AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Mygale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

N.O.D
La mort vous va si bien...

Féminin
Age : 46
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Mygale   Jeu 28 Jan 2016 - 17:56

NOD-258485 s’est pointé juste à l’heure, comme à son habitude d’ailleurs. C’est fou ce que nos agents peuvent devenir routiniers au bout d’un certain temps. S’ils  sortent vivant de la formation, dès qu’ils sont sur le terrain, ils pètent le feu. Dans les premières années de service, ils en abattent du boulot, des Orthos, des Insurgés, bref, tout ce qui dépasse, couic ! Et puis, ils se lassent, ils ramollissent et puis, ils basculent. C’est toujours le même schéma, un jour ils tombent sur « l’affaire de leur vie », celle qui va « booster leur carrière », et puis ils réfléchissent même s’ils n’ont pas été formés à ça. Ils se disent que ce n’est pas la gloire qui nourrit ou qui leur assurera une retraite, alors ils en croquent. Oh, au début, c’est très discret, un peu de fric par ci, une pute par-là, ils apprennent à fermer les yeux, et puis ils rendent de menus services, qui deviennent de plus en plus importants, etc.
C’est toléré bien sûr. Si le NOD était incorruptible, ça se saurait. D’ailleurs, le roi des pourris trône en haut de la Tour, c’est pour dire. En fait, je me dis que si nous étions incorruptibles, les Tomates ou le Gouv nous trouveraient des remplaçants fissa car nous serions vraiment dangereux. Là, ils sont tranquilles, c’est comme une petite armée privée qui se fade les sales boulots. Je vous entends vous dire que puisque c’est comme ça, j’en croque aussi hein ? Ben non, désolée. Je suis toujours clean, pour l’instant, il faut dire que les occasions d’être corrompue sont assez rares dans mon job.
Je me suis secouée quand mon scanner ADN m’a confirmé que le grand type tout fier qui marchait en contrebas était bien NOD-258485, j’ai suivi la procédure à la lettre et j’ai balancé un micro-drone pour scanner son code barre. La directive est claire, pour la mise à la retraite, il faut trois preuves d’identité, la reconnaissance visuelle par l’opérateur (moi), la validation ADN et le scan du code-barre, si l’un de ces éléments est faux (ce qui n’arrive jamais, bien sûr), la procédure est suspendue. Sur mon implant rétinien, j’avais la retransmission de ce que voyait le drone. C’est épatant ces trucs,  pas plus gros qu’une mouche, même niveau sonore et capable de filmer et de transmettre en live et même, pour ce modèle, de scanner un code-barre à distance. Mon bourdon s’est approché,  NOD-258485 a tenté de le chasser d’un revers de main, mais j’avais déjà le résultat. J’ai rappelé mon bébé et j’ai basculé sur le canal de comm du central. J’ai eu un type, plutôt mignon d’ailleurs, que je n’avais jamais vu. Lui ne voyait de moi qu’un identifiant chiffré. Il a donc suivi le protocole.
- Code opérateur ?
- Mygale, lui ai-je répondu.
J’aurais pu lui dire que je m’appelais Cunégonde, de toute façon, l’implant lui balançait mes  empreintes vocales et rétiniennes ainsi que ma signature mentale. Mais bon, la procédure, c’est la procédure. La suite n’a pas tardée.
- Protocole ?
- Mise au rebut.
- Marchandise ?
- NOD-258485
- Checklist ?
- Visuel : confirmé, ADN : confirmé, Code-barre : confirmé.
- Opération approuvée. Opérateur Mygale, veuillez procéder à la mise au rebut de la marchandise NOD-258485.
Il ne le disait pas pour me faire plaisir, ou des fois que j’ai oublié quelque chose, bien sûr que non, c’était juste pour que ce soit enregistré dans les archives, quelque part dans l’un des immeubles du Gouvernement.
J’ai coupé le canal comm central et j’ai rebasculé sur le canal opération.
- Equipe nettoyage, on se prépare. Opération approuvée.
Je suis descendue tranquillement du squat dans lequel je m’étais planquée pour attendre NOD-258485 qui venait relever ses compteurs comme chaque lundi à la même heure. J’ai tiré un peu sur ce qui me servait de jupe et qui ressemblait plus à une ceinture un peu large et j’ai remonté mon soutif qui lui avait tendance à descendre. Je m’étais déguisée en pute histoire de passer inaperçue, a priori, c’était efficace vu les propositions que j’avais reçues. J’avais fait pire, mais là, j’avoue que les talons de dix-huit, c’est quand même pas top pour ce genre de boulot.
Arrivée au niveau de la rue, j’ai tourné à gauche pour arriver face à NOD-258485. Il m’a tout de suite repérée, j’ai vu son regard s’allumer ce qui est plutôt flatteur même dans ce genre de situation. J’ai continué tranquille sur le trottoir défoncé et j’ai activé l’enregistrement rétinien afin que tout ce que je faisais et voyais soit stockés dans le dossier d'archive. Je vous l’ai dit, procédure-procédure !
Il s’est mis en travers de mon chemin, c’est qu’il était grand le bougre, plus beaucoup de cheveux, les traits mous, d’après son dossier, il approchait la quarantaine et donc était frappée par le limite d’âge, moi d’où j’étais je lui aurais plutôt refilé cinquante ans si c’était possible mais au NOD, ça ne l’est pas. Je me suis arrêtée et j’ai pris mon air de vierge effarouchée (mon préféré).
- NOD. Contrôle d’implant. Retourne-toi que je te … scanne a-t-il dit avec un sourire vicelard.
Vu son air, je me doutais bien qu’il n’envisageait pas que de me scanner. J’ai hoché la tête et j’ai levé la main pour lui caresser la joue.
Il a eu l’air surpris lorsque d’un coup d’ongle, je lui ai tranché la gorge.
Il est tombé au sol en gargouillant et en serrant son cou ouvert entre ses deux mains sans pouvoir arrêter le flot de sang qui jaillissait de ses carotides coupées. J’ai attendu qu’il soit mort sans le quitter des yeux. Ce n'est pas que le spectacle m’amuse mais on doit tout filmer pour les archives et  l’enregistrement continuait comme me le signalait un petit point rouge clignotant qui semblait flotter dans mon champ de vision. Quand il a cessé de bouger, je me suis penchée et j’ai posé un mon pouce gauche sur son front, mon med-implant m’a transmis directement ses paramètres vitaux. Pas à tortiller, il était mort. Le central a repris le canal comm, et j’ai entendu la voix du petit gars qui annonçait.
- Mise au rebut confirmée, opérateur Mygale. Clôturez le dossier.
J’ai basculé sur le canal opération et j’ai appelé l’équipe.
Une camionnette noire s’est pointée immédiatement et deux types en sont sortis. Ma rétine m’a affichées les infos envoyées par mon capteur d’implants, tout était en ordre, c’étaient les bons gus. Ce qui est marrant avec les nettoyeurs, c’est qu’ils ont tous la même tronche : grands, maigres, chauves, le regard vide, jamais une parole, à se demander s’ils savent parler. Peut-être pas, après tout, vu leur boulot, ce n’est pas utile.
Il leur a fallu six secondes montre en main : ils ont soulevé le corps comme s’il ne pesait rien, l’on balancé à l’arrière du véhicule par la porte de chargement qui s’était ouverte et qui s’est refermée en silence, l’un d’eux a vidé un pot de nano-clean sur la flaque de sang histoire que toutes les traces d’ADN soient supprimées et ils ont disparu comme ils étaient venus.
- Dossier NOD-258485 clôturé, ai-je annoncé au central.
Je n’ai pas eu de réponse, mais je n’en attendais pas. Tout en regardant les nano-machines qui éliminaient toutes traces de ce qui avait été NOD-258485, j’ai rétracté mon proto-ongle avant de me couper accidentellement. Ne riez pas, ça m’est arrivé au tout début. Faut dire que l’extrémité est tellement fine, un micron, qu’on ne la voit pas, et c’est pour ça que ça coupe si bien.
Quand le sol est redevenu aussi crade qu’avant, mais sans trace de sang, j’ai de nouveau tiré sur ma micro-jupe et j’ai pris le chemin du retour.

Je suis Mygale, opératrice de Mise au Rebut du NOD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mygale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Présentation de personnage-
Sauter vers: