AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Divagations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

Féminin
Age : 29
Présentation du Personnage : Divagations
Mes RPs : Secours populaire
Pour une poignée de boulons
Et quelques boulons de plus

Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Divagations   Lun 4 Jan 2016 - 23:29

    Demetra marchait sur le béton humide et odorant des égoûts, fumant sa clope du bout de ses lèvres rougies par un fard. Au moins le tabac avait le mérite de cacher un peu l'odeur autour.

    Elle laissait vaquer ses pensées ... et tout ce qu'elle arrivait à penser était que tout aller péter. Oui, décidément, l'air lui a murmuré, ça nous tomberait sur le coin de la tronche quand on s'y attendra le moins.
Ses cheveux noirs comme la suie représentaient bien la vision qu'elle avait du monde actuel, l'espoir qu'elle portait en lui.
Détruire les dons de la nature pour en faire quelque chose de vendable, de rentable. Acheter. Investir. Profiter. Dépenser. Jeter. Détruire. Recommencer.
Tout ça la débecquetait ...
    Elle ne détestait pas le genre humain et ce qu'il avait créé, non, même s'ils auraient pu empêcher tout ça. Ils se sont tous retrouvés piégés comme des fourmis sous la loupe de grands gamins qui aiment les jeux cruels. Elle ne pouvait pas détester les autres, non, car elle s'était plus ou moins faite à tout ça aussi, même si ça la fâchait de se l'avouer.


"Oi săraci suntem!"
(Pauvres moutons que nous sommes !)

    Elle riait jaune en pensant que vivre, à présent, relevait plus de la malédiction que la bénédiction.

    Dr. Sălbatic espérait approcher l'excellence dans le domaine de l'implant médical. Et elle n'en était pas loin. Elle était connue pour ses créations d'implants très efficaces pour soigner les mutilés, tout aussi bien organiques que robotiques. Jusqu'au jour où elle se rendit compte que les mutilés qu'on lui apportait pour ses tests n'étaient pas spécialement mutilés par accident. Et que ses sujets n'étaient pas particulièrement volontaires non plus. Bon, elle s'en doutait depuis le début, qu'il y aurait des ristournes qui feraient pâlir l'éthique jusqu'à ce qu'on voie à travers.
    Et puis, avec l'implant, ça ne lui faisait pas grand chose non plus. Jusqu'au jour où elle s'était retrouvée en plein milieu d'un assaut mené par des Insurgés et qu'on lui grille son implant ... Alors là, tout avait explosé, émotionnellement parlant. La rage, la tristesse, le désir de changer les choses, à son échelle. Depuis, elle les avait rejoints, aidant autant qu'elle le pouvait, avec le matériel qu'on lui donnait. Un bobo à soigner, elle était là. Un implant à bricoler, pas de problème. Juste, ne chialez pas pendant qu'elle vous recoud un bras, parce qu'elle ne supportait pas ça.

    Criez au syndrome de Stockholm tant que vous voudrez, bande d'implantés, mais au moins, elle pouvait ressentir, à présent. Elle s'était faite passer pour morte et avait changé de coupe de cheveux et de look, pour qu'on ne la reconnaisse difficilement.
Bien que la Novlangue soit imposée [ndlr : à moins que je dise des conneries, mes souvenirs sont plus très bons ... !], elle continuait tout de même de temps en temps à parler en Roumain, que ses parents lui avaient enseignée malgré les interdictions. Il en allait de même pour leurs croyances. Demetra avait beau vivre dans un monde où il n'y avait plus rien de naturel, elle était une païenne endurcie et croyait dur comme fer que tout ça nous péterait à la gueule au moment venu, elle pouvait vous le jurer sur les trois têtes de Péroun.

    La jeune femme jeta son mégot dans l'eau croupie, déjà pas mal remplie d'immondices (une de plus ou de moins ...), et s'engouffra dans un tunnel adjacent. Sa silhouette filiforme fut happée par les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Divagations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage-
Sauter vers: