AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Berthramm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : Berthramm
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Berthramm   Dim 25 Oct 2015 - 13:46

Depuis la veille au soir, il se tenait immobile dans la chapelle située non loin de la salle d'entraînement de l'Ordre. Agenouillé tel un budoka, vêtu d'un simple kimono écru et élimé, noué à hauteur de taille par une ceinture noire, il se concentrait et chassait de son esprit les pensées discordantes, harmonisant ses sens sur sa respiration. Sur ses mains, posées à plat sur les genoux, paumes vers le haut, reposait ce qui ressemblait à un cylindre métallique : sa psycharme.

Celle-ci était faite d'un simple tube métallique dans lequel était enchâssé un cristal. Comment la psycharme fonctionnait-elle exactement, nul n'aurait vraiment su l'expliquer. Grosso modo, une partie du ki - l'énergie psychique d'un combattant, pour faire simple - était transférée dans la psycharme, et se manifestait sous la forme d'une lame d'énergie voire, pour les plus puissants des
budoki (c'est le nom donné aux utilisateurs de psycharme), par l'émission d'un court rayon de ki projeté à distance sur un cible, telle la munition d'une arme à feu.

Berthramm aurait été bien en peine d'accomplir une telle prouesse, en cet instant. Depuis que son pouvoir s'était manifesté, douze ans auparavant, il avait été entraîné afin de devenir
budoki. Toutes ces années d'entraînement et de méditation, de souffrances aussi, tendaient vers cette étape... Car il ne s'agissait pas d'un but, bien au contraire ; cela n'était que le début. Une fois l'épreuve initiatique passée, le budoki devait s'astreindre à maîtriser son don, améliorer son art, et transmettre son savoir s'il vivait assez longtemps pour cela. Sans oublier de servir l'Ordre, dont il était membre avant tout. Budoki par essence, Mentaliste par naissance ; la quête du pouvoir passait par l'accomplissement du devoir.

La porte de la chapelle s'ouvrit et une silhouette se découpa dans l'encadrement.

- C'est l'heure, annonça simplement une voix d'homme.
Berthramm se leva en silence, dépliant un corps longiligne aux muscles fins, et jeta un dernier regard à sa psycharme. Le métal poli lui renvoyait son image, déformée par la convexité de l'objet : celle d'un jeune homme de dix-huit ans à peine, aux cheveux blancs tombant en boucles sur ses épaules et aux yeux verts, le coin de l'œil droit barré d'une cicatrice - souvenir d'un coup de psycharme reçu à l'entraînement. Sans un mot, il se dirigea vers la salle où il devait passer l'épreuve initiatique, dont il ignorait la nature.

Dans la salle, le tatami où s'entraînaient les membres de l'Ordre était presque désert. Seul se tenait, en son centre,
sensei Herhedj, le maître de Berthramm, celui qui l'avait formé tout au long de ces douze dernières années. Sans préambule, celui-ci déclara à son élève :
- L'épreuve est simple : le premier qui touche l'autre vainc. Si c'est toi, tu seras reconnu comme budoki. Si c'est moi, c'est que tu seras mort.
Herhedj se mit alors en garde, sa psycharme irradiant une lame d'énergie blanche bourdonnante. Même a dix pas de distance, Berthramm sentait la puissance du ki qui en émanait, et ne doutait pas que sa vie finirait si cette lame le frappait. Il avait déjà vu Herhedj découper un blindage avec sa psycharme ; alors un corps humain...
- Tu doutes ? Tu as peur ? Alors tu mourras, railla son mentor.
Berthramm se reconcentra, puis activa sa psycharme ; celle-ci déploya une lame de couleur verte, de longueur similaire à celle de Herhedj, mais sa puissance était risible en comparaison : tout au plus pourrait-elle provoquer une ecchymose. Mais l'essentiel était ailleurs : l'important était de frapper sans être frappé.
Mû par une impulsion soudaine, Berthramm s'élança ; une seconde plus tard, les deux psycharmes se croisèrent. Berthramm recula sous le choc psychique, abasourdi. Il avait oublié ce détail, pourtant fondamental : dans un combat entre
budoki, les esprits s'affrontent à travers les "lames" qui en sont une manifestation ; de ce fait, celui qui a l'esprit le plus solide ou le plus affûté a un avantage indéniable sur son adversaire, pouvant lui infliger de véritables coups psychiques. Son sensei eut un sourire mauvais, et s'élança pour l'embrocher.
Tout se passa très vite, mais Berthramm vit clairement les choses, comme au ralenti : la trajectoire de la lame de Herhedj, qu'il esquiva d'une roulade vers sa droite, avant de frapper le poignet de son adversaire d'un moulinet de la main gauche, dans laquelle il tenait sa propre psycharme. Un cri de douleur, bien qu'étouffé, se fit entendre ; déjà un bleu apparaissait sur le poignet de
sensei Herhedj.
- Bien joué, grogna celui-ci.
Un soupçon de satisfaction perçait néanmoins dans sa voix. Berthramm se releva, le souffle court mais agréablement surpris. Douze ans d'entraînement, douze ans de méditation, douze ans de souffrance. Mais ça y est : il était
budoki.

Une heure plus tard, après avoir pris un bain et fait les ablutions nécessaires, Berthramm se vit remettre par son sensei la tenue qui l'identifiait comme budoki. Une tenue simple, comme toutes celles de l'Ordre : une chemise à manches longues, par-dessus laquelle était enfilé une tunique sans manche et un pantalon. Une ceinture servait à maintenir l'ensemble, avec la psycharme au côté. Enfin, un ample manteau long à capuche complétait l'uniforme. L'ensemble était de couleur noire, symbole du rang de budoki novice de Berthramm.

Fiche de personnage
Nom : Berthramm
Âge : 18 ans
Physique : Cheveux blancs bouclés mi-longs ; yeux verts, avec une cicatrice au coin de l’œil droit ; corps svelte et musculeux (1m86 pour 72 kg).
Caractère : Prudent et calme au naturel, avec une bonne maîtrise de soi ; peut néanmoins perdre ses moyens en face d'une situation qui le dépasse.
Pouvoir psychique : Psycharme.
Tenue officielle : une chemise à manches longues revêtue d'une tunique sans manche et d'un pantalon, ceinture de cuir, ample manteau long à capuche, psycharme. Couleur : noir.

Pour le reste, on verra ça ne cours de jeu. Smile

Faction : [Mentalistes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Berthramm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage-
Sauter vers: