AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Allô SOS amitié, excusez moi d'vous déranger mais j'crois que mon pétard est enraillé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

avatar
Masculin
Age : 25
Présentation du Personnage : La fiche.
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 1

MessageSujet: Allô SOS amitié, excusez moi d'vous déranger mais j'crois que mon pétard est enraillé.   Dim 4 Jan 2015 - 15:15

J'suis agent de l'Ordre, spécialisée infiltration et recueil de renseignement. Je me fais passer pour une insurgée, un plébien à la con, ce que tu veux. Le boulot de petite pute quoi. Le choix par défaut quand on est mentaliste c'est de répandre la bonne parole, mais d'une mon don est bien plus utile sur le terrain, de deux je suis pas douée pour parler en public. 'fin pas comme ça, sinon pour les blagues sur les prout autour d'une bière tout va bien, mais le solennel chaispas, j'suis pas taillée pour quoi. En général je me fais passer auprès de mes supérieurs pour légèrement plus bête que je ne le suis, comme ça ils fouillent pas trop. On se méfie pas assez des cons j'dis.

J'ai commencé ma brillante carrière comme sac d'acides aminés dans une cuve. Je suppose. 'préfère pas trop visualiser quand même. Enfin ça a aboutit sur une gonzesse dont les cheveux blonds ont toujours l'air sale même quand ils sont propre, d'à peu près 1,70m et tout en os, en muscles et en tendons. J'suis aux abonnés absents niveau doux reliefs, clairement. Comme quoi toute cette affaire de sélection génétique est pas au point.
Donc on m'a éduquée pour les chouettes rituels religieux, tout ça, mais surtout à tuer, faire mal ou immobiliser mes pairs. On m'a aussi appris la paranoïa, contre tout le monde. Nos contemporains, les gens théoriquement du même coté que nous mais qui le sont peut être pas, sans parler des gens qui ont l'outrecuidance de pas avoir la même opinion – ceux là, clairement, quand ils nous rencontrent ça finit pas bien. Je m'en sors plus ou moins efficacement, selon les moments. Bien sûr, comme toutes les administrations du monde, il y a un système d'évaluation des compétences – ou tu peux appeler ça amélioration du processus qualité, optimisation des ressources humaines, ça a changé plusieurs fois depuis que je suis initiée. T'as des grosses carottes comme des primes ou des jours de vacances en rab', et moi j'aime ça genre beaucoup. Alors vers dix huit ans j'ai eu l'illumination – 'fin un copain m'a aidée – pour pouvoir bosser tout le temps, quand je veux, à haut niveau de performance : me déchirer la tronche à m'en faire tomber le nez du visage.
A partir d'un certain stade, il s'agit d'établir un délicat équilibre chimique. On commence bien sûr sa petite journée avec des stéroïdes, parce que je suis naturellement aussi musclée qu'un coton tige, pour bien se réveiller on passe aux amphet', puis aux amphet', puis aux amphet', mais le problème c'est qu'après il faut se calmer parce que trop d'amphet' oh là là sautes d'humeur et j'crois que le papier peint veut me tuer, je peux pas dormir ça fait deux jours que je dors pas au secours, alors j'prends un truc pour me calmer – et qui calmerait un troupeau d'éléphant, en passant. Après tu prends les mêmes et tu recommences, quasiment tout le temps, jusqu'à convulser dans une ambulance crado en bavant de la mousse blanche. Sinon pendant mes jours de congés je fume de la weed et je picole, c'est mon régime soft. Tu vois pourquoi je grossis pas, même en ayant...

Bon, maintenant qu'on est copine et tout, j'peux passer à un sujet plus privé et moins rigolo. Tu vois, je suis trop dans la merde, potentiellement. Comme j'suis pas montée fin, les chefs ont pas trop peur de m'envoyer plusieurs mois au loin pour infiltrer. J'ai jamais trahi hein, c'est pas la question, mais je me suis retrouvé dans une situation que j'estimais même pas possible. J'étais dans un groupe d'insurgés soit disant de dangerosité maximale, mais depuis quelques semaines que j'y traînais j'avais vu que des jeunes qui fumaient des joints toute la journée en faisant que parler. Même pas un sac d'engrais ou un truc comme ça pour rapporter du juteux à mes chefs. J'allais être coincée là ad vitam aeternam, la merde. Je me faisais chier.
Et j'étais enceinte jusqu'aux yeux.

Je pensais même pas ça possible. J'veux dire, déjà théoriquement on est censé être plus ou moins chaste, même en étant non implanté. Ensuite y a sans doute des contraceptifs dans la bouffe, à moins qu'on nous ligature ce qu'il y a à ligaturer, selon les sexes. Je pose pas de questions dont j'ai pas envie de connaître la réponse, règle de base. Mais la nature fait des blagounettes quoi. Et j'ai pas osé le dire, alors que je désobéis très rarement, et jamais sur rien d'aussi grave. Mais trop la trouille. Donc je me suis démerdé comme j'ai pu avec toute cette histoire, en me cachant, en mentant dans mes rapports, en déployant des trésors d'ingéniosité à changer les lieux, les faits et les dates. C'était violemment... organique, cette affaire là. Surtout la fin. Très très organique, j'ai cru que j'allais claquer, surtout que j'y connais rien moi. Je pensais même pas que ça pouvait durer aussi longtemps de démouler. Mais l'affaire s'est faite sans que j'ai le moindre contrôle ou la moindre idée de ce qui se passait, tout le monde était vivant à la fin, youhou.
Bien sûr, j'ai laissé la môme à des insurgés. Bizarre hein ? Mais qu'est ce que tu voulais que j'en fasse ? Eux ils étaient tout content de ce retour à la nature, et moi confuse à plus savoir comment je m'appelle. Je l'aimais bien la petite, même si elle était moche et faisait que chier et dormir, mais je savais pas quoi en faire. On aurait pu que finir mortes pour une connerie pareille. Donc je l'ai laissé avec des gens plus à même de la protéger. C'est pas le genre de connerie que je peux planquer sous le matelas de mon studio.

[Mentaliste][Ordre][Pouvoir : faire dire la vérité aux gens, mais ça demande d'être posé au calme. Effet secondaires possibles pour les deux parties concernées : diarrhée, éruptions cutanées, nausées, vomissements, agressivité, irritabilité.]

[HJ/ Sinon je suis l'heureux possesseur d'un netbook, donc l'onglet à droite qui m'affiche fièrement "niers messages" m'empêche d'utiliser le scroll pour poster un message, apparaît intempestivement si j'veux sélectionner un truc vaguement dans sa direction et me cache les deux dernières lettres à droite de chaque post. Je peux pas le désactiver ou un truc comme ça ? é_è Comment que je fais. Moi pas doué avec machins technologie.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Allô SOS amitié, excusez moi d'vous déranger mais j'crois que mon pétard est enraillé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage :: Personnages disparus-
Sauter vers: