AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : Berthramm
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Nouveau départ   Dim 25 Oct 2015 - 21:31

Alors qu'il montait les escaliers d'un pas régulier et assuré, Berthramm se remémora les événements de la veille. Le matin, il avait passé l'épreuve initiatique avec succès, devenant ainsi un budoki - novice, certes, mais budoki néanmoins.

L'après-midi, il avait été officiellement ordonné Mentaliste, chargé en tant que tel de prêcher la Vraie Parole, et de prodiguer conseils à qui en avait besoin, y compris et surtout à ceux qui pensaient ne pas en avoir besoin. Certaines castes de Novlangue, il fallait bien le reconnaître, estimaient se suffire à elles-mêmes pour tout gérer sous le Dôme. Fats inconséquents ! S'il y avait bien un groupe qui savait mieux que quiconque comment et pourquoi les choses devaient être ordonnées d'une façon précise et pas d'une autre, c'était uniquement celui des Mentalistes.

Tandis qu'il arrivait sur le palier, Berthramm était songeur. Son
sensei lui avait recommandé de ne pas trop s'attarder dans ses nouveaux appartements. Il avait passé douze ans presque quotidiennement cloîtré au Temple ; il était temps pour lui de découvrir et d'affronter ce qui se trouvait au-delà de ses murs.
- À travers l'affrontement avec les autres, c'est soi-même que l'on affronte en vérité. Et se maîtriser soi-même, c'est maîtriser les autres.

Arrivé devant une porte, Berthramm resta immobile un instant, perdu dans ses pensées. Maîtriser les autres... C'est vrai que c'était là le rôle premier des Mentalistes, en dispensant la Vraie Parole et, si besoin, en employant la force. Lui-même, Berthramm, était un adepte d'une voie martiale assez brutale - pour un Mentaliste, tout du moins ; un butor de N.O.D. l'aurait sans doute taxé de "ballerine". Mais il n'en devait pas moins continuer à exercer sa volonté, sa tempérance et son acuité intellectuelle. Inclinant la tête, il posa le regard sur le livre qu'il tenait en main : Etymologos, la "Vraie Parole"... En relire quelques passages ne lui ferait pas de mal, avant de se coucher ce soir. Mais cela attendrait ; le jour venait à peine de se lever, il venait de quitter la cellule où il avait vécu ces douze dernières années avec deux autres frères, et il avait d'autres choses à faire d'ici la tombée de la nuit.

Relevant doucement la tête, il posa sa main sur le scanner digital situé près de la porte. Une rayon vert balaya la main, tandis qu'un autre passait devant ses yeux, depuis le judas encastré dans la porte. Une sonnerie douce et rapide valida la reconnaissance des empreintes digitales et rétiniennes, et la porte coulissa avec un léger bruit. Avec un sourire satisfait, Berthramm entra dans sa nouvelle cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : Berthramm
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Lun 26 Oct 2015 - 11:50

Un rapide coup d’œil circulaire suffit à Berthramm pour embrasser la totalité de sa nouvelle cellule.

Source : Deus Ex: Human Revolution - Bob Page Office

Ici, rien à voir avec le luxe tapageur des appartements des plus hauts placés parmi les Mentalistes. C'était confortable, certes, mais sobre ; c'était petit, mais fonctionnel. Si tant était que l'humour inénarrable des annonces immobilières de jadis eut droit de cité entre les murs du Temple, la description de la cellule aurait tenu en un épithète : "coquet".

La porte constituait l'unique ouverture, activée de chaque côté par un double scanner, digital et rétinien. De l'intérieur, elle se confondait avec le mur lorsqu'elle était fermée. Mieux valait ne pas être claustrophobe. Au premier coup d'œil, il semblait n'y avoir que des murs blancs et un sol nu gris perle, éclairés par un plafonnier à variateur d'intensité. Celui-ci diffusait une lumière allant de la lueur crépusculaire à l'éclairement zénithal. En regardant mieux, il était possible de distinguer de fines stries quadrilatérales dans les murs et le sol. Il s'agissait de mobilier n'attendant qu'une phrase pour se déployer : lit, bureau, sièges, armoire, télécran... Comme pour nombre d'appartements et cellules du Temple, la plupart des fonctionnalités de la cellule réagissaient sur commandes vocales. Ces dernières pouvaient être personnalisées par le résident, chose que Berthramm n'avait pas manqué de faire.

- Que la lumière soit, dit-il à voix basse.
Et la lumière fut, éclairant la cellule d'une lueur tamisée.

- Le savoir est le vrai pouvoir.
Aussitôt, dans l'un des murs longitudinaux de la cellule, un panneau s'effaça pour laisser apparaître une plaque de verre : le télécran ; dans le même temps, un autre panneau coulissait, révélant une petite bibliothèque où des livres prendraient prochainement place. À peine les doigts de Berthramm effleurèrent-ils la surface du télécran - doté d'un dispositif d'holocaméra en son centre - que celui-ci s'alluma et qu'un clavier virtuel y apparut. Des trous, percés çà et là, permettaient de diffuser et écouter les sons. Ces dispositifs avaient une fonction utilitaire, permettant de saisir, d'enregistrer ou de diffuser des informations, et également de communiquer avec un autre utilisateur. Ils permettaient également de surveiller tout ce qui se faisait et se diffusait à travers le réseau informatique du Temple. L'unité centrale était située dans une salle sécurisée, avec toutes celles de l'étage. Est-il utile de préciser que cela permettait un filtrage et une surveillance de l'activité de tous les terminaux informatiques ?

Berthramm se leva, et aussitôt le télécran fut masqué par le panneau mural.

- Le fardeau est moins lourd quand il est partagé.
Aussitôt un panneau coulissa, révélant une armoire : quatre étagères et une penderie. Berthramm y plaça ses bottes et son manteau, puis recula d'un pas ; le panneau se referma.

- Le repos du corps vient avec celui de l'âme.
Un nouveau panneau s'ouvrit, révélant une volée de marches qui menait à un lit, logé dans le faux plafond. Rien de très excentrique : un matelas pour une personne, avec un drap, une couverture et un oreiller.

Berthramm hocha la tête d'un air satisfait. Sobre et fonctionnel, ainsi qu'il seyait à un
budoki.

HRP : Pour RP dans la cellule de Berthramm, c'est par là que ça se passe.


Dernière édition par Berthramm le Mar 27 Oct 2015 - 15:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mentaliste
Le destin bat les cartes, nous jouons

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : Berthramm
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 1

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Lun 26 Oct 2015 - 14:45

La nuit avait été reposante. Un peu perturbante au début, Berthramm n'entendant que sa seule respiration dans la cellule. Sitôt son réveil, les mêmes gestes rituels que chaque matin depuis une douzaine d'années : la récitation de l'une des Novlaudes (ces prières à la gloire de Novlangue codifiée plus d'un siècle auparavant par la jeune Église Mentaliste), suivie d'une "déciméditation" (une méditation d'une dizaine de minutes). Quelques assouplissements, étirements et exercices respiratoires concluaient le Rituel de l'Éveil.

Après avoir fait sa toilette aux sanitaires, collectifs pour les Mentalistes de son niveau hiérarchique, Berthramm se rendit au réfectoire commun pour le déjeuner - sans excès, mais suffisamment copieux pour lui permettre de tenir jusqu'au dîner du soir. Tout en mangeant, il réfléchit à la façon d'occuper sa journée. Il lui fallait se confronter véritablement à l'extérieur ; il ne pourrait pas porter efficacement la Vraie Parole s'il se contentait de rester cloîtré derrière les murs du Temple.

Après avoir terminé son déjeuner et débarrassé ses couverts, il se rendit dans une salle adjacente au réfectoire. Par une fenêtre, il pouvait observer la vie grouillante sur la Place de la Réflexion et au-delà. Son regard erra sur le panorama qui s'offrait à ses yeux.

- Où être ? Où ne pas être ? Telle est la question... murmura-t-il.
Le Quartier des Automates ? Que serait-il bien allé faire chez ces demi-robots ? Les rapports avec les Mentalistes étaient souvent tendus ; inutile donc d'y aller sans nécessité, au risque d'aviver des tensions.
La Centrale des N.O.D. ? Un quartier carcéral et militaire s'il en est. En tant que
budoki, il se sentait des affinités avec les combattants qu'étaient les N.O.D., même si ces derniers usaient de techniques de combat plus brutales, moins subtiles. Mais était-il besoin de porter la Vraie Parole en un lieu où les fidèles faisaient la loi et où les impies étaient châtiés ?
De vives lueurs à l'éclat cristallin attirèrent son regard : la Maison des Valkyries, le quartier des plaisirs où les esprits faibles succombaient à leurs basses pulsions. Une moue déforma le visage de Berthramm...

- Là... bas ? maugréa-t-il avec réluctance, avant de soupirer. Après tout, on ne prêche pas à des convertis...

Rabattant la capuche de son manteau long sur sa tête, mains croisées dans les manches de celui-ci, Berthramm sortit d'un pas lent du Temple, et se dirigea vers les façades vitrées de la Maison des Valkyries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nouveau départ   Aujourd'hui à 14:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: Novlangue -§ Zones sous contrôle
[ Forum RP - Cité de Novlangue ]
 :: Temple des Mentalistes :: Temple
-
Sauter vers: