AccueilNovlangue 2140FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell)

Ambiance Blade Runer, The Island, Total Recall, et tant d'autres où les libertés sont étranglées...
Chut! Big Brother... La délation est l'arme des cafards...
Bienvenue dans notre Monde!

 

Partagez | 
 

 Mon voisin le musicien [Vivaldi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Mer 8 Déc 2010 - 17:45

Pas de clients aujourd'hui. Avec le temps qu'il fait, aucun n'est venu à son rendez-vous et la tempête n'a pas l'air de vouloir s'arrêter.
Je regarde par la fenêtre. Avec toute cette eau, la rue ressemble à l'Amazone en période de mousson, les arbres en moins. Contente de ne pas être au rez de chaussé.

En attendant que ça se calme, je suis confortablement installée devant l'écran, une manette dans les mains. Je teste une antiquité qui m'a couté la peau des fesses mais qui pourra plaire à mes clients.
Je sais, je travaille trop, mais quand on aime...

Et voilà qu'au moment le plus crucial, à deux doigts de vaincre le boss, plus rien ! noir, le néant.

NOOOOoooOOOoOOOOOoon !!!!

Chiottes ! J'avais pas sauvegardé !! Raaah flute ! Je l'avais presque.
En plus, ce n'est pas que l'écran qui s'est éteint, mais tout l'appartement. Et pourquoi les pannes de courant n'arrivent jamais pendant la journée mais toujours quand il fait nuit ? Et pourquoi on n'est jamais prévenu ? J'aurais su, j'aurais acheté une lampe torche ou des bougies.

Peut-être que le voisin en aurait à me prêter, celui qui habite à côté et que je vois pourtant pas souvent mais que j'entends. Un musicien. Il fait un de ces boucans des fois. A travers les murs, on entend surtout les basses, mais peut-être que c'est plus sympa quand on est dans la même pièce.
Je vais aller lui demander.

Je me dirige vers la porte, me cogne méchamment le genou dans la table basse en passant -gnnnnniii !! ça fait mal, putain !-, tourne la clé et sort dans le couloir tout aussi noir que là d'où je viens.
En longeant le mur, j'arrive à sa porte. Bien sûr, la sonnette ne marche pas, alors je frappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Mer 8 Déc 2010 - 20:02

La visite à domicile d’aujourd’hui n’avait pas été désagréable, mais comme souvent son client avait tenté de lui extorquer quelques prestations de plus qui n’entraient pas dans le cadre de ses compétences. Il pensait pourtant qu’il était assez spécialisé pour qu’on évite de lui demander de faire la cuisine… Ou du moins de jouer avec du chocolat.
Il s’était réfugié avec bonheur dans la pénombre de son antre, et avait sortit sa guitare. Après quelques accords grattés les yeux dans le vide, il avait trouvé une mélodie et s’était lancé dans la composition d’une nouvelle chanson. Dans sa langue maternelle cette fois. Enfin, dans celle de sa mère en tout cas.

Ensilumi satoi kahdesti
Maalasi sieluni taulun
Tää jylhä kauneus ja ääretön yksinäisyys
Kaikuu se haikeus halki tän matkan
Aamun tullen yö tarinansa kertoo
Jylhä on kauneus ja ääretön yksinäisyyteni


Il eut le malheur de jeter un œil par la fenêtre, et ses paroles lui rentrèrent dans la gorge. A quoi bon chanter la beauté quand on voyait ce qui traînait dehors ? Vivaldi repoussa la guitare dans un coin, à côté de sa pile de CD et de vinyles. Encore heureux que les valkyries aient quelques privilèges, il avait pu se constituer une collection inestimable de musiques de tout genres et de tout horizons.
Avec un sourire presque pervers, il décida de réveiller ses voisins. Il ne suffisait que de monter le son de l’ampli après tout ! Notre jeune musicien choisi un bon vieux rock, et lança la musique. Il ne pouvait s’empêcher de chanter en même temps, et il était complètement plongé dans le rythme lorsque eu lieu la coupure. Sur le coup le choc le déstabilisa presque. Lorsqu’on est immergé dans une activité, son arrêt peut être assez perturbant. Il laissa échapper un :

- PUTAIN !

Et s’acharna quelques secondes sur sa chaîne avant de remarquer que vu que les lumières ne marchaient plus non plus, ce qu’il était en train de faire ça servait à rien.
Merde alors, qu’est ce qui se passait ?
Il franchit la distance qui le séparait de la porte en deux pas, et l'ouvrit à peu près au même moment où l'on y frappait. Comme il ne regardait pas devant lui, il se prit de plein fouet ce qui se trouvait derrière ladite porte: Une jeune femme tout ce qu'il y a de confortable, sa voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Mer 8 Déc 2010 - 22:35

Alors ça, je l'ai pas vu venir. Et je le vois toujours pas, mais il pèse sont poids !
On frappe gentiment à la porte et lui il vous charge comme un animal et vous plaque au sol. Il va sans doute dire qu'il m'avait pas vu et que je l'ai fait trébucher en étant sur son passage. Ouais c'est ça ! Et le pire, c'est que c'est vraiment ça en plus ! Ou alors mon voisin est un malade.


-Aïeeeeeu !

J'attends pas qu'il se bouge, je le pousse aussi fort qu'il m'énerve et le fait dégager de là.
Il est lourd en plus cet espèce de bourrin !

Un fois sur mes deux pieds, je ne lui demande pas si ça va, c'est moi qui a servi d'amortisseur.


-Ça va pas de courir comme ça ?! Ya le feu ou quoi ?
Ayouillouille ! j'ai le dos en miette. Vous êtes costaud vous.


Façon aimable de lui dire qu'il pèse une tonne ! parce qu'on sait jamais, il pourrait mal le prendre. Si ça se trouve, c'est vraiment un malade et même si la collision m'a mis en rogne, je ne tiens pas tellement à ce que ça tourne au vinaigre.
Il est peut-être super baraqué et super pas commode. Après tout, j'en sais rien, je ne l'ai jamais vu que de loin.



Dernière édition par Cathy Cardie le Ven 10 Déc 2010 - 0:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Jeu 9 Déc 2010 - 1:10

Une chance pour Vivaldi, sa chute fut amortie, une chance pour Cathy, son voisin ne boxait pas dans la catégorie poids lourd. Mais ce n’était malheureusement pas non plus le genre rachitique émacié. Elle se prit bien 70 kilos de jeune homme en plein mouvement.
Le valkyrie réussit à deviner qu’il avait percuté Cathy grâce aux indices évident auxquels il avait accès. Déjà le "aîe" en si bémol qui lui arriva aux oreilles, ensuite le fait qu’il n’était pas couché sur le sol mais sur quelque chose de chaud et pas plat, et ensuite, on se mit à lui crier dessus et à le pousser abruptement.
Notre musicien n’avait pas l’habitude d’une telle violence. Il se releva tant bien que mal, rajustant sa tunique et remontant son jean. Et puis, une idée soudaine lui vint :

- Je suis désolé vraiment. Je vais vous aider.

Et il tendit la main devant lui. Il faisait sombre, il ne pouvait pas deviner que la demoiselle était déjà debout. De toute évidence il visait comme un pied, parce que sa main heurta quelque chose, un mur ou un truc comme ça. En tout cas c’était rigide et ça faisait mal. Le finlandais contint héroïquement sa douleur en laissant juste échapper à son tour un :

- Aîe


Décidément cette histoire de coupure d’électricité n’était que le début d’une suite de déboires. Lui qui vivait toujours dans son propre monde devait maintenant se préoccuper de choses bassement terrestres, et avoir des interactions avec des humaines peu aimables.

- Non, pas le feu mais ma musique s’est arrêté vous comprenez. Je suppose que vous comprenez…

Il ne pouvait pas deviner que sortir en courant complètement paniqué parce que sa musique venait de s’arrêter n’était pas un comportement considéré comme normal par le commun des mortels. En fait, cela ne lui effleura même pas l’esprit.
Par contre, Vivaldi se souvint soudain que sa voisine se trouvait sur le pas de sa porte.

- Heu… Vous vouliez me demander quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Jeu 9 Déc 2010 - 19:08

Ah oui, là il m'a bien aidé... à retrouver le sourire. Je sais, c'est pas bien de se moquer du malheur des autres. Oh mais j'ai presque pas ris, juste un tout ptit peu, sans faire de bruit.

Il a l'air bien maladroit. Et il dit des choses étranges.
Alors comme ça, chez lui, quand la musique s'arrête, il faut courir vers la porte.
C'est marrant, ça me rappelle un jeu, mais qui se faisait plutôt avec des chaises. Peut-être justement, parce qu'en général, il n'y avait pas assez de portes.
Remarque, ça pourrait être un bon moyen pour faire partir mes clients plus vite, en fin de séance. Hop ! le premiers qui franchis la porte à gagné ! et le perdant doit la refermer. Bien sûr, je les laisserais toujours gagner. Des fois ils ont l'air tout malheureux de repartir vers leur vie morne et ennuyeuse. Peut-être que s'ils le font en jouant se serait moins pénible.
Mais ça ne marcherait surement pas avec les automates. Un ortho, un rien l'amuse du moment que sa puce est inhibée. Mais l'automate, il est souvent moins joueur, plus difficile.

Avec tout ça, j'en oubliais ce que j'étais venu faire là. Heureusement qu'il me pose la question.


-Ah oui, c'est vrai !
Vous n'auriez pas une lampe troche ou des bougies à me prêter, en attendant que la lumière revienne ?
Ce serait gentil...
lui dit-elle suavement, bien plus aimable qu'à l'instant.

De sa voix caressante, la valkyrie du jeu jouerait-elle de ses charmes pour obtenir ce qu'elle convoite ? Déformation professionnelle ? Après tout, c'est en étant agréable, d'une façon ou d'une autre que ces gens gagnent leur vie. Ou peut-être est-ce sa façon de s'excuser de l'avoir engueulé pour un accident et s'être moquée quand il s'est fait mal en voulant la relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Ven 10 Déc 2010 - 1:10

Vivaldi était assez fier de lui, il avait été aimable, s’était intéressé à ce qui se passait, et maintenant on ne l’engueulait plus. C’était vraiment une amélioration. Elle riait même. A ses dépends visiblement mais il n’allait pas chipoter.
Bon, ils étaient toujours dans le noir en attendant. C’était quoi cette histoire ? Visiblement une panne de secteur… Ou encore plus étendue, maintenant qu’il y réfléchissait, on ne distinguait pas la moindre lumière par la fenêtre.
En parlant de lumière, c’est justement ça qu’elle lui demande.

- Il se pourrait que j’en ai oui. J’ai l’impression d’avoir vu des bougies dans le coin. Pour la lampe faudrait que je cherche. Et chez moi aussi il fait noir.



Etonnement, pour lui une engueulade ou une tentative de séduction, c’est du pareil au même, déstabilisant. Et il se dépêche de s’éloigner de cette voix suave qui meuble l’obscurité. Dans sa précipitation il se prend le chambranle de la porte. Mais au bout de deux petits essais il réussit à rentrer chez lui. Là, il longe le mur. Ce qui a lieu tient du miracle, il évite chacun des instruments qui traînent partout dans la pièce. Il n’a jamais été un champion de l’ordre, il sait où se trouve le moindre de ses amours.
Ses doigts fureteurs se promènent sur les étagères et il se souvient soudain que la pauvre demoiselle attend dehors. Enfin presque dehors.

- Vous pouvez entrer si vous voulez. Mais faites attention à ce qui traîne.


La première phrase était presque dite avec réticence. Il n’a pas invité grand monde dans son chez lui, il officie à l’extérieur, dans les salles du bâtiment ou dans l’opéra, personne ne voit son chez lui… C’est son chez lui. Enfin, pour le coup elle n’allait pas le voir son chez lui.
Une fois qu’on s’était habitué à l’obscurité, on distinguait quelques formes dans l’ombre grâce à la zone moins obscure proche de la fenêtre.
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Ven 10 Déc 2010 - 18:59

Je l'entend encore se cogner. Il devrait faire un peu plus attention.
Il m'a l'air un peu perturbé. C'est moi qui lui fait cet effet ? On dirait que je lui fait peur. Timide peut-être ? En tout cas, il a l'air un peu bizarre.

Est-ce que je fais bien de répondre à son invitation à entrer chez lui ? Surtout que ça a l'air de lui faire moyennement plaisir. Il dit ça pour être poli, sans doute.
Pas de doute, je le dérange.
Mais ça fait rien, j'entre quand même, trop curieuse de savoir ce qui traine et à quoi je dois faire attention.

C'est parti pour explorer un monde obscure et inconnu ! J'avance doucement, à petits pas, les mains en avant et vers le bas pour prévenir toute collision pouvant nuire à mon intégrité physique ou à celle de ses trésors.

BLANG !!

Oups ! Boulette. Pourtant j'avais fait attention. C'est quoi qui est tombé ?


-Désolée

Je continue tout de même à fureter dans le noir, tâtonnant divers objets.
Je viens de mettre la main sur un truc (que j'ai encore failli faire tombé), assez gros, avec une espèce de boite arrondie, une partie allongée comme un planche et des cordes. Et quand je tripatouille les cordes, ça fait douing douing. C'est assez rigolo comme bruit.
Je tapote l'espèce de boite. C'est creux.
Oui bon je sais ! C'est une guitare. Je suis peut-être blonde à l'origine, mais quand même...
Il y a un trou au milieu, sous les cordes. Je glisse ma main dedans pour voir.


Dernière édition par Cathy Cardie le Sam 11 Déc 2010 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Sam 11 Déc 2010 - 13:06

Putain, où est ce qu’il a mit ces foutues allumettes ? Ah, ce machin long et dur (quoi ?) ça doit être une bougie. Vivaldi met enfin les doigts sur une boîte d’allumette. Avant qu’il ait pu faire la lumière sur la situation il entend un bruit qui le fait se figer sur place. Il en gémirait presque. Vu le bruit et l’endroit d’où il vient, Cathy vient de buter dans son violoncelle. Il écoute un peu, le cœur battant, il ne semble pas y avoir d’autres catastrophes pour le moment…
Vite, allumer.

- Ne bouges plus, attend, je vais éclairer

Dans la panique, il passe au tutoiement sans s’en rendre compte. De toute façon, il y des situations qui rapproches, et se retrouver dans le noir et dans une chambre pourrait faire partie de celles-ci. Bon évidemment, normalement il y a moins de vêtements et plus de chaleur.
AAhh pendant qu’il cogite ainsi, sa visiteuse a sans doute eu le temps de commettre d’autres exactions sur son matériel.
Oh non… Un autre bruit. Non…
Sa guitare ! SA guitare ! Sa GUITARE !
Il s’empresse de gratter une allumette, et la lueur vite le rend provisoirement totalement incapable de voir plus loin que quinze centimètre devant lui. Par contre lui, il est parfaitement visible. Des cheveux longs, des yeux très bleus et un air complètement paniqué.
La première allumette s’éteind.

- Ah merde. Attends

Un moment s’écoule, et il réussit enfin à allumer la seule et unique bougie qu’il ait réussit à trouver. Il s’approche alors de la jeune femme, monte la bougie pour voir son visage et fini par la lui tendre.


- Il va falloir m’aider à en trouver d’autres. Et… Tu peux me la rendre ? c’est assez fragile quand même…


De la voir tripoter son instrument comme ça, c’est très étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Sam 11 Déc 2010 - 16:37

Alors on se tutoie ? D'accord. Après tout, on est voisin, donc pas totalement des inconnus. C'est plus sympa comme ça. J'aime bien.

Et la lumière fut. Juste un instant.
J'ai pu voir son visage.
C'est l'éclairage qui fait ça ou il avait l'air complètement paniqué ?
Chevelu en tout cas. A part ça, j'ai pas vu grand chose.
Pourtant j'étais très attentive. Je n'ai pas bougé d'un cil tant qu'il y avait la lumière.
Elle s'éteint et je recommence à trifouiller tant qu'il ne me voit pas. Ya quoi dans le trou de la guitare ?

Attention, la lumière revient, un deux trois soleil, je ne bouge plus.
Ah si en fait, il faut que je bouge pour prendre la bougie qu'il me tend. Et sortir ma main du trou aussi. Il a pas l'air d'aimer que je joue avec ses affaires.

Je ressort ma main donc et...
merde ! ma bague. J'avais bien une bague quand j'ai mis la main là dedans. Elle a du tomber à l'intérieur.
Je secoue un peu le machin et ça fait poc poc poc pac poc. Pas de doute, elle est bien dedans. Va falloir la faire sortir.
Alors je retourne le bouzin et je secoue jusqu'à ce que ça ne fasse plus toctoctocpacpoactac. Ça y est, elle a du tomber.

Merde, où elle est ?
Je rend l'instrument à mon voisin et commence à chercher par terre.

-Elle a du rouler quelque part... tu la vois ?

A quatre patte sur la moquette, je cherche le petit bijoux. C'est juste une babiole, mais ça me fait quand même chier de la perdre. Ah, la voilà ! Je pousse les jambes à l'autre et récupère ma bague qui avait roulée entre ses pieds.
Contente de la remettre à mon doigt.


-Bon ! les bougies...

Si j'étais une bougie où est-ce que je serais rangée ? Je ne sais pas trop, ça dépend de qui m'aurait rangé. Donc, si j'étais mon voisin, où est-ce que je me rangerais ? enfin la bougie, pas moi, ni le voisin.
Vu le bordel, ça peut être un peu n'importe où.
Sous le lit peut-être ? C'est toujours planqué sous le lit qu'on trouve les trésors. En plus je suis déjà à quatre pattes pour regarder en dessous. Alors voyons ça (en essayant de ne pas foutre le feu avec la bougie, ce serait ballot quand même)... tient ! un magazine. Qu'est-ce que ça peut bien raconter son truc ? Il y a des photos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Dim 12 Déc 2010 - 15:00

Cette fille va le rendre dingue.
Il souffre autant que s’il se faisait torturer façon éviscération. Presque. Il y a quand même quelques différences notables, notamment l’absence de sang, d’outils tranchants, de lumières, d’un grand type avec un sourire sadique ou une grande capuche sur la tronche. N’empêche qu’il a l’impression de subir physiquement le viol de l’espace personnel de sa guitare. On n’a pas idée de mettre ses mains et ses doigts dans des trous comme ça !

Et puis forcément, la bague que la valkyrie cherchait avec tant de ténacité tombe par terre. Comme si c’était le meilleur endroit pour tomber, c’est un bazar de partitions, de chaussettes (propres), encore de chaussettes (sales), de papiers de tablettes de chocolats, de crayons, de vêtements divers et d’hivers, de bouteilles vides… le tout est tout de même soigneusement repoussé contre les murs pour dégager un espace libre, mais tout de même…

Pas le temps de chercher la bague, il récupère avec soulagement son instrument, et en vérifie rapidement l’intégrité.

- Non je vois rien… C’est pas comme s’il y avait énormément de lumière en même temps.

Tiens, c’est la première fois qu’il a une femme à ses pieds. Il ne s’attendait pas à ce que ça se passe comme ça, mais bon… Il se fige lorsque l’autre s’amuse à tripoter ses jambes. Mais qu’est ce qu’elle fait nom d’un chien ?
Oh, elle a retrouvé sa bague. Au moins il n’a pas à renifler la moquette à son tour.
Il tente frénétiquement de se souvenir du dernier nettoyage de printemps, mais fini par abandonner, de toute façon ça n’a pas l’air de la gêner.
Vivaldi profite du modeste éclairage pour mater Cathy qui rampe par terre. Bein ça… Il s’est déjà retrouvé dans des situations beaucoup plus bizarre que celle là, mais il y a rarement de jeunes femmes en train de ramper sous son lit quand même.
Il observe sa manœuvre un peu intrigué, et s’approche lorsque qu’elle extirpe un magasine. Dans la semi obscurité c’est assez difficile de voir de quoi il s’agit, mais il n’a pourtant pas beaucoup d’hésitation avant de s’exclamer :

- Ah, c’est mon Rockhard, je me demandais justement où il était passé celui là.

Sans plus de cérémonie, le Finlandais attrape le magasine et le balance sur le lit, avant de s’intéresser aux placards de la cuisine. Il n’y voit pas grand-chose, c’est sa voisine qui a la bougie, mais il finit par mettre la main sur un truc qui ressemble à une bougie d’anniversaire décorée. Qui se met à jouer une mélodie criarde et désaccordée lorsque qu’il l’attrape.
C’est vraiment très désagréable.
Vivaldi tente de se faire entendre en haussant la voix, fasciné par le couinement horripilant qui jaillit dans le noir, s'exprimant sur un ton de conversation des plus anodins :

- Tu sais, j’ai comme l’impression que c’est tout le quartier qui est touché, y a pas de lumière à l’extérieur, c’est peut être grave.

Il secoue la bougie de haut en bas pour tenter de la faire taire, sachant que Cath le voit de dos, dans l’ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Dim 12 Déc 2010 - 16:53

Un Rockhard... vu comme il me l'a pris des mains pour le jeter sur le lit, je suppose qu'il n'a pas très envie que je le lise. Du coup, forcément, ça me donne envie d'aller le feuilleter.
Alors je fais un peu de place sur la table de chevet pour y poser la bougie et hop ! Je saute sur lit, choppe le magasine et roule sur le dos pour l'ouvrir bras tendus au dessus de mes yeux.
Ça va, c'est confortable. J'aime bien son lit. Mais j'aime moins son magasine en fait. Ya pas assez de lumière pour lire sans se niquer les yeux.

Le magazine vole mieux qu'il ne se lit, direction le pied du lit.
Je me tourne sur le ventre et farfouille un peu ce qui traine par terre, attrape une chaussette et l'enfile sur ma main comme une marionnette.

J'étais pas sensée faire quelque chose déjà au lieu de glander sur le lit de mon voisin ? Ah oui, chercher les bougies. Mais on le dira pas.
En plus avec cet éclairage là, je peux faire des ombres chinoises.
Et voilà Mr Chaussette VS le lapin en projection sur le mur. Je sais faire aussi le chien, le cygne, l'éléphant...
La chaussette, elle est propre ou pas ? Bah ! Non, elle fouette ! Alors ce sera Mr Qui-pue.

Mais qu'est-ce qu'il fabrique le voisin ? Peut-être qu'il chercher pour de vrai, lui.
Je le vois de dos, avec son coude qui remue. On dirait qu'il cache quelque chose devant son ventre. Quelque chose qu'il agite frénétiquement de bas en haut. Quelque chose qui fait de la musique ? Qu'est-ce que ça peut bien être ?

Je me lève et m'approche dans son dos, sur la pointe des pieds. J'essaie de voir par dessus son épaule, mais il est un peu grand. Alors je contourne avec la chaussette et fait parler Mr Quipue d'une voix un peu aigue, une voix de chaussette quoi, devant le nez de Mr MonVoisin. Vous vous demandez peut-être quelle voix peut avoir une chaussette ? Et bah cette voix là. Je fais très bien le Mr Chaussette.


-C'est quoaaa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Mar 14 Déc 2010 - 1:57

L'envahissement de son espace personnel lui fait regretter amèrement d'avoir laissé entrer cette furie. Il suffit qu'il détourne un instant le regard après avoir retiré de ses mains baladeuses un objet pour qu'elle s'attaque à une autre partie de son bordel bien à lui.

Et cette musique là... Il a beau ne pas avoir entendue de musique depuis trop longtemps à son goût il aimerait bien que ça s'arrête. Aussitôt souhaité, aussitôt exaucé. La bougie musicale ne doit plus avoir de piles.
Seulement le silence soudain permet à M Chaussette de faire irruption dans sa vie, et ça il ne s'y attendait pas. En temps normal, Vivaldi est un charmant garçon, très doux, compréhensif si il comprend, pacifique, un peu stone et jamais étonné de rien, mais là il subissait le contrecoup d'une série d'évènements indépendants de sa volonté très désagréables.
Musique coupée, chute, voisine envahissante...
Et à ça se rajoute Monsieur Chaussette...

Il hurle et bondit dans la direction opposée à l'horreur qui lui fait face:

- AAAAAHHHH UNE CHAUSSETTE QUI PARLE!

Comme à l'opposé de la chaussette c'est un meuble qu'il y a, dont le placard a été ouvert par ses soins peu de temps auparavant, Il se prend un nouveau coup.

C'est la bosse de trop, il n'aurait pas dû se lever se matin.
Vivaldi fonce vers son lit et s'enfouit sous les couvertures. C'est une voix étouffée par la couette qui demandant sur un ton geignard:

- Préviens moi quand c'est fini, je déclare forfait, le monde me persécute...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Jeu 23 Déc 2010 - 0:14

"Une chaussette qui parle" ?
Naaaaan. Il y croit vraiment ? S'il avait 4 ou 5 ans, encore, je comprendrais... et puis même les mômes n'ont pas peur de Mr Chaussette. Il est pas très malin.


Cathy plisse les yeux avec une petite grimace de douleur quand son voisin se cogne méchamment dans la porte du placard.

Houuuu ! Ça doit faire mal ça.
Mais c'est quand même pas de ma faute s'il a peur de ses propres chaussettes au point de se jeter sur sa porte de placard.
Quel maladroit.
Il a dû se faire vachement mal.

Je m'avance vers lui, mais je n'ai pas le temps de lui demander si "ça va ? pas trop assommé ?" qu'il s'en va. Mais où il va comme ça ?
Dans son lit ? Il s'est cogné si fort que ça, qu'il a besoin de s'allonger ?

Non. On dirait plutôt qu'il boude.


-Préviens moi quand c'est fini, je déclare forfait, le monde me persécute...

-le monde ?
mais il n’y a que nous deux ici…
… ah… JE te persécute…


C'est embêtant ça.
Il va vraiment finir par me faire culpabiliser.
Il doit être déjà un peu perturbé par la tempête dehors, la coupure de courant, les bosses... des grands sensibles ces artistes ! Et en plus j'envahis son espace. J'ai bien senti qu'il n'avait pas très envie de m'inviter chez lui.


-ok ! promis je vais être sage. J’ai qu’à me mettre… là par exemple, dit-elle en s'asseyant au pied du lit. Je ferais pas de bruit, je ne t’embête plus. Tu sauras même pas que je suis là.

Je pourrais aussi m'excuser de l'avoir déranger et m'en aller. Mais j'ai pas envie de retourner dans mon appartement toute seule dans le noir. Non pas que j'ai peur du noir, mais c'est pas très marrant. Et puis je vais m'ennuyer. Ya pas de courant, donc pas de jeu vidéo... Vous me direz, rester assise là sans bouger et sans rien rien dire, c'est pas bien passionnant non plus.

Vous pensez qu'il va rester comme ça longtemps, caché sous sa couverture ?
Naaaan, il se décidera à bouger bien avant moi.
On parie ?


Elle reste assise là, patiemment, sans quitter Vivaldi des yeux (ou plutôt la bosse qu'il fait sous la couverture), guettant le moindre mouvement, que se soit un geste, une parole, une crispation agacé par sa présence obstinée... ou bien elle le regarde juste respirer, cet être sensible qui gonfle doucement la couette de façon plus ou moins régulière.
En tout cas, Cathy ne dis plus un mot, sage comme une image... On parie que ça ne va pas durer ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Mer 5 Jan 2011 - 14:42

Depuis toujours se cacher la tête sous une couverture a été la sauvegarde contre les monstres et les horreurs qui peuvent se cacher dans le noir.
Non sans blague, lorsque que l'innocent tas de fringues entassé sur une chaise se transforme en immonde monstre doté de griffe, que les deux dessins au mur deviennent les yeux d'un géant terrifiant et que vous sentez au fond de vous qu'un vampire est tapi dans l'ombre près à vous sauter à la gorge, le cachage de tête sous les couvertures règle tout les problème. Bien sûr, après on a très chaud, on ne sait pas si les monstres profitent du fait qu'on ne peut pas les voir pour se rapprocher, et puis si ça se trouve y'en a un qui se rajoute, mais ce ne sont que des détails mineurs auxquels on n'accorde pas le moindre intérêt face au réel danger qui nous guette déjà.
C'est d'ailleurs par peur des vampires que Vivaldi avait longtemps dormi avec la couverture remontée jusqu'au cou.
Il se trouve que pour le moment, le jeune finlandais tremblait comme une feuille. Mais il commençait à avoir chaud. Très chaud. Incroyablement chaud, désespérément chaud. Il sentait la fin arriver.

A quoi pense t'on lorsque la fin arrive? Le cliché commun, c'est qu'on voit passer sa vie devant ses yeux (quitte à s'endormir brièvement devant les passages les plus chiants) mais la seule chose qui vint à l'esprit de Vivaldi ce fut: Merde j'ai pas fini la tablette de chocolat du troisième tiroir de la commode.

Ouais nan, même pas un truc sur la musique.
Ça devait être une conséquence du contexte.

Toujours est il qu'il commençait à se sentir comme dans un sauna et qu'il allait bientôt falloir sortir la tête.
Il déclara forfait.


- OK D'ACCORD T'AS GAGNE!

Il jaillit de sous la couette, les cheveux en bataille et l'air égaré, une lueur démente dans le regard, comme s'il avait croisé les pires horreurs durant un voyage en enfer où Dante l'aurait abandonné dans un des cercles.
Vraiment pas sympa.
Il bondit hors du lit et se précipita vers la commode, saisit la tablette de chocolat, et commença à la grignoter avec rage.
On aurait dit Gollum accroupit en train de protéger l'anneau unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Jeu 6 Jan 2011 - 23:22

Hihihi ! J'ai gagné.
Il a compris qu'il ne pourra pas se débarrasser de moi... même en se cachant sous sa couverture, et oui.

Et maintenant je le regarde, la crinière en bataille, en train de dévorer une innocente tablette de chocolat qu'il semble garder farouchement pour lui. Si j'essaie de lui prendre, il va me mordre ? Ca pourrait être drôle, mais si je le met vraiment en rogne ça pourrait dégénérer. Faut pas trop embêter le fauve, surtout qu'il a l'air de se sentir acculé.
On dirait un animal sauvage.
Un ours... oui, ça doit être ça. Le genre qui aime pas partager sa tanière et encore moins sa nourriture.
Mais un gentil nounours quand même puisqu'il ne m'a pas encore chassé de son nid.

J'avoue que c'est tentant, d'aller le faire chier. Il me fait bien un peu rire avec sa tête de sauvageon.
Est-ce que j'oserais ?

Je me lève du lit, tranquillement, comme si de rien n'était et m'approche du spécimen à poils longs.
On pourrait l'apprivoiser ?
Arrivée juste à côté de lui, derrière son épaule, je pose doucement ma main sur son dos et le caresse de haut en bas, comme un ptit chien.


-lààà, làààà... tout doux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Mar 11 Jan 2011 - 23:35

Un animal oui, c'est exactement ça. Et en plus il fait toujours noir, c'est pas une minuscule bougie qui va réussir à lutter contre cette obscurité.
En tout cas, le chocolat fait du bien.
Un des besoins primaires est accompli et ça apaise un tout petit peu notre homme. Si peu. Cat ne s'y prend pas exactement comme il faut pour apprivoiser le truc tremblant. Normalement, il s'agit de s'approcher tout doucement et d'amener de la nourriture. Très important la nourriture, et il ne faut pas donner l'impression qu'on empiète sur le territoire de l'autre, ce qui était légèrement foiré en la circonstance.

Mais, Vivaldi n'étant pas non plus réellement une bestioles poilue et sauvage, ces petites erreurs de parcours n'ont pas de conséquences. Le musicien sursaute violemment lorsqu'elle le touche et s'écarte d'une secousse. Assez difficilement vu que comme un con il s'était foutu dans un coin.
On pourrait croire qu'en tant que Valkyrie il est habitué aux contacts et à l'excessive promiscuité, mais ce n'est pas le cas. C'est un prude le pauvre garçon, normalement il réussit à mettre sa guitare entre les autres et lui.
Le dos plaqué contre le mur, il commence à réfléchir. Le chocolat aide ses pensées à devenir plus claires, l'aide à se calmer. Après tout, tout seul et dans le noir, ça serait encore pire qu'avec Cat. Pire, il pourrait être avec une autre Valk dans le noir, une de celles qui sont flippantes, avec une aura lubrique dévastatrice, un regard pervers et une allure vulgaire.
Elle au moins, elle ne fait que jouer.
Alors, avec beaucoup de réticence, mais histoire de faire la paix, il temps une barre de chocolat à sa voisine.
Voilà on fait la paix.
Il hésite un peu avant de parler mais finit par grogner quelques mots en fixant le sol:

- Il faudrait peut être savoir ce qu'il se passe non?

Non, ne faisons aucune référence aux événement qui se sont déroulés dans cette pièce, le souvenir n'est pas glorieux, autant oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Jeu 13 Jan 2011 - 0:03

Comment qu'il flippe tout le temps, le pauvre. On peut même pas le toucher sans qu'il saute au plafond.
Il est toujours comme ça ou c'est que moi qui lui fait cet effet là ?

Ah ! finalement il partage son chocolat et sans même que je lui demande. C'est sympa ça. Il fait des efforts.


-Merci !

Un ptit mot, un ptit geste vif, Cathy tout sourire, prend la barre de chocolat et commence à en grignoter un coin.
Toute fine, toute en légèreté, elle vient s'adosser au mur juste à côté de Vivaldi. Elle pourrait presque sentir les poils de bras de son hôte se hérisser à cette proximité mais ne semble pas en tenir compte, comme si c'était aussi naturel pour tout le monde.

-Se qu'il se passe ?
...
Je dirais que c'est une panne de courant.


La réflexion s'arrête là. D'ailleurs, avait-elle vraiment besoin de réfléchir ? Soit elle est blonde, soit elle s'en donne juste l'air. Une sorte de comédie mutine.
La vérité, c'est que pour l'instant, ce qui se passe ne l'inquiète pas plus que ça.
Ouais, elle s'en fout. Elle est bien là, avec ce garçon amusant (bien que son comportement ne soit surement pas fait pour l'amuser, à la base).

-Mais t'inquiète
ça va pas durer
Tu penses bien qu'ils ne vont pas nous laissez longtemps sans électricité. Ça va foutre le bazar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Masculin
Age : 28
Fan Club RP : 2

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Ven 14 Jan 2011 - 15:02

Elle accepte son signe de paix.
Vivaldi ne sait pas si c'est tant mieux ou tant pis, il vient de perdre du chocolat, mais peut être qu'elle ne le traumatisera plus?

Chacun des mouvements de sa jeune voisine provoque une brusque poussée d'adrénaline dans le corps du finlandais. Il ne sait pas si son système sympathique va y survivre bien longtemps. Cette demoiselle imprévisible, c'est trop pour lui, il s'attend à se faire agresser à tout instant, qui sait si après les chaussettes ce ne sont pas les chaussures ou même un t-shirt qui vont se mettre à parler?
Il a beau savoir au fond de lui que ce n'est qu'un jeu, le noir ne fait pas sont affaire. D'ailleurs rapprocher la bougie de lui serait sans doute une bonne idée, même si ses yeux commencent à bien s'habituer à l'absence de lumière.

- Une panne de courant oui, mais là ça m'a l'air quand même assez étendu quoi. Je sais pas mais ça m'ennuie, imagine que ça mette des semaines à se faire réparer?


Il grogne un peu et finit par se lever pour saisir la bougie.
Ce qui était très con, parce que se rapprocher de la lumière lui bousille les yeux, et finalement en dehors du petit halo de lumière il ne voit strictement plus rien dans le noir.

- Le bordel, c'est pas ça qui les ennuis dans que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Valkyrie
Instrument de plaisir

avatar
Féminin
Age : 27
Mes RPs : Mon voisin le musicien
Fan Club RP : 0

Fichier Edvige ♫ ♪♪
<b>Particularité </b> Particularité :
Un peu d'histoire :

MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   Dim 16 Jan 2011 - 0:52

-Des semaines...

Cathy semble songeuse, tout à coup, les yeux baissés sur la flamme de la bougie, mais le regard perdu quelque part, dans un autre monde.
Après un court silence, elle redresse la tête :

-... s'il n'y a plus d'électricité, il faudra faire sans.
On se chauffera et on fera cuire nos aliments en allumant un feu. Mais comme on n'a pas de bûches pour ça, il faudra utiliser le mobilier. Les chaises, puis les tables, et après le bois du lit. On dormira sur un matelas par terre. Et comme les réfrigérateurs ne marchent plus, il faudra conserver la nourriture dans du sel ou en la faisant sécher. On s'éclairera à la bougie tant qu'il y en aura. Ensuite il faudra confectionner des torches avec des nos vêtements et des arcs à l'aide des cordes de guitare pour chasser les pigeons et avoir de quoi manger.


A mesure qu'elle raconte cet espèce de délire, elle a l’œil qui pétille et la mine enjouée.
Raconter des histoires, c’est un chouette de jeu.

-et comme le téléphone ne marchera plus non plus, on communiquera en faisant des signaux de fumée, sauf s’il continue à pleuvoir comme ça. Alors il faudra utiliser des fils tendus avec des gobelets et la ville se changera en une immense toile d’araignée vu le nombre de fil qu’il faudra entre toute les fenêtres.

Mais d’ici là, peut-être que le courant sera revenu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mon voisin le musicien [Vivaldi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon voisin le musicien [Vivaldi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novlangue est un univers totalitaire inspiré de 1984 (G Orwell) ::  :: Archives de Novlangue :: Novlangue 2040 V1 :: Novlangue -§ Quartiers gouvernementaux [2040] :: Maison des Valkyries [2040]-
Sauter vers: