AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 L'hôpital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 35
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: L'hôpital   Sam 22 Nov 2014 - 14:40

[HRP: depuis ici: http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2420-tuer-vous-avez-dit-tuer#78284 ]

Au milieu du quartier automate se trouve un hôpital de luxe. Les plus riches dirigeants du Dôme n'état pas à l'abri de quelque danger, tout ici est conçu pour prendre soin des patients riches, qu'ils soient vieux, malades ou blessés.

Débarquant sur la piste d’atterrissage du bâtiment avec notre voiture, je suis directement accueillis par mon chirurgien personnel. Quand on est riche, on s'octroie quelques droits!
Je lui remet la jeune NOD entre les mains. Il l'embarque immédiatement sur un lit flottant en direction d'une salle d'opération.

J'ai confiance en lui, il m'a déjà été d'une aide précieuse en plusieurs moments. Je m'en vais donc attendre dans une salle d'attente luxueuse avec un bon verre de whisky.
Environ deux heures plus tard, le docteur revient m'annoncer que ma protégée est hors de danger, et qu'il 'y a plus qu'à attendre son réveil, en me désignant la salle où elle dors toujours.
Léger soulagement, je pénètre avec calme dans la pièce où elle dors, m'installant dans un fauteuil pour patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'hôpital   Dim 23 Nov 2014 - 10:05

Doucement, je revins à la conscience. Je me sentais propre, j'étais au chaud et en sécurité, voilà qui était sûre. J'ouvris les yeux sur un monde blanc et éblouissant. Je pensa à mon genou alors, mais ma jambe avait l'air fermement maintenue et je ne pouvais pas la bouger. Je tournais la tête autour de moi, les yeux plissés et la vue pas encore accoutumée au milieu.

" Jaden ?"

J'appelais mon frère bien sûr, j'avais tellement envie de le voir. Et il y avait quelqu'un dans la pièce. Mes yeux firent lentement la mise au point sur lui.

" Erek ?"

Je tentais un petit sourire avant de déglutir. J'étais tellement épuisée, physiquement et moralement. Soudain je repensais à ma mission, à l'échec et je fondis en larme. Et puis tout ce qui s'était passé me sauta au visage, j'avais été enfermé, et enfermé encore, privée de nourriture, frappée, j'avais tué des NOD pour rien. Et j'avais dit des choses que je n'étais pas sûre de ne pas penser. C'était là le plus terrible. Qui allais-je devenir ?

" Je... suis... désolée. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 35
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: L'hôpital   Dim 23 Nov 2014 - 21:54

Un mot qui résonne me sors de mes pensées. Je sursaute presque et relève la tête en me redressant dans sa direction. Elle cligne encore des yeux, le temps pour elle de se rappeler à la réalité.
Je m'approche doucement, qu'elle voit mon visage, qu'elle me reconnaisse.

Oui Keseena. C'est moi, Erek. Ne t'inquiète pas, tu va vite te rétablir.

Elle esquisse alors un petit sourire qui se fissure bien vite alors qu'elle se met à sangloter, son corps parcouru de spasmes.
Je fronce les sourcils et lui prend fermement la main en la serrant entre les miennes.

Keseena non. Ne te reproche rien, tu as fait de ton mieux. Nous savions tout deux que c'était là une mission extrêmement périlleuse. Et tu en est sortie vivante, c'est là le principal.

Je la regarde droit dans les yeux, afin qu'elle assimile bien mes paroles, tout en lui tournant légèrement la tête, avec douceur mais fermeté, pour qu'elle me regarde aussi.

Calme-toi! Voilà... Tu es quand même restée un certain temps avec eux, et bien que l'on peut voir cette mission comme une forme d'échec, tu as à coup sûr glané quelques informations qui me seront utiles.
J'aimerais que tu me fasse un rapport sur ce que tu as vécu parmi eux.

J'ai besoin de l'entendre au plus vite, tant que c'est encore frais dans sa tête. Mais mon ton se radoucit un peu après, et un sourire s'installe sur mes lèvres.

Après quoi, si tu le désire, je préviendrais ton frère Jaden pour qu'il vienne te voir. Tu pourras prendre le temps qu'il te faudra pour te remettre de cette aventure. Je me chargerais de tes supérieurs, s'il le faut.

Ils ne pourraient rien me refuser après tout. Et puis, avec ce que la jeune femme avait vécu, elle le méritait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'hôpital   Dim 23 Nov 2014 - 22:23

Je respire un grand coup. Par où commencer ? Dans l'ordre. Il fallait tout dire, tout déballer. En apnée s'il le faut.

" Ma couverture était médiocre, pire que médiocre, on aurait dit qu'on m'avait utilisé pour transmettre des informations à cet insurgé. Et elle était peu crédible. Après être sortie du centre, j'ai passé un peu de temps dans les égouts, cherchant le Murphy's. Là j'ai attiré l'intention des insurgés, ça a fonctionné. L'un d'eux, en armure, c'est fait passer pour un NOD. Ensuite, dans le Murphy's, l'autre est arrivé, le borgne, accompagné d'une Orgienne. Brune, yeux très bleus, circuits apparents sur le haut du buste et incroyablement belle.
Je me suis dis alors que j'étais sur la bonne voix. J'ai raconté mon histoire à nouveau, j'y croyais vraiment, j'ai commencé à me prendre pour elle. Mais ils n'y ont que peu cru. Cependant, ça a beaucoup affecté Guinea, et l'Orgienne."


Je souffle, j'ai dit tout ça d'une traite. Je regarde autour de moi pour trouver un verre d'eau, j'étais sûre qu'il y aurait ça dans un hôpital et je bois, avant de réprendre.

" Là ils m'ont bandée les yeux et ils m'ont emmenée. Dehors, sous la pluie, l'Orgienne est venue me poser des questions, elle m'a demandée des infos sur la prison, sur la brèche dans le mur nord. Des questions très précises... Elle voulait clairement y retourner, mais je ne sais pas pourquoi. Un rapport avec les enfants en tout cas. Si ça se trouve, elle y est en ce moment même.
J'ai ensuite passée un temps enfermer dans un appart', j'ai pas eu beaucoup à manger, pris quelques coups. L'homme en armure est revenu une fois, il avait l'air particulièrement fou. Il avait un truc étrange au poignet qu'il cachait aux yeux des autres. Il est reparti comme il est venu, sans explication. Puis bien après, Guinea est venu à son tour, il m'a montré comment tirer et il m'a emmené chez les orthodoxes. Là on a tué des NOD. Là il m'a menacée, m'obligeant à dire la vérité. J'ai trouvé une nouvelle vérité, que j'étais NOD que je voulais les rejoindre... J'ai donné les infos que votre contact m'avait transmis. Le mot avait été caché dans la nourriture, ingénieux. Et voilà, ça ne lui a pas suffit apparemment, il m'a tiré dessus avant de partir."


Je me sens mal après avoir dit ça. J'ai du mal à recoller les morceaux, les morceaux de Keseena.

"Ah, et il passait le bonjour à Monsieur Toungounska..."

Je reprends encore un peu d'eau, la main tremblante, tellement fatiguée et je le regarde.

" Qu'est-ce qu'ils ont dit sur mon genou ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 35
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: L'hôpital   Lun 24 Nov 2014 - 18:10

Elle se reprend et se maîtrise immédiatement, se mettant en devoir d'obéir et de me raconter son aventure. Quelle maîtrise d'elle-même. Elle m'impressionne vraiment. L'entrainement des NOD a vraiment porté ses fruits chez elle.

Je l'écoute avec attention, notant quelques détails, pour ne rien oublier. Hmm, il faudra par contre revoir les méthodes de ceux qui font les couvertures, il faut que je vois ce que je peux faire pour ça prochainement.
La prison, je suis au courant de ce qui s'y trame globalement, et cela ne m'étonne guère que les deux insurgés aient pu être affecté par son histoire, au vu de leur première attaque sur ce lieu.

Mais quand la jeune femme parle de l'intérêt de l'Orgienne pour cela, je me dois immédiatement d'avertir quelqu'un. Je termine néanmoins d'écouter son récit.
Il faudra que je me renseigne sur cet homme en armure aussi, cette histoire de poignet a quelque chose d'étrange.
Je soupire quand elle termine, le souffle un peu court d'avoir tant parlé.

Bien, merci pour ses informations Keseena. N'ayant pas de nouvelles, je t'ai effectivement fait parvenir les données qui auraient pourtant du les intéresser. Ce Guinea et ses amis ont décidément une méfiance à toute épreuve.
Je contacte tout de suite Heraklios pour le prévenir de renforcer la sécurité autour de la prison si jamais ils retournent y faire un tour. Nous devons nous méfier, d'autant plus que nous savons désormais qu'au moins une Orgienne est avec eux.
Et je vais lui demander de se renseigner sur ce soi disant ex NOD en armure également..

Un rapide message tactile et discret à Monsieur Toungounska et mon attention revient à la jeune NOD.
Ses mains tremblent un peu, l'épuisement et les privations se lisent sur son visage.

Ton genou va vite se remettre. Les balles sont extraites, tu devras juste le ménager pendant quelques jours, mais tu pourras vite remarcher et reprendre du service.
En attendant, repose-toi, tu en as besoin. Tenir une couverture aussi longtemps n'est jamais facile mentalement, prends le temps de te retrouver.


Je lui ai resservis un peu d'eau tout en parlant, et une main s'est glissée en douceur dans son dos, à peine présente, pour la soutenir et l'aider à se maintenir plus droite pour boire.
Un sourire et mon regard glisse vers elle.

Souhaites-tu que j'appelle quelqu'un? Ton frère peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'hôpital   Mar 25 Nov 2014 - 13:58

Je me laisse faire. Cet homme est d'une gentillesse. Quelqu'un sur qui je peux compter en toute circonstance. Je le regarde dés que j'ai fini de boire.

" J'ai oublié quelque chose. Les insurgés sont désorganisés, anarchiques, ils ne savent pas ce qu'ils vont faire demain. Impossible de prédire leurs actions. Ce qui fait qu'ils nous ont par surprise. Mais ça montre à quel point ils sont peu nombreux et ont peu de moyens. "

Je me rallonge, épuisée, ferme les yeux.

" Oui, je veux Jaden s'il-te-plait. "

Je repasse ses mots dans ma tête, ses mots rassurants. Il ne m'en veut pas, c'est l'essentiel. Mais maintenant je vais dormir un peu, me laisser sombrer... J'en ai tellement besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 35
Fan Club RP : 5

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: L'hôpital   Mar 25 Nov 2014 - 21:20

J'écoute ses dernières remarques, légèrement songeur.

Oui effectivement, ils sont imprévisibles.
Ne te tracasse plus pour ça, repose-toi, et quand tu sera remise et si tu le désires, j'aurais peut-être de nouveau une mission pour toi, bien moins dangereuse mais tout aussi importante.


Je le regarde se rallonger avec un léger sourire. Distraitement, une main vient caresser légèrement ses cheveux.

J'appelle de suite Jaden, dors tranquille , et il sera sans doute là à ton prochain réveil. Je te laisse te reposer, à bientôt Keseena...

Elle est déjà en train de sombrer, alors je sors sans bruit et envoie un message à Jaden Hammond, au Temple mentaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: L'hôpital   Ven 28 Nov 2014 - 17:47

Jane l'a réveillé d'un sommeil agité pour la prévenir d'un message d'un Automate. En découvrant son contenu, Jaden a bondi sur ses pieds en fulminant, s'est habillé à une vitesse défiant toute concurrence et s'est finalement jeté dehors.

Traverser les quartiers Automates jusqu'à l'hôpital dans son uniforme impeccable de mentaliste a attiré bien des regards, à moins que ce ne soit son air revêche qui en a intrigué plus d'un. Toujours est-il qu'il parvient finalement à la chambre indiquée dans l'hôpital, toquant deux coups puis entrant sans attendre de réponse.

Sa soeur est là, endormie sur son lit, les traits tirés et amaigris. Nulle trace ici de l'Automate qui l'a contacté pour l'heure, peut-être est-il sorti, peut-être déjà parti. Il s'en moque.

Immédiatement, il s'assoit près du lit, attrapant une main de sa soeur entre ses doigts, laissant les autres caresser doucement sa joue et il soupire. Il s'est fait un sang d'encre pour elle, et la voir revenir à peu près entière est un soulagement indescriptible. Il aimerait pouvoir la serrer contre lui et lui murmurer combien il est heureux de la revoir, mais ce n'est pas dans les règles de leur jeu.

Peut être plus tard. Peut être.

Il n'a plus qu'à attendre qu'elle se réveille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'hôpital   Lun 5 Jan 2015 - 12:14

Elle s'est endormie bien rapidement, sans même le réaliser. Pauvre Erek.
Son sommeil est lourd, sans rêve, encore bien influencer par l’anesthésie qu'elle a eue.

Elle n'ouvre pas les yeux immédiatement à son réveil, ses paupières sont trop lourdes et les ouvrir requiert une force inimaginable. Mais dans sa main elle sent la sienne, et contre sa joue aussi. Elle les reconnaitrait parmi mille ces mains, cette paume, ce grain de peau. Son cher frère est venu, grand frère chéri, craint et adoré.

Elle sourit et frotte sa joue contre sa paume comme un petit chat, resserrant ses doigts autour de son autre main.

" Jaden !"

Elle est si heureuse de le revoir. Elle l'aime tant, tellement qu'elle ferait n'importe quoi pour lui. Mais pour ça aussi, sa gorge est sèche. Doucement elle entrouvre les yeux, malgré la lumière qui l'agresse. Elle veut le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: L'hôpital   Mar 6 Jan 2015 - 17:35

Soudain, les limbes de l'inconscience se déchirent, révélant peu à peu la vie dans le corps de sa petite soeur. Il sent la pression qui s'exerce sur ses doigts, puis une joue qui se frotte délicatement contre sa paume. Reviens, ma chérie, reviens, peu à peu, reviens-moi...

Les paupières papillonnent après que son nom a été prononcé, le rendant un peu bizarre. La dévotion qui perce dans ce seul prénom est... inhabituelle tout autant que plaisante. Il se passe quelque chose, un rapprochement, dont il n'a jamais voulu. Et pourtant, pourtant...

Il se redresse pour se tenir au-dessus d'elle, lui offrant son plus beau sourire, un sourire doux et tendre qu'elle ne pourra manquer dès qu'elle ouvrira les yeux.

- Je suis là, Soeurette, je suis là, et toi aussi.

Dis donc ce que tu es niais mon pauvre garçon...

Mais même ça, il s'en moque, en l'instant. Elle lui a manqué. Et elle est sauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'hôpital   Lun 12 Jan 2015 - 11:32

Un sourire se dessine, celui qu'elle préfère, le seul qu'elle aime vraiment.
Celui de son frère.

Que ne serait-elle pas capable de faire pour le voir celui là ?
Il est si rare et si plaisant.

Si elle avait su qu'un séjour à l'hôpital... Non elle ne doit pas penser des choses pareilles.
Elle est juste tellement contente d'être sortie de sa situation merdique et d'être en vie.

" Prends moi dans tes bras... "

C'est un ordre mais le ton est plutôt suppliant.
Elle n'oserait pas d'elle-même le faire. Elle resserre juste encore un peu plus ses doigts et lui sourit à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Féminin
Age : 26
Fan Club RP : 11

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: L'hôpital   Lun 12 Jan 2015 - 12:06

Son ton péremptoire, son ton suppliant, comment peut-elle combiner les deux et être si craquante en même temps ? Le regard aimant qu'elle lui lance contient tant et tant d'implications dont il ne veut même pas avoir à entendre parler, et pourtant il est totalement décontenancé.

Jaden, c'est le moment de remettre ta carapace, de refaire le grand connard, Jaden, déconne pas mon vieux.

Mais il étouffe un soupir, et avec un peu de brusquerie, passe ses bras autour d'elle avant de l'attirer contre son torse. Sa tête vient se poser sur le crâne de sa Soeurette, emprisonnée dans son giron, mais son corps tout entier reste tendu, mal à l'aise d'une telle proximité, et il murmure :

- Quand est-ce que tu pourras rentrer ? Tu viendras à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'hôpital   Sam 17 Jan 2015 - 10:06

Je suis bien mais en temps c'est étrange. C'est toujours comme ça avec lui, le moindre geste trop familier procure une sensation que je décrirais comme malsaine, même si j'ai profondément du mal à identifier ce que je ressens. Pourtant c'est ce que je voulais et je suis quand même contente, alors je fourre mon visage dans sa gorge et je ferme les yeux.

" Bien sûr, j'espère au plus tôt. Je vais voir droit à un petit congé. Tu crois que je pourrais marcher pour la soirée de papa ? "

Papa, ça non plus c'est pas un mot que j'use souvent. Je dois vraiment être fatiguée et à fleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'hôpital   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hôpital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Quartiers gouvernementaux-
Sauter vers: