AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Il y a toujours des responsables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Il y a toujours des responsables   Mar 26 Mai 2015 - 12:08

Il lui avait fallut quelques temps pour enquêter et remonter sur la trace du virus. Elle n'avait pas l'intention de laisser passer ça impunément. Entre temps elle avait eu le temps d'opérer un certain nombre d'endvice, de préparer l'opération de Guinea, elle s'était d'ailleurs teint en rousse pour lui mais ne l'avait pas tellement revu, voire pas du tout depuis sa teinture. Chacun était occupé de son côté, il y avait toujours à faire mais cela la rendait triste. Plus le temps passait et plus elle réalisait qu'il n'y avait pas beaucoup de place pour leur amour dans leur vie de rebelles notoires. Elle avait vu Loup aussi, plusieurs fois et qui l'avait bien aidé à construire son centre opératoire.

Quant à son enquête, elle avait tout fait toute seule, c'était son histoire, son problème et elle voulait le régler seule. Les humains étaient trop faibles pour une telle mission, leurs erreurs pouvaient tout gâcher. Elle ne doutait pas que le gouvernement était le responsable de cette maladie, qu'il voulait traiter la surpopulation de façon radicale pourtant tout indiquait que le virus venait de l'extérieur. Elle ne trouvait pas de noms. Elle avait fouillé des tonnes de données informatiques, mais elle ne trouvait rien. Rien qui indique l'ouverture d'un point du dôme, le passage volontaire de Ressacs contaminés. C'était très très louche.

A défaut, elle s'était réorienté sur le vaccin, le faux vaccin. Les automates qui avaient fait ça dans l'unique but de se faire des sous sur le dos de pauvres gens malades et mourants... C'était intolérable. Et ils ne s'en cachaient même pas. Ça avait été facile comme bonjour. Les vaccins étaient estampillés Pillgrim enterprise, une filiale de la compagnie Prince. Nyriss allait donc se faire un plaisir de dézinguer le directeur de Pillgrim, la présidente des compagnie Prince ainsi que son membre d'honneur, l'héritier. Et ce même s'il avait le nom le plus ridicule qu'elle connaisse.

Perchée sur les toits de la ville telle un ange de la mort, elle pointait déjà sa meilleure arme, son précieux sniper vers la jolie tête blonde. Le doigts sur la gâchette s'enfonça jusqu'à ce qu'enfin le coup parte, traversant l'espace jusqu'à la chair humaine.

- RATE ! Putain Nyriss, t'es nase. Je t'ai filé des super yeux pourtant. Tu te les mets dans le cul ou quoi ?
- Tu pourrais être moins vulgaire ? J'ai eu un bras. Mais je ne comprends pas pourquoi il a bougé comme ça au dernier moment, qu'est-ce qu'il fabrique au juste ?
- Je ne sais pas, t'as qu'à lui demander. T'as même pas eu le bras droit en plus. C'est pas comme ça que tu l'empêcheras de se toucher la nouille. Ceci est un message de Denis.
- Denis ? T'es pas sérieuse là ? On ne va pas commencer avec ces histoires de membre imaginaire, je n'irais pas lui gratter. Et puis bras gauche ou droit, perso, je m'en fous, je ne suis pas là pour réparer les injustices au plaisir. Je vise des soucis un peu plus grand que ton adolescence en manque d'orgasme.
- Super, merci, et après c'est moi qui suis vulgaire.
- Heu, oui. T'es... heu... bizarre. Bon, tu sais quoi, t'as raison, on va aller lui demander. Là il se cache sous une table.
- Tu vas vraiment lui demander ce qu'il foutait, t'es sérieuse ?
- Oui. Comme ça, la prochaine fois, un gars comme lui, je ne le louperais pas. Et après, je le termine.
- Oui, t'as raison, il faut un manuel pour tuer les idiots au sniper. Tu ne connais pas, le bouquin pour les nuls là ?

De bonds en bonds, agile comme un félin, Nyriss descendit le long du gratte-ciel, prête à faire une entrée fracassante dans la vitre de Monsieur Prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar

MessageSujet: Re: Il y a toujours des responsables   Mar 15 Sep 2015 - 13:42

Et à ce moment précis, je mets une vidéo sur mon écran géant méga stéréo dolby allarround 4D. Dvd des étoiles de la danse - cours pour bien débuter la danse classique. Un vieux truc que j'ai trouvé dans un vieux placard, une antiquité même. J'avais jamais vu ça encore... Un Dévédé s'il-vous-plait... Ca sonne tellement vieux friqué amateur de vintaaaiiidge. Et puis la taille du disque quoi ! Gros délire. Heureusement que j'ai la machine qui lit tout.

Oh ça commence ! Wahou ! J'adore la musique. Et ?! Ooooh ! Waaah ! Mais ? Rolala. Bon sang. Mince, ce mec est trop classe, et ces petits bonds de gazelles ! Hahahaha ! Haaaaan, et cette tenue magnifique ! C'est tellement viril.


- ALBEEEEEERT ! Je veux une tenue moulante comme celle-ci ! Immédiatement.

Rolala, c'est tellement classe et viril. Ça met tellement en valeurs mon corps souple et musclé et mes *pause* gros attributs. QUOI ? Les siens sont bien plus gros, énorme je dirais même. Huh. J'en ai ptetre pas si beau que ça en fait. Mieux que certains quand même, ça ne fait pas de doute. Ahahahahahahahah.

Allez c'est parti. Première. Demi-plié. Tendu. Grand plié. Tendu. Et les bras. Voilà ! C'est superbe ! Je fatigue déjà... Ah mince, y'a une deuxième position. Pied écar...

AAAAAAAIIIIIIIIIIIIEEEE PUTAIN DE SA RACE SA MERE CA FAIT MAAAAAAL, AAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaah !


Respire mec, respire. Phhhh, phhh. Phhhh, phhh.
Oh la vache, y'a même un trou dans la vitre.

Et j'ai tellement mal dans le bras gauche, je crois, je crois... que... je vais... m'évanouir... Enfin heureusement que c'est pas le droit quand même.

Mes paupières se ferment, je tiens mon bras, tout devient si sombre et si froid. Et puis soudain un éclat de lumière, la vitre qui se brise au ralenti et une créature divine qui apparait.

Oooooh. On dirait un ange. Tombé du ciel.
Oui c'est ça !

- Salut... heeuuu... beauté !

_________________
Un malheur n'arrive jamais seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il y a toujours des responsables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Quartiers gouvernementaux-
Sauter vers: