AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Sauver ce qui peut encore l'être.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Sauver ce qui peut encore l'être.   Dim 10 Jan 2016 - 11:24

Venant de là

Nyriss cherchait ce qu'elle appelait l'étoile et qu'on aurait pu dénommer plus justement par le terme : toile. C'était l'arborescence des câbles qui liaient le détonateur et les bombes. Celles qu'elle avait initialement ordonnées. Elle voulait y aller pour voir d'une part s'il y avait eu des modifications au plan de départ, ce dont elle était à peu près sûre, et ensuite pour essayer de stopper la propagation. Mettre fin au spectacle, car clairement les orgiennes avaient construit ça à la façon d'un feu d'artifice. Il y avait un circuit précis, un déroulé, un timing. Nyriss pour la première fois éprouvait une certaine haine envers ses consœurs. Elle comprenait cette envie de détruire la ville et le gouvernement, de se venger mais elles auraient au moins pu lui en parler, discuter, organiser un plan un peu plus raisonnable que la mort de centaine de milliers d'innocents.

Elle se sentait réellement mal.

L'orgienne avait choisi méticuleusement l'emplacement de cette arborescence, elle était loin sous terre, dans un boyau parfaitement isolé et clos, et très ancien. Pour y aller, il fallait déjà passer sous-terre, descendre dans le Mirail puis suivre tout un réseau qui s'enfonçait encore plus profondément dans le sol. Un tr-s vieux réseau sur lequel la ville avait dû se reconstruire.

Elle avait couru, sauté, s'était forcée à ne pas regarder autour d'elle l'angoisse et la désolation. C'était plus facile avec ce nuage dense qui l'empêchait de voir à quelques mètres. Ce foutu nuage n'étant pas un gros problème pour elle, elle ne respirait pas réellement, mais ça n'était certainement pas une cure de jouvence. Ces saloperies finiraient bien par abîmer sa précieuse mécanique. Et ça lui piquait quand même les yeux, ce qui la gênait de plus en plus dans son avancée en terrain difficile.

Enfin elle arriva devant la bouche d’égout qui l'intéressait. Mais lorsqu'elle en dégagea l'entrée elle fut surprise de constater le niveau de l'eau. Le boyau était totalement inondée, elle pouvait même toucher la surface de l'eau en se penchant un peu. Comment faire ? Était-elle capable de nager ? Elle n'avait pas la moindre idée de sa résistance à l'eau dans de telles conditions. La pluie oui, elle pouvait aussi se doucher, mais elle n'avait jamais pousser les tests plus loin, tout le monde sait que eau et électronique ne font pas bon ménage. Et si on couple ça aux particules corrosives qui s'incrustaient forcément dans sa peau en ce moment même... C'était un pari très risqué... Une mort quasi assurée.

Alors qu'elle analysait la situation, calculant ses capacités et son imperméabilité dans son ordinateur de bord, le corps d'un enfant apparu soudainement face à l'embouchure. Il flottait dans l'eau, ses cheveux serpentant autour de lui en volutes blondes. Il était gorgé d'eau, pâle. Mort. Combien de corps flottaient là-dedans ? Nyriss referma la bouche, plus que peinée. Elle savait pourtant qu'elle était responsable de tous ces morts... Mais les voir, en prendre réellement conscience... Elle se sentait mourir de l'intérieur, un genre de nausée où on voudrait se vomir soi-même...

Mais elle pouvait encore en sauver, elle le pouvait... Il fallait se concentrer là-dessus, sinon comment avancer ? Elle lança quelques simulations dans son esprit, calculant à partir de la hauteur d'eau en ce point tous les endroits inondés actuellement jusqu'à trouver une nouvelle entrée et un nouveau chemin. C'était possible, c'était forcément possible étant donné le labyrinthe dantesque qui existait sous cette maudite cité. Et son étoile, elle, ne craignait pas les inondations, malheureusement sans doute car un bon coup d'eau aurait arrêté net tout ce carnage...

En route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Sauver ce qui peut encore l'être.   Lun 11 Jan 2016 - 23:02

Plus aucune rue ne semblait intact et non recouverte de gravats en tout genre, transformant le sol en véritable course d'obstacles.

Mais surtout il ne fallait pas regarder autour, pas écouter, pas chercher à comprendre. Elle pouvait encore sauver des centaines de personnes, elle en était sûre. Elle avait juste la foi, l'espoir insensé de quelque chose que personne ne remarquerait.

Après de longues minutes à avancer au radar mais tout de même à bonne vitesse, Nyriss trouva enfin l'entrée qu'elle convoitait. En fait elle avait complètement changé de quartier, était remontée jusqu'aux minguettes pour trouver cette bouche non inondée. Tout ça pour refaire tout le voyage en sens inverse mais sous terre, et de plus en plus loin sous-terre. Ce qui était presque devenu son habitat. Il fallait admettre que les fondations de cette ville étaient sacrément solides, et sacrément vieilles par endroit. Les ondes n'arrivaient pas à se répandre en profondeur surtout, elles étaient d'avantage longitudinales. On pouvait tout de même apprécier le travail sur les premiers réseaux qui tenaient bons en grande majorité.

Enfin, après avoir parcouru le dédale sombre et souvent crasseux, parfois peuplé de rats ou encore plus rarement, d'êtres humains étranges rendus fous par l'obscurité, l'orgienne arriva à ce qu'elle recherchait tant. L'étoile était à sa place, d'apparence intacte. C'était un joli réseau de câbles fibrés très fins d'où émanait une légère lueur bleuté et qui formaient une étoile aux très nombreuses branches. Il était si triste de penser qu'une aussi jolie chose avait causer d'aussi grands malheurs. C'était valable autant pour l'étoile que pour l'androïde.

Nyriss l'étudia un long moment, l'observa sous toutes les coutures. Il ne semblait rien y avoir de changé. Elle compta les branches. Cent cinq. Elle en avait mis cent quatre. Cent quatre... Lequel était le cent cinquième ? Si elle retrouva aisément celui qui retournait vers le détonateur parce qu'il était légèrement plus gros, ça lui en faisait toujours cent trois à éliminer. Comment allait-elle faire ?

L'orgienne s'assit sous son étoile et se mit à réfléchir à la question aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Sauver ce qui peut encore l'être.   Mar 12 Jan 2016 - 22:46

Chaque seconde assise là à regarder représentait des centaines de vie de perdues. Encore et encore. Elle perdait trop de temps face à un puzzle sans solution.

Chaque boum remuait le couteau dans la plaie. C'était une bombe de plus qu'elle n'avait pas pu désamorcer à tant.

C'était pourtant simple. Un de ces fils n'avait pas été posé par elle, il avait été rajouté à posteriori. C'est donc qu'il conduisait sur une autre inflorescence. Et la solution était simplement là, ouvrir le circuit pour empêcher le courant de continuer son chemin. Mais si... Mais si le chemin en question parcourait la totalité des sous-sols de la ville ? Et si elles étaient partis d'un fil pour faire leur circuit entier ? Il ne serait même pas possible de l'arrêter.

Sauf que ça ne ressemblait pas aux orgiennes. Les orgiennes n'aimaient pas faire dans l'artisanal et le bâclé, elles aimaient la technologie, elles aimaient être à la pointe, c'était leur art à elle, leur façon de s'exprimer. Il leur fallait le meilleur matériel, la meilleure construction et enfin un peu d'inventivité. Du progrès. Elle ne pouvait vivre sans progrès. Nyriss regarda son étoile une dernière fois, dans le doute elle en coupa toutes les franches rapidement, en quelques secondes à peine. Évidemment, cela n'arrêta rien.

Elles avaient fait la même chose, mais en beaucoup plus gros et beaucoup plus beau. Presque grandiose. Comme pour me montrer que je suis obsolète et qu'elles sont l'avenir. Ce n'est pas le fil que je dois chercher, simplement un espace assez grand...

Dans ces boyaux de taille limitée, il était aisé de deviner où cela se trouvait. Il y avait un gros carrefour quelques mètres plus loin formant une pièce assez grande pour abriter la quelconque folie d'êtres démagos. Et elle ne s'était pas trompée. Une immense sphère suspendue illuminait cet endroit d'ordinaire si sombre et fade. Il fallait avouer que c'était magnifique. Une toile de câble électrique luminescent en 3D.


C'était un peu plus compliquée que ça à dire vrai, ce n'était pas qu'un vaste circuit électrique reliant des bombes à une commande et un générateur. Il y avait des tas de composants là-dedans pour assurer la viabilité du courant. Et puis les câble en eux-mêmes étaient d'une complexité remarquable. Ils étaient plus gros que ceux de Nyriss, plus brillant aussi et de temps à un autre, un point s'illuminait plus fortement.

Si seulement les orgiennes avaient utilisé leur temps et leur énergie pour d'autres choses bien plus belles que la destruction. Lorsqu'elles créaient, c'était magnifique. Et dire qu'il fallait détruire ça... Nyriss, comme ses soeurs, savait apprécier un bel ouvrage et la haute-technologie. Néanmoins, elle n'avait vraiment pas le temps de réfléchir à comment arrêter ça tout en préservant l'édifice. Il fallait juste tout détruire.

Elle s'avança pour tirer et casser le premier câble, juste pour tester et aviser de la suite. Lorsque quelque chose... Quelqu'un lui tomba dessus, la fit tomber sur le ventre et tenta de lui clouer les mains au sol.

- Ne détruit pas notre œuvre Hellébore NEJ1452 WA-7.
- Prototype...

Rien qu'à sa voix, sa façon de parler. Nyriss n'avait aucune envie de discuter, elle ne connaissait que trop bien cette sœur. Elle avait pourtant longuement essayé de la remettre sur le droit chemin, et elle avait sincèrement cru y être arrivé. Mais Prototype détestait le genre humain et était fermement décidée à l'exterminer, ça elle le voyait désormais alors qu'elle n'avait jamais voulu y croire. Encore une fois, elle avait été naïve.

Dans le rang des extrémistes, Prototype devait donc certainement être la pire. Vraiment, elle ne lui demanderait même pas le pourquoi du comment, pour une fois dans sa vie elle estima que toute discussion était inutile, que la diplomatie avait largement atteint ses limites. Il était trop tard pour qu'elle entende raison. Il fallait l'exterminer.

Nyriss profita du léger moment de flottement pour se retourner et la repousser quelques mètres plus longs. Pour le coup, elles étaient à force égale et il n'y avait bien que leur intelligence pour les départager. Elles auraient donc mieux fait de régler ça aux échecs. Nyriss se prit un méchant poing dans la mâchoire et un autre dans le ventre avant de lui rentrer dedans, pliée en deux, et de la pousser jusqu'au mur de derrière.

Prototype lui prit le bras et l'enfonça dans le mur à son tour, mais tête la première en lui faisant décrire un arc de cercle. Nyriss sauva son visage en appuyant ses pieds à temps sur le mur et elle profita de cet appui pour reprendre le dessus et lui retourner un magistrale coup de pied retourné. Après quoi elle sauta pour coincer sa tête entre ses cuisses et la foutre au sol.

Seulement Nyriss avait un gros point faible, elle n'osait pas faire mal, elle n'osait pas y aller à fond. C'était à peine si elle serait capable de la descendre pour de bon. Elle avait trop de compassion en elle. Et ça Prototype le savait très bien, une fois au sol elle profita donc de la faiblesse de sa sœur qui se relâcha un peu pour la retourner et la maintenir au sol en renversant ses jambes dans son dos autant que possible. Elle enfonça un genou dans sa moelle et lui prit un bras, et là d'un coup sec, elle le tira à l'opposée et lui arracha. Nyriss poussa un cri de douleurs.

- Quelle idée de vouloir ressentir tout comme les humains Hellébore. Cela te rend si faible.

Mais la douleurs avait un certain pouvoir que Prototype ignorait, et pour le coup, Nyriss qui n'était déjà pas spécialement contente s'en retrouva fortement en colère. La colère. Ça c'était nouveau tiens. Et là elle était vraiment furieuse. Merde quoi, son bras ! Il devait y avoir un relent de Nej quelque part au fond parce qu'elle avait fortement envie de lui vomir des insultes, soudainement. En tout cas, elle déplia ses jambes d'un coup pour lui en coller une bonne et se libérer. Elle se releva très vite et lui en colla plusieurs dans le visage avant de l’attraper par la nuque et de la propulser au sol comme elle avait fait avec Nej, face contre terre. La pauvre petite Prototype avait le visage ravagé. Elle lui arracha un bras, le même qu'elle.

Oh non, il n'y avait plus de place pour la compassion, pour l'hésitation. Elle ne laissait aucune ouverture pour qu'elle se relève et qu'elle arrête de subir. Bien sûr de temps en temps, elle s'en prenait une aussi parce que ça restait un combat équitable. Mais Prototype avait un gros point faible elle aussi, elle n'avait aucune raison de vivre, aucune vraie raison de se battre. On ne pouvait même pas la qualifier d'être vivant. Un simple esprit vengeur franchement coincé.

Nyriss la balança contre un mur. Revint à la charge et se fit plaquer au sol, maladroitement. Elle se défendit et elles roulèrent ainsi dans la crasse et la couche d'eau immonde, jusqu'à ce qu'enfin Nyriss reprenne le dessus en la foutant sur le ventre et lui arrache un à un ses jolies vertèbres rougeoyantes. Ce qu'elle supposait être sa source d'énergie. Et elle avait raison, l'orgienne s'éteignit. Mais par mesure de sécurité, Nyriss ouvrit une encoche dans la nuque, sortit le cerveau du crâne et l'écrasa contre le sol.

- Ne m'appelle pas Hellébore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Sauver ce qui peut encore l'être.   Mer 13 Jan 2016 - 19:56

De son bras valide, l'orgienne attrapa une barre en métal et elle entama la destruction massive et violente de la sphère. Elle n'appliquait pas de méthode, elle veillait juste à ce qu'aucun câble ouvert ne lui tombe dessus. Et elle détruisait, purement et simplement. Sans chercher à savoir si cela fonctionnait ou pas. Elle se mit à abattre son arme en criant, à rentrer dans le lard de son ennemi sans défense. A laisser sortir sa rage et sa peine. Sa douleurs.

Pourtant plus elle tapait, plus elle souffrait. Et elle ne se rendit même pas compte que les boums avaient pris fin. Coïncidence ou non. Elle tapa et tapa encore jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien qu'un tapis encore légèrement luminescent, tel une réunion de vers luisant. Et seulement lorsque son énergie tira le signal d'alarme, elle s'arrêta. La sphère était en milles morceaux depuis un petit moment.

Elle prit son bras, elle prit prototype - pour les pièces détachées - et elle se tira de là.

- Aslinn, j'arrive. J'ai promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

avatar
Féminin
Age : 117
Présentation du Personnage : Une commande spéciale de Mr Daïre.
Mes RPs : Première nuit.
SUBLIMATION
Nuit pluvieuse.
Rencontre avec un ressac.
Même nuit, au Murphy's, rencontre avec des insurgés...
Journée.
Déguisement.
Deuxième nuit.
L'anarchie s'organise.
Attaque de la prison.
Rencontre avec Melian aux docks.
Troisième nuit.
Réparation de la jambe et papotage.
Retour au Murphy's.
Visite du QG, sentiments et sensualité brute.
Quatrième nuit.
Croiser une soeur...
Et l'embarquer dans un plan foireux, retour à la prison. (annulé)
Chinatown (anim Premier signe)
Plus tard, dans Chinatown, l'épidémie fait rage.
Dans l'hôpital.
Bien après.
Retrouvailles avec Guinea.
Burger Bitch (annulé)
Nuits lambda.
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui. (annulé)
Des petits trous dans le cerveau.
Un gros trou dans le cerveau (en cours)
Une autre nuit sur les toits.
Que va-t-on faire de toi Nej ?
Encore plus tard.
Little boxes (annulée )
Et une autre nuit.
Essaye de tuer Charmant (en cours)
Des mois plus tard
Pacte avec le diable (projet 1/2)
Adieu Nej (projet 2/2)
Courtes retrouvailles nécessaires
Mélancolie nocturne d'un robot trop humain.
Fan Club RP : 30

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Sauver ce qui peut encore l'être.   Ven 15 Jan 2016 - 0:07

Trainant sa lada derrière elle, Nyriss remonta à la surface par où elle était venue. Retrouvant vite la douceur du nuage de poussières qui s'élevait à cause de tout ce mouvement du sol et du béton, des murs et des sous-sols.

Elle se trouva vite à marcher au milieu des carcasses des bâtiments, avec une seule idée en tête : trouver Aslinn, et une pensée parasite : des boules quies ne feraient pas de mal. Cette sirène qui sonnait la fin du monde commençait sérieusement à la rendre folle. Elle avait bien envie de tourner sur off son système auditif, la tentation était forte mais la raison encore plus. Ça pouvait être utile, car même si on n'entendait plus de bombes, un glissement de terrain ou mur qui tombe pouvait toujours arriver.

Dans ce brouillard irritant et particulièrement dense et sombre, on ne distinguait pas grand chose, si bien qu'on pouvait croire, vu le désastre dans lequel se trouvait les minguettes, que toute la ville était complètement et totalement en ruine. Mais parfois un coup de vent ouvrait un peu la vue et Nyriss n'avait pas manqué de constaté avec soulagement que des immeubles tenaient encore debout. C'était vrai dans les quartiers pauvres ou populaires, mais ça l'était encore plus dans les hautes sphères de la ville. Et ça, c'était nettement moins réjouissant.

Décidément, l'injustice n'avait pas de limites. Même dans l'apocalypse, ils restaient les grands privilégiés.

retournant là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sauver ce qui peut encore l'être.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauver ce qui peut encore l'être.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: Novlangue -§ Zones libres
[ Forum RP - Cité de Novlangue ]
 :: Sous les pavés : le Mirail 31 sous les eaux
-
Sauter vers: