AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Connasse au rapport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

Féminin
Age : 16
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 3

MessageSujet: Connasse au rapport   Ven 3 Juin 2016 - 12:17

Boots sur la table. Clope en chocolat au bec.
J'ai pas de poumons pour fumer putain, que ça me manque.


J'ai quitté Tipiak & co. Faut dire que ce trou du cul s'est fait buter à la première occasion. Le gros aussi. Quelle idée d'être un gros lard et de jouer au mafieux. Même un aveugle manchot ne pouvait pas le louper.
Et va trouver une balle au milieu de toute cette graisse. Très peu pour moi, je ne me salie pas les mains pour si peu.
Du coup il est mort.

J'aurais pu reprendre le business, ah oui, je suis con. Je l'ai fait, j'ai essayé. Mais ça manquait un peu - beaucoup trop - d'un cerveau pour diriger tout ça dans un sens convenable. J'avais la gâchette un peu facile, et l'art de ruiner une belle amitié en trois mots.
J'les ai même pas buté en vrai. Juste un ou deux.

Non mais de toute façon, Tipiak c'était un nom de merde. Ca ne pouvait pas fonctionner.

Du coup, je vois encore Syd de temps en temps.
Et puis j'ai enfin réussit à me faire mes tatouages.

Et j'ai ouvert ma propre entreprise. Auto-entrepreneur, c'est plus simple et plus sûr pour moi.
Un petit bureau.
De quoi m'occuper.
Je ne demande rien d'autres.

" Nej corporation. Troue sur demande.* "

*contre contrepartie financière, matérielle, etc. Je ne travaille pas gratos.


Pour autant, les clients ne se bousculent pas à la porte.
Je ne comprends pas pourquoi.

C'est quand même pas l'apocalypse qui empêche les petites vendettas personnelles, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

Masculin
Age : 18
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 6

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Lun 11 Juil 2016 - 10:02

Même complètement détruit, le monde reste un petit village. On y croire tout le temps les même personnes et très peu la multitude. Voilà pourquoi il était assez facile de pouvoir trouver son chemin quand on pouvait s'adresser aux bonnes personnes. Je m'étais mis dans la merde tout seul, avec ces histoires tordues. Les vieilles rancœur restent, mais le monde entier peut partir lentement en couille. Triste réalité des choses. Moi, j'avais pas réellement envie de crever donc j'allais faire ce qu'on m'avais conseiller de dire. Le reste ne me concernait pas personnellement, alors rien à foutre. J'voulais juste trouver la personne que je cherchais, pour parvenir à mes fins. Ensuite, chacun retrouverait sa petite vie de merde, à essayer de se coller une identité, à faire la personne gentille, à vouloir sauver l'humanité toute entière... Plus rien à foutre de toutes ces conneries. J'espère que le vieux l'aura compris et qu'il arrêtera de faire le con une fois qu'il sera de nouveau sur pied. Mais ça, j'y crois pas une seule seconde.

Ces cons, m'avaient filé du matos pour que je parte en expédition. Dans mon grand sac à dos, je pouvais caser tout ce dont j'avais besoin et je n'avais pas besoin. Beaucoup de provisions, beaucoup de choses pour buter des gens aussi, même si j'en avais pas nécessairement envie. Ils m'avaient même passé une arme dernier cri, un truc rafistolé qui devait être dans un autre temps, une sorte de fusil d'assaut. C'est bien, comme ça si jamais on essaye de me buter, je me tuerai tout seul avec cette merde. Mais heureusement, je n'avais pas trop loin à aller pour trouver la personne que je cherchais. Après avoir montrer sa gueule sur la photo à plusieurs personnes, on m'indiquait sans arrêt de continuer au plus profond des Minguettes et que j'finirai par trouver la chienne que je cherchais. Oui, les vieilles rancœurs et la peur pouvait se mêler, ce qui faisait que chacun pouvait rester à sa place, tout en se détestant. Les temps modernes quoi.

Quand j'arrive devant le bâtiment, c'est la grande inscription marqué dessus qui me fait rire. A croire que les idées de merde sont bonnes pour fleurir en ce moment et dans le fumier le plus parfumé. J'agitait la tête de gauche à droite, avant d'entrer dans le bâtiment en poussant la porte à la volée. Qu'est-ce que c'est que cette odeur par contre, parce que je vais vraiment gerber. La femme de ménage est pas arrivé depuis un moment ici. Bref, quoi qu'il en soit je pense que comme dans tout les films, il faut trouver le bon bureau où se trouve la bonne personne. En même temps, il y a personne ici, ça devrait pas être compliqué de trouver la personne que je recherche. Alors que je marche à travers ce foutoir pas possible, je trouve enfin l'endroit escompté : Sans dire un mot, je rentre, je pose mon gros joujou sur la table, je défais mon sac, je prends une chaise du pied, je me pose et je sors une petite photo que je fais glisser sur la table, toujours sans rien dire. Puis, je me bascule légèrement en arrière, fermant les yeux et posant mes mains sur mon torse.

- J'veux pas que tu la butes, j'veux juste qu'on la retrouve. J'ai besoin d'elle. Après, si t'as envie de buter ta frangine... Tu me donnes ton prix. Mais j'sais pas si le vieux va trop être d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

Féminin
Age : 16
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 3

MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Mer 13 Juil 2016 - 14:32

"De quoi m'occuper."
J'avais dit.

Sauf que j'en étais loin. Les clients n'affluaient pas.
Je songeais à sortir distribuer des tracts mais je choisi plutôt de trouver un moyen de faire de la fausse fumée avec ma fausse cigarette. J'avais troquer le chocolat pour un truc plus durable après l'avoir fait fondre sur le briquet. Paye la tronche du briquet. J'avais fait les sympa, jouer à tourner sur ma chaise, repeint les murs, inspecté l'immeuble entier. Failli le faire brûler une dizaine de fois. J'avais même fini par ouvrir un bouquin et par le lire. Je l'avais rapidement balancé par la fenêtre. C'était nul à chier.

Je ne savais plus quoi faire pour ne pas mourir d'ennui.
Et c'était que le quatrième jour d'ouverture de mon nouveau business.

Et puis soudainement, une porte claqua !
Miracle.
Je sautai sur mon siège, repris ma position fétiche : boots sur le bureau, fausse claupe au bec pour avoir l'air badass. Et là j'attendais. Ce fut long, mais long... Jusqu'à ce qu'enfin une tête passe la porte de mon bureau, suivi d'un corps.

Putain de merde. Encore lui.
Je prends aussitôt un air blasé, de celle qui a beaucoup trop à faire pour perdre son temps avec lui, en plus avec mon nouveau look, j'avais l'air encore plus vilaine. Je le regarde s'installer comme s'il était chez lui.

- Joli flingue.

C'est qu'il se met à l'aise le petit jeune. Je le regarde par dessus la photo sur laquelle je suis à peine restée une seconde. Nyriss, il veut Nyriss. Très original. Et j'aime bien la précision. Il fait bien de préciser mais pas pour les raisons qu'il croit. J'en aurais fait une affaire personnelle si quelqu'un cherchait à la buter.

- Parlons plutôt de comment tu comptes me payer.

Je me lève alors pour sortir une bouteille de mauvais bourbon et deux verres. Je nous sers. Je bois. C'est que la chasse à la Nyriss, de l'expérience que j'en avais, il suffisait d'attendre qu'elle se pointe pour exiger mon aide. Si je pouvais être payer et pas en faire une, je prenais !

- Et non, je ne la tuerais pas. Ni demain, ni jamais. Ni même pour une place d'impératrice du monde.

C'est que de toute façon, elle me tuerait d'abord. Mes chances contre elle étaient minces.

Le seul intérêt que j'avais dans l'histoire c'est que elle et moi, on finissait toujours par se retrouver. Une mission décevante pour une première.Et là en plus, j'avais de sérieux doutes. Du peu que j'en savais, Nyriss voulait quitter la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

Masculin
Age : 18
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 6

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Sam 6 Aoû 2016 - 9:48

On prend les même et on recommence. Non, ce foutu monde n'était pas linéaire mais il était absolument et totalement cyclique. A croire qu'il y avait bien la tragédie qui succédait à la farce. Sans doute qu'il y avait par delà ce qui restait de ce vaste foutu monde, une personne plus digne de confiance et plus apte pour ce que je cherchais. Mais mon catalogue d'amis et de connaissance ces derniers temps, s'est quelque peu rétréci au vu des évènements et j'ai besoin de faire confiance aux herbes vénéneuses pour trouver des herbes odorantes. Alors, je me dis qu'il vaut mieux patauger dans la merde un bon bout de temps, si cela peut me permettre d'en sortir lavée, propre de tout pêché. Je n'ai pas le choix de remettre ma confiance dans Nej, c'est ça ou rien du tout. Il y a vraiment quelque chose de malsain entre nous et je n'arriverai sans doute jamais à réellement le définir. Malgré toutes ces conneries, on s'apprécie mutuellement. Même si j'arrive vraiment pas à l'encadrer, comme Guinea d'ailleurs.

- Joli cul.

Lançais-je en me frottant plusieurs fois le nez, les yeux fermés et entrain de me pencher légèrement en arrière. Vraiment, question approche dans les discussions on fera sans doute mieux. Puis elle commence à déblatérer sur un tas de trucs inutiles, long et chiant. Qu'est-ce que j'en ai à foutre de toute manière, de ce qu'elle pense de sa sœur et bla et bla et bla ? Ce que je veux, c'est qu'on la retrouve que je la traîne par les cheveux ou par tout les circuits de sa carcasse et qu'elle m'aide à remettre le vieux sur pied. Ensuite, je paierai Nej et elles se feront descendre par la Sainte Famille. D'ici là, on sera loin avec le vieux et je n'aurai pas à recoller les morceaux de ferrailles. Je ne souhaite pas être jugé là dessus, mais j'ai le droit d'être profondément égoïste et d'envoyer cul par-dessus tête ces conneries d'altruisme minable. J'suis pas le vieux, c'est bon pour son karma.

- T'inquiète pas va, t'as juste à me donner ton prix. Tu seras généreusement et grassement payé. De quoi te... Tu sais là, te crayonner dessus pour te donner un genre 'jaisurviàl'acopalypsmjesuistropdark'. Tu poses trop de questions pour quelqu'un à qui on confie une tâche simple.

Je me remet normalement sur la chaise, la ramenant contre le bureau et reprenant la photo que je lui avais donné il y a quelques minutes. Je la remet dans ma poche et attrape mon arme que je plante dans le sol en m'appuyant sur la crosse. Je suppose que l'on n'attend rien de l'autre et qu'au final, il risque d'y avoir beaucoup de casse. Pourvu qu'elle la trouve c'est tout ce que je lui demande.

- Je sais que t'es la meilleure, c'est pour ça que je suis là. Pas parce que je t'apprécie au point de me coltiner ta présence. On fait ce qu'on doit faire, tu es payé, Nyriss aide le vieux à se remettre sur pied et on disparaît des radars. C'est aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

Féminin
Age : 16
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 3

MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Sam 17 Sep 2016 - 9:16

Tu poses trop de questions pour quelqu'un à qui on confie une tâche simple. Je ne sais pas ce qu'il avait pris, mais je voulais la même. Ca avait l'air fort.

- J'ai posé aucune question.

Ok, y'en avait ptetre une de manière indirecte, mais sinon ras.

- Je veux un nouveau flingue. Tu connais mes goûts. Pense même pas à me payer en billet, ça ne vaux plus rien de nos jours. Un gros sniper et quelques batteries longue durée , ça fera l'affaire.

Il avait changé le petit Bordiga. Agressif, un peu con sur les bords, direct et sans finesse. On aurait dit une pâle copie de Guinea.

- J'en ai rien à foutre de pourquoi tu la veux, et arrête de vouloir imiter ton mentor à te la jouer petit voyou, ça me les brise. Je vais te la trouver, comme tu dis, je suis la meilleure.

Apprendre que Guinea était toujours dans le mal ne me réjouissait guère. Contrairement à ce petit mignon, c'était un peu comme un pote de longue date. On aimait bien se charrier mais je l'appréciais réellement. Ceci dit, il faudrait me torturer pour que je le confesse. J'aurais même pu lui faire la course gratos, pour le vieux. Mais non.

Je reremplis mon verre et posai mes grolls sur le bureau, m'appuyant sur le dossier de ma chaise pour être bien confortable. Verre à la main, sirotant. Bon. Y'avait plus qu'à attendre qu'elle se ramène d'elle même. Payer à rien foutre. La belle vie. Je sifflote tout doucement. Je regarde le plafond, pensive. Ça risque d'être long et chiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Insurgé
Libre, même dans l'esclavage

Masculin
Age : 18
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 6

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Jeu 29 Sep 2016 - 18:49

Peut-être que finalement, tout ceci n'était pas la meilleure idée qui vaille. Je m'étais mis dans l'idée que seule une synthétique (ou demi-synthétique, rien à battre de sa composition organique) pouvait faire en sorte de pouvoir en retrouver une autre. Mais Nej, c'était un peu l'ado attardé de toute la bande, celui qui reste au fond et qui fout la merde, en plus d'être con comme un balai. Alors que l'humanité vient de tirer un trait de plus sur sa longue et triste existence, fallait que le summum de son annihilation le laisse sur terre que les moins que rien, les sans-cœurs et les crevards. Dieu, qui est une noble idée si on y pense bien, à soit un sacré humour soit il en a strictement plus rien à foutre. Comme moi, mais je ne suis pas Dieu, que Dieu m'en garde. Bref, tout ceci devient vite très chiant. Sa nonchalance à tendance à me rendre encore un peu plus nerveux que d'habitude et je n'aime pas ressentir ça à ce moment là.

- Si, tu poses des questions rhétorique en sachant déjà la réponse. Bien évidemment que je n'allais pas de payer en billets, tu m'as pris pour le dernier des cons ?

Je me penche de nouveau légèrement en arrière en faisant pivoter mon arme sur elle-même, tout en me demandant si elle le faisait réellement exprès juste pour m'énerver. Valait mieux oublier tout ça, je me penche pour récupérer mon verre et le boire d'un coup, en le reposant aussi sec sur la table. Je tousse un bon coup après avoir bu, c'est gras et rocque : Cette merde devait même pas servir à vidanger une voiture. Le service laisse à désirer et je commence à me demander ce que je peux bien foutre encore ici, à attendre. De manière notable, elle se fout de ma gueule c'est définitif. Les vannes pas drôles, la nonchalance, les remarques à l'emporte-pièce. Qu'est-ce que j'étais venu foutre ici moi, d'ailleurs ?

- Vous me faîtes chier à tous et toutes vouloir de gros snipers pourris. C'est pour compenser votre frustration ? Moi j'ai un double décimètre si tu veux et bordel, il a pas besoin de batteries longues durées si tu veux de la sensation. 'Chier...

Je me lève et attrape maladroitement la bouteille qui est posée sur le bureau, avant de faire quelques pas et d'aller me défoncer l'œsophage un peu plus loin. Je ne comprends pas l'intérêt que je peux avoir à boire ce truc, c'est infect. Mais vu que Nej ressemble plus à un gros furoncle que j'ai au cul en ce moment, je devrais pouvoir trouver un bon compromis. Je reste songeur quelques instants, me demandant si tout ceci valait bien la peine, si j'avais besoin d'être aidé une fois de plus. Je ne me considère pas comme supérieur à tout cet humus en décomposition, j'suis pas un putain de flocon de neige unique et merveilleux, mais tout de même. J'ai envie de creuser un trou et d'y foutre ma gueule, pour ne pas devoir regarder l'immondice du monde quotidien. Bon, j'arrête de boire ce truc ça va finir par me rendre malade.

- Pour qu'il y ait culte, il faut qu'il y ait personnalité non ? Pour toi, c'est ni l'un, ni l'autre. Alors joue pas à la plus conne avec moi, j'serai sans doute resté un petit gamin studieux et propre sur lui, à découvrir les joies du monde, si vous étiez pas venu y foutre la merde. J'rappel que toi et ta frangine, vous avez une part de responsabilité là dedans et dans l'état de santé du vieux. Alors vous allez payer vos dettes, un point c'est tout.

Je lui jette la bouteille dessus pour qu'elle la rattrape. J'sais pas ce qui est le pire, cuver cette merde ou cette impression d'avoir la gerbe en essayant de lui parler. De toute façon, elle doit en avoir strictement rien à branler. Je reprends mes affaires d'un grand geste de la main et je lui jette à son tour le gros sac que j'avais apporté avec moi. Tout ceci devrait faire l'affaire et lui faire bouger son petit cul de fainéante. Du moins, on peut toujours espérer.

- Tout ce que tu veux est là dedans, j'avais déjà anticipé tes requêtes. Tu trouveras quelques extras, c'est un cadeau de la maison. J'te laisse deux jours pour te ramener, on se retrouvera dans les bas-fonds, à côté de l'ancienne grande fontaine pas loin d'une ancienne entrée du Mirail. T'as intérêt à y être, sinon je te retrouve et j'te botte le cul.

C'est net et sans bavures. J'attends même pas la réponse, j'approvisionne, je charge et je disparais aussi vite que je suis venu. Elle a intérêt à venir, sinon j'lui fait sa fête et une tête au carrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgienne
Nous sommes ce que vous voulez voir

Féminin
Age : 16
Présentation du Personnage : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Mes RPs : [url=LIEN vers le RP]Nom du RP[/url]
Fan Club RP : 3

MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Ven 14 Oct 2016 - 16:16

Le dernier non, mais peut-être l'avant-dernier ? Ou avant-avant ?
Une fois tous les milles ans, je faisais preuve d'intelligence et je me taisais.
Surtout que ça parlait moyen de paiement et flingues, et je ne voulais surtout pas le couper dans son élan. C'est qu'il s'énervait même. Je fis encore preuve d'une maturité étonnante en m'abstenant de toutes remarques sur ses capacités d'endurance qui méritaient d'être prouvées. Ni sur le double décimètre. Même si cela me fit sincèrement rire.

Jusqu'à ce qu'il me pique ma bouteille. Ça c'est un coup dur. Putain.
Putain, mon verre est vide. Ça se partage ces choses là ! Bordel !
Mais je dis rien, l'ambiance est trop tendue. Franchement je suis sage, j'arrive encore à sentir quand un mot de plus venant de mes lèvres pourrait trop foutre la merde. Et moi je veux le joli joujou qu'il m'a amené.
J'dis rien mais ça ne suffit pas à le calmer. Pas grave, faut laisser couler. Il doit être inquiet pour le pirate. C'est ça le mot, inquiet ?

J'attrape la bouteille puis le colis. Payée en avance. Youhouuuuu. Ça se fête ça non ? Je jette un œil dedans. Ca faisait longtemps que j'avais pas été aussi en joie.

- Mais je te la trouverais, je t'ai dit. Je suis peut-être pas la plus fréquentable, mais quand on me paye, je fais. A dans deux jours. Tu douterais de ma ponc...

Il était parti. A quel moment ? Aucune idée, j'étais trop occupée à regarder mon cadeau et les petits extras.
Aussitôt, je remis les pompes sur la table, jambes croisées et souriante, autant des lèvres que du vagin. Un bon verre plein dans une main, le flingue dans l'autre. C'était ça ma définition du bonheur. Au bout de quelques minutes, je lançais en rigolant.

- Client suivant !

J'étais prête.
Quelqu'un entra, dans le plus beau des hasards. La vie me souriait et moi je lui faisais un bon gros doigt.

- Oh, Nyriss. T'es en retard.

Quelques minutes plus tôt et je serais passée pour la meilleure des meilleurs de l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Connasse au rapport   Aujourd'hui à 9:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Connasse au rapport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: Novlangue -§ Zones libres
[ Forum RP - Cité de Novlangue ]
 :: Les bas-fonds :: Les Minguettes
-
Sauter vers: