AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Dialogue avec soi-même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Automate
Nous sommes Dieu...

avatar
Masculin
Age : 16
Fan Club RP : 0

MessageSujet: Dialogue avec soi-même   Dim 1 Aoû 2010 - 17:49

Pendant que je cherche où commencer mon RP, voilà une petite histoire que j'ai écrite il y a 2ans maintenant... J'aimerais savoir ce que vous en pensez et comment vous voyez la suite Smile (NB: si je me souviens bien j'essayais de traiter l'égoïsme à travers ces lignes...)


« J'ai peur! J'me sens mal... »
« Pourquoi as-tu peur? »
« J'suis seul... »
« Et alors ? »
« J'aime pas la solitude! »
« C'est aussi pour ça que tu te sens mal ? »
« Oui... »
« Pourquoi t'aimes pas la solitude ? »
« Par ce que j'suis seul! »
« T'es sur ? »
« Hein ? »
« T'es sur d'être seul ? »
« Bha oui, y a moi et y a... moi »
« Et moi alors ? »
« Toi ? Tu es moi... ou plutôt je suis toi, enfin...peu importe... »
« Tu n'es pas seul donc. »
« Si! »
« Non puis ce que je suis là. »
« Oui mais nous deux c'est la même personne! »
« Oui mais nous somme deux! »
« Non, je suis seul! »
« Pourtant tu discutes avec moi... »
« Et alors ? »
« Et tu as dis ''nous deux''... »
« Oui mais non... pas dans ce sens là... enfin... oublies, on est un! »
« Si ''on'' était ''un'' on ne pourrait converser... »
« Mais si, la preuve... »
« Que nous sommes deux ? Oui. »
« Rahh arrêtes tu m'énerves, j'suis déjà assez angoissé d'être seul... »
« Pourquoi être angoissé ? »
« J'aime pas! »
« Je sais mais pourquoi ? »
« ''Pourquoi'' ''pourquoi'' ''pourquoi''... Tu n'as que ce mot en tête ?! »
« Si j'ai une tête c'est que tu nous distingues bien... Pourquoi tu n'aimes pas? »
« Mais non on est la même personne ! »
« Ah oui ? Alors pourquoi est-ce que je ne suis pas d'accord avec toi? »
« Par ce que tu es une partie de moi, la partie stupide qui n'est pas d'accord! »
« Pourquoi stupide ? »
« Parce que tu n'es pas d'accord avec moi! »
« Est-ce une bonne raison? »
« Suffisante oui..., maintenant laisse moi! »
« Impossible. »
« Impossible n'est pas humain! »
« Si je suis humain, nous sommes deux? »
« Mais non, comme tu es moi et moi je suis toi, tu es aussi humain que moi! »
...
...
...
« Ah qu'il est bon d'être seul! »
« Hein ? Mais... Où suis-je ? »
« Là où j'étais il y a quelque seconde! »
« Mais mais ?! »
« Comme tu me l'as fait comprendre, nous sommes un alors j'ai pris la place qui me revenait. J'ai pris contrôle du corps, à ta place! »
« Mais... mais non! J'suis pas d'accord, t'aurais pu me demander et puis, j'ai toujours été à cette place, y a pas moyen qu'on échange! Défaits ça! »
« Par quel légitimité ? »
« Parcequ'on est né ainsi, bordel! »
« N'est tu pas heureux ? Tu n'as plus à subir cette solitude qui t'a tourné vers moi. »
« Mais... Et alors, j'm'en fiche d'être seul ou pas, l'important c'est que j'veux mon corps moi! »
« Tu ne disais pas cela il y a quelques minutes... »
« Mais j'disais des bêtises il y a 5 minutes, oublies ce que j'ai dis, et rends moi mon corps! »
« Non! »
« Comment ça ''non!'' ? »
« Que lorsque tu l'auras mérité. »
« Pourquoi je devrais mériter mon corps ?! C'est mon corps! »
« Autant qu'à moi. »
« Non! Toi t'es rien, t'es foutrement rien, tu sers à rien, j'sais même pas pourquoi tu existes! »
« Mettre en doute mon existence c'est mettre en doute la tienne... A ta place je réfléchirais à comment je pourrais récupéré ce que je veux. »
« Et si je veux pas réfléchir ? »
« Alors tu resteras là, jusqu'à la mort de notre corps. »
« Bon ok, en fait t'as raison, on est deux, d'ailleurs, si tu me rends mon corps, je te rendrais le tiens, ça marche ? »
« Tu sais, comme tu me l'as si bien fait remarqué, nous ne faisons qu'un et de par ce fait, ta connaissance est tout autant mienne... N'essaies pas de ma duper car c'est comme te duper toi-même. »
« Hé merde... Fait chier... Comment je dois m'y prendre ? »
« Pour ? »
« Pour reprendre mon corps biensur! »
« Je te l'ai déjà dis. »
« Oui, je dois le ''mériter'' et ''réfléchir'' à la manière de le faire... Mais là, j'suis un peu clostro' tu comprends ? Alors réfléchir à ça j'vais vraiment avoir du mal! »
« Si tu n'y arrives pas c'est que tu ne le mérite pas. »
...
...
...
« Bon... Je me suis calmer, j'ai réfléchi un peu, et je veux bien faire l'effort de réfléchir encore plus... Mais au moins doooonne.. moiii.. dess.. indiiicaaations! Mais qu'est-ce que tu fais? T'as pas l'droit, c'est pas tes amis! »
« ''Des indications''...Mmm d'accord... »
« Non non non, ohohoh, qu'est-ce tu fais là ? »
« Je cherche des pistes à te donner. »
« Non je parle pas d'ça, tu fais quoi avec eux là?! »
« Ah ? Hé bien ce sont nos amis... »
« Non, les miens, t'as pas l'droit, rends moi mon corps!! »
« Ne t'inquiètes pas, je ne fais rien de mal, et puis tout est stocker dans notre mémoire collective, tu as accès à tout! »
« Oui mais c'est pas moi qui le vit! Tu me voles ma vie privée! »
« Non. »
« Si! »
« Non, étant donné que nous sommes qu'une seule et unique personne, que je suis toi et toi tu es moi. C'est même toi qui me l'a appris! »
« Ca marche pas comme ça! »
« Il va falloir t'y faire. Ne soit pas inquiet, ils nous aiment toujours autant, peut-être même plus... Ils te trouvent changé, plus épanouit et sans doute... moins râleur. »
« Te fou pas d'moi! »
« Si tu tiens tant à ce que j'arrête tu ferais mieux de réfléchir à comment reprendre contrôle de ton corps. »
« Bien, je n'ai pas le choix apparemment! Je me savais pas aussi tyranique et sadique! »
« Si tu le dis. »
« Aide moi! »
« Tu veux vraiment que je t'aide, moi le tyranique, le sadique toi ? »
« Excuses moi... »
« Tu fais des progrès, j'entends même une certaine sincérité. »
« ... »
« Je vais te poser des questions... Cela te mènera sur la voie. »
« D'accord... »
...
...
...
« Alors? »
« Pourquoi tu n'aimes pas la solitude ? »
« Cette question... m'énerve! »
« Alors tu n'as pas besoin de moi. »
« Mais si... »
...
...
...
« Ho tu m'réponds? »
...
...
...
« Allez, fait pas comme ci tu m'entendais pas, j'suis sur que tu m'entends! Aide moi!! Je t'en prie... »
...
...
...
« Pourquoi j'aime pas la solitude hein ? »
« Oui. »
« Pourquoi j'aime pas la solitude... »
« Oui. »
« Bon ça va j'ai compris, laisse moi réfléchir... »
...
...
...
« Tu le sais toi ? »
« Oui. »
« Dis le moi alors ?! »
« Non. »
« Pourquoi ? »
« Ce n'est pas à moi qu'il faut poser les questions, mais à toi-même. »
« Mais nous sommes un unique être! »
« Non. »
« Comment ça non ? »
« Tu tiens vraiment à rester là tout le reste de notre vie ? »
« ... »
...
...
...
« Tu peux me donner une indication? »
« Pas vraiment... Tout simplement, pourquoi tu n'aimes pas la solitude ? »
« Pourquoi... Parce qu'on se sent délaissé par les autres... C'est normal en tant qu'humain de vouloir de la compagnie, non ? »
« Oui. »
« Alors pourquoi cela à tant d'importance cette réponse ? »
« Y as-tu vraiment répondu ? »
« Appremment pas... »
« Je ne sais pas, à toi de voir. »
« ... »
...
...
...
« Quand on est seul, on peut facilement s'ennuyer... Je crois que j'ai peur de m'ennuyer... »
« ... »
« L'ennui est une véritable perte de temps. C'est pour ça que je veux pas être seul! »
« Crois-tu? »
« ... »
« Tu penses vraiment cela? »
« Oui! Enfin je crois... »
« Tu crois ? Ou tu le penses ? »
« ... »
« Ton silence en dit long. »
« Long sur quoi ? »
« Ta réponse. »
« Je n'aime pas me retrouver seul. »
« ... »
« Je n'aime pas me retrouver seul, voilà tout! »
« Voilà tout? »
« Oui! »
« Il me semble que ta phrase n'est pas correcte. »
« Comment ça ? »
« Il manque quelques mots. »
« Quels mots? »
« Je ne sais pas. »
« Si tu l'sais! Dis moi! »
« Non, à toi de trouver seul. »
« Je n'aime pas me retrouver seul avec moi-même ? »
« On progresse. »
« C'est faux! »
« Ah ? »
« Je me retrouve souvent seul avec moi-même! »
« En es-tu sur ? »
« Bon peut-être pas, mais qu'est-ce qu'on s'en fiche d'être avec soi-même ? Ce qui est intéressant c'est les autres, discuter des autres et de soi, mais avec les autres, parler du monde, mais avec les autres! »
« Si tu le dis... »
« Comment ça ''si je l'dis''? Bien sûr que je l'dis! »
...
...
...
« Tu parles plus ? »
« Pour dire quoi ? »
« Tu veux plus m'aider? »
« Tu ne veux pas de mon aide. »
« Bien sûr que si, voyons! »
« Pourtant tu ne m'écoutes pas. »
« ... »
« ... »
« Mais si mais il n'y a aucun intérêt à parler avec soi-même! »
« TAIS-TOI! »
« Hein? »
« TAIS-TOI! »
« Du calme du calme... C'est moi qui devrait être énervé, t'as pris possession de mon corps! »
« NOTRE CORPS! »
« Si tu veux... »
« Y a pas de si je veux, c'est ainsi! Tu comprends rien à rien! »
« Comment ça? »
« Parler avec toi-même c'est parler avec moi! Tu comprends pas ça ? Sans moi t'es rien, tu t'affaiblis, tu n'évolues pas, t'es un être de chaire et d'os qui stagne! »
« Mais... »
« TAIS-TOI! »
« ... »
« Regarde tes amis comme ils sont heureux de discuter avec moi, je ne les embête jamais, je suis intéressant, je prends du temps pour eux, je les écoutes, les informes ils m'informent!
Alors que toi, jusqu'à maintenant tu ne faisais qu'écouter d'une oreille, parler de toi, les taquiner, sans jamais prendre conscience véritablement de ce qu'on te dit, ce qui t'entoure! »
« Comment ça ? »
« C'est simple pourtant! SIMPLE! Je suis la partie de toi qui à l'origine traite les informations que tu reçois et je les transforme en donné utile, je les étudie pour qu'elles te servent mais pour ça, il faut que tu parles avec moi, SINON, je ne peux pas te transmettre ce que tu dois en tiré! On ne fait qu'un mais on peut se dissocier, on a besoin de se dissocier pour que notre être vive convenablement lui-même et avec les autres! Ca s'appelle SE REMETTRE EN QUESTION! »
« ''Se remettre en question'' ? »
« Ce que tu n'as JAMAIS fait! »
« Mais... Mais si! »
« NON! Sinon je serais pas là à contrôler notre corps! C'est TON rôle mais si tu le fais mal, je peux facilement en prendre contrôle! »
« Bien... J'ai... Compris la leçon... Tu peux me rendre notre corps maintenant ? »
« NON! Je t'ai tout dévoilé et tu n'as toujours rien compris. Tu ne mérites pas ta place! »
« Mais... »
« TU NE MERITES PAS TA PLACE!! »
« ... »
...
...
...

...
...
...

...
...
...
« Si je ne la méritais pas, pourquoi m'a-t-elle été attribué plutôt qu'à toi ? »
« Cette question ne rime à rien. »
« Mmmm si mais comme elle attaque directement ton existence... elle te dérange. »
« Certes. »
« Il doit y avoir une très bonne raison! »
« Comme il a une raison au fait que je puisse prendre ta place... »
« ... »
« N'essaies pas de retourner la situation. Ici il est question de toi car tu es le problème. »
« Comment ça le problème ? »
« Tu t'es totalement déshumanisé. Tu as une conscience, une mémoire, une réflexion, et tu ne te sers d'aucune de ces choses... Ces choses qui font que l'homme est l'homme! »
« ... »
« Ce que tu ne comprends pas, c'est que toutes tes réflexions sur la société, les gens, le système... Toutes les critiques que tu peux dire, n'ont aucune valeur! Car tu dis vouloir changer les choses, mais avant de vouloir changer l'avis des gens, il faut savoir changer soi-même. Et ça, ça tu ne sais pas faire. »
« ... »
« Tu n'as pas véritablement conscience des autres, tu n'as pas véritablement conscience de toi. Tu existes, et tu te limites à ça. Comment peux-tu alors oser juger les autres ? Tu ne portes jamais de jugement sur toi-même. »
« ... »
« Au final tu vie pour vivre parce que tu as été déposé là, dans ce monde, que tu n'avais pas le choix. »
« Oui... C'est vrai.... »
« Pourtant tu fais le choix de continuer à vivre, tu fais le choix de ne pas te laisser mourir, tu fais le choix de ne pas te suicidé. »
« Oui. »
« C'est que tu accèptes ce monde tel qu'il est. Mais tu n'avances, tu restes là, comme un mollusque. »
« ... »
« ... »
« Je comprends ce que tu veux dire... »
« ... »
« Je crois. »
« Et où ça te mène ? »
« A... A prendre conscience qu'on a rien sans rien. Que je ne peux pas aider ce monde, si je ne m'aide pas moi-même et pour ça, il faut que j'apprenne à réfléchir, à me poser de véritable question. Les questions essentielles, de me remettre en question, de remettre en question mes agissement, de réfléchir sur ce qu'on me dit, sur ce qu'on m'apprends, sur ce que je ne connais pas encore. »
« C'est bien, tu as fait un grand pas. Mais t'es pas encore arrivé. »
...
...
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maitre du jeu
Ecoutez ma voix...

avatar
Fan Club RP : 34

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Dialogue avec soi-même   Mar 3 Aoû 2010 - 9:03

Peut-être devrais-tu commencer par te présenter ? Je pense que ça faciliterait le dialogue et de fait, les critiques que tu souhaites Wink

La partie HRP Les pieds sous la table est plutôt assez fournie et offre matière à dialoguer et faire plus ample connaissance. Smile

Note que tu as aussi la possibilité d'ouvrir un sujet HRP dans la partie Discussion sur les RP C'est aussi un bon moyen de dialogue.
Et ICI où Hélène te propose son aide précieuse.

(je supprimerai mon message le moment venu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://novlangue-city.forums-rpg.com
 
Dialogue avec soi-même
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) :: ♫ ♪♫ Jeux de mots et partitions ♫ ♪♪
[ Hors contexte ]
 :: Histoires libres [ Pour un instant d’écrire ]
-
Sauter vers: