AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 1-2-3 Nous sortons du bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: 1-2-3 Nous sortons du bois   Jeu 24 Mar 2016 - 10:02

Goooood Morniiiing Novlangue!!!

Je suis Néya, concubine de l'Alpha.
Nous avons marché des jours et ... j'ai les crocs.

Les mâles ouvrent la marche, nous sommes peu de femelles.
Et nous avons besoin de sang neuf.

Le chef nous a promis de la chair, nous allons nous installer pour quelque temps.
A la faveur de la nuit nous avançons.
Nous voici sur les toits de votre ville.

Si vous leviez la tête à la lueur de la Lune si pleine, vous pourriez voir scintiller nos dents affûtées.
Les plus jeunes ont du mal à ne pas grogner d'envie.

L'immeuble sur lequel nous sommes contient tant de vies à aspirer.
Tant d'âme à torturer.


________________________________________________________________________
________________________________________________________________________


Nous y voilà! Enfin! Je fais signe  de briser cette porte qui nous mènera tout droit vers notre garde manger.
Deux gardes descendront pour empêcher les uns ou les autres de sortir. Le but  : que personne ne donne l'alerte dans la ville. Ne laisser personne pour parler. Aucun témoins!
Ce lieu nous accueillera plusieurs jours. Puis nous passerons au suivant.
Discrètement.
Je donne mes ordres, ma voix est basse, profonde. Tous écoutent avec respect. J'aime cette crainte qu'ils ont de moi.
Et en retour ils peuvent compter sur ma protection.
La porte grince, elle plie sous la force incroyable de Zoth. Un léger claquement indique que la serrure a sauté. Telle une nuée nous glissons dans le bâtiment.


____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

Etre le bras droit de Zaemoth n'a rien de facile.
Je ronge mon frein. Zoth par-ci Zoth par-là!
Je fais jouer des mécaniques, j'interviens. Toujours efficace et soumis. Mais en moi gronde un désir de puissance. Parfois lorsque je vois palpiter sa jugulaire je voudrais la lui arracher. Et voler sa puissance, son autorité.
Un jour viendra.
En attendant je fais plier la porte. En attendant je fais pénétrer la Horde dans l'immeuble silencieux.
Je perçois distinctement les respirations des habitants.
Rien ne bouge.
Petit immeuble de quatre étage.
deux appartements par palier.
Aucun enfant, étrange.
Plusieurs adultes, et jeunes adultes.
calcul rapide... une vingtaine de personne.
Autant dire un encas.
Surtout que nous ne pourrons manger tout le monde.
Zaemoth se choisira de nouvelles épouses.
Lui seul a le droit de se multiplier.
Voilà l'autre raison pour laquelle j'aimerais sa place.


Dernière édition par La Horde le Mar 6 Sep 2016 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Jeu 21 Avr 2016 - 10:14

L'immeuble est rapidement investit, devant chaque porte un gardien, et deux d'entre nous pour entrer dans le logement.
Les hommes seront dévorés, les femmes immobilisés, jusqu'à ce que je décide de leur sors.
J'aime cette sensation de puissance.
L'adrénaline que l'on ressent.
Même si il n'y a pas tellement de challenge. Aucunes de ses petites choses n'a la capacité de nous résister.
Nous sommes d'une taille impressionnante et d'une musculature puissante. A leurs yeux de proie de quoi être paralysé par la terreur.
J’émets un grognement et la chasse commence.
Les portes craquent d'un coup sec et j'entends déjà les grognements et les sons d'un repas qui s'annonce délicieux bien que frugale.
J'entre moi même le premier au rez de chaussée.
un rez de lumière filtre par les persiennes, un lampadaire dans la rue.
Peut être une erreur, mieux vaut opérer dans l'obscurité.
La rapidité est notre meilleur atout.
Un homme alerté par les bruits qui s'élèvent dans l'immeuble bondit dans le couloir. Il semble prêt à combattre jusqu'à ce qu'il lève les yeux vers moi.
Mes dents se découvrent comme des lames de couteaux scintillantes.
Regarde les biens l'humain, ce sont elles qui vont te déchiqueter. Faire de ta peau des guenilles sanguinolantes.
J'éprouve un plaisir vif, presque sexuel devant la réaction de peur qui se développe sur son visage.
Il exsude tellement que son sang pourrait sortir par ses pores.
Je bondis sur lui, bien avant qu'il ne se fasse dessus. Cela gâcherait mon repas.
Un cri strident se fait entendre à ma droite, je relève la gueule dégoulinante et je fixe la femme prostrée entre un lit et une table de chevet.
d'une patte je la redresse, elle se tient  là sur ses pieds, le silence la saisie. Elle ne peut que pousser de petits gémissement. Ses bras serrés contre elle, comme pour se réconforter. Elle tremble tellement.
Charmante femelle.
Je parcours sa fine peau blanche de mes griffes, et je me penche pour boire ses larmes du bout de ma langue.
Je la renifle.
Ferait-elle une bonne concubine?
Le temps n'est pas encore à la reproduction.
Je dois prendre des forces.
Je sens la présence de Neya derrière moi.
D'un regard elle comprend ce que je veux, c'est une  compagne tout ce qu'il y a de plus serviable.
Elle vient chercher la femme et l'emmène dans une pièce où elle sera parquée avec les autres de son sexe. Attendant l'honneur d’accueillir ma semence.
Et de porter ma descendance.
Je suis la première génération, ceux nés d'expérimentation. Mais mes enfants, la seconde génération, seront bien plus forts, bien plus voraces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mar 6 Sep 2016 - 13:48

J'ai suivi le groupe qui m'a été assigné.
Maintenant enfin repu je me dirige comme les autres dans l'appartement choisit par l'alpha pour contenir ses concubines.
A la faveur de la lune pleine il s'accouplera en masse.
Après quelques jours nos femelles sauront quelles sont les concubines fécondées.
Leur flaire permet de détecter le début d'une grossesse.
Nous pourrons nous repaître ensuite avant de regagner la forêt. Accompagné des humaines.
La cérémonie aura bientôt lieu.

Mais d'abord nous devons surveiller nos prisonnières. Le sang commence à sécher sur nous, faisant comme une cuirasse en durcissant nos poils.
L'odeur de la mort rempli les lieux.

Les captives ont été dévêtu par Néya, une manière de les effrayer, de les maintenir par l'humiliation et la terreur. Les membres de notre horde sont répartis autour d'elles, allongés ou assis, léchant les restes de repas. Certain ronge encore quelques os. Les bruits de mastication, de grognement rajoutent à la terreur de ces humaines qui ne savent pas ce qui les attends.
Les corps luisants, exempts de poils, la peau parcourue de frissons de froid et de terreur, les visages couverts de traces de larmes, je sens en moi une excitation vive qu'il me faut contenir.

Tous les mâles présent sont dans ce cas. Et pour certain cela commence à se voir. L'odeur de ces humaines, leur présences... Nous ne désirons que de fondre sur elles et d'assouvir notre instinct animal. Et pourtant seul l'Alpha le peut. Je suppose que nous pourrons nous servir de celles qui ne porterons pas les rejetons du tyran. Avant de les dévorer.

Zaemoth est installé sur un empilement de coussin, il joue avec les corps à sa merci, il les goûte, les parcours de ses griffes, les fait asseoir sur ses cuisses puissantes, elles peuvent ainsi avoir un avant goût de ce que sera leur servitude. Ses griffes s'aventures faisant fi des sanglots de ses victimes.
Dans quelque soir, elles goûteront à la puissance et à la virilité de notre maître.

Notre maître... pour le moment. Jusqu'à ce que l'un d'entre nous l'affronte, moi peut être.
Moi surement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

Féminin
Age : 21
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mar 6 Sep 2016 - 23:42

Mon dieu je dois rêver! Ou plutôt cauchemarder, vu ce qu'il se passe.
C'est quoi ces machins? Je dois avouer que je pensais avoir presque tout vu parmi les créations du sacrosaint gouvernement de Novlangue, mais alors là...
On dirait des hommes loups, ou alors des loups hommes... des bêtes en tout cas.

Depuis la catastrophe, la chute de la Ruche et la perte de mon statut de Valkyrie apprentie, j'avais trouvée refuge dans cet immeuble, avec d'autres amies et quelques Orthodoxes.
Ils ont débarqués pendant notre sommeil et.. et voilà.
Il y a du sang partout, ils ont dévorés tous les hommes et nous gardent enfermées, dieu seul sait pourquoi!

Je n'ose même pas imaginer la raison de tout cela, ni comment cela va se terminer. Il y a cette bête qui nous as lacéré nos vêtements, si bien que nous nous retrouvons toutes nues alors que la meute entière nous encercle et nous reluque. Je commence à mesurer l'horreur de ce qui nous attend. Ou à peine!

La plupart des autres pleurent et crient, ou gémissent. Moi, je sais que ça ne sert à rien.
Enfin, c'est presque mieux ainsi, ça couvre le bruit des mastications de ces bêtes.
Je dois être en état de choc, je ne réalise pas vraiment, sinon je serais comme elles, à pleurer toutes les larmes de mon corps. Mais non. Je les observe, en silence. Je cherche à comprendre, à prévoir peut-être. A essayer de m'en sortir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mer 7 Sep 2016 - 12:24

Je me soumets aux Ordre de mon Maître, mon Tout! Etre sa concubine a été la plus grande fierté de ma vie de femelle.
Le fait qu'il veuille se reproduire avec ces chétives humaines ne me regarde pas. Je ressent l'accomplissement de mon rôle en lui apportant tout ce qu'il désire.
Mon seul plaisir et de le voir comblé.
Je vois ses pupilles dilatées, je perçoit sa testostérone, les effluves de son excitation. Ce qui m'arrache de petit hurlement d'envie. Je passe près de lui me frotte à lui et lui lèche les oreilles. Son regard sur moi m'apporte tout ce dont j'ai besoin.

Lorsque je m'approche il me désigne une femelle à goûter. Les coups de langues et frottements qu'il leur prodigue sont autant de préliminaire avant le grand jour. Il fait connaissance avec leurs corps, de la manière dont il lui plait. Il y a une grande tendresse dans ses gestes envers elles. Il prend soin des futures mères.

Je saisie alors la petite chose apeurée qui se trouve sur sa cuisse et vais la replacer avec les autres.
Je cherche l'approbation en me déplaçant entre les jambes de ce harem.
Lorsqu'il hoche la tête je me penche et soulève l'humaine frêle d'une seule patte.
Elle est fine, a de belles courbes et des cheveux de feux. Très longs. Ils lui couvre les mamelles.
Presque trop belle par rapport aux autres.
parfois quand je les regarde, les belles humaines, je suis un peu jalouse. De l'attention qu'il leur portera bien avant la cérémonie, tout en veillant à ne pas les féconder. Ce sentiment me pique en l'observant celle-ci, et j'enfonce un peu mes griffes dans son abdomen en la portant à Zaemoth. Je ne l’abîme pas, car il me punirait. Non, juste assez pour lui faire mal. Lui faire comprendre qu'elle doit avoir peur.
Peur... car elle ne montre pas les signes que les autres manifestent, elle semble indifférente.
Je ne sais pourquoi mais je ne peux le supporter.
Leur terreur est ma compensation pour tout le mal que je me donne en partageant mon Maître.
C'est tortillante que je la pose entre ses griffes. Contre sa fourrure, son poitrail massif, et sa virilité débordante.


Dernière édition par La Horde le Jeu 8 Sep 2016 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

Féminin
Age : 21
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mer 7 Sep 2016 - 20:43

Alors qu'un signal invisible vient d'être donné, le tableau presque immobile et surréaliste que j'ai devant les yeux s'anime. Le loup qui nous as dévêtu et qui se fait le plus présent, parcourant régulièrement notre petit groupe gémissant, s'est levé et dirigé vers le plus gros. Je commence à cerner un peu les liens qui les unis.
Le gros est le chef, sans contexte. Et celui, ou plutôt celle, qui navigue entre nous, je devine qu'il doit s'agir de sa louve, la dominante du groupe. Si j'en crois mes connaissances en matière de bêtes sauvage, il doit s'agir du couple Alpha. Il doit aussi y avoir un Bêta, un sous-chef, que je n'ai pas encore repéré.

La louve a ramené une de mes consœur au sein du groupe. Je lui lance un regard compatissant, gardant une mine assez revêche alors que j'observe la bête circuler et renifler nos mollets. Alors qu'elle passe près de moi, elle s'arrête et en un mouvement précis et rapide, me saisit dans une patte et me soulève. Cette puissance n'a rien de naturelle, c'est effarant et fascinant à la fois.
J'ai poussé une exclamation de surprise, et je regarde en direction du chef que je ne vais pas tarder à rejoindre. Quelques frissons me parcourent l'échine quand je sens quelques pointes griffues s'enfoncer dans ma chair, me tirant un grognement et un geste brusque pour échapper à la légère douleur.

Elle finit par me poser, presque délicatement contre l'Alpha. Je suis angoissée oui, car incertaine de mon sort. Mais, encore une fois, je ne cède pas à la panique ou au désespoir au point de chouiner. Je lève les yeux vers le grand loup, me demandant ce qu'il va faire, tout en me doutant que cela sera à peu près semblable à ce qu'il a fait aux autres. Rien de bien méchant, pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Jeu 8 Sep 2016 - 15:22

Ma patte se lève afin de redresser son menton. Je la regarde longuement.
Je soulève ses bras, ses jambes, et l'examine sous toute ses coutures.
Toutes...
Je ne saurais dire pourquoi, mais j'en ai besoin. Un besoin irrépressible de répéter les gestes de découvertes.
Ensuite je la renifle, ses oreilles, sa chevelure. Elle a une odeur de cannelle, de fraîcheur. Là où les autres sentaient la peur, la sueur.
Je renifle ses bras, les dessous de ses bras, j'y niche mon museau.
Je découvre son parfum. Un parfum qui m'attire et me stimule.
Ma truffe humide découvre la douceur de son ventre et de son entre jambe, je me délecte de son odeur de femelle.
un grognement léger passe la barrière de ma gueule.
Son impassibilité m'intrigue.
Je fais deux fois sa taille, je suis monstrueux! et elle reste impassible.
Je veux qu'elle me craigne. J'ai besoin de cette crainte.
Je la saisie alors par une cheville et la soulève par le pied en me redressant.
La voilà tête en bas balançant de droite à gauche.

Je bondis en dehors de la pièce et l'entraîne avec moi à l'écart. Une pièce au fond, saccagée, couverte du sang du massacre s'y étant déroulé quelque heures plus tôt. Des lambeaux de chairs sont encore présent par endroit.

Je redresse un sommier sans doute projeté contre le mur sous la violence déchaînée en ces lieux. Et je jette ma proie sans ménagement sur la toile. Maigre poupée de chiffon, bien trop tranquille au vue des circonstances.
une attitude que je considère comme un affront vis à vis de mon autorité!

Mes dents se découvrent, je grogne, et je m'approche menaçant. Je bondi au dessus d'elle sur mes quatre membres, la couvrant entièrement de toute ma force bestiale.

" Pourquoi ne crie tu pas? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

Féminin
Age : 21
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Ven 9 Sep 2016 - 22:37

La bête commence par effectuer les mêmes gestes qu'elle a déjà faite avec les autres filles. Le loup découvre, inspecte, renifle chaque recoin de ma peau pour s'imprégner de mon odeur. Sa truffe sous mon aisselle me chatouille et je gigote un peu. Puis, lorsqu'il s'approche de mon ventre et mon entrejambe, je résiste un peu, je ne veux pas lui laisser accès à cette zone.
J'ai cette attitude calme et défensive, résignée, mais sans céder à la panique. Je ne vois rien de mieux à faire pour le moment.

Un léger grondement et je n'ai que le temps de me demander ce qu'il peut bien vouloir signifier. Sous le coup de la surprise, un léger cri m'échappe alors que je me retrouve hissée en l'air par une jambe. Je me balance soudain la tête en bas, mes yeux écarquillés regardent la scène à l'envers, les filles apeurées et les bêtes assoiffées... Tous me regardent, alors que je devient la proie incontestée du chef lupin.
Il s'élance brusquement et me trimbale jusqu'à une pièce adjacente, qui sens déjà le sang et la charogne à plein nez. Je fronce le mien, de nez, et réprime un haut-le-coeur à cette vision d'horreur.

Le grand loup déplace un matelas et me jette sans ménagement dessus. j'atterris lourdement sur le flanc droit, et rouvre les yeux pour retrouver un semblant d'équilibre et une vision correcte. Mais mon regard se pose alors sur un bras démembré, la main encore crispée dans une tentative désespérée de fuite. Je sursaute et pousse alors mon premier gémissement qui se rapproche le plus de la panique. Mon rythme cardiaque commence sérieusement à s'emballer.
Je me retourne sur le dos, soufflant pour retrouver un peu de calme, alors que le monstre bondit sur moi après quelques grondements.

Sa voix rocailleuse s'élève dans les ténèbres et j'ai d'abord du mal à discerner les paroles tant c'est un son animal qui parvient à mes oreilles. Son poids énorme sur mon corps me bloque et l'étouffe à moitié. Je comprend vaguement qu'il s'étonne de ne pas me voir craquer et fondre en larme comme les autres. C'est juste que je suis différente. J'ai peur et  au fond de moi, je suis terrorisée, mais je sais qu'il ne me sert à rien de paniquer et je me contrôle à peu près, c'est tout. Je crois que je me suis aussi déjà à quelques reprises familiarisée avec l'idée de la mort. Cela me rend peut-être un peu plus sereine.

Ma maîtrise de moi-même est cependant mise à rude épreuve alors qu'il approche sa gueule de mon visage et je pousse un cri dégoutté et terrifié à la fois, alors que je me met à trembler entre ses pattes, respirant de manière saccadée.
Mais toujours en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mer 21 Sep 2016 - 10:11

On pourrait croire un sourire, mais ce sont juste des dents, fines comme des lames.
je regarde la femelle se crisper, je sens son petit corps trésailler et trembler sous le mien et je sens la vigueur de mon sang affluer.
Je palpite contre ses cuisses alors qu'elle s'agite sous moi de peur.

Je me sens tout puissant à nouveau.
Son corps dénudé et son odeur, tout m'appelle à fondre sur elle, en elle. Et assouvir mes instincts d'animal.

Mes concubines sont fières et toujours disponible. C'est une routine ennuyeuse. Le plaisir que je prends à la terreur de mes victimes est tout autre.
Les voir souffrir décuple mon excitation et ma vigueur.
En passant ma langue sur le visage et le cou de celle-ci, alors que je suis couché sur elle, alors qu'il me suffirait d'une seule pression pour qu'elle soit à moi... J'ai du mal à me contenir.
J'avance légèrement afin qu'elle aussi puisse se rendre compte... lentement. Elle ne peut savoir si je vais faire ce geste, ce léger appui afin qu'elle s'ouvre et m'appartienne.
Je sais à présent que ces humains ne sont rien.

Ils nous ont créé dans leur recherche sans fin de l'arme parfaite, mais face à notre perfection ils ont eu peur. Il fallait nous détruire.

"Vous avez voulu nous tuer, à présent c'est nous qui vous tuons.
Vous avez rendu nos femelles stériles , alors nous volons les vôtres.
Vous avez nourris vos espoirs de puissances en nous créant avant de nous jeter comme de vulgaires rebut, mais nous avons été plus fort, nous avons survécu, et maintenant c'est de vous que nous nous nourrissons!"

Me nourrir, son petit goût de chair fait frémir mes narines, la prendre, la dévorer. Voici deux désirs contradictoires.
Et pourtant les deux ne sont pas incompatible.

J'ai créé le rituel, car la Horde a besoin de structure et de contrôle. Je les contrôle par la spiritualité. L'humain qui nous a créé parlait souvent de ses lectures sur les êtres mi-homme, mi-loup. C'est pourquoi il nous a façonné.
Je me sers à présent de ses stupidités pour guider mes semblables.
Si je féconde cette femelle avant la pleine lune, tous comprendront que je ment.
Je ne veux pas perdre ma légitimité.
Je ne veux pas contrôler mon désir non plus.

Alors je peux faire les deux. Succomber à la pulsion, puis la dévorer.
Mon estomac et mon sexe approuve tous deux dans un spasme, je grogne de plaisir. Tout en continuant à la parcourir de ma langue. Futur concubine, courtement concubine, et prochain ... repas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

Féminin
Age : 21
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Jeu 22 Sep 2016 - 22:53

Les crocs se dénudent, la bave dégoulinante de ses babines me coule dessus. Et avec elle, des restes de sang encore présents dans sa gueule infecte. Les odeurs de charognes et de viscères me montent aux narines, je respire difficilement et la panique me gagne.

Je ne vois pas comment échapper à cette bête sanguinaire et je tremble entre ses pattes, alors que l'énergie du désespoir m'envahit. Pire que tout, la bête bouge doucement au dessus de moi et je peux sentir entre mes cuisses le membre animé de sa vigueur, alors qu'il me goûte de sa langue puante qui lape mon visage.

La colère s'insinue, le dégoût et la haine de ce carnage inutile. Je n'ai plus rien à perdre alors je sors de mon mutisme pour l'invectiver assez violemment, et suffisamment fort pour ameuter le quartier.

Allez vas-y! Qu'est-ce que t'attend?  Je ne suis pas assez bien foutue pour toi? Tu ne demande que ça, ça se voit ! Espèce de sale bête perverse!

C'est plus la perspective de souffrir voire de mourir qui me fait agir ainsi et crier sous l'effet de la panique. Je ne me doute pas que mes paroles risquent d'avertir les autres de sa meute qu'il s'apprête à commettre un acte qu'il ne devrait pas encore faire.

Tu me veut pour toi tout seul, les autres ont le droit à rien c'est ça! Hummm je vais peut-être aimer ça hein, t'as l'air plutôt bien membré, j'avoue! Hoooo Houuuuu Ouiiiiiii

Je ne sais pas trop ce que j'espère vraiment faire. Juste le provoquer finalement, peut-être que comme ça il mettra fin plus vite à mon supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mar 27 Sep 2016 - 16:28

La faire taire , petite effrontée, folle ou les deux!
Qui croit pouvoir me faire cesser et me plier à sa volonté.
Je grogne si fort que ses cris sont couvert largement.
Un grognement qui pourrait être les prémices d'un repas.
Je donne un violent coup de rein et je plonge en elle de toute ma longueur.
ma mâchoire s'ouvre et se referme sur sa gorge comme pour la mordre mais je ne serre pas au point de lui arracher la tête.
Non juste de quoi laisser une belle marque.
Je continu à grogner de plus belle, emplissant la pièce.
et je ressors.
Avant de replonger encore, et encore. Rempli de toute ma haine pour son espèce.
Je fini par m'éloigner d'elle, gardant ma semence pour un autre jour.
Je la mord fortement à divers endroit. Perçant sa fine peau blanche, jusqu'à voir perler son sang.
Juste assez pour le lécher.
Juste assez pour la punir.
je parcours de ma longue langue son corps meurtri, y compris son antre de femme.
Je prends tout mon temps à cet endroit qui m'a accueilli si délicieusement.
Je reviendrai vers elle.
Je peux très bien en faire une esclave sexuelle. Sans jamais la féconder.
Je repousse le matelas violemment contre le mur, intiment l'ordre à ma poupée de chiffon de rester là.

" Ne refais plus jamais ça! Je suis celui qui décide ce qui est à faire ou pas. Et si je veux me servir de toi, et t'offrir à mes lieutenants nuits et jours je le ferai. En attendant, un des miens te gardera pour qu'il ne te vienne pas l'idée de t'échapper ou de te tuer. Crois moi tu vivras assez longtemps pour connaitre les assauts nombreux du maître que je suis, et peut être si je le souhaite de toute ma horde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mer 28 Sep 2016 - 20:23

Ma patience chante des dissonances à mes oreilles pointues... Ma patience a des limites et je sens mes dents grincer de frustration, à l'imaginer lui, glissé entre les cuisses de cette femelle importune, à s'isoler de la meute comme s'il lui fallait des égards royaux quand nous sommes tous frères. Habitués à vivre en communauté. Je gronde, et les donzelles qui sont amassées tout près de moi frissonnent en croyant entendre le glas d'un trépas annoncé. Je ne leur offre même pas un regard. Mes pupilles dorées sont ancrées à la porte de cette pièce où il s'est enfermé. Je n'aime ni ses rites, ni ses manières et pourtant je m'y plie. Encore. Toujours. Parce que pour l'instant je n'ai pas le choix que de courber l'échine face à lui. Trop fort. Trop massivement soutenu par mes congénères. Mes rêves et mes désirs se fracassent dans ma tête. J'espère l'humiliation... en m'approchant à pas lents de la porte à moitié close. Pas besoin de coller une oreille pour que mon ouïe particulièrement affutée ne saisisse les paroles de l'effrontée. Mes lèvres craquellent le sang séché qui les recouvre alors qu'elles s'étirent. Et je prends le temps de savourer l'agacement plus que notable de Zaemoth.

Avant de recouvrer une allure presque badine quand je me glisse dans la pièce alors qu'il semble amorcer une sortie. Je prends un ton affable. Nous ne nous aimons pas. Euphémisme. Nous nous détestons car il arrive toujours un temps ou l'élève précipite le maître dans son trépas. Il sait qu'à la moindre opportunité, je n'hésiterai pas à me retourner contre lui. Pourtant nous jouons nos rôles, un ballet de grondeurs associés dans l'horreur. Le goût du sang. La seule chose que nous ayons en commun. Et l'envie de gouverner sans doute.

Il me toise, même s'il ne me surplombe pas. Je suis fort. Je suis certes moins repus de la chair de nos victimes, moins exalté par les rites d'accouplement, moins choyé par une concubine. Les autres femelles craignent mes humeurs et ne m'apprécient pas. Mais je suis plus jeune. Et ma frustration éveille une rage inextinguible. Je laisse tomber d'un ton sarcastique :

_ Cette simple humaine oserait donc te défier mon maître ? Je comprends à peine pourquoi tu n'as pas déchiré la gorge de cette pute pour passer à une victime plus... à ta mesure.

Si je suis à cette place précise, c'est que j'ai toujours su le flatter. Et être serviable. Même si ça m'arrache la gueule :

_ Un seul mot et je la garderai pour toi, lui rappelant ce que ça coûte de croire qu'elle parle le même foutu langage que nous. Pendant que tu décideras de son sort. Je crois que Néya est prête à te refourguer une entre-cuisse plus accueillante pour passer tes nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

Féminin
Age : 21
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mar 4 Oct 2016 - 14:00

Je n'espère plus rien, juste accélérer les choses peut-être. Je l'ai provoqué oui, et j'en paie finalement le prix. A la satisfaction de le mettre en colère se substitue la peur et ses grognements ignobles, terrifiants à m'en glacer le sang. Il le choppe par la gorge et je me vois déjà égorgée.
Je suis tellement terrorisée que j'essaie de fuir la conscience, je tente de me détacher des choses, de chercher à ne plus ressentir. Cela fera peut-être moins mal...

Mais alors l’innommable cherche à s'insinuer en moi. La bête se braque et d'un mouvement violent fait coulisser sa chair poilue contre la mienne, forçant le passage de mon antre de femme.
Je crie, je me débat, et pourtant mon corps l'accepte, sans trop de dommage. Je ne sais si cette trahison du corps est plus préférable au déchirement des chairs qui résistent. Et il s'active, encore et encore pour marquer sa présence.

Je subis, et c'est tout. Je tâche de me taire, de le haïr lui et les siens, fruits sordides d'une expérience ou d'une erreur de la nature. Ces immondices que Novlangue a rendu possible, et c'est la déchéance. Je paie dorénavant le prix de toutes les erreurs de la société, de cette haine qu'elle a fabriqué.

Il finit par se retirer, et j'ai envie de vomir. Mais il n'en a pas fini avec moi. Il me mord partout, partout où il peux. Il déchire la peau à faire perler le sang, pour le lécher et s'en repaître sans perdre une goutte. Je gémis, je bouge comme pour lui échapper et ça fait mal, ça me dégoutte. Mais le pire peut-être, c'est que sa langue m'apaise aussi au final...

Il me menace alors qu'il s'apprête à partir, repoussant le matelas et moi avec. j'entends à peine Il me donneras à sa meute toute entière s'il le veut. il me réduit à ça, à n'être qu'un jouet, qu'un objet dont on use.
Et un autre vient alors, sans doute mon gardien, mais je n'ai que faire de leur échange. Je ne me rend pas compte de la tension sous-jacente entre eux deux, ni des luttes de pouvoirs qui se trament au sein de la meute.
Non, je me replie en boule sur moi-même et laisse libre court à ma peur, mon chagrin et ma douleur. Je pleure presque en silence, reniflant doucement en me contractant parfois au rythme de la souffrance lancinante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Mer 5 Oct 2016 - 12:38

Je lance un regard méfiant à mon lieutenant.
Je sais bien qu'il ne demande qu'à me remplacer. Je ne suis pas naïf.
Mais il n'est pas encore venu le temps où il prendra ma place.
Il n'a pas de soutien dans la meute.
Et je peux encore le mettre en pièce.
Alors je ne le craint pas. Mais il m'agace. Il m'agace comme la puce qui se coince dans l'endroit inatteignable.
ça me démange ! Et j'aimerai bien l'anéantir. Mais je ne peux pas.
Je n'ai absolument rien à lui reprocher. Il est servile, affable, seuls ses yeux trahissent la vérité.

" J'allais justement chercher un Gardien pour elle. Je lui ai montré à qui elle avait à faire. Je crois qu'elle a saisi maintenant. Contente toi d'éviter qu'elle se tue. Car j'aimerai la retrouver encore plus tard. Prends soin d'elle. Une concubine suffirait à ce travail mais puisque tu te proposes... "

C'est une moquerie à peine voilée. Je le laisse avec elle. Jouet du moment.
Libre à lui de s'amuser également. Après tout c'est un ennemi fidèle.
Je le lui chuchote, à fin que personne ne l'entende.

" Fais d'elle ce que tu voudras mon frère. Elle appartiens à tous. Mais surtout ne la féconde pas. Et garde la en vie! "

Je regagne mon trône. Tout de même frustré de ce rapport incomplet.
Je fais un signe de tête à Neya, qui me rejoint, afin que je puisse jouir totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ

Masculin
Age : 38
Présentation du Personnage : http://novlangue-city.forums-rpg.com/t2709-l-ombre-avance#86193
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Jeu 13 Oct 2016 - 0:12

Il me remet à ma place, m'écrasant de son mépris dégoulinant tandis qu'il ma la laisse pour m'avilir. Qu'importe l'avantage qu'il songe conserver sur ma nature, je ploierai l'échine jusqu'à pouvoir briser la sienne. La patience a des vertus... surtout lorsqu'elle se joue sur les harmoniques stridentes de la vengeance. J'incline la tête, en signe de cette soumission qu'il attend de moi, accueillant la tâche qu'il me confie avec une apparente bénévolence. Après tout, je me la suis techniquement confiée tout seul.

_ Tu la retrouveras aussi vide que tu l'as abandonnée mon maître, car c'est ta descendance qui m'importe le plus...

Oui. Tout ce qui vient après toi m'importe d'ailleurs. Tant que cela implique la fin de ton règne. J'esquisse un sourire plein de dents, puis le regarde partir avec froideur lorsqu'il ne me regarde plus. Nous voilà seuls, cette fille, ses pleurs qui semblent inextinguibles, moi et ma colère. Un équipage des plus sordides si vous souhaitez mon avis... J'émets un claquement de langue très agacé alors que je viens regarder par la fenêtre éventrée de cette structure. La nuit dehors encercle toujours notre bal de l'horreur et l'astre nocturne me donne envie de hurler. Mais il n'est pas encore plein. Je préfère le sarcasme au silence :

_ Si tu crois que continuer de chialer finira par l'attendrir, alors tu es pire que ce que j'imagine. Nous sommes rompus à vos simagrées, tes larmes pourront se transformer en torrent qu'elles ne te sauveraient pas. Tu devrais accueillir docilement sa frénésie et prier au contraire pour que lorsque la Lune sera pleine, ton ventre soit fertile. Moi... je prie pour que tu ne le sois pas. Tu seras si savoureuse.

Ma langue darde légèrement. Si elle n'est pas fertile, alors nous la dévorerons. Elle ne sera qu'un indigne sacrifice et l'expression même du rituel avorté mis en place par Zaemoth. Que j'aimerais cela... La légitimité vacillante face à l'incapacité de procréer. Je sais que c'est une illusion. Qu'il me faut taire de surcroit. Mais un instant, je la regarde avec cette avidité de lire une destinée funeste dans sa chair et dans l'écrin de ses prunelles. Je ne songe pas encore que l'inverse serait tout aussi dévastateur pour la petite organisation de notre maître... Qu'elle soit fécondée dès à présent et que le doute plane sur lui et la fameuse magie qu'il nous peint serait fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

Féminin
Age : 21
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Lun 24 Oct 2016 - 23:12

Je pleure, je boude, j'essaie de me créer une bulle pour oublier un moment tout ça, croire ou faire comme si rien n'était arrivé. Comme si, comme si je pouvais revenir en arrière. Mais non, rien de tout ça n'est possible, et même ignorer les grognements gutturaux m'est impossible. Des mots, des sons, des bribes de conversations me parviennent quand bien même je ne cherche pas à la comprendre.
Le dominant parle de me faire garder, que l'autre doit prendre soin de moi, puis il pars. La bonne blague! On croirait qu'il tient à moi. J'ignore encore à quel point c'et vrai et dans quel dessein il fait ça.

Le silence succède alors, seuls mes reniflements perturbent le calme de la pièce. Mon gardien se fait silencieux ou presque, quelques sons agacés fusent et je pense d'abord pouvoir me morfondre tranquillement sur mon sort, mais il finit par s'adresser à moi, et je suis bien obligée d'entendre...

Qu'est-ce que j'en ai à faire de l'attendrir. Vous ne savez sans doute même pas ce qu'est la compassion. Vous devez haïr nous autre les humains au moins autant que nous haïssons Novlangue.

Je me retourne, roulée en boule, et je l'observe du coin de l’œil, juste au cas où, juste pour le voir arriver si il bouge. Il me faut quelques secondes pour analyser la suite de ses paroles. Tout cela me semble confus. Il a parlé de me laisser vide et de descendance tout à l'heure, et là il parle de ventre fertile...

Je commence à comprendre. Vous voulez des petits hein, enfin Lui il en veut surtout, c'est ça? Vous croyez que des faibles humaines pourront vous donner une descendance viable? Haha quelle ironie!

Je secoue légèrement la tête. J'ai mal au crâne, je suis épuisée, vidée, dépitée...

Je ne prie pas, je ne crois plus en rien. Et pourquoi attendre votre sainte Lune? Si de toute façon c'est soit être en cloque, soit bouffée, je sais pas ce qui vaut le mieux mais je préfère que ça soit rapide, vous de toute façon vous prendrez votre pied dans un cas comme dans l'autre...

Je me sens faible, mes derniers mots sont à peine audibles. Je n'ai rien mangé, bu ni eu de repos depuis de nombreuses heures. J'ai peut-être un peu de chance dans mon malheur. Je m'endors, à moins que je ne perde conscience, qu'il fasse ce qu'il veut, j'ai juste envie de ne jamais me réveiller.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 1-2-3 Nous sortons du bois   Aujourd'hui à 9:36

Revenir en haut Aller en bas
 
1-2-3 Nous sortons du bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: Novlangue -§ Zones libres
[ Forum RP - Cité de Novlangue ]
 :: Les bas-fonds :: Val Fourrée
-
Sauter vers: