, mort instantanée par contact avec la peau. Liquéfaction des tissus dans les 10 secondes.
J’ai échangé la capsule par une autre remplie de vitamines.


Dernière édition par Maloucha le Jeu 27 Nov 2014 - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

avatar
Féminin
Age : 27
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: Chaotique   Ven 21 Nov 2014 - 14:35

Explosion d'un hangar déserté, découverte d'un laboratoire illicite
Accusée de meurtre passionnelle la jeune femme s'en sort sans un jour de prison
Si nous tuons , tuons ceux qui le méritent !

J'ai été assez stupide pour croire que je l'aimais, lui assez con pour me faire confiance..
Qui s'en sort le mieux de nous deux ? Lui raide mort et le petit doigt de la main gauche en moins, ou moi avec un arrière goût de son sang dans la bouche ?

Oui c'est moi^la jeune femme de l'article, enfin c'était moi, c'est pas si lointain après tout, 1 an, 2 ans, je sais plus, tant de choses ont changées depuis.

- On décroche !

Il n'y a plus que Lui maintenant, il ne me croit pas alors j'ai arrêté de le dire mais c'est pourtant si vrai.
Lui rien que Lui, partout, dans tout... Lui.
Main dans la main, comme deux gamins, tout me fait rire aujourd'hui, début de folie ? peut être, appelez ça comme vous voulez moi je ris !

Lui ? Lui il garde toujours son sérieux,
Tu en as bavé plus, c'est sûrement pour ça, mais j'effacerai tout ça à coup de fou-rire !
Tu m'as donné une deuxième chance ce jour là, la première fois que je t'ai vu....
Laisse moi te rendre la pareil, la vie vaut le coup d'être vécue, même la notre, viens je te montrerais.

Explosion

Un peu trop vite ce coup si, mauvais calcul ou alors c'est qu'on devient trop vieux chou !
Les flammes qui s'ingurgitent dans les couloirs, animal enragé qui nous traque, lèche nos semelles, plus vite ! court ! dépêche ! on joue à cache-cache ?

Flashback


Du feu partout autour de moi, j'ignore d'où il vient ,juste ce bruit assourdissant qui résonne dans ma tête.
4 jours que j'ai rien mangé, je bouge plus depuis hier matin, c'est qui ces cons ?! y'a rien ici pourquoi vous faites tout sauter ?!

Ha ! instinct de survie ? de toute façon t'aller crever poulette ! va savoir les flammes c'est peut être mieux que la faim...

Pourtant tu es apparu... ange des enfers, gardiens des rêves d'enfants... Hallucinations peut -être, j'en sais rien, c'est le trou noir après.

Quand je me suis enfin réveillé, tu étais là, toi et ton sourire, celui que je n'ai plus jamais revu depuis...

Vivre... oui c’est tout ce qui compte, juste une raison de mourir, une seule …. Lui.
Je sais pour mon poison qu'il à échangé contre une capsules de vitamines, mais j’en ai tout un stock sur moi.. Comme quoi chaque personne dans ta vie peut te donner quelque chose de positive, même la pire des enflure comme l’autre avec son doigts manquant.

C34, qu’il disait, efficace et rapide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chaotique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: