AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 délit de sale gueule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: délit de sale gueule   Mer 28 Oct 2015 - 12:32

Un bruit sec explose dans mon crâne.
Je me retrouve debout en une seconde tous mes putains de sens en alerte.
Mais l’équilibre n'a pas décidé d'être mon pote et je me retrouve face au sol.
Dans une espèce de liquide poisseux qui est peut être à moi... ou ne l'est pas.
Je Me relève avec la grâce d'un chien d’égout , et du dégout je sais ce que c'est.
C'est ce que je ressens tous les matins où je me lève ( et par là je veux dire quand je me lève parce que c'est pas forcément journalier).
Donc je reprends...
Je ressens ce putain de dégoût les matins où je décide d'honorer de ma présence cette ville de merde. Et que je me regarde dans la glace. Mais de suite je me dis que j'en ai rien à foutre.

Là pour une fois , c'est pas de ma faute.
Je sais même pas où je suis, ni depuis quand.
Tout ce dont je me souviens c'est d'avoir sifflé toute ma bonne réserve de bourbon de contrebande tombée du camion.

Parce que les massacres, les cadavres qui marchent, les fillettes crachant le sang, les explosions... bref la merde de Novlangue, toute cette merde je peux plus la sentir. Du coup je préfère nettement m'embrumer l'esprit.

Mais je sais pas où je suis du coup et ça c'est pas très malin.
Mon connard de chef vous dirait que c'est pas nouveau chez moi.
Mais ça a pas toujours été vrai. J'ai même été un enfoiré de bon NOD

Je regarde les murs, c'est du béton, avec des traces en tout genre qui vaut mieux pas trop renifler, et le sol couvert de crasse. J'aperçois la porte d'une cellule vitrée avec vu sur un tas de coursives et de portes.
Ha ouais... je vois.
Premier pas intéressant je suis en taule.
Au moins je me situe.

Par contre merde, on est quel jour? Quelle année?

J'avise mes mains, elles tremblent. C'est donc que je suis là depuis suffisamment de temps pour être en besoin urgent de gnôle.
en même temps j'ai pas besoin de longtemps pour être dans cet état là.
J'ai l'intérieur plus confit que du canard dans le cassoulet.
En passant tout ça dans un Alambic , pour sûr il en sortirait du pur whisky.

C'est pas tout ça mais faut que je sorte.

" HEYYYY"

Je cogne contre la porte à grand coup de poing et de pieds.
Merde il y a bien quelqu'un dans cette hôtel 5 étoiles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mer 28 Oct 2015 - 23:18

C'est votre co-équipier Hammond, c'est à vous de vous en occuper, gnagnagnagna. Je le tuerais bien moi-même ouais. Absent depuis... trop longtemps. Retrouvé ivre mort. Ça fait un beau tableau pour quelqu'un en qui je pensais avoir confiance. C'était censé être un vieux de la vieille, un modèle, un exemple. Un homme d'expérience en somme.

Le plaisir de l'alcool. Pffft.
Et il parait en plus qu'il put, qu'il a une sale gueule et qu'il est complètement à la ramasse. Génial.
Moi qui croyait qu'on ne pouvait pas faire pire côté sale gueule.

Et même qu'en approchant de sa cellule, je l'entends tabasser la porte comme si, comme si... Je ne sais pas, mais il n'avait pas l'air de réaliser dans quelle situation de merde il était, et moi avec pour ne pas l'avoir retrouvé avant que les emmerdes ne nous tombent dessus. C'est vrai que j'aurais pu penser un peu plus à lui. M'enfin il n'était pas obligé de dérailler à ce point. Je suis partie en infiltration, mission secrète puis j'ai eu un genou cassé, je n'allais pas lui envoyer des cartes postales pour le tenir au jus non plus.
Après tout, on n'avait fait qu'une mission ensemble. Mais ça suffisait pour que je me le traine comme un boulet apparemment.

" Baisse d'un ton Daland, tu veux nous faire tuer tous les deux ? Maintenant calme toi et éloigne toi de la porte. "

Doucement j'ouvre la porte, en espérant qu'il ne jouerait pas au con avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mer 28 Oct 2015 - 23:57

Mais regardez qui voilà.

" Hey poulette ! tu m'excuseras si je te serre pas dans mes bras, j'ai eu comme qui dirait un petit problème!"

d'un geste ample je désigne toute ma carcasse, et l'état pitoyable de mon costume. ça dégouline de partout, je fini par croire que ça vient bien de moi.
Je n'ai pas de miroir dans cette suite de 9m².

Comme tu vois je vais avoir besoin d'une petit douche, évidemment je te propose pas de m'y rejoindre, mais ça serait pas de refus tu sais bien


Evidemment j'en meurt d'envie. Mais j'ai encore plus besoin de boire.
Mes mains tremblent de plus en plus. J'essaye de le cacher, en les enfonçant dans mes poches.
dire que je voulais l'impressionner la petite jeune, mais je ne vois dans son regard que de la déception et du mépris.
Rien à foutre
Je lui effacerais bien son petit air de Sainte d'un bon coup de....

Non Daland reprend toi. C'est pas le genre de la dame. Elle préfère les ébats consanguin!

A titre de seule explication à ce merdier je bougonne " J'étais là bas"

Elle a qu'à comprendre qu'un NOD n'est pas infaillible.

" Me regarde pas comme ça poulette, quand tu seras proche de la retraite comme moi, et ben tu seras peut être dans le même état. Crois pas que tu puisses t'en sortir indemne "

Et histoire de marquer le coup je la bouscule de l'épaule en passant la porte. Les couloirs sont froids et je me mets en mode compte à rebours... mon seul but : trouver une bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Lun 2 Nov 2015 - 21:53

Bon sang. sa voix c'était quelque chose. Mais alors sa gueule, son odeur, son tremblement... On dirait un mort qui n'a pas eu son shoot de valkyrie.

Sa façon de parler en tout cas n'a pas changé.

" Calme ta joie Swann. "

Je rêve, il se fout de moi... Certes il a besoin d'une bonne grosse douche, mais il est en cellule là. C'est pas un fast food. Et merci pour la proposition mais dois-je lui rappeler que c'est interdit par la loi ?

Prendre une douche à deux conduit au sexe, qui conduit au plaisir. Le plaisir est interdit. Donc le sexe aussi. Procréer est interdit. la seule façon d'avoir des enfants, c'est le centre de reproduction. Ça doit être une des premières leçons. Et l'âge n'excuse pas tout.

" Ouais, c'est ça, on verra b... Hé ! Mais où tu vas ? DALAND ! "

Bon sang de bonsoir de milles millions de milles sabords. Ce mec se foutait ma tronche cent fois. Mais on peut avoir une fois milles personnes, mais pas milles fois milles personnes, non, attendez... Enfin bref. Ce con était en train de sortir de sa cellule sous mon nez ! Juste comme ça !

Je lui cours après immédiatement, puis lui saute dessus et le plaque au sol, portant un bras dans son dos en une belle prise pour le maintenir. Il est grand et assez fort, une belle prise, mais tellement éméchée que c'est bien plus facile. Même s'il pourrait sans doute me retourner facilement. Je le tiens aussi fermement que possible, quitte à lui faire mal. Ce qui est embêtant c'est de devoir le toucher alors qu'il est immonde. Et le pire, c'est qu'il doit kiffer que je me tiennes sur lui... Je me laverais 130 fois, les mains, mais le corps aussi. Oh que oui.

" Officier Daland, dois-je vous rappeler que vous êtes aux arrêts et en cellule de dégrisement. Mais d'accord, allons prendre une petite douche..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mar 3 Nov 2015 - 10:11

Je savais que j'étais irrésistible mais là! Elle me plaque au sol et je sens tout son corps sur le mien...
Je préférerais le sens inverse quand même.
j'pourrais la retourner mais je le ferais pas.

Je suis un gentleman moi! Ce n'est pas du tout parce que j'ai l'impression que je vais vomir tout ce que je n'ai absolument pas dans le ventre.
Et c'est quoi ce bordel! Moi aux arrêts!
N'importe quoi.

" Oui et bien ma douce lâche mes frusques et laisse moi me lever... ou plutôt aide moi à me relever. Je ne sais fichtrement pas pourquoi j'ai été mis dans cette cellule.
Laisse moi prendre un uniforme au vestiaire et me refaire une gueule et ensuite on parlera meilleur! J'vais pas me barrer, je veux juste améliorer ma présentation.
"

Non mais c'est vrai quoi, faut quand même pas trop pousser le zèle.

Je montre du doigts l'escalier qui mène vers le quartier des NOD au delà des cages . En tant que détenu j'ai pas le droit d'y entrer, mais en tant que NOD si. Un vrai dilemme pour la greluche sur moi.
Je ricane un peu.
Mais bon, faut pas qu'elle me laisse trop sur le sol, car ses deux obus dans l'dos commence à me filer un sérieux tricotin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Sam 14 Nov 2015 - 23:37

Son odeur me monte au nez... C'est comme la moutarde mais en plus désagréable. Sauf que... Je n'ai jamais gouté de la vraie moutarde, c'est tellement rare que même mon père n'en a pas.

Faut vraiment y faire quelque chose. Et puisqu'il veut se doucher, il va y aller. Je vais même lui la faire à l'envers. Lui faire croire que je lui obéis, un peu mais pas trop. Le brosser dans le sens du poil comme on dit. Et quand il sera tout propre, tout... beau. Avec un peu de chance ça passera assez pour le sortir de là, m'éviter les ennuis et le remettre dans le droit chemin.

En attendant à la douche !
Je me lève et le relève tout en le tenant fermement, mon avant-bras posé sur sa nuque et là je le pousse vers la sortie. Toujours fermement.

" Ça c'est clair que t'as besoin d'une bonne douche. Allez avance. Mais pas d'entourloupe, je ne te quitte pas des yeux et tu ne les quittes pas non plus. "

Et ne détourne pas cette phrase mal tournée.
Mais hop, avant d'atteindre la porte, je le prends par surprise et le pousse sur le côté, contre un mur dans une pièce sombre et humide C'est la douche des détenus et là, je peux vous dire que de la pression. Un vrai karcher.

" Déshabille toi Swann. Tu vas être tout propre, crois moi. "

Je tiens le tuyau d'un ma main. S'il ne se fout pas à poil, je l'arrose comme ça, je m'en fous. Y'a une telle puissance dans ce jet qu'il ne pourra rien faire. C'est froid, ça fouette et ça brûle. Et puis ça désinfecte aussi. Ce qu'il me faudrait chez moi en sommes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Lun 16 Nov 2015 - 13:34

" Déshabille toi Swann. Tu vas être tout propre, crois moi. "

La sale garce, elle me fait le coup de la dominatrice. Oui va y ma ptite sois vilaine, tu vas voir un peu !!
J'ai le tricotin et elle veut que je me mette à poil?
D'accord, elle l'aura cherché.
J'enlève mes fringues sales en lui faisant une petite danse , suis encore souple du bassin, t'as pas idée ma cocotte de ce que ce déhanché là peut faire. Je chantonne de ma voix grave et rauque de vieux fumeur et me retrouve aussi nu que le jour de ma naissance. Et presque aussi dégueu évidemment .
Je mets les mains sur les hanches attendant que son regard capte la parti la plus en forme de mon anatomie. Mais je ne lui laisserai pas le temps d'ouvrir le jet... d'eau, de la douche quoi, merde ayez pas les idées aussi mal placées que les miennes!
Je me retourne et pose mes paumes contre le carrelage.

" vas y ma belle fait ton boulot, t'es excitante avec ton gros tuyau en main!"

Je ricane, qu'est ce que je peux être con quand il y a une nana dans la pièce.
Enfin surtout ce joli papillon là... je l'épinglerais bien.
J'arrive pas à m'ôter cette envie de la tête.

J'ai beau me voiler la face sur mon charme passé, je sais que je n'ai aucune chance avec cette jeunesse là.
Illégal, illégal! Elle a que ce mot en bouche.
C'est pas autorisé blablabla!!!

Je raidis mes muscles dans l'attente du jet, je lui fais la danse des muscles fessiers, c'est drôle ça. Je me concentre sur la sensation du froid dans la pièce. ça remet d’aplomb!Mais qu'est qu'elle attend nom de Dieu!

" Allez qu'est ce que t'attends fais moi retomber mes ardeurs avant qu'il me prenne l'envie de me soulager avec toi! Madame..."

Je m'arrête en plein milieu de la phrase. Il va falloir que je me calme d'une manière ou d'une autre. Je suis un homme, elle m'a mis en mode brute en rut.
Là je sais pas , comme elle se décide toujours pas je m'approche d'elle en deux enjambées hop... hop...et l'agrippe par la tresse, j’amorce un plaquage contre le mur...C'est pas très prudent, je contrôle pas . D'ailleurs je suis pas très certain de la définition de ce mot.
Ha merde j'ai oublié d'enlever les chaussettes.

Swann: 1
Sex appeal : 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mer 18 Nov 2015 - 0:14

C'est... son... heu... Et... il... noooooon...
Sérieux ?

Là j'suis mal à l'aise. Scotchée. Québlo. Gênée. Sous le choc quoi. Et quel choc. (Et non je ne parle pas de la carrosserie, je m'en fous moi de sa taille ou quoi vu que j'compte pas m'en servir)
Je me sens pâlir.

Il me dit d'ouvrir le jet en montrant son petit cul. Je rêve... Il dandine comme un canard fier de lui. Mais toujours pour la même raison, je reste complètement immobile à le fixer avec un regard que je devine vide.

Il a raison, qu'est ce que j'attends ? Mais... J'ai bien entendu ? Il a parlé de se soulager sur moi.
Oh ma Loi, Oh ma Loi. Cet homme est fou.
Un hérétique ! Un dissident de la pensée !
Arrêtez-le, arrêtez-le !

Et moi avec. Et merde bordel.
Il tombe, je tombe. Pourquoi je ne peux pas juste le balancer et me débarrasser de lui pour toujours ? C'est qu'un vieux con de toute façon.

D'une façon ou d'une autre, j'ai pas bougé, j'ai pas parlé et j'ai pas plus envoyé la sauce avec le gros tuyau à gros débit.
Pire je me trouve contre un mur avec lui tout prêt de moi.

Si c'est possible je suis encore plus mal.
J'ai envie de vomir. Il pu, et il pu encore plus de la gueule.

Pourtant je regarde ses pieds et je ne trouve rien de mieux à dire.

" Pourquoi t'as gardé tes chaussettes ? "

Pourquoi j'allume pas le jet ? Pourquoi je ne le repousse pas ?
Ou plutôt, pourquoi j'fais rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Jeu 19 Nov 2015 - 17:04

Hein quoi , Comment?
Alors là bravo !

Le coup des chaussettes ça me coupe tout, je m'écarte et je regarde mes pieds. 
Chaussettes de service, noires, troués au bout des grands orteils...
Un ongle jaunâtre en dépasse. 
Evidemment Daland ça n'arrange pas ta dégueulasse attitude.
Et comme je baisse la tête pour regarder mes panards,je constate que  ma quenelle, abasourdie par la question de l'objet de son désir, a fini par regarder aussi les trous de mes fumantes ... le con, c'est pas par là que ça se passe!

Bref , c'est la Débandade. 

J'abandonne donc mon petit jeu si plaisant, les bras ballant, comme un gosse à qui on refuse une sucette. 
J'enlève ce vêtement coupable de la fin d'un moment bien plaisant.


Et je retourne contre le mur des douches , loin bien loin de ma coéquipière.

" Allez, je pue, fait quelque chose"

J'attends que Kes se décide enfin à vaincre ma crasse , d'un bon coup de jet désinfectant. 
Avec un peu de chance ça me guérira la mycose qui prolifère sur mes doigts de pieds...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Sam 5 Déc 2015 - 1:16

Ouf.
Pouf.
Pfiouuuuu.

Je l'ai échappé belle. C'est pas passé loin comme on dit, même trop près, beaucoup trop près.
J'avais même fermé les yeux et crispé la totallité de mon visage dans l'éventualité du pire.

Mais puisqu'il recule, je soupire.
Le genre de soupire qu'on pousse quand on a vu la mort de près. Et elle était vraiment moche, croyez moi.

Je soupire encore et je rouvre les yeux, prenant bien soin de regarder vers lui sans vraiment le voir. Je me souviens que parfois il m'arrivait d'espionner mon frère sous la douche, c'était un jeune homme bien fait, musclé. C'était pas désagréable à regarder.

Alors que ça... La peau flasque et les bourrelets qui pendouillent. Non merci.
Sans parler des poignets d'amour.

Allez, feu Kes. Envoie la sauce.
Ça va le raffermir.

Le jet vrombit, répandant une auteur proche de la javel.
Adieu mycose, microbes, bactéries, morpions et autres.
Bonjour cancer, plaques rouges, eczéma et compagnie.

Vive la propreté.
Vive la loi.

" Rhabille toi maintenant Daland, on va voir si tu mérites de réintégrer les rangs. "


Dernière édition par Keseena Hammond le Mar 15 Déc 2015 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mar 15 Déc 2015 - 11:37

ça brûle cette saloperies, presque autant que l'alcool que je m'envoi dans le gosier. 
Mais jamais j'avais pensé à me laver avec. 

Les seules fois où je me roule dedans c'est assez involontaire. 

Me rhabiller? Elle en a de bonne la donzelle! avec quoi ... maintenant que je suis propre comme un sous neuf, je vais quand même pas me saper avec cet uniforme dégueulasse. 
un minimum de classe s'impose. 

Je la toise!
" alors il va falloir m'amener à mon casier "

Je saisie une longue serviette en papier bleue distribué pour éviter la propagation des germes dans les draps de bain moelleux. 
C'est rêche, c'est pas pratique mais c'est mieux que rien. 
Et puis je vais pas me trimbaler à poil dans les couloirs. 

Si jamais ils décidaient de me maintenir en détention pas très envie que les autres matte mon cul et commence à avoir des idées. Ha ba non, suis con,  que dis-je on peut pas, c'est interdit par la loi. Et tout le monde sait que la loi est respectée à Nov...pour ça que je suis là!

Quoi qu'il en soit je m'enroule dans une bonne longueur de papier aseptisé, le bleue me va si bien. 

Petit sourire à la greluche, je ne tente pas de sortir de la pièce avant elle, les risques encourus par un plaquage alors qu'on est à peine vêtu m'en empêche. 
Je n'ai rien contre un corps à corps, mais je tiens à ce qui me reste de virilité. 

J'ai envie de lui pincer sa petite joue de bébé NOD , comme le faisait la grosse Gudrune avec moi... quand je n'étais qu'un jeune godelureau testant ses premières séances sensorielles à la Ruche. 
Ho et puis tiens, le désir de la faire chier est plus fort que tout, alors je lui pince la joue en secouant légèrement : " tu seras mignonne "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mar 15 Déc 2015 - 22:20

J'étais partagée.
D'un côté il était propre et ressemblait déjà plus à mon supérieur, il remontait dans mon estime. Et puis j'aime ce qui est propre, il en serait presque acceptable dans un périmètre proche sans contact.
D'un autre, on pourrait le croire en chemise de nuit avec son machin bleu et ça me donnait envie de glousser.

C'était toujours mieux que de le voir à poil !

Cette pensée m'empêcha aussitôt de pouffer de rire et me fit retrouver tout mon sérieux.

En plus il me donnait des ordres.

J'aime les ordres. Soldat Hammond pour vous servir.
La loi, rien que la loi, toujours la loi. J'irais jusqu'à mourir pour elle.
Je déteste quand il y a un pet de travers. Si j'avais une pelouse, ça serait un green de golf. Et attention hein, au moindre brin d'herbe de travers, je le remettrais droit ! Interdiction de marcher sur mon gazon. Ça se regarde, ça se caresse du bout des doigts. Et je collerais tout un tas de produits pour qu'il soit bien vert et pas une fleurs qui dépasse. Je suis l'avenir de l'humanité.
Et bien la loi, c'est comme un gazon.
La propreté parfaite, la régularité.
Ligne droite, perpendiculaire, parallèle, perspective, nombre d'or.
Des hommes et des femmes en rangs parfaits, entièrement propre, des vêtements nets et sans plis, pas un bruit.
Quand je regarde la perfection, j'en aurais presque un orgasme.

C'est ma pire honte. L'inavouable pensée de mon esprit humain et pervers. Malgré tous mes efforts, je ne suis pas parfaite non plus.

J'aurais fait une excellente mentaliste en fait, j'ai peut-être ratée ma vocation.


J’acquiesçai donc du menton, tout en le laissant rentrer dans mon périmètre de sécurité, sauf que ce con dépassa les bornes encore et toujours. Il me pinça la joue comme font les vieux souvent, prenant un air de freluquet tout en se moquant de moi. Je pris un air blasé.

" T'as de la chance d'être mon supérieur et de ressembler à nouveau à quelque chose.
Suis moi, on va finir ton relooking. Ensuite, tu connais la procédure... Joue pas au con et on sera vite dehors à respirer l'air pur de notre bonne ville."

J'avais ordre de m'assurer de ses compétences et de son état, soit de lui poser un certains nombres de questions. C'était quand même étrange que ça soit à moi de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mer 16 Déc 2015 - 10:03

Je faisais ce sale boulot depuis suffisamment longtemps pour savoir que si on lui a demandé de me chercher c'est pour s'assurer de ma loyauté. 
J'ai fait le con depuis les événements. 
ça m'a troué le cerveau. 
Normalement je ne suis plus très loin de ma retraite. 
Et ceux qui partent à la retraite chez les NOD on ne les revoit jamais. 
Donc je suppose qu'on s'occupe d'eux, afin d'être certain qu'ils ne révéleront jamais rien de ce qu'ils ont pu faire, voir, entendre. 
J'ai pas très envie de partir du coup. 
Pas envie de savoir ce qui se passe après. 
Comment on nous recycle. 
Alors je me méfie. Si ça se trouve elle est chargé de s'occuper du recyclage. 
Là à moitié à poil on peut pas dire que je fasse le poids.
Je pourrais lui briser la nuque si facilement alors qu'elle est devant moi à me guider vers le vestiaire. 
Mais ça serait fichtrement con de la tuer sur un simple doute. 
Les effets de l'alcool à long terme n'aide peut être pas mon cerveau à réfléchir clairement. 
Mais je suis sobre depuis assez de temps pour rester vigilent. 

Nous arrivons au vestiaire. Je décide de la jouer autoritaire et sec. Pour commencer je vais lui demander de me vouvoyer. ça posera direct les limites. 
Comportes toi comme un supérieur Daland, même si tu détestes ça. 

" Soldat Hammond, Gardez la porte s'il vous plait. Et cessez de me tutoyez je suis votre supérieur pas un chien d'ressac "

Wouahhh Daland, je te félicite, je savais pas que tu pouvais avoir un tel ton de voix, pour un peu je me roulerais une pelle à moi même!

J'ouvres mon vestiaire et je laisse tomber la serviette en papier sur le sol afin de commencer à m'habiller. 

" Vous avez l'intention de continuer à me mater comme ça ou bien vous allez obéir à l'ordre direct que je viens de formuler? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Lun 21 Déc 2015 - 10:14

Incroyable, il ne bouge pas, ne dit rien, ne fait aucune remarque déplacée et me suis. Est-ce que j'ai gagné au bingo ?
Il n'avait peut-être juste pas les idées claires, je ne sais pas où il a été mais moi aussi j'avais un peu perdu la raison au début. Je peux me montrer légèrement indulgente.

Je le conduis aux vestiaires sans encombres, malgré quelques regards étranges de la part de collègues. Je le laisse passer en restant plantée devant l'entrée. Probablement lié à la façon dont il vient de me parler. Son regard, son ton sec, son ordre. Merde.
Je lui ai parlé c'est sûr. Si ça se trouve il va me coller un rapport sur le dos... Merde, merde. J'ai les yeux écarquillés, et la peau qui pâlit. J'ai même pas vu qu'il s'était à nouveau dessapé, exposant l'inimaginable sans aucune décence et que je regarde bien malgré moi.
Un nouvel ordre retentit et qui me fait déglutir. Bon sang Kes !
Bon soldat, demi-tour toute !
Comme un petit toutou et alors ? C'est ce que t'es un bon petit toutou.
Et si on te demandait de sauter du haut d'un immeuble, tu le ferais.
Tu ferais n'importe quoi ordonné par un supérieur direct.

Non ? Attends, ils disaient quoi déjà pendant la formation déjà ? Mince, je suis complètement perdue là, comme si avant ma mission d'infiltration était tellement loin dans mes souvenirs que j'ai oublié comme je dois me tenir.
Un ordre est un ordre.
Tu es un soldat, tu n'as pas à juger du bien-fondé de la demande.
Mais je suis officier aussi, même si moins gradé que lui...
Supérieur. Ordre. Obéir.

Te retourne pas à nouveau, tu lui tournes déjà le dos voyons.

" Oui monsieur. Excusez-moi monsieur. "

Je referme même la porte pour qu'il se change tranquillement et je la garde comme il m'a demandé. Des fois que quelqu'un voudrait voler la porte... Oui, bon, je suis complètement troublée. Mon petit cœur me fait mal à la poitrine à taper dedans comme ça.

" Que voulez-vous faire ensuite Officier Daland ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Lun 21 Déc 2015 - 13:24

Héhéhé, je ricane pour moi même.
Et bâ voilà , c'est pas plus compliqué que ça.
Merde si j'avais pas été si con je me serais tapé bien plus de nana qu'à mon actif.
Actif pourtant déjà honorable, n'en doutez pas comme ça.

Je met tout l'attirail j'ajuste bien les épaulettes.
Et même si d'habitude je mets jamais la casquette, là je la porte.
Il s'agit de sauver mes fesses et ça j'ai toujours su faire.
un dernier coup d'oeuil dans le miroir me confirme que j'ai fière allure. Ptin Dalland t'es carrément canon là. Bien mieux que les vêtements élimé que je préfère porter d'habitude. Avoir l'air con et négligé ça a pour avantage que personne ne se méfie de vous.
Et là je suis impressionnant... quoi? non je ne suis pas un vantard, juste réaliste.

J'essaye de ne pas me laisser distraire pas la docilité de la petite.
Car me prend l'envie de la mettre à genoux... au sens propre.
Mais ce n'est vraiment pas le moment.

Elle me demande ce que je veux faire, cela m'arrache un sourire en coin.
Que je m'éfforce d'éffacer en ouvrant la porte des vestiaires d'un coup sexe... heu sec.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Lun 21 Déc 2015 - 14:17

Bim.

" Aïe ! "

Je me suis pris la porte dans le dos. Comme ça, sèchement.
En plein dans la moelle !

Ça irradie mon corps de douleurs de façon intense. Ça fait toujours bizarre de ressentir autant de choses d'un coup, comme la fois où je me suis faite tirer dans le genou où que le mentaliste a plongé dans mon esprit. Ça fait mal mais je ne pourrais pas exactement dire que c'est désagréable. Si la balle dans le genou, quand même, c'était trop.
C'est comme une piqure de rappel pour me dire que je suis vivante, que je suis humaine et que je suis mortelle.

" Vous m'aviez demandé de gardé la porte alors forcément, je suis derrière... " Dis-je dans un ton à la fois plein de reproches et en même temps pas trop assumé et qui s’éteint sur la fin pendant que je me retourne et que je lui fais face.
Soldat Hammond ! C'est pas à toi de faire ce genre de commentaires.


Et que je le regarde avec mes deux ronds de flan. La bouche entrouverte. La vache. Je ne l'avait jamais vu comme ça.
Il a fière allure, il fait même costaud. S'il était plus jeune, il aurait peut-être autant de classe que mon frère. Dommage qu'il y ait ce gros bidon qui dépasse un peu.
Et moi je dois avoir l'air sacrément conne à le fixer comme ça.

" Vous faites plaisir à voir mon capitaine. " Je lui offre même un sourire. C'est qu'il me fait douter. Il était tellement descendu dans mon estime que j'outrepassais mes droits. Mais là, à le voir comme ça, je retrouve cet officier que j'admirais et qui pouvais m'apprendre tant et tant et plus. Je me suis sans doute trompée finalement. Il a peut-être juste eu une mauvaise passe, ça arrive à tout le monde non ?
Moi aussi j'en ai une, j'ai pas fini en cellule pourtant... Cellule de dégrisement, puant la mort et la morve au nez. A dire des insanités... Non oublie ça soldat, ça fait partie de sa mauvaise passe. C'est à partir de maintenant que ça compte.

Mais en même temps je dois l'interroger, alors je ne suis pas vraiment inférieur dans la hiérarchie. Rolalala, c'est à n'y rien comprendre tout ça.
Tais-toi. Tiens-toi droite et obéis aux ordres. La loi prévôt. Ton supérieur a tout pouvoir. Ta famille ne fais pas de toi quelqu'un de mieux que les autres. Ton avis n'a aucune importance pour personne. Compris, soldat ?

Et ça c'était que le début. Puis il y avait l'humiliation par la douleurs et je ne sais pas pourquoi mais ça me plaisait. Comme si c'était ce pourquoi j'étais faite. Obéir.

" Nous allons former une belle équipe monsieur Daland. Mais si je puis me permettre, vous devriez venir à la salle de sport moi.
Maintenant, je dois quand même vous poser quelques questions afin de mettre un terme à votre mise à pied. Les ordres sont les ordres. "


Oui, c'est vrai ça, il était mis à pied. Je n'ai donc pas à lui obéir. Sauf qu'après, si je dis que c'est bon, il pourra toujours faire un mauvais rapport sur moi...
Mon cerveau est une bouillie incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Lun 21 Déc 2015 - 14:52

incroyable tout ce que je peux lire en elle, terriblement facile de voir ce qui se passe dans sa jolie cervelle.
Enfin non, pour en avoir vu étalé sur les murs plus qu'à mon tour je sais qu'une cervelle n'a rien de sexy, par contre celle qui l'entoure est vraiment pas mal.
Et malgré la tempête sous front qui semble s'agiter, cette petite reste pleine de promesse.
Putain Daland si tu ne t'y trompe pas ça lui plait ce petit jeu de pouvoir.
alors jouons à font, une fois ton fantasme assouvi tu pourras ressortir tes vieux Marcel troués et tachés de café, mais pas que...

Je lui saisi l'avant bras avec fermeté et l’entraîne vers les salles d'intérogatoire:

" finissons en soldat, vous avez reçu des ordres ne tardons pas. Nous sommes parti d'un mauvais pieds, notre rencontre ne s'est pas fait dans les meilleures circonstances mais la suite n'en sera que meilleure..."

En disant cela je serre même un peu plus fort en accélérant d'un pas militaire.
Je la fais pénétrer ( j'utilise ce mot parce que je l'adore... rien qu'à le prononcer j'ai déjà une demi-molle) dans la salle d'interrogatoire haute sécurité, pas de glace sans teint, pas d'enregistreur et pas de caméra. C'est dans cette salle que nous menons les entretiens les plus musclés.
Ainsi le nôtre restera totalement entre nous.
Et son rapport sera totalement le sien aussi, pas d'entourloupe.
Je la fais asseoir sur une chaise de manière ferme et je repousse la chaise de la table, mes deux mains de chaque côté du dossier de manière à sentir les flancs.. je tripote pas, personne dirait ça en me voyant faire. Mais j'en profite quand même.

" nous parlerons sport une prochaine fois, je ne dis pas non. Mais allez y ma petite, posez vos questions "

Je me cale dans mon siège, sûr de moi. un sourcil en accent circonflexe et le sourire en coin.
Vas y ma belle , impressionne moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mar 22 Déc 2015 - 10:12

" A vos ordreeeeeees... "

Ce mot qui s'écoule c'est parce qu'il m'a attrapé et m'a carrément trainée derrière lui, bien fermement. Avant de m'assoir tout aussi fermement derrière la table. Ce n'est toujours pas pour me déplaire, au contraire. Je n'ai même pas remarqué qu'il en avait profité tant c'est passé crème-fouette.

Un supérieur qui sait ce qu'il veut, qui est juste et droit, c'est quelqu'un de confiance pour moi. Cette fermeté, je peux me reposer dessus, je veux pouvoir compter sur lui en toutes circonstances. C'est ça le plus important.

Alors maintenant les questions.
Cette situation est perverse, je le réalise bien. Ils savent très bien que je suis un bon soldat, que j'obéis toujours, que je ne suis jamais en retard, que je suis toujours parfaitement présentable. Je veux être la meilleure, la plus droite, la plus impartiale. N'est ce pas paradoxale avec certains ordres qu'on peut me donner... Soldats. Vous n'êtes pas habilité à être juge des décisions de vos supérieurs. Quand vous monterez en grade alors vous pourrez porter un ordre vous-même. Mais en présence d'un officier supérieur, vous lui devez rigueur et obéissance. Un supérieur parle en connaissance de causes. Un soldat ne sait rien et obéit. C'est bien clair soldats ?

Chef, oui chef.
Alors me demander de poser des questions à mon coéquipier qui est mon supérieur direct c'est un peu contre-nature. Ça vient de là-haut, je ne peux y échapper, mais s'il m'avait ordonné de passer outre, qu'aurais-je fait ? S'il n'avait pas voulu répondre ? Ah oui, ordre suivant c'était : Exceptionnellement, vous pourrez le remettre en cellule jusqu'à décision d'un corps supérieur de la N.O.D.

" Voici les questions : Vous sentez-vous capable de continuer votre service à la NOD ? Où êtiez-vous passé ? Quelles sont vos résolutions pour la reprise de votre poste ?
Oh attendez, j'ai oublié le détecteur de mensonge. "


Je me lève, ce qui n'était pas facile vu comment j'étais serrée contre la table et je vais chercher la machine. Je lui mets en place plusieurs électrode sur les tempes, la nuque, une pince sur l'index et enfin je suis contrainte de plonger sous sa tunique pour en mettre une sur le cœur. Ça non, c'est pas pour me plaire. Je déteste toucher les autres. Je me console en me disant qu'il est hyper propre. Je place la machine face à mon siège.

" Vous comprenez bien que je dois être sûre que vous soyez en capacité de couvrir mes arrières lors de missions périlleuses. Sinon ils vous trouveront sans doute un poste de bureau. A moins que vous ne préfériez prendre votre retraite en avance ? "

Je m'assoies et mets la machine en marche, puis je le regarde droit dans les yeux. Je suis toute ouïe. Honnêtement, j'ai envie qu'il passe ce test, c'est un grand du NOD, je l'admire - quand il n'est pas ivre mort quelque part.


Dernière édition par Keseena Hammond le Mar 22 Déc 2015 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mar 22 Déc 2015 - 10:57

Nous y voilà... savoir si je suis encore de leur côté. Si je ne risque pas de tout foutre en l'air , de les trahir, de désobéir à leurs ordres et de causer des dégâts.

C'est certain j'en sais long, même plus long qu'ils ne peuvent le penser, et si je voulais je pourrais même mener mon enquête et filer de putain de renseignement aux insurgés. Car je connais l'ennemi, enfin je pensais savoir qui était du bon côté.
Et moi je me croyais du bon côté.

Je ne peux lui livrer la réalité, elle est encore trop "vierge", trop naïve.
Elle n'a pas encore pu se rendre compte de ce que le système cache, et permet.
Je plonge mes yeux dans les seins... eux dans les siens. Merde Daland reste sérieux il s'agit de ta vie Bordel!

Mais bon sang ce que ces nouvelles combinaisons sont sexy!

" soldat... c'est une mission complexe que l'on vous a confié. Je pense que l'on a voulu tester votre loyauté envers moi.
Je constate que vous êtes prudente et tout à fait consciente de ce qu'il y a derrière cette mise en scène
"

Fait chier, c'est difficile de parler correct, de pas jurer tous les trois mots, j'ai l'impression de plus être moi.

" Je me sens tout à fait capable de remplir ma mission, surtout secondé par vous"
là je ment pas, je suis prêt à tout coller à ses jolies petites fesses, et je me sens pousser l'âme d'un véritable chef(Oui l'âme se situe à ce niveau chez moi...).
"Je me suis pris un petit congés suite aux événements, les morts vivants, l'éradication du quartier des infectés. Tout ça a été un sacré coup pour moi. Vous y étiez?
Même le plus aguerri des NOD ne peut empêcher sa part humaine de flancher parfois devant la mort de millier de personne, et surtout devant des cadavres d'enfants
"

" J'ai craqué mais je sais que ça n'arrivera plus, vous serez là pour veiller à cela. J'ai besoin de vous soldat. Ne m'abandonnez plus"

La petite touche émotion... vlan! Mais faudrait pas non plus qu'elle me prenne pour un faiblard!

" cependant n'ayez crainte, je suis loin d'être fragile, et je serais prêt à assurer votre protection en cas de besoin, je pense que vous serez la meilleure coéquipière ( la plus bonne oué) que j'ai eu de toute ma carrière, alors non je ne veux pas de retraite "

Je me penche sur le bureau en appui sur mes avants bras, les mains jointes et d'une voix suave le sourire en coin " Soyez assurée demoiselle que je prendrais mon rôle de supérieur formateur très au sérieux. Je vous guiderais sur des territoires inexplorés et que votre apprentissage à l'école n'a pas ne serais-ce que commencé à vous montrer. Mais faudra rester avec moi. Alors êtes vous prêtes à obéir à mes ordres quels qu'ils soient?"

Là dans l'immédiat j'vais surement pas me lever de ma chaise, parce qu'elle verrait de base une trés ferme et énorme réaction que ma consommation d'alcool m'avait fait oublier depuis longtemps.

C'est certain je vais aimer jouer un peu ce rôle. Je sais pas si je tiendrais longtemps à parler comme un peigne-zizi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mar 22 Déc 2015 - 13:32

Je suis quand même toujours un peu bouche bée de ce changement d'attitude complet. Je ne peux m'empêcher de douter, mais aussi d'y croire. Surtout d'y croire. Si je doute, c'est de moi désormais.

Je me convaincs facilement que c'est la douche qui lui a fait le plus grand bien. La douche c'est la plus belle invention de l'univers. Quand on est propre, on a l'esprit clair, la preuve en est devant moi.
Ordre et propreté.

En allant le chercher dans sa cellule, j'avais une idée bien claire de la situation. J'allais devoir le mettre aux arrêts, c'était un homme fini, un rustre, un flic véreux. C'était ce que je croyais alors, probablement pour me donner bonne conscience. Et puis il s'est souvenu qui il était et mon conditionnement s'est aussi rappelé à moi. Une petite voix dans mon crâne, non pas de la folie mais plutôt de la culpabilité. J'ai manqué à mon devoir et je m'en veux.

Je saurais me faire pardonner.
Un bon soldat.

Je bois ses paroles, glissant quelques affirmations dés que j'en ai l'occasion.

" [...] Ce n'était pas une mission facile, en effet Monsieur [...] C'est un honneur Chef [...] Non, je n'y étais pas, j'étais en rémission. Je peux comprendre, moi aussi j'ai flanché, et pas plus tard qu'aujourd'hui. Je n'aurais pas dû vous parler sur ce ton mon Capitaine.
[...]
Je ne vous abandonnerais plus. Tout l'honneur est pour moi d'apprendre avec un agent de renom. "


Je lui fais un petit signe militaire de la main. Je sens mes joues avoisiner les 70° avec tous les compliments que je viens de recevoir et un picotement étrange dans tous mon corps. Cela doit être la culpabilité encore, il a raison en parlant d'abandon, je l'ai complètement laissé tomber pour cette mission absurde. Je me suis faite manipuler par cet automate. Un NOD ne répond pas aux ordres des automates ou des mentalistes.

Comment ai-je pu oublier cette leçon de base ?
Je devrais peut-être demander à repasser un bon mois en centre de formation.
Si je te demande de baiser mes pieds, que fais-tu soldat ? Bien, alors qu'attends-tu !

Je n'ai même pas regardé une seule seconde la machine tant j'étais obnubilé par ses propos. Cela pourrait être une faute grave, pourvu qu'il n'est rien vu. Je la débranche et me lève pour récupérer les électrodes. Je commence par celle du doigt et là je lui glisse son badge dans la main.

" Il est temps que je vous rende ça, c'est un plaisir et un honneur de vous retrouver et de retourner en mission avec vous. "

Avec son badge il pourra aller et venir comme avant et surtout ouvrir son casier où il trouvera son arme et diverses affaires.
Enfin j'enlève le reste des électrodes avec mes mains moites. Je suis toujours gênée quand il s'agit de contact physique de toute façon.

" Par quoi commençons nous Capitaine ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Mer 23 Déc 2015 - 10:39

J'essaye de montrer le moins d'émotions possible.
Mais j'ai du mal à m'concentrer sur autre chose que mon pantalon qui devient extrêmement étroit.
Reconnecte tes deux neurones Dalan, allez!

J'vais pas de suite tester son obéissance sans limite.
Genre lui demander de se mettre à genoux dare-dare et de baisser les yeux en regardant ses jolies mains posé bien à plat....
ptin j'ai des images plein la tête qu'il faut chasser pour le moment. Et surtout rester assis.

" Avant les événements j'avais commencé à enquêter sur la disparition de jeunes femmes dans le quartier orthodoxe. Mais ma coéquipière a disparu elle aussi. C'est pourquoi vous êtes là d'ailleurs. C'était une putain de bonne enquêtrice Hammond. une sacré nana! "

Merde j'ai pas pu m'empêcher de jurer. Avant même qu'elle ne puisse réagir je bondis de ma chaise et pose une main sur le creux de ses reins en l'accompagnant vers la sortie.

" Premier ordre Hammond, vous ne relevez pas ma manière de causer, j'aime pas parler comme un ampoulé, j'ai pas à vous prouver quoi que ce soit. Je vais jurer, être vulgaire et parfois vous faire des remarques extrêmement sexiste, mais on s'en tape, j'suis votre formateur de terrain et votre coéquipier. c'qui fait que je fais comme j'le sens. Et si ça vous plaît pas vous apprendrez à vous y faire. J'veux même pas voir une légère grimace sur vot' jolie gueule"

ça fait un bien!
Après tout si elle est docile, j'ai pas à être un autre.
Un ordre est un ordre, même vulgaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Jeu 24 Déc 2015 - 1:37

Ralalala, je suis en veine. Ma première enquête !
Un tueur en série en plus. Des vrais crimes, des vrais morts.
Non c'est affreux mais quelle joie et quelle fierté de partir en quête du meurtrier ! Je trépigne sur place, comme une petite fille devant un cadeau.

Mon rapport sur mon coéquipier sera plus qu'élogieux. Qu'elle reprise en main exemplaire, voilà qui promet. Je ne l'avait jamais vu aussi bien et aussi sûr de lui. Et en plus il va m'apprendre tout ce qu'il sait.
Bientôt, on entendra Inspecteur Hammond.
Mon rêve !

" J'essaierais d'être aussi bonne qu'elle monsieur, et même encore plus ! Je suis déterminée. Vous n'imaginez pas quel fierté c'est pour moi de participer à une enquête. "

Surement que si, il imagine, vu mon sourire.
D'ailleurs je souris de toutes mes dents parce que je suis heureuse. Bonheur = plaisir. Je suis une contrevenante à la loi. Je devrais me flageller. Mais c'est si bon de ressentir ça... Comment passer à côté ?
Quand j'aurais plus confiance en lui, je lui parlerais peut-être de ces quelques limites qui ne sont pas claires dans mon esprit. Comme quand il me donne un ordre bien sèchement et que je ressens un genre de bien-être corporel.

" Bien Chef. A vos ordres Chef. Je ne vous dirais rien, vous parlez comme vous l'entendez. Et ensuite ? "

Je suis tellement concentrée sur la mission et le reste que je n'ai même pas calculé sa main dans le creux de mes reins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 40
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: délit de sale gueule   Jeu 24 Déc 2015 - 10:12

Je savoure, je ne la quitte pas des yeux et des images agréables et dégradantes passent derrière mes globes oculaires.

Des As aux centres de formations! De braves petits soldats dociles et sans réflexion propre. J’espère quand même qu'elle sais cogiter car sur le terrain faudrait pas que je  sois le seul cerveau...

J'aime enquêter à l'ancienne, sans tout ce mathos hyper high tech. Qui fait des bip dans tous les sens.
Reprendre mon enquête, savoir où disparaissent toutes ces jeunes femmes, voilà quelque chose qui me motive, parce que je suis prêt à parier qu'il y a une autre manigance des automates derrières tout ça. Peut être si elle découvre le vrai visage de nos dirigeants elle sera prête à me suivre dans ma lutte (( enfin celle que je me fais pour l'instant seul dans ma tête, parce que je n'ai pas commencé le moins du monde à me rebeller, la bouteille m'a distrait et  mes intestins ont pris de l'avance sur moi)) contre la corruption.

J'en suis là de mes réflexions quand le bracelet Auto-Comm résonne de manière stridente, je tape dessus pour le faire taire et il délivre son message :

" Unité B24 , un P512 a eu lieu dans le quartier orthodoxe
Coordonnées X28-13
Les unités de nettoyage attendent votre arrivée avant d'entrer
Votre véhicule vous attend sur le toit
Temps de trajet: 5mn
Délai de prise en charge: 0mn"

Je ne prends pas le temps de parler, j'entraîne la p'tite à ma suite. Et me mets à courir plus qu'à marcher. Merde j'ai du mal, il est temps que je me remette à l'exercice.
En cas de poursuite suis incapable d'attraper qui que ce soit.
J'ai pas le temps de récupérer mon arme, mais normalement le véhicule est équipé d'un coffre avec l'armement réglementaire. Je préfère mon vieux flingue mais on peut pas tout avoir.
Me manque aussi mes cigares, pour réfléchir ça aide, quand à ma fiole d'alcool... mieux vaut ralentir ces conneries. Par arrêter, mais je peux gérer.

Nous arrivons sur le toit, je ne tiens plus Hammond par le bras, je l'ai lâché dans l'escalier, autant dire qu'elle est arrivée bien avant moi.
Je m’effondre dans le véhicule, en respirant comme un vieux sur le point de canner.

La ceinture automatique a bien du mal à faire le tour de mon bide... fait chier. J'garde un air digne. Je crois... Bordel pourquoi ils nous demande de nous dépêcher ! le mort va pas s'enfuir en courant, il est plus à ça prêt lui. Et moi j'ai faim.

"Hammond, le secteur c'est celui des boutiques sur roulettes. Ils ont les meilleurs Bujitos du monde entier. Vous m'en chercherez un avant d'entrer. J'ai pas mangé depuis une éternité"

Le transporteur automatique file à travers la circulation aérienne, je vois déjà les lueurs des petites échoppes et j'imagine les effluves de viandes grillées d'origine indéterminées.

Nous amorçons notre décente, je vois déjà le comité d'acceuil, les gars en blanc prêt à effacer toute trace du crime. Ils sont nombreux ça doit pas être beau là dedans. Ce qui ne m'empêchera pas de manger mon Bujito
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: délit de sale gueule   

Revenir en haut Aller en bas
 
délit de sale gueule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2140 :: Quartiers gouvernementaux-
Sauter vers: