AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Amitié, cicatrices et choucroute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maitre du jeu
Ecoutez ma voix...

avatar
Fan Club RP : 34

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Amitié, cicatrices et choucroute   Dim 27 Juin 2010 - 22:38

A Max, petit frère
Je dépoussière ces mots pour pas que tu oublies.


Quelle drôle de chose que voici, l’amitié.

Avec toutes mes cicatrices, j’ai du la placer très haut sur un fauteuil de privilèges. Question de survie.
De toute évidence, trop haut pour beaucoup.
Je crèverais pour l’amitié si on la viole.
Comme j’en crève aujourd’hui. Façon de parler, je me relèverai, je me relève toujours, pas le choix, pas le temps.
Parce que c’est la plus jolie raison du monde, il faut la saluer, en prenant garde de ne pas la bousculer. Si, un peu, de temps en temps pour la dépoussiérer. Mais, pas trop. Juste un peu pour pas que ça fasse trop mal.
Mon amitié à moi, je la crois précieuse et sans compromis. Pas sur, je suis versatile à l’excès et je peux fatiguer celui qui la reçoit, mais jamais la trahir, jamais la salir, je m’en boufferais la langue.
Ce qui va dans un sens, devrait aller dans l’autre. C’est comme ça là haut, là où j’ai placé cette si jolie chose l’amitié. Question de survie.
Je sais, c’est pas une excuse.

Injustice
Encore.

Sans concession, l’amitié a la limite que mes cicatrices lui ont donnée. Encore une fois, ces foutues cicatrices qui faussent une vie. Autant dire aucune, pas de limite, je donnerais un rein pour un frère de cœur.
Des mots, des mots, des mots, rien que des mots, c’est ce qu’on se dit.
Les mots, c’est mon truc, alors laissez moi ça.
J’aime bien les mélanger comme on mélange des runes, et puis les lancer un peu au pif sur mon cahier de pixel. Il en sort, ce qu’il en sort. Si ça résonne comme je l’aime, tant mieux, sinon, je m’arrange avec l’idée de faire mieux la prochaine fois.
Mais l’amitié dans tout ça, dans tous ces mots, qu’en faire ?
Certainement pas de la bouillie malodorante comme en font certains.
Un trou Normand pour passade inutile, le petit déjeuner des sournois qui s’y croient.

C’est pas une lubie, c’est pas non plus une toile cirée sur laquelle on se répand. Je pleure à ma façon s’il a mal mon frère de cœur, et je vomis si ça peut soulager son ventre. Je m’étripe pour lui, je lui montre mes fesses pour le faire sourire quand il a pas envie, quand c’est pas son jour, quand la vie lui fiche une baffe qui le colle par terre.
Et si on le frappe, je rugie, je prends toutes les armes que je trouve et je défonce la gueule de celui qui a blessé mon frère de cœur. J’hésite pas, je monte au créneau. Pas besoin de réfléchir, c’est mon frère, faut pas toucher à la famille même si le sang n’a pas lié nos noms. Ça compte pas, ça. Je sais de quoi je parle.
Et parfois, s’il le faut, si je le vois s’enfoncer un peu trop en bas, alors je lui rentre dedans, je lui fais mal, juste assez pour qu’il se relève. S’il m’engueule, je le prends comme un bonjour, et c’est bien, un mal pour un bien.

C’est ça mon amitié.
Elle vaut ce qu’elle vaut, elle est loin d’être parfaite, mais je me dis qu’au fond, elle est peut-être pas si mal.

Sauf que…
Je suis un crétin naïf qui croit que ce que j’ai dans la tête est fait du même dessin pour tout le monde.
C’était couru d’avance.
Je me suis foutu le doigt dans l’œil.
Fichues cicatrices.

Sauf avec toi, petit frère.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://novlangue-city.forums-rpg.com
 
Amitié, cicatrices et choucroute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: ♫ ♪♫ Jeux de mots et partitions ♫ ♪♪
[ Hors contexte ]
 :: Histoires libres [ Pour un instant d’écrire ]
-
Sauter vers: