AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Des âmes emprisonnées... [one shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Des âmes emprisonnées... [one shot]   Dim 11 Oct 2015 - 10:50

[Signature du contrat]

Comme prévu, le matériel fut livré aux docks, au compartiment 14230 ancien laboratoire réaménagé par Nyriss en véritable usine de fabrication d'orgienne. Au détail près qu'un seul modèle en sortirait, un modèle unique et particulièrement magnifique. D'après elle.

Les ingénieurs attendaient déjà, devant la porte, dans le froid et l'humidité d'une matinée automnale de Novlangue. Nyriss arriva, finalement vêtue d'une blouse, une belle blouse digne des plus grands scientifiques fous. Elle les salua, ils ne dirent rien de particulier, restant froids, ils étaient bien payés ou venaient sous la menace, peu lui importait. le génie humain était là.

Docteur Markoff, spécialiste en robotique et en façonnage d'organes entièrement synthétiques.
Docteur Heller, grande prothésiste, spécialiste en reconstruction de membre.
Ingénieur Marubi, ancien fabricant de cerveaux électroniques.
Docteur Mhane, neurochirurgienne et grande ponte de la reconstruction cellulaire.
Ingénieur Riekeff, spécialiste en énergétique.
Docteur Irenaria, gastroentérologue.
Docteur Farkalth, Ophtalmo.
Nyriss, véritable temple de données, doigté de la précision des meilleures machines.

Il ne manquait que Melton Junior, introuvable selon une note laissée par Mr Torkef. Nyriss lui faisait confiance, Melton ne saurait pas si utile à vrai dire, son père était surtout un spécialiste de l'intelligence artificielle et étant donnée qu'elle ne serait pas reprogrammée, elle n'avait pas tant que ça besoin de lui.  L'IA était déjà là.

Une fois à l'intérieur elle leur fit visiter, puis leur montra les pièces à vivre. La porte avait été soigneusement refermée derrière eux, hors de question qu'aucun ne sortent de là avant que cela ne soit finit. Ils avaient de quoi contacter Mr Torkef pour n'importe quel besoin, un frigo bien remplit et même un peu de distraction.

Ensuite Nyriss leur expliqua son projet, top secret et soudain l'ambiance changea. Les scientifiques restaient des passionnés et ce défi lancé par l'orgienne n'était pas tombé dans l'oreille de sourds. Le travail put commencer, doucement mais sûrement. Chacun sa tâche, chacun son atelier. Nyriss était plus qu'une orgienne, c'était la reconstitution très fidèle d'un corps humain et la nouvelle le serait encore plus.

En même temps que le squelette et les muscles prenaient forment extrêmement rapidement, on fabriquait un cerveau robotique sur mesure et l'on clonait des yeux. Au fur et à mesure des jours, les organes s'ajoutaient, bien loin cependant en apparence de ceux des humains. Le tube digestif avait été séparé en deux si l'on peut dire, il faisait double emploi.
D'abord on avait reprit celui de Nyriss, celui qu'elle s'était enlevée et avait précieusement mis de côté, puis avait dupliqué pendant ces derniers mois. C'était là qu'elle était tout ce temps, travaillant nuit et jour. Dans ce tube, on y avait recréé la digestion, l'assimilation de nutriments vers le sang. L'orgienne accepta de s'ouvrir elle-même afin de montrer le fonctionnement, le premier exemplaire. Le deuxième fut amélioré et encore plus performant.
Et puis on y a ajouta une véritable source d'énergie, une deuxième plutôt, pas humaine cette fois. De quoi réalimenter l'orgienne. C'était presque une usine nucléaire dans ce qui serait son ventre. En bien mieux et écologique. Une révolution.

Le corps commença à prendre forme, entièrement. Il y avait un cœur qui battait et répandait un sang encore inerte et inutile, à travers des faux poumons qui ne fonctionnaient pas encore et vers un cerveau encore absent. C'est là qu'un nouveau docteur fit son entrée, Docteur Carter, chirurgien-plasticien, venue modeler la peau synthétique et le visage de l'orgienne.

Enfin là, elle semblait prendre vie. Elle avait de beaux yeux. Et une petite voix dans la tête de Nyriss qui disait "non pas comme ça, le menton plus pointu, le nez moins long...".

L'équipe travaillait d'arrache-pied dans une ambiance plutôt surprenant. Le soir les scientifiques commandaient à manger, des pizzas ou autre, et jouaient ensemble à deux jeux vidéos ou aux cartes. Nyriss de son côté ne s'arrêtait jamais, même quand ils dormaient. Surtout quand ils dormaient. Elle préparait sa propre transition. Elle se préparait au grand jour, triant soigneusement ses données.

Et puis vint le moment le plus difficile, celui où elle dût s'allonger à côté de la nouvelle orgienne et se laisser anesthésier pour une grosse opération. Elle était vulnérable, mais ils s'en tenaient au plan. Avec des mains de maitre, la neurochirurgienne retira soigneusement le cerveau humain et le transféra dans le deuxième corps, sans vie. Puis Marubi vint placer et connecter le cerveau électronique avec celui de Nyriss, formant cette fois un cerveau complet et extrêmement puissant mais peut-être pas autant que celui d'un humain, du moins différent.

Pendant qu'on réveillait Nyriss, la course continuait pour la nouvelle orgienne. il fallait connecter ce cerveau au sang en moins de cinq minutes et faire marcher ce cœur et ces poumons. On lui avait mis une perfusion par mesure de sécurité. Tout semblait s'opérer correctement et lorsqu'elle commença à respirer, on la maintenu en état de sommeil grâce à un masque sur son nez.

Les semaines de travail semblaient arriver à leur fin. Les docteurs vérifièrent l'état de fonctionnement de tout son corps, les réflexes, l'activité du cerveau. Tout semblait en ordre. L'on s'intéressa alors à Nyriss qui profita d'avoir des petites mains à disposition pour s'améliorer. La transition ne fut pas évidente, elle avait l'impression d'avoir perdue en réflexe et en sensation, mais ce ne fut que le temps de se réadapter. Très vite elle bougeai à nouveau avec un naturel déconcertant, comme avant, un juste retour de son expérience du cerveau humain. Et puis il y avait ce vide dans son esprit, à la fois apaisant et inquiétant. Sa pensée et rien d'autres, et donc sa culpabilité, sa conscience, et de nombreuses choses qu'elle allait devoir gérer seule désormais.

Côté amélioration, elle demanda surtout à ce qu'on lui enlève son système sanguinaire qui ne lui servait plus, elle n'avait plus besoin de respirer ni de faire battre son cœur, il n'y avait plus que le réseau énergétique. Alors elle fit enlever tous les organes inutiles qui allaient avec. Elle fit changer sa peau qui était dans un sale état, la nouvelle étant synthétique, le toucher en était moins agréable mais elle avait le mérite de ne pas avoir besoin de sang. Enfin, elle se fit mettre la même amélioration que sa collègue. Autant en profiter pour une autonomie des plus complètes.
L'orgienne soupira. Il n'y avait plus grand chose d'humain en elle, sauf peut-être son âme. Et encore. Nyriss était perdue depuis quelques temps, un genre de crise existentielle pour robot esseulée. Elle en venait même à se demander pourquoi elle fit ses améliorations, à quoi bon ?

Et puis l'orgienne fut terminée, tout étant en ordre. Nyriss lui avait même mis un pantalon en cuir et un débardeur blanc, puis elle avait laissé une veste en cuir sur une chaise. Il étant tant de lui donner naissance. Une troisième fois. Elle lui enleva le masque elle-même, sous le regard attentif et intéressés des scientifiques. Et quelques minutes plus tard des yeux s'ouvrir. Tout en douceur, Nyriss la fit s'asseoir, lui faisant comprendre étape par étape comment bouger ses muscles. Bien sûr ce fut un peu chaotique, mais le cerveau humain comprenait vite, intuitivement. Elle respirait, bougeait, il ne lui manquait plus que la parole.

- Bienvenue au monde, Nej WA-8.

- Tain Nyriss, t'es pas si laide de l'extérieur en fait.

Nyriss souriait, elle avait réussit. Derrière les scientifiques applaudissaient, contents de leur travail, de cette prouesse. Dans son plan initiale, elle avait prévu de les tuer, pour que personnes ne connaissent les faiblesses de Nej... Mais elle était faible, empathique, elle avait appris à les apprécier.
Nej ne l'était pas.

Une larme imaginaire coula sur la joue de l'orgienne. Peut-être bien qu'elle avait fait une arme, mais au moins, elle n'aurait pas des capacités mentales hors du commun. Elle était même un peu con il fallait le dire. Et c'était avant tout un cadeau pour une vieille amie, ni plus, ni moins.

Leurs routes se séparaient maintenant.

- Essaye de ne pas te faire tuer trop vite, histoire que je n'ai pas fait tout ça pour rien.

[Direction]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des âmes emprisonnées... [one shot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Quartiers populaires-
Sauter vers: