AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 P'tit Poucet de Novlangue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: P'tit Poucet de Novlangue   Jeu 24 Déc 2015 - 13:11

Deux semaines avant l'apocalypse:
 

Une fois posé je file direct vers la scène de crime, les regards se lèvent vers moi.
Un mélange de surprise dégoûtée et de surprise tout court.
De qu'est ce qu'il fout ici à depuis quand il porte un uniforme propre?

Quoi qu'il en soit je suis content d'entrer en premier, la scène est loin d'être supportable.
Un corps démembré relié à des tuyaux , le ventre rebondi qui suggère qu'on l'a fait boire jusque noyade, on dirait une femme enceinte. Enceinte de litre d'eau je dirais. La procréation n'étant pas possible de manière naturelle.
La mise en scène est en lien en tout cas avec la mise au monde, des bocaux rempli de membres sanguinolent et de fœtus monstrueux sont posés tout autour.

" Hey Doc! d'où ça sort ce bazard? d'un labo de chez nous? "

le doc m'explique brièvement qu'ils n'ont pas eu l'autorisation d'agir avant notre arrivée, il est devant l'entrée, patient, les bras croisés dans sa combi jaune.
J'espère que c'est du faux.
La vache si c'est ce que notre assassin a dans le "bocal", je comprends qu'il soit siphonné.

Je toussote et commence à regretter d'avoir demandé à manger mais cela ne me dérangera pas plus que ça.
J'ai surtout peur pour la jeune.
Elle a jamais vu ça. Et si je réfléchi bien, moi non plus.
Qu'est ce que c'est que ce bordel!

J'avance prudemment jusqu'au reste de corps humain. Une des orthodoxes travaillant au stock avait fait tomber un portant et des cartons contre la cloison, celle-ci avait cédé, révélant la cachette. Un tout petit réduit, qui avait du servir de chaufferie à une époque.
Décor parfait pour cette exposition macabre.
J'entends les pas de Kessena avant même de la voir, je me retourne, une envie folle de l'empêcher d'entrer, de la préserver. Mais elle est déjà là.
Dans l'antre du Mal.


Dernière édition par Swann Daland le Lun 11 Jan 2016 - 14:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Dim 10 Jan 2016 - 15:52

Swann Daland a écrit:
"Hammond, le secteur c'est celui des boutiques sur roulettes. Ils ont les meilleurs Bujitos du monde entier. Vous m'en chercherez un avant d'entrer. J'ai pas mangé depuis une éternité"

Le transporteur automatique file à travers la circulation aérienne, je vois déjà les lueurs des petites échoppes et j'imagine les effluves de viandes grillées d'origine indéterminées.

" Oui Chef, à vos ordres. "

Toute l'équipe scientifique est déjà sur place. Quant à moi je suis surexcitée à l'idée de mener ma première enquête. Un vrai crime avec un vrai criminel. Génial ! Enfin... ça le sera quand nous l'aurons bouclé.

Comme je veux montrer qu'il peut compter sur moi je m'adresse à l'équipe en blanc.

" Messieurs, veuillez attendre nos ordres avant de nettoyer quoique ce soit ou de rentrer sur la scène du crime. Allons-y. "

Mais au premier croisement, je les laisse filer et je vais chercher le burritos. On ne peut pas travailler le ventre vide, ça j’entends bien et Monsieur Daland a besoin de tous ces neurones. J'avoue avoir hésité à en prendre un pour moi mais les ordres ne spécifiaient pas ça. Alors je me suis juste pris un petit hot-dog, de quoi avoir le temps de le manger avant de revenir et qu'il n'en sache rien.

Après quelques minutes j'arrive à la boutique avec le burritos que je lui remets immédiatement. J'imagine qu'il a déjà dû faire le tour des lieux, maintenant c'est mon tour. Voyons déjà ce que je peux trouver sans son aide.
J'avance donc vers la scène de crime et là...

Je me retourne et je vomis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Lun 11 Jan 2016 - 14:59

" Bon sang soldat, ayez l’intelligence de vomir dehors! vous polluez la scène de crime!"

Il va falloir ramasser tout le paquet, pour être certain que rien n'est caché en dessous, et là je suis ravi de pas faire parti de la scientifique.
Je m'avance prudemment vers le cadavre marionnette, de plus près je me rend compte que les fœtus dans les bocaux sont ceux de chat probablement.
J'ai mis une paire de gant, et j'inspecte divers pot.
Aucun message.
Aucun indice particulier.

Le Doc me fusille du regard , et pourtant je me déplace prudemment, avec autant de grâce que me permettent mes kilos en trop.

A la hauteur du cadavre, je frôle les tuyaux en place dans le dos. Soudain il se met à gargouiller et à se tortiller comme un pantin ridicule sans bras ni jambes, en produisant des borborygmes.
Je fait un bon en arrière heurtant une étagère, les bocaux heurtent le sol en répandant un liquide poisseux.

" C'est vivant putain! C'est vivant!"

Là c'est moi qui me retourne, et qui répand le burrito sur le sol avec le reste.
Voilà qui commence bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Ven 12 Fév 2016 - 13:55

Le chef avait fini par vomir lui aussi.
Ouf, je ne passais pas tant pour un boulet doublé d’une incapable et triplé d’une petite nature.
Je pouvais respirer, ne pas avoir honte.

C’était humain, c’était même normal. C’était peut-être même un passage obligé me dis-je soudain bêtement avant de me raviser. C’était complètement con comme idée. Mais s’il m’avait expressément demandé de vomir, je m’aurais fait. Je veux dire, si ça avait servi à quelque chose…

Bref.

Le voir se vider n’arrangea cependant pas mon cas et je repartis pour un tour. Une couche de moins ou une couche de plus…

Et puis sa phrase remonta subitement jusqu'à mon cerveau.
" Il... est... vivant ?" Je jetai un œil au corps qui vibrait encore.
Allez c'est peut-être juste un réflexe neurologique... Hein ?
Bleuaaaaaaaar.

C'est fou ce que contient un estomac quand on y pense.
Mais maintenant ça fait mal jusqu'aux dents. Il faut que je sorte d'ici.

Blêmes, nous laissâmes la place à l’équipe scientifique et de nettoyage. Aucun commentaire ne serait toléré.
Il était temps qu’il se mette au boulot, de toute façon, vu la tête de mon patron, nous n’avions plus rien à apprendre de cette scène pour le moment.

Je le suivis jusqu'à un canapé où nous avons pris place, restant silencieux et pâle pendant un bon moment, n'osant émettre aucun commentaire sur la situation. Et puis, je finis par me décider, courageusement malgré la nausée.

" Quelle est la suite Capitaine ? Nous attendons les résultats des scientifiques ? Est-ce que vous croyez qu’ils réussiront à identifier le corps ? "

Tiens justement, les hommes en blouse revenaient vers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Mer 17 Fév 2016 - 15:01

La petite nous entraîne à l'écart et je lui en suis secrètement reconnaissant.
J'essaye de garder de la prestance, un truc raide ( non pas ce truc là, il y a des limites quand même ) dans mon attitude, le regard au loin, semblant réfléchir, impénétrable ( non arrêtez avec vos pensées mal orientée, l'heure est grave!).

" Keseena, je n'ai jamais vu ce genre de chose, le corps semblait relié de manière a être maintenu en vie. Les plaies laissées par l'amputation des bras et des jambes ont été cautérisées. Je ne sais pas qui peut bien vouloir faire subir ça, mais un esprit dérangé à ce point ne s'arrêtera pas là, c'est à nous de le faire "


Je regarde l'équipe passer avec un brancard, le drap qui recouvre ce qu'il reste de cette femme, nous apprend qu'elle n'a pas survécu. Rien n'a été fait pour la sauver de toute façon, à quoi ou à qui peut bien servir une Orthodoxe sans bras ni jambe. Et ce n'est pas les secours qui avaient été diligenté, juste la scientifique et le nettoyage.

Ils vont collecter les indices, analyser et ils nous diront ce qu'il en est.

Nous pourrons les rejoindre à la morgue d'ici une bonne demi heure.
En attendant il faut que nous retrouvions nos esprits, un peu de recul avec l'horreur de cette ... chose.

Je glisse une oeuillade à Kes et le passe mon bras autour de ses épaules, de mon autre main j'attire sa tête sur mon épaule.

" Allez soldat, profitez d'un peu de douceur, personne ne vous sermonnera pour ça "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2617-createur-de-terreur#83155
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Jeu 18 Fév 2016 - 10:51

Les laboratoires et mes précieuses expériences, tout ça en dehors de ma porté.
Une sombre m..personne, m'a rétrogradé. Et me voici médecin légiste à la morgue de la centrale NOD.
Je ne sais pourquoi mais je sens déjà que ce poste n'est pas à la hauteur de mes faramineuses capacités.

Découper des cadavres pour diagnostiquer la cause d'une mort, est-elle suspecte ou non. C'est d'une simplicité et d'un ennui.
La création d'un être humain supérieur m'intéressait bien plus.

Je m'active autour de mon matériel, je range je trie. Je n'attends rien de ce lieu. Heureusement j'ai mon laboratoire clandestin.
Je suis en pleine réflexion hautement scientifique, griffonnant des note personnelle sur mon calepin numérique, lorsque la porte s'ouvre à la volé sur des membres scientifiques du NOD ( oui je sais, une aberration) .

" Che fou ai décha dit dé né pas fiolenter ma porteuh! cela stresse mon génie créateur"

Je les vois ricaner, cette bande d'ignare à blouse blanche. Ils ne reconnaissent pas mon génie, mais un jour ils verront. Tous verront ce que je suis capable de créer.

Je soulève le drap, le cadavre qui s'offre à ma vue est très excitant. Enfin à challenge. Un corps bardé de tuyau. On m'explique qu'on a trouvé la chose démembré et courtement encore en vie dans le quartier Orthodoxe.
J'ai un sourire qui ferait peur à n'importe qui. Il montre mon intérêt pour celui qui a pu faire cela. C'est d'une intelligence, d'une pureté. J'admire cette oeuvre dans l'immédiat.

Je me mets immédiatement au travail, j'approche mon petit tabouret, sur-élevé et je me mets à hauteur de la table :

RAPPORT D'AUTOPSIE :

Nom : DOE Prénom : Jane
sujet identifiable, âge présumé 20 ans.
Dossier n° 35915
Date présumée du décès : Le sujet ayant été maintenu en vie artificiellement il est impossible de déterminer une heure de décès.

Autopsie pratiquée le 24/12/214.
Donneur d’ordre: Mme Eva POLVINSKI, Procureur de la République de NOVLANGUE
Corps retrouvé par Mme DREY Rose
Mode du décès: Coup à l'arrière du crâne
Cause immédiate du décès: Hémorragies Cérébrales

PROTOCOLE :
RAPPORT DE L’EXAMEN SUR LE LIEU DU CRIME EFFECTUE PAR LE Dr MUGLER (8h30) :
Victime attachée sur une chaise. Corps relié à un système externe, servant de cœur artificiel. Traces de sang à l’arrière de la tête, et sur le corps. Importante quantité de sang visible sur les lieux évoquant une
hémorragie . La température du foie était de 35°C à 8h31. La température relevée sur les lieux est de 25 °C.

EXAMEN EXTERNE PRATIQUEE PAR MES SOINS:
L'autopsie a commencé à 17 h00 . Présent à l'autopsie: technicien de l'ID, Robert SANDT. En début
d'examen, le corps est nu, aucun bijoux.
Le corps est celui d'une femme normalement développé, d'alimentation moyenne; mesurant probablement 1m62 et pesant 51 kg.
La conservation du corps est bonne. Le corps est froid au touché.La rigidité cadavérique est totale.
Nous observons des lividités autour du cou, et à la base du crâne.
Les cheveux ont été rasé méticuleusement. Les yeux sont clos. Les iris sont marron clair. Les cornées sont claires. Les pupilles sont dilatées et mesurent 4mm. Des cils bruns sont
présents. Les dents sont naturelles et bien entretenues. La nuque est neutre. La poitrine est neutre. L'abdomen est dur au touché . Les membres sont absents.
Le dos est neutre.

EVIDENCE DE TRAITEMENT:
Aucun signe de traitement particulier.

EVIDENCE DE BLESSURES:
TETE ET COU:
Il existe une contusion de 4ème catégorie à l’arrière du crâne. On observe un enfoncement du crâne de 3
cm de long sur 1 cm de large sans doute causé par un coup violent porté à l’aide d’un objet contondant. Le crâne est
en partie fracturé et des fragments osseux adhérent à la plaie via le cuir chevelu. Cette blessure a causé une
hémorragie cérébrale importante et sans doute une perte de connaissance immédiate de la victime au vu de la
violence du coup.

EXTREMITES: absentes, amputation et cautérisation chirurgicale

TRONC: sont présentes des traces de sutures.

EXAMEN INTERNE:
CAVITES: Pas d'adhérences présentes libre de liquides ou d'adhérences.
SYSTEME CARDIOVASCULAIRE: Le cœur est absent, présence d'un système de bio-ingenierie-cardiovasculaire. Matériel spécifique CK4
SYSTEME RESPIRATOIRE: Les poumons droit et gauche possèdent un feuillet pleural neutre. L'arbre bronchique
ouvert ne présente aucun thrombus antérieur au décès. L'arbre bronchique contient une quantité modérée de
mucus. Le tissu de la section est gris-rose et mat-pâteux. Les cartilages laryngés et trachéaux sont intacts, leurs
muqueuses neutres.
SYSTEME NERVEUX CENTRAL: Le cerveau de 1190 grammes possède des méninges neutres. On note une hémorragie
cérébrale interne en relation avec la contusion observée sur l’arrière du crâne : des fragments osseux ont sectionnés
plusieurs vaisseaux cérébraux entraînant une rapide perte de sang. Les hémisphères et leurs cavités sont neutres. Il
n'est pas noté d'opacification des méninges de la base du cerveau. La dure mère ôtée, il est noté de nombreuses
fractures sur la table osseuse en relation avec la plaie observée extérieurement.

SYSTEME URINAIRE: Le rein gauche de 120 grammes et le droit sont similaires. Les artères rénales sont évidentes. La
surface extérieure est lisse. Le parenchyme de la section est uniforme et brun foncé. Le cortex mesure 10 mm en
moyenne. Les jonctions cortico-médullaires sont bien individualisées. Il reste 15cc d'urine dans la vessie. Ceci ôté, la
paroi de la vessie est neutre.
SYSTEME GENITAL: Utérus sectionné et suturé chirurgicalement. A l'ouverture, présence de plusieurs fœtus de chat...
SYSTEME HEPATOBILAIRE: Le foie de 1270 grammes possède une capsule neutre. A la section, le foie est uniforme et
brun foncé. Pas de masses identifiées. La vésicule biliaire contient 10cc de bile visqueuse vert foncé. Le système
biliaire extra-hépatique est neutre.
APPAREIL GASTRO-INTESTINAL: L'œsophage est neutre. L'estomac contient 28cm 3 de liquide, pas de solide. A la
section, le pancréas est uniforme, gris rose, et modérément ferme. Le duodénum ouvert ne contient ni ulcères, ni
masses. Extérieurement, l'intestin grêle, l'appendice et le colon sont neutres. Les intestins contiennent des reliefs de
nourriture digérée (241 g).
SYSTEME LYMPHATIQUE: La rate de 60 grammes possède une capsule neutre. Le parenchyme est modérément
ramolli et brun-rouge foncé. Les ganglions lymphatiques abdominaux et thoraciques sont neutres.
SYSTEME MUSCULAIRE ET SQUELETTE: L’ensemble est neutre.


Voilà... un travail plaisant au final.
La personne qui a fait ça est forcément formé en médecine, en tout cas il a accès à du matériel de pointe.

J’envoie le rapport au capitaine DALAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Ven 4 Mar 2016 - 0:20

Chef, ou chef.
A vos ordres chef.
Je ferais tout ce que vous voudrez, chef.
Je mis donc ma tête sur son épaule, non sans hésiter, m'approcher, pour m'éloigner pour y revenir. Finalement, celle-ci toucha l'os et je ne bougea plus.
Cependant, tout le reste de mon corps fuyait ce contact, ainsi j'avais l'air profondément crispé, un véritable balai dans le cul et pour ne laisser en contact qu'un minimum de moi avec lui, je me tenais dans une position fort désagréable. De quoi chopper de bonnes douleurs articulaires.
Et le pire c'est que là où reposait ma tête, ce n'était pas désagréable et c'était même la seule partie de mon corps qui semblait ne pas souffrir de cette posture. Comme convenu je fermai donc les yeux et je m'accordai un moment de repis.

Et c'était efficace. Tellement que je me détendais, je m'assoupissais presque et malgré moi je me reprochai. Au bout de quelques minutes, mon corps s'effondra contre lui, ce qui eut pour effet de me réveiller en sursaut et de me faire bondir sur mes pieds. Au garde à vous. Comme un bon soldat.

" Bien Capitaine, je vous remercie mais je vais rentrer maintenant, j'ai hâte de voir les résultats de l'autopsie demain. J'espère que nous y trouvons quelques indices. "


Je souris, aussi incroyable que cela puisse paraitre. Et je tournai les talons pour retrouver mon chez moi, propre, impeccable même, ordonné, sûr, sans surprise. Rassurant en sommes.
Mais curieusement je gardai le sourire, cette journée avait mal commencé mais avait été fort bonne, la meilleure depuis que j'avais obtenu mon grade.

Mon supérieur était parfait, un homme exemplaire et avec de l'autorité.
Et cette enquête, bien que vomitive, était la plus attrayante de ma jeune carrière.
Traquer de vrai criminiel, voilà qui me bottait.
Ma nuit ne fut pas pour autant de tout repos.

Je fis un drôle de rêve. J'étais dans une pièce fermée, sombre, presque vide. Juste un plafonnier blanc très puissant de sorte qu'il formait un cône de lumière nette et parfaitement blanc et que tout le reste de la pièce était noir, noir, noir. Swann était là dans la lumière, mais je ne le voyais pas. Il me donnait des ordres, divers et variés. Et j'éprouvais du plaisir, de plus en plus. Et au fond de moi une petite vois hurlait : "Oh ma Loi ! Oh ma Loi !"

Je me réveillais en nage et sale.

Une heure plus tard j'étais déjà à la caserne. Les résultats étaient déjà arrivés et je passai un long moment à tenter de les déchiffrer en attendant que le capitaine arrive. Non sans impatiance.

" Capitaine Daland ! Je suis venue tôt pour lire les rapports, mais je n'y comprends rien et surtout je ne vois rien d'intéressant pour l'enquête. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Mar 8 Mar 2016 - 13:41

Je lui ai arraché le rapport des mains.
Un peu comme je l'aurais fait de ses vêtements si elle avait été plus .... enfin moins... elle.
Comment ça rien d'intéressant! tssss
Ces jeunes recrus!

Je le parcours avec un espèce de relent de souvenir de mes déjeuners des  derniers jour, déjà digérés et transformés. Oui lecteur tu as compris, ce rapport sens la merde.  

" Et bien tu va le relire alors Hammond! parce que c'est assez clair non? Tu enlèves le superflu et il te reste un sacré bordel. Déjà ce foutu taré est instruit et formé, il a appris à disséquer. Donc la médecine. Et ça Hammond qu'est ce que ça veut dire ça? Qui dans notre foutu monde a ce genre d'instruction?"

J'ai même pas besoin qu'elle réponde c'est une question d'une évidence crasse.

" secundo, poupée, un type qui met en scène ce type d'horreur va recommencer, ou alors a déjà fait ça. Et si tu as la réponse à la question numéro uno et bien on nous l'a caché. Donc il va falloir fouiller et je pense pas qu'on nous laisse chercher bien loin! Et Merde!"

Je balance le rapport dans la pièce, les notes et les photos dégeu s’envolent partout retombant à nos pieds. Des photos détaillés pleines de détails, un détail là sous notre nez pourrait nous conduire au monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2617-createur-de-terreur#83155
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Mer 27 Avr 2016 - 10:38

Ellipse:
 


L'apocalypse a eu lieu.
Tout à explosé.
ça devient extrêmement ennuyeux de travailler à la morgue.
Trop de cadavres rend mon art banal et inutile.
mort par écrasement, mort par hémorragie, mort par excès de radiation, mort par...
Laissez moi un peu tranquille, faites brûler tout ces cadavres.

La morgue est pleine à craquer, ainsi que les frigos.
Je fais aussi vite que je peux et délivre des permis de crémation à tour de bras.
Au moins la crise du logement est terminée.

Tous les soirs je prends ma petite bulle perso et je file dans mon appartement terrasse derrière le mur.

Je rumine là dessus lorsque en ouvrant la housse suivante mon cœur fait un bond.
J'ai déjà vu un cadavre comme celui-ci.
Enfin disons que j'en reconnais immédiatement la signature.
Peut être qu'un ignare serait passé à côté.
Mais les sutures sur le bas ventre de la jeune femme ne fais aucun doute.
On m'a demandé de passé sous silence le rapport que j'ai fait trois semaines plus tôt.
Le Gros NOD a fait un scandale devant ma porte et même s'est pleins en haut lieux.
Mais les Automates se protègent entre eux.
Et ils n'ont pas envie de savoir que l'un d'entre nous est un tueur né. Ne le sommes nous pas tous un peu.
Celui là a juste passé une limite.
Mais ce ne serait pas le moment de faire trembler encore un peu plus les fondations de notre monde.

Mon scalpel travaille vite sur le ventre de la victime, un sourire se dessine sur mon visage. Enfin quelque chose d'intéressant.
La suite de l'oeuvre.
Je récupère les fœtus de chats dans un sac de preuve.

Je suis peut être un Automate, et j'ai bien sur fait des tas d'expériences, elles étaient pour la vie et non pas pour la mort.
Cet Automate ci gâche la science. C'est une insulte à notre intelligence si prolifique.

Je passe sur un canal sécurisé de mon invention et je contacte Dalland
" Le petit poucet a semé une seconde pierre sur notre chemin officier, Fenez me foir"

Je ne lui laisse pas le temps de répondre, je coupe aussitôt la communication.
J'attend le Gros NOD, je pense qu'il ne tardera pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Lun 30 Mai 2016 - 13:59

Laisser Kes entre les mains des s'cours avait été une décision difficile.
Mais salutaire.
Les sentiments c'est pour les faibles qu'on nous dit.
Et le conditionnement avait des restes chez moi, des restes appelés survis. J'avais aucune envie d'être recyclé.
J'étais pas connu pour ma maîtrise de moi, j'étais pas le seul dans ce cas. Quand ça servait les automates ça passait, mais quand ça ridiculisait les collègues, là beaucoup moins.
Ma petite incursion avant les événements dans leur soirée cocktail et ma crise auprès du gros ponte était mal passée. Heureusement entre temps ils avaient trop besoin de nous.

Je n'avais pas de suite été chez le Doc, après tout il me manquait encore quelque gramme pour supporter ce qu'il allait me dire. Nous n'étions plus à une heure ou deux, ou un jour ou deux? Je ne sais plus très bien.
Comme on nous avait demandé de surveiller les débordements lié aux puces grillées je traînais chez les orthodoxes.
Je picolais, réprimais, et faisais l'éducation sexuelle de la jeunesse féminine orthodoxe.
En digne salopard.
Le bien et le mal, a des frontières flous lorsqu'on est NOD, et qu'on aime l'alcool.
Je n'étais pas le seul, je ne suis pas le seul,je l'ai déjà dis? c'est pour que tu le retiennes.
Me regarde pas avec cet air dégoûté, pour une fois qu'on a des gonzesses gratuites!
Consentantes? Evidemment que oui! Et ce n'est pas le flingue sur la table de chevet (( quand il y en a une)) qui les influences. La plupart je les ai trouvé le cul déjà à l'air, attendant qu'on les soulage de cette putain de frustration.

Après que j'ai eu fait tous les cinés, essayé toutes les marques de bière, fumé cent trente-trois catégories de cigares et carambolé deux vendeuses , une serveuse de restaurant et la dame qui vend des beignets sur la place, devant le théâtre, je me trouve aussi déprimé qu'un bacille de Koch dans un flacon de streptomycine (( Citation : Du mouron à se faire de Frédéric Dard))

J'ai attendu que le mur s'élève, et cache la laideur aux Automates, ou des automates?
Quelques semaines tout au plus.
ça passe vite dans le brouillard. Du coup je vais traîner un peu presque involontairement à la morgue du district 10.
Faire un coucou à mon bon vieux Doc.
Autant vous dire qu'il m'a pas bien accueilli le nain!
Il m'a même fait éclater de rire à gesticuler comme un pantin et à gueuler avec son ptit accent mystérieux.
Me serais presque pissé dessus à me marrer comme un con, un instant d'inattention et cet andouille m'a injecté un produit paralysant.
VLAN! me suis retrouvé sans bouger et le drôle de con m'a enfermé dans un tiroir jusqu'à ce que j'ai retrouvé tout mes esprits.

J'ai tellement juré là dedans qu'ils ont du enregistré quelque ressuscité ce jour là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Free me from this world
Mes RPs : Nouvelle Lune
Petit Poucet de Novlangue
Alouette, gentille alouette
Petit précis de manipulation
Le prisme de nos attentes
À l'ombre de nos doutes
Fan Club RP : 18

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Mer 1 Juin 2016 - 18:42

Citation :
« Fenez récupérer fotre encombrant colis s’il-fous-plaît »

Je cligne de l’oeil. Oui de l’oeil seulement, parce que des deux, c’est déjà bien trop d’efforts. Sur ma paillasse pourrave, je grogne en regardant le petit écran de mon communicateur, qui passe par le réseau ultra protégé de nos grands pontes. Énergie restreinte, tout sur les communications en interne, parce que pour le peu qu’ils rétablissent petit à petit, c’est prioritaire. Je songe un instant. Qu’est-ce que ce taré de nain peut bien me vouloir ? Pourquoi à la morgue ? Pourquoi mon colis ? J’y comprends rien et ça me saoûle déjà. J’ai mal dormi : j’ai l’épaule en vrac, j’ai le sternum bleu outremer, tout ça à cause d’un gros connard, et d’une semie-folle. J’ai le don pour m’entourer ces derniers temps. Puis il y a la fille aux yeux bleus… Mes pensées dérivent vite et je les stoppe. Non je ne veux pas y songer, pas encore. Car je ne sais pas encore quoi foutre de mes pensées justement.

Je regarde une nouvelle fois mon communicateur, perplexe et je me décide à me redresser, les cheveux en vrac. Je sangle peu à peu mon attirail, en sourcillant lorsque mon corps douloureux doit se mouvoir, mais en jurant surtout contre l’Automate qui me donne des ordres. Je sais que je vais devoir y aller, mais ça me bouffe qu’il n’ait pas daigné être plus prolixe que ça. Un instant, je me dis que Drek s’est fait buter et que c’est lui que je dois aller récupérer à la morgue. Mais non, mon collègue n’est pas assez intelligent pour se faire trouer la peau… Je secoue la tête et finis par empocher mon arme de service, le district 10 n’est pas si loin que ça.

En chemin, je prends un synthé-kaf qui a autant de goût que du jus de chaussettes. Je crois que je suis à deux doigts de le balancer dans la gueule de l’Orthodoxe souriante qui me l’a servi, mais je m’abstiens, parce que l’autre être minuscule m’a demandé de venir maintenant, pas de déclencher des représailles dans mon sillage. Je la gratifie d’un regard sombre et son sourire s’envole. Elle doit batailler avec ses sentiments. À moins qu’elle n’en ait pas encore. Ou pas du tout. On ne sait pas trop ce qui se passe après tout dans l’ensemble de la population.

Je file et j’arrive avec ma tête des meilleurs jours : blafard et en faisant la gueule. Je montre mon insigne au gars qui s’occupe de l’accueil, alors que les néons grésillent autour de nous. Les générateurs mis en place ne sont pas aussi efficaces que l’énergie qui nous était fournie par la centrale et ça donne à ce hall un aspect encore plus glauque que dans mon souvenir. Autant j’aime bien descendre des gens, autant aller voir des cadavres autopsiés ça n’a jamais été trop mon truc. Je marmonne que Van Der Mes Burnes a demandé à me voir, même si je le dis de façon beaucoup plus formelle. Vous connaissez à présent mon instinct de survie qui me fait m’écraser vis à vis de la hiérarchie. Et l’autre ne comprend strictement rien. Il me dit que le doc est parti déjeuner à son endroit habituel, mais qu’il veut bien que j’aille voir tout le tin-touin qu’il y a chez les macchabées qui visiblement leur fichent une frousse étonnante.

_ Nous on rentre plus là dedans, ya… (Il évite mon regard avant de me le dire et baisse le ton) ya un mort qui bouge.

Je le regarde comme s’il me parlait étranger, et ça accentue mon côté renfrogné.

_ C’est quoi ces conneries ? Puis dégagez ‘spèce de connard, je vais aller voir, mais bon, la prochaine fois, essayez d’éviter de sniffer les désinfectants, ça vous réussit pas.

Je le pousse sans ménagement et je marche d’un pas martial vers la salle en question. En effet, ya un des frigos qui bringueballe et ya une voix qui en sort. Je la reconnais aussitôt, pas besoin de croire que les morts marchent et je secoue la tête. Un petit sourire me vient cependant et je me demande pourquoi ce putain de doc m’a contacté moi pour le récupérer lui :

_ Alors vieille branche ? On prend le frais ? Y’avait plus de fille vivante disponible alors tu t’es dit que t’allais te taper les mortes maintenant ?

Mon sourire s’accentue quand je balance ça en ouvrant un coup sec le tiroir et fait en effet rouler vers moi le visage furibond de Daland, que je suis en train de regarder d’en haut, à l’envers. C’est assez drôle… J’avoue que la balade valait le coup.

_________________
_ It was a mistake imprisoning my soul _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Mer 1 Juin 2016 - 19:51

Et voilà, il fallait que ce soit lui.
Le nain s'est probablement barré en pause et il fallait que ce soit ce trou du cul de Cypher qui me trouve.
Je grogne un truc vite fait et je me rétabli et me redresse aussi élégamment que me le permet mon bide.

" putain si c'est ta gueule qu'on voit en premier en entrant en enfer , j'vais commencer à regretter d'avoir vendu mon âme au diable depuis un bail!"

Une fois debout j' me dirige direct vers les notes du nain sans trop m'occuper du collègue. Ce ptit con j'ai jamais pu encadrer ses remarques et son humour, il est insupportable depuis son premier souffle. Le premier qui me dit que je suis pareil je lui fais un second anus avec mon flingue.

Je compulse rapidement les rapports d'autopsies et je trouve ce que je cherche. C'est là et je trouve le numéro du tiroir concerné, ça tombe bien c'est le 13, jour de chance. Mais pas pour tout le monde.

Je me dirige vers lui un sourire en coin et je fais signe à mon Ticon de me suivre.

" Approche toi grande gueule et tu vas voir ce que je suis venu voir, ça c'est mon affaire , et si tu sais être discret tu peux être sur le coup. On a un Gros à pincer"

J'attends qu'il s'approche et j'ouvre le tiroir d'un coup sec, notre macchabé se trouve là sous un drap que je retire aussitôt, un peu théatral mais j'adore!
Ouai j'me fais des ptits plaisirs comme ça, juste pour voir si l'collègue va gerber.

La jeune orthodoxe est là livide, juste un tronc. Le bide fendu et recousu.
A côté il y a un bocal avec un chaton dans le formol, enfin ce qui aurait du devenir un chaton vu que celui-ci est pas fini.

" ça " je lui montre le bocal " c'était dans le ventre de la dame là" je lui montre le tronc

Et je le laisse mariner parce que ces infos là faut qu'ça arrive au cerveau, en passant par l'estomac, obligé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Free me from this world
Mes RPs : Nouvelle Lune
Petit Poucet de Novlangue
Alouette, gentille alouette
Petit précis de manipulation
Le prisme de nos attentes
À l'ombre de nos doutes
Fan Club RP : 18

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Ven 3 Juin 2016 - 12:07

Je secoue la tête, faussement excédé, car sa réaction me fait plus marrer qu'autre chose. Daland et moi, on peut pas se sentir, c'est comme ça depuis toujours... Une fois bordel, ya un débile qui m'a demandé si on était de la même famille. Comme si on s'amusait à aller pêcher les N.O.D dans les mêmes cercles, n'importe quoi. Je ne me souviens pas trop de mes "parents" et franchement je m'en tape. Puis il est bien plus vieux que moi, ce débris, manquerait plus que je lui ressemble d'une quelconque manière. Il est chiant, il pue l'alcool et il a une humour vraiment pourri. Bien loin d'imaginer qu'il pense exactement la même chose, je fais une sorte de petit salut caricatural et dit sur le ton de l'ironie :

_ Bonjour à toi aussi, je suis vraiment ravi de voir ta gueule alors que j'avais autre chose à foutre de ma journée. Puis t'en fais pas, l'Enfer a plusieurs cercles et j'ai loué celui qui est le plus éloigné de toi, histoire de me passer de tes remarques dans mon éternité de souffrance.

Le vieux qui m'a pris sous son aile, au camp, il ressemblait beaucoup à Swan. Je le détestais autant que je l'admirais je crois bien. Puis il a fait les mauvais choix et je nie aujourd'hui tous liens avec lui, vu ce qu'il est devenu. Paraît qu'il a un jour rejoint l'insurrection et bordel, ça me donne envie de gerber. Je le croise, je l'envoie ad patres, qu'il m'ait quasiment tout appris ou pas. Je grogne quand l'écho de mon propre mentor me demande d'approcher :

_ Ya un truc qu'était pas clair quand j'ai dit que j'avais autre chose à foutre de ma journée, ou en plus d'être con t'es devenu sourd ?

Mais je m'approche quand même. On est comme deux chiens, on aboie beaucoup mais on se mord pas souvent. Je ne peux nier mon intérêt quand il parle de la fameuse affaire qui l'occupe depuis des plombes. Je me forge un masque désabusé, mais j'écoute... Ou plutôt je regarde, complètement surpris par la mise en scène pourrave de Daland. Bordel. Je sens mon synthé-kaf déjà dégueu me brûler l’œsophage et manquer de remonter. Quand je disais que j'ai jamais trop apprécié les cadavres en putréfaction. Je me couvre la bouche pour reprendre emprise sur mon dégoût, mais je ne lui donne pas le plaisir de dégobiller sur mes godasses.

_ Bordel... Qu'est-ce que...

Inspire Cy. Expire. Inspire. Voilà c'est ça. Je lui lance un regard mauvais parce que je vois bien qu'il est satisfait, ce con. Je finis par articuler :

_ Bah tu vois, je croyais qu'on était tous les deux de sacrés tordus, mais ce que tu m'racontes là, ça a la palme. Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? 

_________________
_ It was a mistake imprisoning my soul _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Ven 3 Juin 2016 - 12:42

" j'te la fais courte... "
Et voilà j'lui résume le truc, parce que je vais pas y passer des plombes.

"Avant les explosions le premier cadavre retrouvé nous a mené à la conclusion qu'un Automate bien instruit, et ayant des connaissances en médecine avait fait tout ce merdier.
Il devait s'ennuyer dans sa tour d'ivoire.
Bref bien sûr nous avons fait notre rapport journalier avec ma coéquipouet, et sommes allé le lendemain à l'entrainement comme tous les matins
."
Je résume là parce que Cypher connait bien la routine.
"Et là on s'fait convoquer tous les deux et on nous dit que c'est une expérience top secrète qui aurait mal tourné, et que l'enquête n'a pas lieu d'être, qu'on aille foutre notre nez ailleurs. Bien évidemment j'ai pas trop aimé l'injonction. Du coup j'ai un peu fouillé sur la base de donné des infractions mineures, les jeunes qui se sont fait virés de médecine, les jeunes coffrés pour cruauté sur les animaux, ce type de connerie.
Et j'ai trouvé.
en fait c'est plutôt ce que j'ai pas trouvé qui m'a mené trop près du but.
il y a un type dans les dossiers de l'université qui s'est fait viré en troisième année de médecine, mais aucune trace des raisons et son nom est effacé aussi. Juste une trace de son passage mais Vide total dans le dossier. On retrouve juste son inscription mais pour le reste NADA tu vois.
Du coup J'ai fouillé dans les arrestations, et là même vide. On retrouve des traces d'un passage régulier dans le fichier des brigades de nuit, ça ils ont pas pu l'effacer. Mais dans le dossier, rien.
Un type s'est fait choppé pour avoir défiguré des Valk, tué des chats errants etc...
Et le lendemain on m'a collé à la protection civile et ma co à la surveillance de la morgue.
fin de l'histoire, jusqu'à ça...
"

ça me passionne cette histoire, ça fait longtemps que j'ai pas eu un affaire aussi sympa.
Et là une piste à creuser.
Je me demande si il en sera.
Je veux retrouver ce gamin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Free me from this world
Mes RPs : Nouvelle Lune
Petit Poucet de Novlangue
Alouette, gentille alouette
Petit précis de manipulation
Le prisme de nos attentes
À l'ombre de nos doutes
Fan Club RP : 18

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Sam 4 Juin 2016 - 21:34

Ne regarde pas les tripes putréfiées à l'air. Ne regarde pas l'embryon de chat tout pourri. Ne regarde pas la sale gueule de Daland. Ah si regarde-la... Voilà... Il donne quand même moins envie de gerber que le reste ! Quoique. Le pire, c'est le tout environné de l'odeur de formol. Le pire c'est ça. Pas que je sois une vraie lavette dès lors qu'il y a des cadavres bien lacérés devant moi, non non. Je me concentre sur ce qu'il me raconte, histoire de ne pas à avoir à le faire répéter, ce qui ne serait pas sympa, bien que j'aimerais le voir gueuler un peu. Je l'imagine déjà si je répondais "J'ai absolument rien panné... Tu peux me la refaire ?" Mais il ne me croirait pas, car dans les briefings, en général, je suis attentif. Je conclus son petit laïus par :

_ Ah c'est donc à la protection civile que t'avais disparu ? Je croyais que t'avais enfin pris ta retraite tu vois...

En vrai, je m'étais vraiment demandé où ce vieux con était passé ces derniers temps. Je le croyais coincé entre une bouteille de whisky et les seins d'une gonzesse. Bon, il devait bien y être aussi, mais pas seulement. Enfin j'crois vu ce qu'il me raconte. J'avoue que l'histoire est passionnante. Autant je respecte la parole hiérarchique de nos endimanchés, autant je ne peux pas les saquer. Et si y'en a un qui sort du droit chemin pour s'improviser docteur la bidouille sur des utérus et des animaux morts, putain, je veux en être, rien que pour voir son sourire ultra-bright se faner quand on lui pètera les dents et qu'on lui passera les menottes. Mon vis-à-vis doit avoir noté mon intérêt grandissant, parce que j'ai arrêté de tripoter le clapet de mon briquet :

_ Du sérieux à ce que je vois. Dire que je croyais que t'avais tourné la carte et oublié le métier entre les cuisses d'une grognasse. Ok, je te suis, ton dossier a l'air solide, et vu qu'on récupère peu à peu nos moyens d'action... Je peux t'aider pour voir ce qu'il y a dans le rapport de la section criminelle pour celle-là (je désigne le cadavre), vu que j'imagine que tu n'y as plus accès. Tu as les noms des agents de garde quand on l'a arrêté à l'époque, ton taré ? Tu me remercieras plus tard en me roulant une pelle.

Il ne m'a pas officiellement demandé mon aide mais disons que je la lui donne sans sourciller sur ce coup-là.

_________________
_ It was a mistake imprisoning my soul _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Lun 6 Juin 2016 - 14:39

J'm'attendais pas à ce qu'il s'incruste vraiment.
Au pire je pensais qu'il allait vomir mais faut avouer que son orgueil lui donne des tripes.
Et d'ailleurs je vais éviter de prononcer le mot tripes ou même d'y penser sinon c'est moi qui gerbe.

Les noms des agents?
" Et bien mes notes sont dans ma base de données, et mon matériel est dans mon ancien bureau. Et je n'ai plus mes codes d'accès. On me les a retirés avant de me mettre en première ligne pendant les émeutes. Histoire que je crève. C'est le fantasme de pas mal de monde en ce moment. "

Le doc n'est toujours pas revenu. Je referme le tiroir et lui griffonne un petit mot, il peut disposer du corps et le passer par les flammes. Je suis sur le coup avec mon nouveau coéquipier. Officieusement ça va sans dire.

" Au fait qu'est ce que tu fou là? Pourquoi le nain t'as appelé bordel, il sait pourtant qu'on ne bosse pas ensemble. Mais bon, je vais faire avec ta sale gueule et avec tes compétences et codes d'accès ma couille. Tu tombes peut être pas si mal"

Je lui fait une petite grimace de ma sauce en tirant un cigare de ma poche. Un nuage de fumé plus tard je me sens d'attaque. Et histoire de me mettre en jambe, un petit coup de ma flasque de pur Malt.
Voilà j'me sens fin prêt à traquer Jack l'éventreur version Cyber .

J'fais signe à Cypher de me suivre. Quitter cette zone pour revenir au QG des NOD. Retrouver mon bureau, si il est toujours debout. Accéder à la base. Totalement dans l'illégalité.

" C'est le pieds mon pote! Je t'emmène?"
Je lui désigne mon véhicule ancienne version que j'ai retapé de mes mains. Un vieux modèle ZV6, qui peut se conduire sois même. Les IA ça me rend nerveux.
Je me reprends une rasade de Whisky. Je conduis toujours mieux avec quelques grammes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Free me from this world
Mes RPs : Nouvelle Lune
Petit Poucet de Novlangue
Alouette, gentille alouette
Petit précis de manipulation
Le prisme de nos attentes
À l'ombre de nos doutes
Fan Club RP : 18

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Mer 8 Juin 2016 - 19:38

Je sais je suis absolument plein de surprises. C'est un peu mon talent caché ça, être le rayon de soleil des enquêtes qui piétinent. L'atout des agents en déroute. En déroute et alcooliques. Je devrais être mon propre atout à ce train là mais... le dicton qui dit qu'on est jamais si bien servi que par soi-même n'est pas toujours vraiment concluant. Je vois que ça carbure dans la tête de Daland et je m'attends presque à ce qu'il m'envoie paître, en bonne et due forme, parce qu'après tout, je m'invite à sa petite sauterie intitulée "Coinçons le docteur Frankenstein en col blanc" mais il finit par me répondre. Ça me sort de mes idées noires, de mes envies de meurtre. J'étais tellement en rognes hier, que je suis allé signaler les deux orthodoxes qui ont osé me défier alors que je leur faisais juste la causette. Ouais... Plus personne n'apprécie les petites conversations à la nuit tombée.

Je masse mon épaule douloureuse, sentant les points jouer sur ma peau, et arrête de tripatouiller tout ça pour éviter de rouvrir le travail minutieux de celle qui me hante dès que je n'y prends pas garde. Je me concentre sur la voix de Swann :

_ Pas le mien. L'humiliation vient avant ta mort dans mon classement. Mais vu que je suis dans un bon jour, je vais aller enfoncer quelques portes, ou la jouer fine et utiliser mes propres accès car moi au moins, j'évite de l'ouvrir jusqu'à ce qu'on me foute au rencard.

Je secoue la tête comme si je me moquais. C'est ce que je fais, mais c'est aussi une façon de me détendre après avoir cru que mon estomac allait faire coucou à toute l'assemblée et finir par terre. Je hausse les épaules (une putain de mauvaise idée, ça m'arrache un fort froncement de sourcils parce que je ressens cette douleur lancinante qui devrait pourtant devenir habituelle mais rien n'y fait, je suis toujours surpris de la voir réapparaître).

_ R'garde (Je lui tends mon communicateur où les mots du doc s'affichent en petit, d'ailleurs : ) à moins que tu veuilles que je mette en police troisième âge, histoire que tu puisses lire, mais ils m'ont pas installé cette option là... Bref, il a dû se dire que j'avais besoin de prendre l'air, et que c'était décidément trop drôle de nous faire collaborer, vu à quel point on s'adore. Et arrête avec ma sale gueule, elle te fascine en vrai. J'suis ton cadeau du ciel en fait, ta putain de bénédiction.

Un léger sourire en coin, qui répond à propos à sa grimace, comme si en effet nous avions le don d'être fichu pareil, même dans les expressions. Vous parlez d'une bonne nouvelle. Je le regarde picoler, ne fait même pas de commentaire vu que je suis pas un exemple en terme de consommation de substances en tout genre. Je ne réponds même pas et je m'avance vers le véhicule, en ouvrant la portière côté passager.

_ La grande classe Daland... Emmène-moi au bout du monde dans ton carrosse. Ou aux abords de la centrale et j'irai les chercher tes infos.

Je zyeute mon conducteur du jour quand il prend place. Je ne sais pas si j'ai définitivement des pulsions de mort, mais je n'ai pas la frousse qu'on termine dans le décor. D'habitude, je me la pète dans des véhicules beaucoup plus high-tech et sécurisés mais depuis qu'on est tous plus ou moins revenus à l'âge de pierre, et que le sergent qui m'a proposé une sorte de vélo pour aller patrouiller a terminé avec sa tête dans son clavier (des problèmes étranges de gravité à la centrale, voilà tout...), j'ai décidé dernièrement de me trimbaler à pieds ou de prendre les transports en commun.
Le bus Daland & Co. finit dans les rues qui nous sont éminemment familières : la zone devient de plus en plus protégée et les miradors se dressent tout autour de la zone sécurisée qui cercle la centrale du N.O.D. Si jamais on s'aventure par ici avec une sorte d'humeur vagabonde, il suffit de porter son regard sur les murs blafards et massifs pour sentir l'oppression vous arracher des soupirs de frayeur. J'adore ces lieux.

_________________
_ It was a mistake imprisoning my soul _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N.O.D
La mort vous va si bien...

avatar
Masculin
Age : 39
Présentation du Personnage : Un physique d’Apollon, enfin un jour sans doute .
Une Haleine à dégivrer le pare-brise d'un hypothétique hiver.

Swann est un séducteur, sauf qu'il n'y a que lui qui soit au courant.
Il a souvent soif... l'air est sec par ici. Et l'eau est polluée...
Fan Club RP : 16

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   Lun 13 Juin 2016 - 13:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: P'tit Poucet de Novlangue   

Revenir en haut Aller en bas
 
P'tit Poucet de Novlangue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: Novlangue -§ Zones sous contrôle
[ Forum RP - Cité de Novlangue ]
 :: Quartier Orthodoxe :: Centre commercial
-
Sauter vers: