AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Dans la poche intérieur gauche [one shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 17
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 3

MessageSujet: Dans la poche intérieur gauche [one shot]   Mer 14 Oct 2015 - 14:59

Putain, je le savais, je le savais. C'était forcément un cadeau empoisonné cette histoire !
Elle aurait pu le dire quand même, ça aurait évité que je m'explose les doigts sans le vouloir sur un objet dur et pointu. Paye ton matos haute technologie méga sensible... Heu, attend...
En attendant, glisser des pièges dans mon veston en cuir tout neuf, ça va à l'encontre même du code de l'honneur.


J'ai tout de suite reconnue cette clé à la forme si particulière. Son appartement au WAT. Pourquoi Nyriss m'en donnerait la clé ? Est-ce qu'elle en avait fait un double et m'y attendrait comme une sorte de point de rendez-vous entre nous ? Non ça je l'ai immédiatement écartée, je ne la connais que trop bien. Elle voulait que nos routes se séparent, sa visite au Burger Bitch n'était qu'un contre-temps pour elle et elle ne chercherait plus à me revoir.

En attendant, elle me connaissait bien aussi. J'avais trop envie de savoir ce que ça cachait rien qu'en regardant mon reflet dans le métal. En plus, j'avais du mal à sortir de ma tête que dans cet appartement, il y avait quatre ou cinq armes à longue de portée d'élite. J'étais sûre que c'était ça la raison, encore un cadeau !

D'humeur frivole et enthousiaste, j’entrais au QG et répétais exactement les mêmes gestes qu'elle. Je pouvais même sûrement imiter sa voix et me faire passer pour elle. Izi. Seulement devant l’ascenseur il y avait ce gros derrière, et gros était un euphémisme, je ne connaissais que trop bien. Je la laissais entrer dans la boîte et me glissait à côté d'elle.

- Salut ma Cassie, étrange de te voir ailleurs que sur ton siège de cuisto. T'arrives à bouger avec tout ce lard ? Mais dis-moi, tu fous quoi ici exactement ?
- Ta gueule Nej.
- Oh didons, on est de mauvais poil et on a mauvaise mine... On ne me l'a fait pas à moi Cassipoil. Tu m'as balancée, avoue !
- Évidemment, qu'est ce que tu crois ? Ce que je fous ici ? Je me cache et j'attends. Et ça, c'est encore de ta faute.

C'était pas étonnant. J'avais vaguement entendu le grabuge autour du Burger Bitch. Le pire dans tout ça, c'est que ça parlait d'orgiennes mais quid du retour de cette Bitch de Nej hein ? Rien, nada, le néant aussi gros que le trou de balle de Cassie. Cette bande de mollusques... La plupart était même pas née que j'étais déjà là à descendre ces connards des hautes sphères. Et maintenant que je revenais pour faire le sale boulot que personne ne voulait faire, on voulait me plomber la cervelle. Sérieusement, ils n'avaient pas mieux à faire que de pourchasser les orgiennes ? Il y a tellement plus de soucis dans ce monde.
Et puis techniquement je ne suis pas une orgienne, j'ai juste une sacrée prothèse. J'étais insurgée avant eux et le Mirail c'est chez moi. Nej de Montmirail qu'on m'appelait dans le temps. Qu'ils soient content ou pas de m'y voir, ils devront faire avec.

- Tututut. La faute revient à Nyriss, sans son intervention, personne n'aurait rien calculé. Moi je suis juste venue voir une vieille amie et en tant que bonne cliente, j'ai commandé tout le menu, rien de plus.
- Si tu le dis...
- Tu ne crois pas qu'ils auraient besoin de quelqu'un pour reprendre le Murphy ? Ca me plairait bien de jouer les barmaids.
- Reste loin du Mirail Nej, ils te tireront dessus à vue. T'as qu'à aller à Chinatown, recrute, fais ta petite vendetta là-bas.
- Quoi, en plus tu leur as fait un portrait robot Cassie ? Putain n'empêche que quitte à balancer, t'aurais pu tout balancer. T'es vraiment pas une catin pour rien. Ça te coutait quoi de leur passer le bonjour de ma part, de dire que je serais ravie de faire péter un ou deux bâtiments, histoire de bien me présenter tu vois ?
Et me parle pas de vendetta de mes deux j'ai rien signé moi, je veux juste boire, fumer, me droguer, me taper quelques beaux mâles. Ensuite, j'aviserais. J'ai quand même le droit de vivre sans qu'un rabat-joie de merde me tombe sur la gueule ?


L’ascenseur s'arrêta à l'avant dernier étage, Nej rentra la clé et la porte s'ouvrit, elle fit quelques pas avant de jeter un regard par dessus son épaule.

- Bah alors ma Cassie, tu t'tapes le pirate maintenant ? Bon soit gentille et va pas prévenir l'armada tout de suite. Je ne fais que passer, je ne casse rien, promis. Bisous, bisous.


Il ne manquait plus que ça. Je fis le tour de l'appart en quatrième vitesse, jetant seulement un grand coup de pied au support d'armes qui se trouvait être vite. Putain Nyriss, paye ta fausse joie. La seule chose qu'elle lui avait laissé, visiblement, c'est une petite boîte avec un nœud rouge dessus et un petit mot.

Citation :
Ton choix, ta responsabilité.

Je tirai simplement sur un cordon du ruban, le déroulant devant moi et écartant ensuite le carton. A l'intérieur un simple bouton rouge.

Spoiler:
 

T'es sérieuse là ? Et mes années de bitures, t'y as penser ?
Appuyer, pas appuyer ? Je n'avais pas le temps d'y réfléchir, j'étais pas sereine après avoir croisé Cassie. Je songeais alors à embarquer le complexe mais il était impossible de le bouger, d'ailleurs un rapide regard sur la pièce et je ne pouvais que remarquer que cela avait bien changer ici. Il n'y avait plus que ce bureau, bien fixé au sol et sans la moindre aération, un gros cube en somme et la boite posée dessus. Je n'avais même pas fait gaffe en entrant. Une chose étais sûre, c'était hyper solide son dispositif et la protection autour du bouton semblait clairement incassable.

Bon. Je retirais la clé après avoir refermé le machin pour la ranger avec l'autre, bien à l'abri au fond de ma poche et déguerpissais de là.

Pourquoi est-ce que j'avais la curieuse impression d'être embarquée dans un truc plus gros que moi ?
Okay, Nyriss, c'est vrai que tu ne m'as pas redonné vie spécialement pour que je fasses ce que tu n'arrivais pas à faire, même si tu aimerais bien. Et même si j'ai l'impression de te devoir au moins ça, je pensais pouvoir prendre un peu de bon temps avant... Et c'est pas un petit rouge qui va m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans la poche intérieur gauche [one shot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: ♫ ♪♫ ♪ Résonance ♪♪♫ ♪
[ Forum RP et HRP ]
 :: Les Squats [ C'est là qu'on fait dodo ] :: le QG du WAT - We Are Thanatos
-
Sauter vers: